La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « vis-à-vis »

Vis-à-vis

Définitions de « vis-à-vis »

Trésor de la Langue Française informatisé

VIS-À-VIS, loc. prép., loc. adv. et subst. masc.

I. − Loc. prép.
A. − Vis-à-vis de qqn/qqc.En face de, en présence de. En levant les yeux qu'elle tenait abaissés sur son jeu, Madeleine me vit assis de l'autre côté de la table, précisément vis-à-vis d'elle (Fromentin, Dominique, 1863, p. 83).Elle [l'allée] menait à la cuisine et, presque vis-à-vis de celle-ci, s'ouvrait la petite barrière du jardin potager (Gide, Isabelle, 1911, p. 663).
Vieilli, pop. ou région. (Canada). Vis-à-vis qqn/qqc.Cependant, il trouvait honteux de perdre son sang-froid vis-à-vis un homme de son âge (Duranty, Malh. H. Gérard, 1860, p. 256).Il passa une affreuse nuit à pleurer, sur son lit, les mains croisées sur les genoux, vis-à-vis un petit motif sculpté composé d'un carquois croisé avec trois fléchettes aiguës qui lui entraient dans le cœur (Boylesve, Leçon d'amour, 1902, p. 153).
B. − Au fig. Vis-à-vis de qqn/qqc.Relativement à. Jacquemin m'a promis le secret le plus absolu, même vis-à-vis de sa fille (R. Bazin, Blé, 1907, p. 151).Nous négligeons la masse de la planète vis-à-vis de celle du soleil (H. Poincaré, Hyp. cosmogon., 1911, p. 118).
Vieilli, pop. ou région. (Canada). Vis-à-vis qqn.Songez donc à la situation où vous seriez, vis-à-vis votre fille, si madame Grandet mourait (Balzac, E. Grandet, 1834, p. 210).Pour se décharger d'un vague malaise, il avait pris vis-à-vis lui-même l'engagement formel de se montrer généreux envers Florentine (Roy, Bonheur occas., 1945, p. 213).
II. − Loc. adv.
A. − En se faisant face. Synon. face à face (v. face III B).Être vis-à-vis. Il vit le jardinier, un long couteau à la main, qui faisait le signe de la croix sur l'envers du pain bis, avant de trancher la part de ses deux petits enfants et de sa femme, attablés vis-à-vis (Boylesve, Leçon d'amour, 1902, p. 30).Si les fenêtres sont placées vis-à-vis, l'aération est rapide et efficace (Macaigne, Précis hyg., 1911, p. 290).
B. − [Empl. comme adv. de phrase, en incise ou caractérisant un syntagme nom.] Par les deux fenêtres ouvertes, on apercevait du monde aux croisées des autres maisons, vis-à-vis (Flaub., Éduc. sent., t. 2, 1869, p. 11).Ce furent dans la calèche, deux dos traversés d'une moire azur, deux perruques poudrées, et, vis-à-vis, l'ombrelle blanche inclinée devant la toilette neutre d'une dame (Adam, Enf. Aust., 1902, p. 168).Contre le chambranle de la porte vis-à-vis, il y a une sauvagesse en pagne-éponge qui refuse de faire un pas, de répondre à l'appel du monsieur en pelisse (Chr. de Rivoyre, Les Sultans, 1964, p. 217).
III. − Subst. masc.
A. −
1. Personne qui fait face à une autre. Dans cette espèce de jeu de causerie où nous étions partners, nos vénérables vis-à-vis n'avaient garde de s'apercevoir du piège (Sainte-Beuve, Volupté, t. 1, 1834, p. 27).C'est à ce moment, tout à fait par hasard, que mes yeux se portèrent sur Edwin Marion, mon vis-à-vis... Mon regard passa d'abord sur cette face distraitement, et je n'y rapportai pas l'angoisse que j'éprouvai (Giraudoux, Suzanne, 1921, p. 209).
