La langue française

Vétille

Sommaire

  • Définitions du mot vétille
  • Étymologie de « vétille »
  • Phonétique de « vétille »
  • Citations contenant le mot « vétille »
  • Images d'illustration du mot « vétille »
  • Traductions du mot « vétille »
  • Synonymes de « vétille »
  • Antonymes de « vétille »

Définitions du mot vétille

Trésor de la Langue Française informatisé

VÉTILLE, subst. fém.

A. − Considération, préoccupation, fait, événement de peu d'importance. Synon. bagatelle, détail, misère1, pécadille, rien.Se vexer à cause d'une vétille; être outragé par une vétille; s'arrêter, s'attacher, s'attarder à des vétilles; s'embarrasser de vétilles; se brouiller, se fâcher pour des vétilles; chicaner, insister sur des vétilles. Ceux qui l'approchaient le jugeaient (...) pointilleux, un peu fantasque, indifférent aux grandes affaires que sa pensée n'embrassait point, et entêté de vétilles auxquelles s'ajustait la petitesse de son esprit d'intrigue (A. France, Orme, 1897, p. 165).Entre amants une vétille suffit pour assombrir une atmosphère électrisée (Colette, Képi, 1943, p. 76).V. chicaner ex. 3, diplomate ex. 1, incident1A ex. de Sainte-Beuve.
B. − JEUX. Jeu de patience fait de plusieurs anneaux entrelacés qu'il s'agit de séparer. (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth.: [vetij]. Passy 1914, Barbeau-Rodhe 1930 [-ti:j]. Ac. 1694, 1718: vetille; dep. 1740: vé-. Étymol. et Hist. [1528 vestille sens peu clair (Comptes des bâtiments du roi, éd. L. de Laborde, t. 1, p. 10: quelconques autres ordonnances, vestille, restrinction, mandemens ou deffenses)] ca 1538 vetil masc. « chicane » (Moralité de la vendition de Joseph ds Myst. du Viel Testament, éd. J. de Rothschild, t. 2, p. 343, var. au vers 17082); 1611 vetille fém. « bagatelle, chose de peu d'importance » (Cotgr.). Déverbal de vétiller*. Fréq. abs. littér.: 73. Bbg. Schmidt 1914,14. − Spitzer (L.). Zur frz. Wortgeschichte... Z. rom. Philol. 1925, t. 45, p. 589.

Trésor de la Langue Française informatisé

VÉTILLE, subst. fém.

A. − Considération, préoccupation, fait, événement de peu d'importance. Synon. bagatelle, détail, misère1, pécadille, rien.Se vexer à cause d'une vétille; être outragé par une vétille; s'arrêter, s'attacher, s'attarder à des vétilles; s'embarrasser de vétilles; se brouiller, se fâcher pour des vétilles; chicaner, insister sur des vétilles. Ceux qui l'approchaient le jugeaient (...) pointilleux, un peu fantasque, indifférent aux grandes affaires que sa pensée n'embrassait point, et entêté de vétilles auxquelles s'ajustait la petitesse de son esprit d'intrigue (A. France, Orme, 1897, p. 165).Entre amants une vétille suffit pour assombrir une atmosphère électrisée (Colette, Képi, 1943, p. 76).V. chicaner ex. 3, diplomate ex. 1, incident1A ex. de Sainte-Beuve.
B. − JEUX. Jeu de patience fait de plusieurs anneaux entrelacés qu'il s'agit de séparer. (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth.: [vetij]. Passy 1914, Barbeau-Rodhe 1930 [-ti:j]. Ac. 1694, 1718: vetille; dep. 1740: vé-. Étymol. et Hist. [1528 vestille sens peu clair (Comptes des bâtiments du roi, éd. L. de Laborde, t. 1, p. 10: quelconques autres ordonnances, vestille, restrinction, mandemens ou deffenses)] ca 1538 vetil masc. « chicane » (Moralité de la vendition de Joseph ds Myst. du Viel Testament, éd. J. de Rothschild, t. 2, p. 343, var. au vers 17082); 1611 vetille fém. « bagatelle, chose de peu d'importance » (Cotgr.). Déverbal de vétiller*. Fréq. abs. littér.: 73. Bbg. Schmidt 1914,14. − Spitzer (L.). Zur frz. Wortgeschichte... Z. rom. Philol. 1925, t. 45, p. 589.

Wiktionnaire

Nom commun

vétille \ve.tij\ féminin

  1. Petite chose sans importance.
    • Le garçon est pour la fille,
      La fille est pour le garçon;
      Quoi qu'on fasse et qu'on babille,
      Ce n'est, ma foi, que vétille,
      Que mystère et que façon.
      — (Claude Le Petit, Virelai, 1660)
    • Finalement, on vota une loi d’amnistie pour déclarer qu'on ne voulait plus entendre parler de toutes ces vétilles. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VI, La moralité de la violence, 1908, p.278)
    • Je penche pour une vétille qui a pris, aux yeux du fou qu'était Dragomin, des proportions considérables. — (Jean Ray, Harry Dickson, Le Vampire aux yeux rouges, 1932)
    • Je m’imaginais immédiatement être des leurs, ainsi que le héros de la pièce, garçon de bonne famille que son père met – à propos d’une vétille – dans ce bagne d’enfants et qui finit par se pendre. — (Michel Leiris, L’âge d’homme, 1939, collection Folio, page 48.)
    • Rien du tout. Quel parti tirer de pareille vétille ? — (Nicolas Gogol, Les âmes mortes, 1842 ; traduction de Henri Mongault, 1949)
    • Je n'ai pas traversé le royaume pour une vétille. — (Raymond Elias Feist, Pug l'apprenti, 1982; traduction de Antoine Ribes)

Forme de verbe

vétille \ve.tij\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe vétiller.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe vétiller.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe vétiller.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe vétiller.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe vétiller.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

VÉTILLE. n. f.
Bagatelle, chose insignifiante. Il ne s'amuse qu'à des vétilles. La moindre vétille l'arrête.

