La langue française

Voûter

Sommaire

  • Définitions du mot voûter
  • Étymologie de « voûter »
  • Phonétique de « voûter »
  • Citations contenant le mot « voûter »
  • Images d'illustration du mot « voûter »
  • Traductions du mot « voûter »
  • Synonymes de « voûter »

Définitions du mot « voûter »

Trésor de la Langue Française informatisé

VOÛTER, verbe trans.

A. − Empl. trans.
1. Couvrir d'une voûte; terminer une construction en forme de voûte. Après avoir voûté trois mille mètres d'égouts sur tous les points de la ville, de la rue Traversière-Saint-Antoine à la rue de Lourcine, (...) l'ingénieur Duleau est mort (Hugo, Misér., t. 2, 1862, p. 525).Les Grecs n'ont pas jugé à propos de voûter leurs édifices (Viollet-Le-Duc, Archit., 1872, p. 78).
2.
a) Courber momentanément ou durablement son dos vers l'avant. Tiennot, qui conduit, ne dit rien; il voûte son dos. Baptiste voûte le sien pareillement (Renard, Lanterne sourde, 1893, p. 240).La vision rouge du cardinal-archevêque de Paris (...) voûtant sa haute taille, la penchant tout d'un côté (Huysmans, En route, t. 1, 1895, p. 104).[P. méton. de l'obj.] Vos Rites, jalonnés de sales bibliothèques, Ont voûté mes vingt ans, m'ont tari de chers goûts (Laforgue, Complaintes, 1885, p. 71).
b) MARÉCHALERIE. ,,Rapprocher les branches d'un fer à cheval`` (St-Riquier-Delp. 1975).
B. − Empl. pronom.
1. Qqn se voûte.Courber son dos vers l'avant, notamment sous l'effet de la fatigue ou de l'âge. Jean tire deux fois. Benga se voûte brusquement, mais ne tombe pas (Sartre, Engrenage, 1948, p. 197).V. parchemin C ex. de Aymé.[P. méton. du suj.] Son dos s'était voûté, ses jambes le soutenaient à peine, molles comme celles d'un homme qui va avoir la grippe (Montherl., Bestiaires, 1926, p. 562).
2. Qqc. se voûte.Présenter une forme de voûte. (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth.: [vute], (il) voûte [vut]. Ac. 1694, 1718: vouter ; dep. 1740: voûter. Étymol. et Hist. 1. Ca 1213 vostez « couvert d'une voûte » (Fet des Romains, éd. L.-F. Flutre et K. Sneyders de Vogel, p. 45, 34); fin xiiies. [ms.] voltez (Renart, éd. M. Roques, X, 9752, var. ms. H); 1437 vaulter « couvrir d'une voûte » (Charte de Chaalis, D. Gren., 315, no48, B. N. ds Gdf. Compl.); 2. 1437 vostee « en forme de voûte » (Reedif. du pont, A. Orléans, ibid.); 1539 vouter « courber, donner une forme cintrée » (Est.); 1539 se vouter « prendre une forme cintrée, se courber » (ibid.); 1680 (Rich.: Vouter. C'est forger un fer qui soit creux pour les chevaux qui ont le pié comble); av. 1560 vouter « donner à une partie du corps une courbure anormale vers l'avant » (Dubell., IV, 65, recto ds Littré); 1575 se dit d'une personne dont le dos devient courbe (Paré, Œuvres, XVII, 8, éd. J.-Fr. Malgaigne, t. 2, p. 611a: Ceux qui sont voutés, ayant l'espine courbée). Dér. de voûte*; suff. *; dés. -er. Fréq. abs. littér.: 66.
DÉR. 1.
Voûtement, subst. masc.a) Archit. ,,Ensemble, système des voûtes d'un édifice ou d'une partie d'édifice`` (GDEL). b) Fait pour une personne d'être voûtée. Le front agrandi et comme allégé, penchait en avant; sur la nuque, un foulard, plié en long, soulignait le voûtement des épaules (Martin du G., In memor., 1921, p. 574). [vutmɑ ̃]. 1reattest. 1864 (Goncourt, Journal, p. 91); de voûter « se courber (de quelqu'un) », suff. -ment1*; cf. au xvies. voultement « voûte » (ds Gdf.).
2.
Voûture, subst. fém.,région. (Berry), vieilli. Voûte que forme la végétation. De quoi te plains-tu? me disait cependant Huriel (...). Est-ce qu'on ne respire pas autrement sous ces grandes voûtures de branches? (Sand, Maîtres sonneurs, Paris, Garnier, 1980 [1853], p. 158). [vuty:ʀ]. 1reattest. 1364 volture « voûte, arcade » (Guillaume de Machaut, Voir-Dit, éd. P. Paris, 2637) − 1660, Oudin, Fr.-Esp., conservé dans le parler berr., v. FEW t. 14, p. 621a; de voûter, suff. -ure1*.