En partic. [Dans une danse] J'ai eu le plaisir d'être votre vis-à-vis à un bal donné par monsieur le baron de Nucingen (Balzac, E. Grandet, 1834, p. 61).On dansait: les couples face à face cabriolaient éperdument, jetaient leurs jambes en l'air jusqu'au nez des vis-à-vis (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Femme de Paul, 1881, p. 1226).
2. Façade opposée à celle où l'on se trouve. Pardon, si je vous reçois si inconvenablement, sans flambeau, c'est que, misérable, je n'ai pas de rideaux à ma croisée, et du vis-à-vis on plonge et distingue tout chez moi (Borel, Champavert, 1833, p. 19).[Les vitres des fenêtres] qui ouvraient sur la rue avaient des rideaux: il n'y avait pas de vis-à-vis, rien que le mur aveugle d'un entrepôt (Simenon, Vac. Maigret, 1948, p. 121).
B. −
1.
a) Faire vis-à-vis à qqn/qqc. Faire face. Elle faisait vis-à-vis à son époux, toute petite, toute mignonne, toute jolie, pelotonnée dans ses fourrures (Maupass., Contes et nouv., t. 2, Boule de suif, 1880, p. 121).À droite de la scène, une bergère le siège tourné à gauche face au piano, lui faisant vis-à-vis une chaise volante, au-dessus une autre chaise face au public (Feydeau, Dame Maxim's, 1914, II, 1, p. 28).
b) Se faire vis-à-vis. Se faire face, être placé face à face. Le café de l'Univers et l'église se font vis-à-vis (Barrès, Cahiers, t. 8, 1910, p. 92).Le village est demeuré le même, où les mêmes pauvres vieilles maisons se font tristement vis-à-vis, sur la place vide (Larbaud, Barnabooth, 1913, p. 292).
2. Synon. de face-à-face, tête-à-tête.Madeleine parut moins occupée de la musique et distraite par une idée gênante, comme si ce vis-à-vis malencontreux l'importunait (Fromentin, Dominique, 1863, p. 239).
C. − Empl. adv. (Se mettre, être) en vis-à-vis. (Se placer, être) en face à face. Ils s'installèrent en vis-à-vis, chacun se carrant en son coin, gagné à une importance de propriétaire qui va se faire des joues aux champs (Courteline, Train 8 h. 47, 1888, p. 92).La plupart des prisonniers arabes ainsi que leurs familles s'étaient accroupis en vis-à-vis (Camus, Étranger, 1942, p. 1176).
Rare. En vis-à-vis de. En face de. Il était, lui et les autres, assis sur des chaises, haussées d'une marche et à dossiers très bas, installés derrière la barre de communion, à l'entrée du chœur, en vis-à-vis de l'autel (Huysmans, Oblat, t. 1, 1903, p. 260).
D. − Voiture à deux sièges se faisant face. Je me voyais à minuit, arrivant, dans mon vis-à-vis de couleur olive, à la porte de l'Opéra (Jouy, Hermite, t. 2, 1812, p. 70).
E. − ,,Petit canapé disposé de façon que les deux personnes qui y sont assises puissent commodément causer face à face`` (Lar. 19e).
