La langue française

Viol

Définitions du mot « viol »

Trésor de la Langue Française informatisé

VIOL, subst. masc.

A. − [Corresp. à violer A] Rapport sexuel imposé à quelqu'un par la violence, obtenu par la contrainte, qui constitue pénalement un crime. Synon. littér. vx violement (dér. s.v. violer).Viol et assassinat. Combien d'enfants égorgea-t-il, après les avoir déflorés? Lui-même l'ignorait, tant il avait consommé de viols et commis de meurtres! (Huysmans, Là-bas, t. 2, 1891, p. 13).Quand l'homme lui a mis le couteau sous la gorge, Anne n'a pas bougé. Quand il l'a violée, elle n'a pas lutté. Pas de blessures, donc. Sa seule preuve, c'est sa souffrance (Le Nouvel Observateur, 23-29 sept. 1988, p. 89).
Viol collectif. Viol commis par plusieurs personnes sur une seule. Le viol collectif perpétré par des adolescents réunis en petites bandes occasionnelles et peu structurées paraît un phénomène criminologique nouveau en voie d'extension (Porot1975).
P. métaph. On la sort des caisses et on la nettoie (...). Oh! les yeux de Madame devant son argenterie... devant le viol de son argenterie par nos mains! (Mirbeau, Journal femme ch., 1900, p. 226).
B. − [Corresp. à violer B]
1. Manque grave de respect, transgression. Viol des consciences; viol culturel; viol de l'information. Du viol des lois le gibet sort; Il faut punir (Hugo, Fin Satan, 1885, p. 865).C'est l'Absolu qu'on réprouve en moi, l'Absolu détesté du monde, parce qu'il implique le viol des consignes et l'intransigeance des lamentations (Bloy, Journal, 1893, p. 87).
2. Littér. Action de souiller un lieu sacré. Synon. profanation, violation.Quand enfin la crypte du Panthéon resta vide, les ombres de Voltaire et de Jean-Jacques Rousseau, qui avaient assisté, invisibles, au viol de leurs sépulcres, devinrent subitement apparentes (Coppée, Bonne souffr., 1898, p. 121).
En partic. Invasion militaire étrangère et occupation d'un pays, d'une région. J'appris en outre, scandale inégalé depuis le viol de l'Alsace-Lorraine, qu'on l'avait édité à Berlin. Ce livre-là, mon grand-père le mettait deux fois la semaine dans sa serviette (Sartre, Mots, 1964, p. 52).
Prononc. et Orth.: [vjɔl]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1647 « violences faites à une femme » (Vaug., p. 413: viol, qui se dit dans la Cour et dans les armees pour violement, est tres-mauvais); 2. 1648 fig. viol de la foi publique (Scarron, Virgile Travesti, l. VI, éd. V. Fournel, p. 201b); 1875 les viols des lois (Sully Prudh., Vaines tendr., Le Rire, p. 237); 3. 1868 viol de son palais (Goncourt, Journal, p. 449); 1898 viol de leurs sépulcres (Coppée, loc. cit.). Déverbal de violer*. Fréq. abs. littér.: 180.

Wiktionnaire

Nom commun 1

viol \vjɔl\ masculin

  1. (France) Violence que l’on fait à une personne sans consentement ou par la force, consistant en une pénétration sexuelle, vaginale, anale ou orale ou pénétration par la main ou un objet.

Nom commun 2

viol \vjɔl\ masculin

  1. (Régionalisme) (Sud de la France) Sentier.
  2. (Régionalisme) (Dans le Diois) Petite ruelle voûtée.
    • Le viol des Bernards, le viol du Roux, le viol du Temple, sont des voies de Châtillon-en-Diois.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

VIOL. n. m.
Violence qu'on fait à une fille, à une femme que l'on prend de force. Le rapt et le viol sont punis des travaux forcés par la loi.

Littré (1872-1877)

VIOL (vi-ol) s. m.
  • Violence faite à une femme que l'on prend de force. On imagine assez tous les excès, toutes les barbaries où s'emporte alors [dans la prise d'une ville] le soldat, qui n'a plus de frein, et qui regarde comme son droit incontestable le meurtre, le viol, l'incendie, la rapine, Voltaire, Pol. et lég. Fragm. hist. Inde, 14.

REMARQUE

Au XVIIe siècle, viol commençait à s'introduire. Les grammairiens le combattaient, disant qu'il n'y avait de français que violement. Viol est en usage ; le rapt et le viol sont des crimes qu'on punit de mort, Acad. observ. sur Vaugel. p. 408.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « viol »

Nom 1 : Déverbal sans suffixe de violer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Nom verbal de violer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « viol »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
viol vjɔl

Citations contenant le mot « viol »