Littré (1872-1877)

VÉTILLE (vé-ti-ll', ll mouillées, et non véti-ye) s. f.
  • 1Bagatelle, chose de peu de conséquence. Vous voyez par là que les grands personnages se sont amusés à des vétilles, Guez de Balzac, 6e disc. sur la cour. Quoique je sois presque honteux de m'être tant arrêté à ces petites vétilles et minuties de grammaire, La Mothe le Vayer, la Promenade, Dial. 1. De la moindre vétille il fait une merveille, Molière, Mis. II, 5. Eh ! fripon, tu ne t'amuses pas à voler des vétilles, Boursault, Mots à la mode, sc. 15. J'ai dévoilé les mystères secrets, L'art des parloirs, la science des grilles, Les graves riens, les mystiques vétilles, Gresset, Ver-vert, I. On lui reproche [à Racine] le héros expiré [dans Phèdre] ; quelle misérable vétille de grammaire ! pourquoi ne pas dire : le héros expiré, comme on dit : il est expiré ? Voltaire, Dict. phil. Amplification. Du temps de Néron, le crime s'est perfectionné ; les vieux assassinats du divin Auguste étaient des vétilles, des essais, presque de l'innocence, au milieu des forfaits nouveaux, Chateaubriand, Italie, Voyage de Naples, 1er janv. 1804.
  • 2Petite pièce d'artifice qu'on fait avec des cartes à jouer.
  • 3Petit anneau d'un rouet, dans lequel passe le fil.
  • 4Nom d'un petit instrument qui consiste dans plusieurs anneaux entrelacés, qu'il est difficile de dégager quand on n'en sait pas le secret.
  • 5Appentis sous lequel travaillent certains ouvriers dans une ardoisière.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « vétille »

Déverbal sans suffixe de vétiller.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Piémontais, vetilia. Origine contestée. On a tiré par une forte contraction vétiller du lat. vitilitigare, chicaner. Diez préfère y voir le lat. vitilia, objet d'osier. Mais il est plus probable que c'est l'espagnol vetilla, dimin. de veta, chose de rien, proprement raie, prov. veta, raie, ruban, vétille (Paubre lairon pent hom per una veta, pauvre larron pend on pour une vétille) ; veta est le lat. vitta, bande.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « vétille »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
vétille vetj

Citations contenant le mot « vétille »

  • Il faut souvent plus de courage pour s'attaquer à des vétilles que pour lutter contre de graves abus. De Multatuli / Idées
  • Le chef ne s'occupe pas des vétilles. Anonyme,
  • Dans les ennuis, les tracas, l'homme est seul. Une fois que l'on est dedans, on doit s'en sortir par soi-même, pas de sauveur pour s'occuper de ces vétilles. De Gao Xingjian / La montagne de l'âme
  • Le football étant « la bagatelle la plus sérieuse du monde », selon le mot de l’ethnologue Christian Bromberger, on ne peut pas s’attendre à ce que le changement du logo d’un club soit considéré comme une vétille. La présentation de ces nouveaux logos est devenue un rituel, et tout aussi rituelles sont les réactions indignées des supporteurs. , « On dirait l’étiquette d’un fromage de chèvre » : les nouveaux logos n’ont plus rien de propre à des clubs de football | Homeview Sénégal
  • Aux yeux du cabinet du nouveau ministre-président, il s’agit d’une vétille. «Ce n’est pas parce qu’il joue à un jeu sur son portable qu’il n’écoute pas», y affirme-t-on. Communes, régions, Belgique, monde, sports – Toute l'actu 24h/24 sur Lavenir.net, Gouvernement flamand: pendant que les députés débattent, Jambon joue à «Angry Birds»
  • Il n’est pas rare de constater que la plupart de nos compatriotes passent des journées entières à discuter individus, à pinailler, à remuer des sujets déjà suffisamment pris en charge par des instances habilitées, cas de la justice, des institutions de la République ou encore des services publics plutôt que de développer des projets novateurs, à impact socio-économique réel. Les congolais sont occupés par la vétille et le superficiel au lieu de développer leurs différents domaines professionnels de compétence. Scoop RDC, Exacerbation des antivaleurs : lettre ouverte de Constant Mutamba aux Congolais ! - Scoop RDC
  • Mais alors, d’où vient que la science est aujourd’hui si difficile à partager ? De multiples causes, toutes fondées, sont régulièrement avancées, mais elles oublient souvent de citer cet avertissement de Théodore Adorno : « Aucune pensée n’est immunisée contre les risques de la communication ». Or aujourd’hui, à force de fabriquer de la fugacité, puis de la renouveler sans cesse, à force de promouvoir la vétille comme épopée du genre humain, les formes modernes de la communication se transforment en une vaste polyphonie de l’insignifiance. Dès lors, tout travail de discernement, de clarification, de transmission de ce qui est complexe, relève quasiment de l’héroïsme. Libération.fr, «Magellan, en augmentant nos connaissances, a élargi notre imaginaire commun» - Libération

Images d'illustration du mot « vétille »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « vétille »

Langue Traduction
Anglais trifle
Espagnol nimiedad
Italien tartufo
Allemand kleinigkeit
Chinois 琐事
Arabe بسيط
Portugais bagatela
Russe мелочь
Japonais ささいなこと
Basque jolasten
Corse trofeu
Source : Google Translate API

Synonymes de « vétille »

Source : synonymes de vétille sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « vétille »

Partager