Prononc. et Orth.: [vizavi]. Ac. 1694: vis à vis; dep. 1718: vis-à-vis. Étymol. et Hist. A. Loc. adv. déb. xiiies. « face à face » (Raoul de Houdenc, Vengeance Raguidel, éd. M. Friedwagner, 2302: En cest sarcu seriemes mis [Et] bouce a bouce et vis a vis); ca 1210 (Herbert de Dammartin, Foulque de Candie, éd. O. Schultz-Gora, 14752: li Sarrazin [...] as François se combatent vis a vis). B. Loc. prép. 1. a) 1456 vis à vis de « en face de » (Antoine de La Sale, Jehan de Saintré, éd. J. Misrahi et Ch. A. Knudson, p. 259: s'assit pour deviser viz a viz de lui); 1495 (Andrieu de La Vigne, Le Voyage de Naples, éd. A. Slerca, p. 302: vis a vis du logis ou estoit le roy); b) 1579 vis à vis « en face de » (Larivey, Les Jaloux, V, 6 ds Anc. Théâtre fr., t. 6, p. 85: vis-à-vis la porte; [Id., s. réf. ds Renson, p. 155: vis-à-vis ma sœur]); 1585 (N. Du Fail, Contes et discours d'Eutrapel, éd. J. Assézat, t. 1, p. 287: banc qui est vis à vis l'autel nostre Dame); 2. a) 1660 fig. « en présence de, en confrontation avec (quelqu'un) » (Bossuet, Second panégyrique de St François de Paule [d'apr. l'éd. Dey 1788] ds Œuvres, éd. B. Velat et Y. Champailler, p. 447: se trouver vis-à-vis de lui-même); b) 1745 fig. « en regard, en comparaison de (quelque chose) » (Massillon, Sermons, Carême, Confession, t. 2, p. 11: placer ces régles saintes vis-à-vis de nos démarches); 3. a) 1744 fig. « envers (quelqu'un) » (Godard D'Aucour, Thémidore, t. 1, p. 53: vis à vis de moi); b) 1745 fig. « à l'égard de (quelque chose) » (Diderot, Essai sur le mérite et la vertu, éd. 1875, p. 43: vis-à-vis de ces représentations); 1748 (Id., Les Bijoux indiscrets, éd. class. Garnier, 1965, p. 76: vis-à-vis de quoi). C. Subst. 1. a) 1722 « personne placée en face d'une autre » (A. Piron, Arlequin-Deucalion, III, 6, éd. 1776, t. 3, p. 60: celui-là [le robin] n'a pas son vis-à-vis); 1765 (H. J. Dulaurens, Imirce, éd. Flammarion, s.d., p. 48); b) 1830 « au quadrille, couple placé en face d'un autre couple » (Balzac, Paix mén., p. 346); c) 1833 « chose située en face d'une personne » (Borel, loc. cit.); 1857 (Michelet, Insecte, p. 22: le vis-à-vis savoyard); 2. a) 1740-55 « position de deux personnes se faisant face » (Saint-Simon, Mémoires, éd. A. de Boislisle, t. 24, p. 118 [fait datant de 1713]: en ce vis-à-vis et entre ces deux bougies); 1845-46 faire vis-à-vis (Besch.); b) 1866 « position de deux choses placées l'une en face de l'autre » (Veuillot, Odeurs de Paris, p. 202); 3. 1729 berline en vis-à-vis « voiture à deux sièges » (Invent. des biens du comte de Canillac, éd. L. Lambeau ds Mém. de la Sté de l'Hist. de Paris et de l'Île-de-France, t. 38, 1911, p. 308: une berline en vis-à-vis [...] montée sur son train de quatre roues); 1740 p. ell. vis-à-vis (Ac.); 4. 1866 « petit canapé » (Delvau). Loc. formée de l'a. fr. vis « visage » (ca 1050, Alexis, éd. Chr. Storey, 481) et de la prép. à*. L'a. fr. vis est issu du lat. class. visus « action de voir; sens de la vue; aspect, apparence » (dér. de videre « voir »), qui a pris en b. lat. le sens de « visage » (ives. d'apr. Blaise Lat. chrét.). Cf. ital. et a. esp. viso « visage ». Au sens C 3, cf. l'angl. vis-à-vis, empr. au fr. (1753 [et non 1733, malgré Brunot t. 8, p. 314 et Mack. t. 2, p. 183] H. Walpole, Letters, To G. Montagu, 17 juill., éd. P. Toynbee, t. 3, p. 172 et éd. W. S. Lewis, t. 9, p. 154). Fréq. abs. littér.: 2 003. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 2 999, b) 3 032; xxes.: a) 2 106, b) 3 067. Bbg. Gohin 1903, p. 301. − Goug. Mots t. 1 1962, p. 110. − Quem. DDL t. 38. − Renson 1962, pp. 153-158.