Wiktionnaire

Verbe

voûter \vu.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Couvrir d’une voûte le haut d’un édifice ou d’une pièce dans un édifice.
    • Voûter une église, une salle, une cave.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

VOÛTER (vou-té) v. a.
  • 1Faire une voûte qui termine le haut d'une construction. Voûter une église, une cave.
  • 2 Terme de maréchalerie. Voûter un fer, frapper sur l'une des branches du fer à cheval, en posant l'autre sur l'enclume, à l'effet de le resserrer.
  • 3Se voûter, v. réfl. Être en forme de voûte. Le diaphragme, qui est une cloison charnue dans son tour et membraneuse à son centre, dont l'usage est d'allonger la concavité de la poitrine en se bandant, et d'accourcir la même concavité en se relâchant et se voûtant de bas en haut, Bossuet, Connais. II, 2. Sous un toît d'arbrisseaux, Dont les rameaux fleuris se voûtent en berceaux, Delille, Parad. perdu, IX.
  • 4Se dit des personnes dont la taille commence à se courber. Les personnes de grande taille se voûtent plus promptement que les autres.

HISTORIQUE

XIIIe s. Fu roi Charles Martiaux en la sale voutie, Berte, II. Li puis qui ert volté de plastre, Ren. 15827.

XIVe s. Le capitaine vint sur une tour antie ; Bien perçoit roy Henry à sa targe votie : Que volez-vous, dit-il, en ycelle partie ? Guesclin. 14833.

XVe s. Qu'est devenu ce front poly, Ces cheveulx blonds, sourcilz voultyz ? Villon, Belle heaulmière.

XVIe s. Sur deux soleils [deux beaux yeux], deux petits arcs voutez, Du Bellay, J. II, 25, verso. Avez imité l'arc qui se laisse voulter, Puis d'un effort plus grand tout soudain se devoulte, Vendant le mal receu plus cher qu'il ne lui couste, Du Bellay, J. III, 65, verso. L'hyver… Voulte leur corps devant le temps, Du Bellay, J. IV, 65, recto. Les colomnes, les arcs, les haults temples voultez, Du Bellay, J. VI, 47, recto. Ceux qui sont voutés, ayant l'espine courbée, Paré, XVII, 8. Presque droit d'un costé, courbe et voussé de l'autre, selon la rondeur del'arbre, De Serres, 665.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « voûter »

(Date à préciser) Dénominal de voûte et -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Voûte ; wallon, vossé. L'ancienne langue avait un adj. très usité voltiz, en forme de voûte.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « voûter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
voûter vute

Citations contenant le mot « voûter »

  • Les exercices ont un effet anti-vieillissement avéré, notamment pour maintenir une posture stabilisée et équilibrée, avec une meilleure force abdominale, alors que le dos a tendance à se voûter avec l’âge et la puissance musculaire à décliner. Mobilité et tonicité s’en trouvent améliorées. , Tendance : le Pilates, une gym douce à la maison | Actu
  • Selon toutes les apparences, ce qu'on entend par ces deux chapelles, c'est la partie où est l'autel du Sacré-Cœur. Le 16 janvier 1541, par acte devant Guillaume Martin, notaire, le même Jamet Neveu s'obligea de voûter les trois chapelles neuves , et de faire les fermements des trois vitres desdites chapelles pour la somme de 250 livres. Il est question ici de trois chapelles tandis que dans le premier acte, il n'était question que de deux Techno-Science.net, 🔎 Cathédrale de la Sainte-Trinité de Laval - Définition et Explications
  • A force de passer des heures le dos courbé devant son écran d’ordinateur, de se démonter les épaules avec des sacs trop lourds, et de se voûter perchée sur ses talons hauts, on se tient de plus en plus mal.. Femina, Femina | 6 exercices pour corriger le dos voûté
  • A force de passer du temps derrière les écrans, vous avez tendance à voûter le dos. Pour améliorer votre posture, les pompes peuvent fortement aider en musclant principalement les pectoraux et les biceps. Non seulement, cela va redresser votre dos, mais surtout, cela vous permettra d’éliminer les douleurs au niveau du dos et du cou.  So Soir, Quel exercice pour travailler sa posture ?
  • La représentation ressemble à une caricature mais Fellowes insiste sur des maux bien réels. Le fait de rester assis pendant une longue période peut voûter le dos de façon permanente. L’entreprise américaine fait une liste éloquente des maux infligés aux salariés : “Les employés auront également des varices dues à une mauvaise circulation sanguine causées par un travail sédentaire, des yeux rouges et secs dus aux nombreuses heures passées devant un écran, des poignets enflés causés par des mouvements répétitifs, une pilosité dans les oreilles et le nez due à la mauvaise qualité de l'air, des rougeurs sur la peau en raison d’un contact régulier avec la chaleur de l’ordinateur portable et de l’eczéma lié au stress.” usinenouvelle.com/, [L'industrie c'est fou] Cette statue effrayante représente le travailleur du futur - L'industrie c'est fou
  • À 25 ans, bien avant de commencer à voir leurs corps se voûter et devenir plus secs, Nils, son compagnon, et Pamina ont acheté cette métairie du XVIIIe siècle, « une façon juvénile, anarchiste, de bondir hors du cercle des adultes » et « une décision poétique ». La Croix, Claudie Hunzinger, lauréate du prix Décembre 2019 pour « Les Grands Cerfs »

Images d'illustration du mot « voûter »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « voûter »

Langue Traduction
Anglais vault
Espagnol bóveda
Italien volta
Allemand gewölbe
Chinois 跳马
Arabe قبو
Portugais cofre
Russe свод
Japonais 金庫室
Basque ganga
Corse volta
Source : Google Translate API

Synonymes de « voûter »

Source : synonymes de voûter sur lebonsynonyme.fr
Partager