  • Le viol d'une conscience ne fait-il pas nécessairement violence à une vertu ? De Stanislaw Jerzy Lec / Nouvelles pensées échevelées
  • Publier ce que l'auteur a supprimé est donc le même acte de viol que censurer ce qu'il a décidé de garder. De Milan Kundera / Les testaments trahis
  • Nous ne demandons pas au chrétien de ne point violer la loi chrétienne ; nous lui demandons, s'il la viole, de savoir qu'il la viole. De Julien Benda / La trahison des clercs
  • Ne commencez jamais un mariage par un viol. De Honoré de Balzac / La physiologie du mariage
  • Mon rêve ? Fêter mon centième anniversaire et être arrêté aussitôt après et condamné pour viol ! De Anonyme
  • Ne commencez jamais le mariage par un viol. Honoré de Balzac, Physiologie du mariage
  • Chez les porcs-épics, le viol est inconnu. De Gregory Clark
  • On confond aujourd'hui le fait et le droit. Les faits deviennent normatifs. Si tout fait de culture est justifié par le simple fait qu'il existe, on pourrait dire alors que le crime et le viol sont justifiés puisqu'ils existent. De Jean-François Mattéi (ministre) / Migros Magazine, 11 avril 2011
  • Plus d'Etats ont péri parce qu'on a violé les moeurs que parce qu'on a violé les lois. De Montesquieu
  • L'oppression d'un peuple ou même d'un simple individu est l'oppression de tous et l'on ne peut violer la liberté d'un seul sans violer la liberté de chacun. De Mikhaïl Bakounine
  • On peut violer les lois sans qu'elles crient. De Talleyrand
  • On peut violer les lois sans enlever la culotte. De Professeur Choron
  • Il est mal de violer sa parole sans raison ; mais on trouve toujours une raison. De Frédéric II
  • Il est permis de violer l'histoire, à condition de lui faire un enfant. De Alexandre Dumas
  • Il faut bien que la nature existe, pour pouvoir la violer. De Pablo Picasso
  • « Un quinquagénaire a été arrêté samedi 1er août pour des soupçons de viol. Il a été libéré sous caution » et devrait comparaître à la mi-août, précise la police. leparisien.fr, Arrestation d’un ancien ministre britannique accusé de viol - Le Parisien
  • Ada a 18 ans. Un jour, la jeune fille, vierge, va dîner chez un ami. Sans trop comprendre comment, elle se retrouve nue. Puis dans son lit. Déchirée au sens propre, mais aussi figuré. Récit et réflexions autour d’un viol pas vraiment inédit, mais tout à fait silencieux. La Presse, Sans frapper : ceci est un viol ★★★
  • Moins de deux semaines après sa libération, l’homme nommé Zubyr S. aurait violé une fillette de 13 ans. Des politiciens allemands ont demandé son expulsion.  Valeurs actuelles, Allemagne : arrêté pour le viol d'une fillette, un migrant afghan est libéré après 12 jours et récidive | Valeurs actuelles
  • Le parquet de Paris a demandé à un juge d'instruction d'enquêter sur les accusations de viol visant Gérard Depardieu, qui les conteste « absolument », après avoir initialement classé sans suite la procédure. leparisien.fr, Gérard Depardieu accusé de viol : le parquet de Paris demande à un juge d’enquêter - Le Parisien
  • Leur parole est rare : ces 4 hommes ont été victimes de viol, et acceptent de revenir sur leur traumatisme, leur parcours, leur reconstruction. Nous les avons suivis pendant 6 mois au sein de leur groupe de parole👇 Daily Geek Show, Ces hommes victimes de viol décident de prendre la parole afin de briser les tabous
  • Une allégation de viol en réunion dans un hôtel cinq étoiles au Caire, apparue sur un compte très suivi sur les réseaux sociaux, a provoqué une nouvelle déferlante #MeToo en Egypte, pays très conservateur. L'agression présumée a eu lieu à l'hôtel Fairmont Nile City en 2014, où un groupe de six hommes ont drogué et violé plusieurs victimes, selon le compte Assault Police ("Police du harcèlement"). Les noms et photos des mis en cause, tous issus de familles aisées, ont circulé en ligne.  LExpress.fr, Egypte : une allégation de viol en réunion au Caire suscite une nouvelle campagne #MeToo - L'Express
  • Le lien commun entre les charges retenues contre ces journalistes dérangeants: des affaires de violences sexuelles. C’est là que ça devient intéressant, car visiblement, être accusé de viol quand on est journaliste au Maroc serait en fait une feinte pour mieux museler la liberté d’expression. Mais à vrai dire, ce n’est pas là l’objet de cette chronique, car il ne s’agit pas ici de se mêler d’affaires qui font actuellement l’objet d’enquêtes. A chacun son taf. Ce qui nous intéresse ici, c’est cette tendance à s’improviser justicier, à réfuter, quand ça nous arrange, des décisions de justice, d’autant plus quand l’affaire en question prend une certaine tournure médiatique à l’international. fr.le360.ma, Quand le viol est subordonné à la liberté d’expression | www.le360.ma
  • Il faisait subir à ses victimes des séances de tortures, simulacres de noyades, interrogatoires. Il a soutenu qu’il s’agissait de jeux des rôles consentis, ou d’un jeu intitulé “attrape-moi, viole-moi”, et a affirmé qu’il avertissait ses partenaires qu’il les “terroriserait”. Le HuffPost, Le rappeur Solo 45 condamné à 24 ans de prison pour viols et séquestration | Le HuffPost

Images d'illustration du mot « viol »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « viol »

Langue Traduction
Anglais rape
Espagnol violación
Italien stupro
Allemand vergewaltigen
Chinois 强奸
Arabe اغتصاب
Portugais estupro
Russe изнасилование
Japonais レイプ
Basque bortxaketa
Corse colza
Source : Google Translate API

Synonymes de « viol »

Source : synonymes de viol sur lebonsynonyme.fr

Viol

Retour au sommaire ➦

Partager