Usine : définition de usine


Usine : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

USINE, subst. fém.

A. −
1. Vx. Établissement industriel où l'on travaille surtout le fer, en utilisant comme principaux agents de production et de fabrication des machines mues par diverses sources d'énergie. Nos promenades sur la Seine sont bornées par une usine à papier, et je pense: « Usine à papier, moulin à paroles » (Goncourt, Journal, 1859, p. 617).L'usine Chodorge où l'on ne fabriquait que des clous, l'usine Hausser, une forge qui livrait plus de cent mille faux et serpes par an, l'usine Mirande, une maison qui construisait spécialement des machines agricoles (Zola, Travail,1901, p. 15).
2. Établissement de la grande industrie où s'effectue tout ou partie d'un processus de fabrication en série d'objets ou de produits, ou bien la transformation ou la conservation de matières premières, ou bien la production d'énergie, à l'aide de machines consommant une grande quantité d'énergie de diverses sources. L'emplacement des chaudières et des fours dans ce site écarté, la suite des marteaux-pilons, des tours et (...) tout l'outillage qui constituera la chaîne et par laquelle passera la production en série de l'usine envisagée (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 297):
... on l'envoyait (...) aux usines Wisner. Il y avait une grève à cause de la taylorisation de l'usine. Ce que c'est? Comme toujours, les ouvriers s'opposaient à un progrès (...). Une économie pour tous. Le rendement de l'usine accru d'autant. Aragon, Beaux quart., 1936, p. 258.
Usine pilote. V. pilote II B ex. de De Gaulle.Navire-usine. V. navire rem. 3 g.
3. Bâtiment ou ensemble de bâtiments qui abritent les moyens de production, les différentes installations d'un établissement industriel. Cheminée d'usine. À cinq heures précises, j'entrais à l'usine à gaz de La Villette. On dirait les ruines colossales d'une ville de cyclopes. D'énormes et sombres avenues s'ouvrent entre les lourds gazomètres alignés l'un derrière l'autre (Maupass., Contes et nouv., t. 2, Horla, 1887, p. 1319).Elle disait (...) en juin 36: «Il faudrait appeler Hitler pour qu'il empêche les occupations d'usines» (Vailland, Drôle de jeu, 1945, p. 73).
P. méton. Ensemble des personnes qui travaillent dans une usine; propriétaire d'une usine. Usine qui chôme. Quand on a (...) l'étoffe d'un vrai patron et qu'on peut épouser une usine, on n'a pas le droit d'épouser une fille sans le sou (Aymé, Travelingue, 1941, p. 94).
4. Système d'organisation du travail et du mode de production de la grande industrie tel qu'il est mis en œuvre dans une usine. Travailleur d'usine; travailler en usine. Des ouvriers d'usine passaient, la taille serrée dans leur bourgeron de toile bleue, arborant des casquettes de soie sur leurs têtes faubouriennes (Moselly, Terres lorr., 1907, p. 221).Blanche avait été obligée de donner raison à Dussol lorsqu'il s'était opposé à ces «conseils d'usine» où Jean-Louis voulait réunir les représentants des ouvriers et ceux de la direction (Mauriac, Myst. Frontenac, 1933, p. 166).
SYNT. Usine chimique, électrique, hydroélectrique, laitière, métallurgique, pharmaceutique, sidérurgique; usine d'armes, d'armements, d'automobiles, d'aviation, de construction aéronautique, de fabrication de produits alimentaires, de produits textiles; usine d'assemblage, de fabrication, de montage, de transformation; usine informatisée, automatisée; usine à coke, à gaz, à papier, à sulfate; usine marémotrice, nucléaire; bâtir, créer, édifier, fonder, implanter, installer, monter, moderniser une usine; diriger, exploiter, faire marcher une usine; usine fonctionnelle, gigantesque, insalubre, moderne, rationnelle, spécialisée, standardisée; usine cassée, désaffectée, fermée; personnel d'une usine; aller, travailler à l'usine.
B. −
1. Fam. Établissement qui évoque une usine par ses dimensions, par l'activité importante qui y règne, et par la priorité donnée au rendement. La puanteur des cuissons rencontrait le relent des machines lubrifiées. Ce côté service des grands hôtels-usines nourrissait le côté client sur Parliament Avenue (Hamp, Champagne, 1909, p. 216).
2. Péj. Usine + compl.Activité, système, organisme qui produit en série à une échelle industrielle, des types identiques de personnes, de comportements, de choses.
Usine à + compl. ou verbe à l'inf.Usine à enfants; usine à diplomés, à chômeurs; usine à penser, à enseigner, à marier. Le Collège Saint-Louis de Gonzague faisait à cette heure un grand bruit de machine (...). L'usine à mémoire était en marche (Estaunié, Empreinte, 1896, p. 78).Je ne vous paie pas pour entretenir des quarts-de-révolutionnaire qui n'osent pas dire franchement ce qu'ils sont: la police n'est pas une usine à fournir des alibis (Malraux, Cond. hum., 1933, p. 236).