Wiktionnaire

Nom commun - français

vis-à-vis \vi.z‿a.vi\ masculin invariable

  1. (Familier) Personne qui est en face d’une autre, dans la vie, à la danse ou à table.
    • Je vous présente Pierre qui habite sur le même palier. C’est mon vis-à-vis !
    • J’ai pu observer sa réaction, car il était mon vis à vis durant la réunion. (il était directement assis en face de moi)
    • Dans aucun de mes voyages, je n’ai trouvé la moindre compensation aux tortures de cette vie de polype qui vous rend solidaire des faits et gestes de vos co-locataires momentanés, alors que, casé dans cette boîte de quelques pieds cubes, les jambes entrelacées à celles du vis-à-vis, […], il vous reste tout juste l’espace nécessaire pour respirer. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, L’Archipel de Chausey, souvenirs d’un Naturaliste, Revue des deux Mondes, tome 30, 1842)
  2. Couple qui danse en face d’un autre couple dans un quadrille.
  3. Immeuble ou façade opposée à celle où l’on se trouve.
    • Comme c’est au bord de la falaise, vous n’aurez jamais de vis-à-vis !
    • Ils n’avaient pas mis de rideaux car leur maison n’avait pas de vis-à-vis.
  4. Petit siège de salon à deux places, disposé de telle façon que les personnes qui y sont assises se regardent.
  5. (Vieilli) Voiture où il n’y avait que deux sièges passagers se faisant face.
    • Je me voyais à minuit, arrivant, dans mon vis-à-vis de couleur olive, à la porte de l’Opéra. — (Jouy, Hermite, T. 2, 1812, page 70)

Adverbe - français

vis-à-vis \vi.z‿a.vi\

  1. En face, à l’opposé, se faisant face.
    • Lorsque les deux adversaires se trouvèrent vis-à-vis l’un de l’autre aux deux extrémités de la lice, l’attention du public fut tendue au plus haut degré. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Doña Luz et le Cœur-Loyal étaient vis-à-vis l’un de l’autre dans une position singulière. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

VIS-À-VIS. loc. adv.
En face, à l'opposite. Il est logé vis-à-vis.

VIS-A-VIS DE s'emploie comme locution prépositive et signifie En face de. Je me plaçai vis-à-vis de lui. On supprime quelquefois le de. Vis-à-vis l'église.

VIS-A-VIS s'emploie aussi comme nom masculin et se dit d'une Personne qui est en face d'une autre à la danse ou à table. Il était mon vis-à-vis. J'avais pour vis-à-vis un homme fort jovial, une fort jolie jeune fille. Je lui faisais vis-à-vis. Il est familier. Il se dit aussi d'un Couple qui danse en face d'un autre couple dans un quadrille. Il se dit encore d'un Petit siège de salon à deux places, disposé de telle façon que les personnes qui y sont assises se regardent. Il s'est dit aussi d'une Sorte de voiture où il n'y avait que deux places se faisant face.

Littré (1872-1877)

VIS-À-VIS (vi-za-vi) loc. prép.
  • 1En face, à l'opposite. Ce sont là les lois et les ordonnances que le Seigneur donna par Moïse aux enfants d'Israël, dans la plaine de Moab, le long du Jourdain, vis-à-vis de Jéricho, Sacy, Bible, Nomb. XXXVI, 13. Chaque jour à l'église il venait, d'un air doux, Tout vis-à-vis de moi se mettre à deux genoux, Molière, Tart. I, 6. Je n'ai insisté, Sire, que sur ce qui concerne l'intérêt de votre État, parce que c'est une dépêche à être lue dans le conseil ; si j'eusse eu à traiter la même affaire vis-à-vis de Votre Majesté seule, j'aurais beaucoup insisté sur ce qui peut intéresser son honneur…, Corresp. de Louis XV et de Noailles, t. I, p. 204 (1743)

