La langue française

Minutie

Sommaire

  • Définitions du mot minutie
  • Étymologie de « minutie »
  • Phonétique de « minutie »
  • Citations contenant le mot « minutie »
  • Traductions du mot « minutie »
  • Synonymes de « minutie »
  • Antonymes de « minutie »

Définitions du mot minutie

Trésor de la Langue Française informatisé

MINUTIE, subst. fém.

A. − Vx ou littér., gén. au plur. Petite chose, détail sans importance, insignifiant. Synon. babiole, bagatelle, vétille.L'artiste (...), après ses luttes solitaires et patientes, se trouve sans volonté contre les minuties de la vie (A. Daudet,Femmes d'artistes,1874, p.16).Les orthodoxes sont trop concrets; ils tiennent à des faits, à des riens, à des minuties (Renan,Souv. enfance,1883, p.407):
−. Racine écrit à Boileau sur le IIeCantique, et discute l'emploi du mot Misérables, au lieu de: Infortunés. Ces minuties qui font le beau et sont l'atome du pur ont bien disparu du souci littéraire. Valéry,Tel quel I,1941, p.159.
B. − Application attentive, soin donné aux moindres détails. Synon. conscience, méticulosité, soin, vigilance; anton. négligence.La minutie et la patience des hommes de laboratoire qui notaient tous les détails des phénomènes qu'ils observaient avant de risquer une conclusion (Metzger,Genèse sc. cristaux,1918, p.156).Memling, à propos de Sainte Ursule, nous décrit avec minutie le paysage de Cologne (P. Lavedan,Urban.,1926, p.202).
P. méton., gén. au plur. Manifestation de ce soin. Il avait les minuties naïves d'un primitif, le souci du petit détail (Zola, Œuvre,1886, p.70).
Prononc. et Orth.: [minysi]. Ac. 1694: -tie ou -cie; dep. 1718: -tie. Étymol. et Hist. 1. 1627 «chose de peu d'importance; menu détail qui ne mérite pas qu'on s'y arrête» (P. Dupuy, Lett. à Aleandro ds Mél. d'arch. et d'hist. publ. par l'École franç. de Rome, VIII, 563 ds DG); 2. 1748 «application très attentive aux moindres détails» un esprit de minutie (Diderot, Bijoux indiscrets, p. 231). Empr. au lat. d'époque impériale minutia «petite parcelle, poussière», lui-même dér. de minutus «petit, menu», part. passé adj. de minuo «diminuer, rendre plus petit». Fréq. abs. littér.: 193. Bbg. Mack. t.2 1939, p.184.

Wiktionnaire

Nom commun

minutie \mi.ny.si\ féminin

  1. (Vieilli) Chose de peu d’importance.
    • L'essentiel pour les jésuites, c'était d'affaiblir, d'amoindrir, de rendre les âmes faibles et fausses, de faire des petits très-petits, et les simples idiots ; une âme nourrie de minuties, amusées de brimborions, devait être facile à conduire. — (Jules Michelet, Le prêtre, la femme, la famille, Paris : Chamerot, 1862 (8e éd.), p.65)
    • De ma tendre enfance je ne parlerai pas. […]. Eussé-je autrement décidé que je me garderais du ridicule qui s'attache à quiconque fait un sort aux minuties du premier âge. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
  2. Application attentive aux menus détails.
    • Telles furent les opérations qui furent conduites avec cette patience et cette minutie pendant plus d’un mois. — (Jules Verne, Aventures de trois Russes et de trois Anglais, 1872)
    • Exceptis excipiendis, répliqua l’ermite, comme notre vieux prieur m’a enseigné de répondre quand des laïques impertinents me demandent si j’observe toutes les minuties de mon ordre. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  3. (Anthropométrie) Point caractéristique formé par la disposition des lignes papillaires.
    • Pendant la phase d'enrolement l'empreinte de l'utilisateur est enregistrée puis traitée pour en extraire les singularités ou minutie.— (Mostafa Hashem Sherif Paiements électroniques sécurisés p.91, 2007)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MINUTIE. (Dans ce mot et dans les deux suivants, TIE se prononce CIE.) n. f.
Chose de peu d'importance. S'arrêter à des minuties. Perdre son temps à des minuties. Il signifie aussi Application attentive aux menus détails. Il a corrigé ses épreuves avec minutie.

Littré (1872-1877)

