La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « viole »

Viole

Variantes Singulier Pluriel
Féminin viole violes

Définitions de « viole »

Trésor de la Langue Française informatisé

VIOLE, subst. fém.

A. − MUS. Instrument à cordes (cinq à sept) et à archet, qui se tient verticalement sur le genou ou entre les genoux, dont la facture a varié du Moyen Âge au xviiies. et qui comprend une caisse allongée percée d'ouïes en forme de C, à fond plat et à éclisses hautes, un manche garni de touches, un cheviller terminé par une crosse ou une sculpture. Viole soprano, alto, ténor, basse; accompagnement, air, joueur de viole. Les anges de Gozzoli (...) ont embouché leurs trompes d'or. Sur leurs violes ils ont pressé leurs archets recourbés (Quinet, All. et Ital., 1836, p. 170).Les trouvères allaient par deux, comme encore les chanteurs des rues (...): l'un jouait de quelque viole, l'autre chantait ou psalmodiait (Gourmont, Esthét. lang. fr., 1899, p. 223).V. lacté C ex. de Mallarmé.
Dessus de viole. Viole soprano. V. dessus2A 2 ex. de Brenet, quinton ex. de Grillet.
Pardessus de viole. ,,Viole soprano de petit format de laquelle on a retiré la sixième corde au grave`` (M. Pincherle, Les Instruments du quatuor, 1970, p. 26).
Basse de viole, viole de basse. Viole ténor. Le vielleux se penche sur sa vielle, pendant que ses compagnons jouent, qui de la flûte à bec, qui de la viole de basse, d'une main rageuse il tourne à contresens la manivelle du vieil instrument rétif (Green, Journal, 1947, p. 101).
Contrebasse de viole. Viole de la tessiture de la contrebasse. V. gambe1ex. de E. Guiraud et Busser.
Viole d'amour. Instrument de la dimension d'un alto et qui se tient à l'épaule, aux ouïes en forme de langue, à sept (parfois six ou quatre) cordes de touche et autant de cordes sympathiques, à long cheviller terminé par une tête de femme ou d'angelot et à la sonorité claire et argentine. V. amour ex. 317, musique A 3 ex. de Proust, quinton ex. de Duhamel.
Viole de gambe. V. gambe1.
B. − TECHNOL. ,,Cric léger à crémaillère utilisé par les charpentiers pour la mise en place des pièces lourdes`` (Dicobat 1992).
Prononc. et Orth.: [vjɔl]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Déb. xiiies. mus. (Aucassin et Nicolette, éd. M. Roques, XXXIII, 8); 1646 viole de gambe, v. gambe; 1703 viole d'amour (Brossard, s.v. viola); 2. 1904 technol. (Nouv. Lar. ill.). Empr. à l'a. prov.viola « viole » (dep. fin xiies., Daurel ds Levy Prov.), lui-même issu d'un b. lat. *viola (cf. P. Bec, Vièles ou violes? p. 207), d'orig. discutée (Id., ibid., pp. 188-197 et p. 218), peut-être onomat. Se substitue à partir du xves. à vielle*, dont il ne paraît être à l'orig. qu'un substitut particulièrement fréq. à la rime, quand l'instrument est devenu désuet ou provincial et que le mot vielle, surtout utilisé dans des expr. péj. (cf. G. Di Stefano, Dict. des loc. en m. fr.), n'a plus désigné que la vielle à roue (v. P. Bec, op. cit., pp. 98-100 et pp. 199-200, note 22). Fréq. abs. littér.: 67.
DÉR.
Violiste, subst.Joueur de viole. La viole étant un instrument polyphonique au même titre que le luth, le violiste doit choisir son doigté en fonction de l'harmonie (Mus.1976). [vjɔlist]. 1reattest. 1695 (J.-F. Regnard, La Sérénade, p. 22); de viole, suff. -iste*.
BBG.Brinkmann (F.). Metapherstudien. Arch. St. n. Spr. 1876, t. 55, p. 353. − Quem. DDL t. 9, 10.

Wiktionnaire

Nom commun 2 - français

viole \vjɔl\ féminin

  1. (Charpenterie) Petit cric dont les charpentiers se servaient pour lever les pièces de bois les plus lourdes.
    • [...] une hache de charpentier et un marteau, une roue de moulin, une vrille, une viole, une équerre,[...]. — (Dominique Rigaux, Le Christ du dimanche, Éd. L'Harmattan, Paris 2005)

Nom commun 1 - français

viole \vjɔl\ féminin

  1. (Musique) Instrument de musique à six ou sept cordes, dont on joue avec un archet.
    • Une viole de gambe.
    • Comme il aimait la musique, il acheta une viole pour charmer ses ennuis et essaya d’en jouer sans avoir jamais appris. — (Charles Deulin, Cambrinus)
    • Pauvre M Hyacinthe ! je ne le vois pas en pourpoint brodé, une viole à la main ! — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 284.)
    • Madeleine vint embrasser Marin Marais qui lui dit, tout en disposant sa viole entre ses jambes et en cherchant l'accord, qu'il avait joué devant le roi à la chapelle. — (Pascal Quignard, Tous les matins du monde, Gallimard, Folio, 1991, p. 65.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

VIOLE. n. f.
Instrument de musique à sept cordes, dont on joue avec un archet. Airs, pièces de viole. Viole d'amour, viole de gambe ou basse de viole, petite viole ou dessus de viole, par-dessus de viole, Violes diverses, différant par la dimension, le nombre de cordes, la hauteur du son, etc.