    Par extension. Regardez cet homme d'intrigues environné de la troupe de ses clients… il regarde comme une grande peine de se trouver vis-à-vis de lui-même, Bossuet, Panég. St Franç. de Paule, 2. Je compare un déiste, vis-à-vis un païen, à…, Voltaire, Philos. Princ. d'act. 21. Ce qu'il y a de rare, c'est qu'après avoir défendu vis-à-vis du frère les gens de mérite et à talents, vous défendez vis-à-vis de la sœur les gens de finance ! Saurin, Mœurs du temps, 1.

    Fig. Qu'est-ce que s'examiner ? c'est mettre d'un côté les maximes de Jésus-Christ ; de l'autre, cette partie de notre vie que nous voulons connaître… placer ces maximes saintes vis-à-vis de nos démarches, Massillon, Carême, Confession.

    Fig. Il se trouve vis-à-vis de rien, se dit d'un homme dont tout l'avoir a disparu. Te voilà vraiment libre et vis-à-vis de rien, Destouches, Dissip. v, 9.

    On peut aussi supprimer de. Il demeure vis-à-vis le château. Il est au coin de la rue, le pauvre cher homme ! tout vis-à-vis un fourbisseur, Baron, Coquette et fausse prude, II, 7. Il n'est question que de deux ou trois mots d'amitié et quelques nouvelles… il ne faut pour cela que se mettre un demi-quart d'heure vis-à-vis son écritoire, Voltaire, Lett. Thiriot, 12 juin 1735. J'ai placé cette estampe [le portrait de Turgot] vis-à-vis celle de Jean Causeur ; ce n'est pas que Jean Causeur vaille M. Turgot, mais c'est qu'on l'a gravé à l'âge de cent trente ans, Voltaire, Lett. Vaines, 18 mars 1775.

    Adverbialement. Il demeure vis-à-vis.

  • 2 S. m. Une personne qui est en face d'une autre à la danse ou à la table. Mon vis-à-vis était une fort jolie femme. J'avais pour vis-à-vis un homme fort jovial.

    Un des deux couples nécessaires pour danser le quadrille. Je n'ai pas de vis-à-vis.

  • 3Tête à tête. Je ne vous ai jamais tant regardé de suite qu'en ce vis-à-vis et entre ces deux bougies, Saint-Simon, 350, 116.
  • 4Voiture en forme de berline à une seule place dans chaque fond. Aller d'abord montrer aux yeux de tout Paris La dorure et l'éclat d'un nouveau vis-à-vis, Boissy, Deh. tromp. II, 10. Ce pinceau sera prostitué à orner de peintures lascives les panneaux d'un vis-à-vis, Rousseau, Disc. rétabl. des sciences, 2.

REMARQUE

1. Vis-à-vis s'emploie souvent aujourd'hui au lieu de envers, à l'égard de ; c'est une faute ; d'après Humbert, elle est commune à Genève, et c'est J. J. Rousseau qui l'a introduite dans le français. Voltaire protesta : La langue, dit-il ironiquement, s'embellit tous les jours : le roi n'est plus endetté envers le public, mais vis-à-vis le public, Lett. Linguet, 15 mars 1769. Vis-à-vis s'introduit partout : on se trouve dans toutes les conversations vis-à-vis de ses goûts et de ses intérêts ; les courtisans sont bien ou mal vis-à-vis du roi ; le parlement en corps fait souvenir la nation qu'il a été le soutien des lois vis-à-vis de l'archevêque ; et les hommes, en chaire, sont vis-à-vis de Dieu dans un état de perdition, Dict. phil. Langues.