Usine de + compl.Usine de culture, de plaisirs. Alexis Michel est né, comme tous les fils de rois, à la Maternité, boulevard de Port-Royal, la grande usine d'accouchements de Paris (Arnoux, Paris, 1939, p. 245).
Prononc.: [yzin]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1. xiiies., Nord, occhevine « bâtiment destiné à l'exercice d'une activité artisanale, construit près d'un cours d'eau, dans lequel on utilise la force hydraulique pour mouvoir des rouages [atelier de foulon, de brasseur, de fondeur, tanneur; moulin; pressoir...] » (Coutume des Bourgeois de Cambrai ds Tailliar, Rec. d'actes des XII-XIIIes. en langue rom.-wallonne) att. surtout avec la forme pic. œ(u)chine, euchine (v. Gdf., s.v. œuchine et FEW t. 7, p. 334b); 1274 wisine (Charte des Comtes de Lille ds Du Cange s.v. usina; v. aussi Gdf. s.v. usine); figure dans la lexicogr. dep. Trév.1771 (qui cite un édit de 1749), au xviiies. également dans des doc. officiels (v. Brunot t. 6, 1, pp. 382-383), ds Encyclop. t. 7, s.v. forge [mais pas en vedette] et au déb. du xixes., désignant prob. une réalité intermédiaire entre 1 et 2 a, liée à l'évol. des techn. et des conceptions du travail, dans la première étape du développement industr., celui des grandes manufactures; 2. « établissement industriel conçu pour la fabrication en série de produits ou la génération de sources d'énergie, dans lequel les ouvriers utilisent des machines mues par différentes sources d'énergie » a) α) 1832 (Say, Écon. pol., p. 108: des portions du capital qui durent plusieurs années comme les bâtiments des usines, les machines et certains outils); β) 1839 usine à sucre (Balzac, Corresp., p. 677); γ) 1842 usine à gaz (Reybaud, J. Paturot, p. 29); δ) 1851 usines métallurgiques (Cournot, Fond. connaiss., p. 508); ε) 1879 usine modèle (Verne, 500 millions, p. 66); b) empl. métaph. α) 1852 (Hugo, Corresp., p. 98: cette librairie serait l'usine intellectuelle du monde entier); β) 1870 (Goncourt, Journal, p. 619: se bousculant à l'entrée ou à la sortie de la gigantesque usine à manger de nos soldats). Mot dial. du Nord et de l'Est (cf. lat. médiév. usina att. en 922, Franche-Comté pour désigner un moulin, v. Nierm., une autre attest. en 1149, Champagne ds Du Cange), issu (selon une évol. phonét. propre aux parlers de ces régions, v. Thomas (A.) Essais, pp. 395-396) du lat. officina « atelier, fabrique » (v. aussi officine). Jusqu'au xviiies. le mot est, d'une part, localisé géographiquement, et d'autre part, empl. comme terme générique pour désigner un bâtiment dans lequel on pratiquait une activité utilisant des machines, des rouages mus par la force hydraulique. Au xviiies. l'usage du mot se répand, il apparaît dans des doc. officiels, mais comme un mot nouv. dont le sens a besoin d'être précisé, cf. Brunot, loc. cit. qui cite la déf. de l'Encyclop. méthod. (fin xviiies.), celle du Dictionnaire-Vocabulaire de Magnien et Deu (1809), et qui fait réf. à un mém. de Condorcet fournissant ,,toute une doctrine sur l'usine, établissement marchant à l'eau``. À partir des années 1830-40, le mot devient d'usage cour. pour désigner l'ensemble de l'établissement industr., des machines qui y sont implantées (quelle que soit la source d'énergie) et de l'activité que l'on y pratique dans le cont. de l'industrialisation en plein essor (transformation du monde du travail à la fois au plan des nouv. techn. et à celui des nouv. conceptions d'organ. du travail). La prédominance de usine s'explique: d'une part, par son statut de mot « nouveau » non marqué, comme manufacture* ou fabrique* par l'appartenance au concept du travail des xves., xvies., xviies. (de plus ces deux mots signifient originellement « fabrication, production (de biens) » et non « endroit où s'exerce une activité »); d'autre part, et p. oppos. à atelier*, boutique*, ouvroir*, officine* (qui désignent des lieux de taille réduite, où pouvaient se trouver réunies l'activité de production artis. et la vente) son sens originel de « endroit où l'on effectue un travail à l'aide de machines » l'a rendu partic. apte à désigner la réalité nouv. de l'étape industr. Pour des éléments sur l'hist. des mots cités ci-dessus, v. Goug. Mots t. 1, pp. 228-231; Brunot t. 6 et t. 9; K. Baldinger ds Mél. Brunner (O.), pp. 318-335; Gemmingen Arbeit. Fréq. abs. littér.: 1 357. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 289, b) 904; xxes.: a) 1 767, b) 3 977. Bbg. Cohin (G.). Arch. St. n. Spr. 1899, t. 103, no3, p. 242. − Quem. DDL t. 25.