Littré (1872-1877)

VIOLE (vi-o-l') s. f.
  • 1Nom générique de toute la famille des instruments à archet. Les monuments gothiques du moyen âge et particulièrement les portails d'église du Xe siècle sont les plus anciens où l'on trouve des instruments de l'espèce générique qu'on nomme viole, Fétis, la Musique, II, 16.
  • 2Viole, ancien instrument de musique, qui avait six cordes de grosseurs inégales et huit touches divisées par demi-tons ; il était de la forme du violon, mais beaucoup plus grand et plus gros, et il se touchait avec un archet. Unissez en votre musique La flûte à la viole, et la lyre aux tambours, Corneille, Trad. du ps. CL.
  • 3Première viole, haute-contre de violon. Seconde viole, taille de violon. Troisième viole, quinte de violon. Petite viole, dessus de viole.

    Par-dessus de viole, petite viole dont les dames jouaient en la tenant sur leurs genoux.

  • 4Basse de viole, voy. BASSE 1, n° 2. Avant lui [Battistini] on ne se servait [au lieu de violoncelle] que de la basse de viole, qui était montée de sept cordes, pour accompagner le chant comme pour la musique instrumentale, Fétis, la Musique, XVIII.
  • 5 Viole d'amour, instrument à archet, monté de sept cordes accordées en accord parfait de ré majeur ; il a en outre sous la touche et sous le chevalet cinq ou six autres cordes d'acier ou de laiton qui vibrent lorsqu'on joue à vide les autres cordes ; les sons de cet instrument ont quelque rapport avec ceux de l'harmonica, et sont agréables à l'oreille, Fétis, la Musique, Dict. Viole d'amour. La viole d'amour a un timbre faible et doux ; elle a quelque chose de séraphique qui tient à la fois de l'alto et des sons harmoniques du violon ; elle convient surtout au style lié, aux mélodies rêveuses, à l'expression des sentiments extatiques et religieux ; M. Meyerbeer l'a placée avec bonheur dans la romance de Raoul au premier acte des Huguenots, Berlioz, Grand traité d'instrum. et d'orchestr. p. 40.
  • 6 De toutes les anciennes violes, on n'a conservé que celle qu'on nomme proprement viole, ou alto, ou quinte, et qu'on a réduite à quatre cordes accordées une quinte plus bas que les cordes du violon, Fétis, la Musique, II, 16. (voy. QUINTE 1).
  • 7Jeu d'orgues de tuyau à bouche, ouvert de quatre pieds, qui sert d'unisson à l'octave.
  • 8Viole noire, nom que l'on donne, au Canada, à la perche ocellée [poisson].

HISTORIQUE

XIVe s. Et voyant cuire telz breuvages Dedans tes vaisseaulx et fioles Plus creuses que ne sont violes, Nat. à l'alch. err. 570.

XVe s. Or et argent sont dieux en terre, Las ! com faulx dieux et decepvans, Qui tiennent prins en leur geole Par convoitise maintes gens Que diable endort à sa viole, Deschamps, Poésies mss. f° 433.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « viole »

Prov. viula, viola ; esp. port. et it. viola ; bas-lat. vitula, vidula, que Diez rattache au lat. vitulari, se réjouir, littéralement gambader comme un veau, lequel vient de vitulus (voy. VEAU).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « viole »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
viole vjɔl

Fréquence d'apparition du mot « viole » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « viole »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « viole »

  • Nous ne demandons pas au chrétien de ne point violer la loi chrétienne ; nous lui demandons, s'il la viole, de savoir qu'il la viole.
    Julien Benda — La trahison des clercs
  • Il est mal de violer sa parole sans raison ; mais on trouve toujours une raison.
    Frédéric II
  • Qui viole une meuf, se fait serrer par les keufs.
    MC Solaar — L’histoire de l’art
  • On peut violer les lois sans enlever la culotte.
    Professeur Choron
  • Il est permis de violer l'histoire, à condition de lui faire un enfant.
    Alexandre Dumas
  • On peut violer les lois sans qu'elles crient.
    Talleyrand
  • L'oppression d'un peuple ou même d'un simple individu est l'oppression de tous et l'on ne peut violer la liberté d'un seul sans violer la liberté de chacun.
    Mikhaïl Bakounine
  • L’art n’est pas un amour légitime ; on ne l’épouse pas, on le viole.
    Edgar Degas
  • Celui qui rend violence pour violence ne viole que la loi, et non l'homme.
    Francis Bacon — De dignitate et augmentis scientiarum
  • Celui qui viole le droit des peuples a peu de chances de bien terminer sa vie.
    Joost Van Den Vondel — Marie Stuart
Voir toutes les citations du mot « viole » →

Traductions du mot « viole »

Langue Traduction
Anglais violates
Espagnol viola
Italien viola
Allemand verletzt
Chinois 违反
Arabe ينتهك
Portugais viola
Russe нарушает
Japonais 違反する
Basque urratzen
Corse viola
Source : Google Translate API

Synonymes de « viole »

Source : synonymes de viole sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « viole »

Combien de points fait le mot viole au Scrabble ?

Nombre de points du mot viole au scrabble : 8 points

Viole

Retour au sommaire ➦