2. Ma maison est au vis-à-vis de la vôtre, est une locution vicieuse, il faut dire : vis-à-vis de la vôtre.

HISTORIQUE

XIVe s. Mais ce me rendi vigour Qu'elle vis à vis Me dist par très grant douçour : Adieu, dous amis, Machaut, p. 56.

XVIe s. … Alors qu'en la maison royalle Du roy mon pere, à t'amye loyalle Parlementes d'elle tout vis à vis, Marot, II, 2. Quels animaux n'ont la face en hault, et ne regardent vis à vis, comme nous ? Montaigne, II, 202. Le monde regarde tousjours vis à vis ; moy, je replie ma veue au dedans, Montaigne, III, 66. N'estant M. de Segré et ma niepce que au quart vis à vis [parents au 4e degré], Carloix, III, 5.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « vis-à-vis »

L'ancien franç. vis, qui signifiait visage (voy. ce mot) : visage à visage, face à face.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) De l’ancien français vis (« visage »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « vis-à-vis »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
vis-à-vis visavi

Citations contenant le mot « vis-à-vis »

  • Ce n'est pas vis-à-vis des autres qu'on feint, c'est toujours vis-à-vis de soi-même. De José Saramago / La Caverne
  • La plupart des mensonges sont de politesse, même vis-à-vis de soi. De Claude Roy
  • Être libre signifie, avant tout, être responsable vis-à-vis de soi-même. De Mircea Eliade / Fragmentarium
  • N'ayez d'intolérance que vis-à-vis de l'intolérance. De Hippolyte Taine
  • Philosopher, c'est se comporter vis-à-vis de l'univers comme si rien n'allait de soi. De Vladimir Jankélévitch
  • La moralité est l'attitude que nous adoptons vis-à-vis de personnes que nous ne pouvons pas sentir. De Oscar Wilde / Phrases et philosophies
  • La véritable liberté, c'est lorsqu'on est libre vis-à-vis de soi-même. De Paul Javor / Sa raison de vivre
  • Les anges ont besoin qu'on leur suppose un corps. Non pour eux-mêmes, mais vis-à-vis de nous. De Saint Thomas d’Aquin / Somme théologique
  • On appelle danse l'ensemble des mouvements qu'exécutent l'un vis-à-vis de l'autre deux anthropophages de sexe différent pour exprimer qu'ils voudraient bien goûter l'un à l'autre. De Paul Achard
  • Tiens vis-à-vis des autres ce que tu t'es promis à toi seul. Là est ton contrat. De René Char / Feuillets d'Hypnos
  • L'état politique est vis-à-vis de la société civile dans un rapport aussi spiritualiste que le ciel par rapport à la terre. De Karl Marx / La Question juive
  • Il ne faut jamais écouter. Ecouter est une marque d'indifférence vis-à-vis de vos auditeurs. De Oscar Wilde / Quelques maximes pour l'instruction des personnes trop instruites
  • Le purgatoire est à la fois un produit et un instrument de l'aggiornamento de l'Eglise vis-à-vis de la société. De Jacques Le Goff / Entretien avec Bernard Lefort - Octobre 1981
  • L’État ne peut pas devenir strictement commanditaire, même s’il peut parfois aider par de la commande. Dans l’immédiat, alors que l’ensemble des métiers de la culture se trouvent menacés, deux impératifs restent à tenir. D’une part, maintenir absolument le régime de l’intermittence et l’aide à la création. D’autre part, se donner les moyens réels de vérifier que l’application du droit d’auteur n’est pas en permanence subvertie. L’État doit exercer ici une vraie fonction de vigilance et de garantie. Mais, une fois encore, une politique publique doit aussi engager toute la société vis-à-vis de ses artistes. Les débats sur l’intermittence ou l’aide à la création ne prennent pas assez en compte l’existence concrète qu’implique un métier culturel. On entretient encore une rêverie romantisante autour de l’artiste. Tout comme le « je pioche ce que j’aime » sur Internet oublie que derrière les créateurs, il y a des personnes qui ont besoin de se loger et de se nourrir. Un artiste ne s’amuse pas à entretenir son art. Comme l’art n’est pas la part du divertissement, nivelé par l’industrie culturelle et renforcé par la virtualisation. , « Une politique culturelle engage la société entière vis-à-vis de ses artistes »