Usine : définition du Wiktionnaire

Nom commun

usine \y.zin\ féminin

  1. (Industrie) Établissement pourvu de machines, où l’on travaille des matières premières pour en tirer certains produits.
    • La production […] du sucre de betterave […] commence à se développer dans le département des Ardennes qui possède actuellement 9 usines […] et qui traite environ 140 à 160 millions de kilog. de betteraves par an. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 130)
    • Or,à présent, du Cap Horn à la Nouvelle Zamble, et de Canton à Canton par le tour du monde, on trouvait en tous lieux des usines, des manufactures, des ressources industrielles infinies. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 287 de l’éd. de 1921)
    • Vous n’êtes pas venu ici pour penser, mais pour faire les gestes qu’on vous commandera d’exécuter… Nous n’avons pas besoin d’imaginatifs dans notre usine. C’est de chimpanzés dont nous avons besoin. — (Louis-Ferdinand Céline [Louis Ferdinand Destouches], Voyage au bout de la nuit, Denoël et Steele, Paris, 1932)
    • Or, nous devons tout essayer pour maintenir peuplés ces plateaux de sol ingrat et non chercher à éloigner la population, l’obligeant à vivre dans des usines malsaines. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Cependant, vers 1973, l’usine fabrique quelque temps des lave-vaisselle et un peu plus tard des sèche-linge [Saglio et Bonamy, 1978]. — (Marnix Dressen, Les établis, la chaîne et le syndicat: Évolution des pratiques, mythes et croyances d'une population d'établis maoïstes 1968-1982) - Monographie d'une usine lyonnaise, Editions L'Harmattan, 2000, p. 15)
    • Le premier jour des vacances d’été, je me rendis à l’usine dès potron-minet. Le sommeil avait beau engourdir encore mes membres, j’étais résolu à ne pas décevoir mon père. — (Erich Loest, Les Souris du Dr Ley, traduit de l’allemand par Bernard Huchet, Gingko, 2006, page 12)

Forme de verbe

usine \y.zin\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de usiner.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de usiner.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de usiner.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de usiner.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de usiner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Usine : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

USINE. n. f.
Établissement pourvu de machines, où l'on travaille des matières premières pour en tirer certains produits. Usine métallurgique. Usine à gaz.

Usine : définition du Littré (1872-1877)

USINE (u-zi-n') s. f.
  • 1Proprement et anciennement, machine mue par l'eau. Depuis que j'ai établi des usines où la différente vitesse de l'eau peut se reconnaître assez exactement, Buffon, Addit. théor. terr. Œuv. t. XII, p. 463. Les bateaux, bacs, navires, moulins et bains sur bateaux, et, généralement, toutes usines non fixées par des piliers et ne faisant point partie de la maison, sont meubles, Code civ. art. 531.
  • 2Aujourd'hui, fabrique dont le produit est obtenu par des machines plus que par le travail des ouvriers, tels que moulin, forge. Parmi les causes qui ont amené d'heureux changements dans les usines à feu de la France, Devillefosse, Instit. Mém. scienc. t. IX, p. 126.