MINUTIE (mi-nu-sie) s. f.
  • Néologisme au temps du cardinal de Retz qui l'explique par chose de peu de conséquence. Ce détail paraît sans doute une minutie, c'est-à-dire une chose mince et frivole qui ne vaut pas la peine d'être remarquée et qui ne fait rien au gros de l'affaire, Retz, Conclave d'Alex. VII. Depuis longtemps on faisait valoir Des minuties, Sévigné, 392. Pour entrer dans le détail et dans les minuties de l'art, Huet, De l'origine des romans, p. 81, dans POUGENS. S'il faut descendre aux minuties avec une femme, Bossuet, Lett. quiét. 35. Dans le fond qu'est-ce que toutes ces méthodes, que toutes ces pratiques ? ne sont-ce pas des minuties ? Des minuties ! mais ces prétendues minuties plaisent à Dieu…, Bourdaloue, Pensées, t. I, p. 419. Assez de livres sont pleins de toutes les minuties des actions de guerre et de ces détails de la fureur et de la misère humaine, Voltaire, Louis XIV, 11. Vous sentez bien que je n'entre pas dans le détail des opérations militaires ; je n'ai jamais pu supporter ces minuties de carnage, Voltaire, Lett. 17 janv. 1763. Vous ne sauriez apporter dans cet ouvrage [le Commentaire sur Corneille] trop de soin, d'exactitude et même de minutie, D'Alembert, Lett. à Volt. 8 sept. 1761.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MINUTIE, s. f. MINUTIEUX, adj. (Gramm.) minutie est une petite chose. Il y a des minuties en tout, & des hommes minutieux dans tous les états. Un bon esprit néglige communément les minuties ; mais il ne s’y trompe pas. Il y a plus encore d’inconvénient à prendre une chose importante pour une minutie, qu’une minutie pour une chose importante. Les caracteres minutieux sont sans ressource. Ils sont nés pour se tourmenter eux-mêmes, & pour tourmenter les autres à propos de rien.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « minutie »

Du latin minutia (« poussière »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. minutia, de minutus (voy. MENU) ; génev. menutie ; wallon, minuté ; Hainaut, menuté.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « minutie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
minutie minysi

Citations contenant le mot « minutie »

  • L’archéologie est bien la plus noble des recherches, par sa minutie elle nous inculque la patience, par l’interprétation que l’on doit faire de nos découvertes, la sagesse. De Savino Di Lernia
  • Une vieille femme qui se respecte et qui désire conserver autour d'elle les affections et les plaisirs permis à son âge, doit soigner sa toilette avec plus de minutie que si elle avait vingt ans, non pas pour s'embellir mais pour se faire supporter. De Comtesse Dash / Code du savoir-vivre
  •   Adeptes de l’escrime artistique et tout particulièrement de l’époque Renaissance, les « lamistes » de la Compagnie « Les lames de Sévigné » donneront dans la cour de la forteresse plusieurs saynètes de combats chorégraphiés avec minutie. Entre deux séquences, ils échangeront avec le public sur cette nouvelle escrime bien éloignée des anciennes pratiques des chevaliers du Moyen Âge. Unidivers, ESCRIME RENAISSANCE AU CHÂTEAU Sainte-Suzanne-et-Chammes dimanche 23 août 2020
  • La réalisation demande un travail de minutie, de précision, et la professionnelle tient à partager sa passion en montrant toutes les étapes. « C’est très technique. Je pourrais les laisser suivre la fiche technique mais rien ne vaut ce que je montre » Comme lorsque dans un angle se forme un petit bec à l’encollage. « Avec votre pouce, vous poussez l’angle pour le rabattre. » , Les Épesses. Un atelier créatif autour du cartonnage - La Roche sur Yon.maville.com
  • Serge Thomas, Bessanais d’origine, est guidé par la passion de son travail, qu’il réalise avec minutie et patience. Il aime les défis techniques et esthétiques et aspire à redonner aux objets leur aspect originel en prenant soin de rester fidèle au style et au créateur. Parfois, ses interventions nécessitent une phase d’étude préalable, permettant de sélectionner des essences adaptées ou encore les pièces métalliques (poignées, boutons ou décors). Il pratique sur tout type de mobilier du plus simple au plus élaboré comme la marqueterie, parfois estampillé, comme par exemple une commode tombeau style Louis XIV, ou une autre pièce de style Louis XIII. HERAULT direct, Bessan - Maîtriser le geste et la matière, portrait de Serge Thomas, ébéniste d'art à Bessan : HERAULT direct
  • Cette fois-ci, l'opération entraînera quelques coupures de courant car elle est plus lourde que celle de ce mardi. En début de semaine, c'est en effet une équipe, venue de Versailles et spécialisée dans le travail sous tension, qui a œuvré avec minutie. Au total, ces deux chantiers correspondent à environ 4000 euros investis par Enedis dans le but de préserver la biodiversité. leparisien.fr, Des poteaux électriques transformés dans le Val-d’Oise après la mort d’un aigle - Le Parisien
  • De son imagination et grâce à sa minutie naissent des compositions de plumes hypnotisantes qui commencent à avoir leur petit succès. Habitante d’Aubigny-sur-Nère, Lucile Vilaine est une artiste. Diplômée de l’Institut national des métiers d’art, spécialisée dans la broderie et formée dans les maisons les plus prestigieuses, elle s’est lancée à son compte en septembre dernier. www.leberry.fr, Aubigny-sur-Nère : à 24 ans, la créatrice Lucile Vilaine s’est lancée à son compte pour vivre de son art - Aubigny-sur-Nère (18700)

Traductions du mot « minutie »

Langue Traduction
Anglais thoroughness
Espagnol minuciosidad
Italien precisione
Allemand gründlichkeit
Chinois 彻底性
Arabe الدقة
Portugais meticulosidade
Russe тщательность
Japonais 徹底
Basque zorroztasun
Corse finezza
Source : Google Translate API

Synonymes de « minutie »

Source : synonymes de minutie sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « minutie »

Partager