  • En pratique, LCM va conserver le paquet d’actions qu’elle détient dans le groupe Lagardère (7% du capital), la lourde dette vis-à-vis du Crédit agricole (166 millions à fin 2018) et la filiale Arco (associé-commandité et co-gérant du groupe Lagardère). Le reste des activités va être transféré vers une nouvelle société, baptisée Lagardère Management et créée mi-juin. Il s’agit notamment des contrats de travail des membres du comité exécutif (Pierre Leroy, Thierry Funck-Brentano, Ramzi Khiroun et Gérard Adsuar), de leur salaires, de leurs frais professionnels, mais aussi de leur retraite chapeau. Tout ceci représente une coquette somme (19 millions d’euros en 2019) financée par le groupe Lagardère, qui la versera désormais, non plus à LCM, mais à la nouvelle société. La nouvelle société empochera aussi à la place de LCM la marge réalisée sur ces prestations, qui est fixée à un million d’euros par an. Capital.fr, Arnaud Lagardère coupe en deux sa holding personnelle - Capital.fr
  • Lord Chris Patten, 76 ans, fut le dernier gouverneur de Hongkong (1992-1997), celui qui géra la rétrocession de l’ex-colonie britannique à la Chine. En réponse à l’adoption, le 30 juin, d’une loi visant à museler la contestation du régime chinois dans la ville, le Royaume-Uni durcit sa position vis-à-vis de Pékin, en suspendant lundi 20 juillet son traité d’extradition avec Hongkong, après avoir banni Huawei de ses réseaux 5G. L’ex-commissaire européen et désormais recteur d’Oxford explique pourquoi les Européens – Britanniques en tête – doivent cesser de sous-estimer leur pouvoir vis-à-vis de la superpuissance asiatique. L’entretien a été réalisé avec un groupe de journaux internationaux, dont Die Welt, El Pais, Libération ou le Neue Zürcher Zeitung. Le Monde.fr, Chris Patten, dernier gouverneur de Hongkong : « Nous sous-estimons nos forces vis-à-vis de Pékin »
  • Il faut dire que les gens ont peur de devoir annuler » et de devoir faire une croix sur leur argent. D’où un changement radical dans l’offre commerciale développée par une hôtellerie familiale plus souple que jamais. Aussi, l’annulation sans frais devient un « critère déterminant » pour une clientèle hésitante qu’il s’agit de rassurer. « La flexibilité extrême vis-à-vis de la clientèle potentielle est de mise », souligne-t-elle. Elle met en avant les avantages d’une « relation directe » avec l’établissement hôtelier car un intermédiaire génère des complications : « c’est à nous de prouver que le client n’est pas venu Donc à jour J -1, il est possible d’annuler sa chambre, une disposition inédite qui semble porter ses fruits. « Il faut se mettre à la place du client, avoir beaucoup d’empathie ». , Magazine Tourisme et Patrimoine | Une "flexibilité extrême" vis-à-vis des clients à Kaysersberg

Images d'illustration du mot « vis-à-vis »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « vis-à-vis »

Langue Traduction
Anglais vis-a-vis
Espagnol cara a cara
Italien faccia a faccia
Allemand vis-a-vis
Chinois 相对
Arabe بالنسبة
Portugais vis-à-vis
Russe визави
Japonais に対して
Basque vis-a-vis
Corse vis-a-vis
Source : Google Translate API

Synonymes de « vis-à-vis »

Source : synonymes de vis-à-vis sur lebonsynonyme.fr

Vis-à-vis

Retour au sommaire ➦

Partager