HISTORIQUE

XIIIe s. Se nos avons besoin de mairien à nos moulins et à nos autres wisines de Valenchienes, Du Cange, usina.

XIVe s. …mais ainsi comme En avez dit la verité, Vous ne forgez d'humanité Que l'elementaire machine, Sans mettre ce qui meut l'usine, l'Alchim. à nat. 94.

XVe s. Huisine et ediffice à molre, brasier et rechauffer waranche, Souvenirs de la Flandre wallonne, juill. et août 1867, p. 104. Et toute la conté enfin, Villes, chastaulx, terres, usines, Deschamps, Poésies mss. f° 556.

XVIe s. Femme tenant l'usine ou boutique de son mary achetant et vendant publiquement peut contracter, Coust. gén. t. II, p. 849. Eriger colombiers, pressoirs et moulins, faire estangs, treilleries et autres usuines, Nouv. coust. gén. t. II, p. 396.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « usine »

Étymologie de usine - Wiktionnaire

(XIIIe siècle) L’ancien français usine (« atelier, lieu de travail », « travail ») – pendant longtemps limité au nord-est de la France[1] – est issu du latin usus[2] comme ustrina dérive de ustum ou du latin officina[1] selon une évolution phonétique propre au parler du Nord et dont la forme savante est officine. Au XVIIIe, le mot atteint Paris[1] avec le sens de « moulin, lieu où la force de travail est fournie par la puissance hydraulique » ; il prend le sens de « établissement industriel » au début du XIXe avec l’essor de l’industrialisation. Le mot est d’usage courant à partir de 1830-1840. Il est alors « nouveau » et permet de démarquer manufacture, fabrique dont le sens est « fabrication » plutôt que « lieu de travail » et atelier, officine, ouvroir, boutique qui désignent des lieux de travail de taille restreinte, à vocation artisanale ou commerçante.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de usine - Littré

Dérivé du lat. usus, comme ustrina, est dérivé de ustum (voy. US 1)

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « usine »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
usine yzin play_arrow

Citations contenant le mot « usine »

  • C'est en transformant ce qu'on appelle la chaleur fatale émise par l'usine que près de 800 logements seront chauffés dans un avenir proche à Vienne (Isère). Un moyen de réduire les émissions de CO2 et de faire diminuer - un peu - la facture pour les ménages. France Bleu, Isère : à Vienne, près de 800 logements et une école bientôt chauffés grâce à l'usine Yoplait
  • Grâce à Soukmachines, le patrimoine industriel à l'abandon reprend vie dans le Grand Paris. Jusqu'en août 2021, l'association s'est vu confier les clefs d'une ancienne usine de salaisons au Pré-Saint-Gervais et l'a transformée en bureaux et en ateliers d'artistes pour susciter de nouvelles collaborations. Enlarge your Paris, Soukmachines réinvente la vie de bureau dans une ancienne usine de salaisons
  • Le port de Marseille Fos et BMG (Building Material Group) viennent de signer le bail d'un terrain de 6 hectares au Caban, à Fos-sur-Mer. Une usine de fabrication de plaques de plâtre y sera construite. Nouvelles Publications, BMG va construire une usine de plaques de plâtres à Fos-sur-Mer
  • Lee Kum Kee, le principal fournisseur de sauce asiatique, a récemment annoncé que son usine de production de Xinhui avait reçu le LEED (Leadership in Energy and Environmental), devenant ainsi la première entreprise de l’industrie mondiale des aliments fermentés à recevoir cette certification. Un exemple à suivre ? La certification LEED est un système d’évaluation des bâtiments écologiques largement utilisé … Agro Media, Lee Kum Kee reçoit la certification LEED Platine pour son usine de production de Xinhui | Agro Media
  • Chez Honda, tout le monde doit mettre la main à la pâte en cette période particulière. Des employés de l’usine américaine de Marysville, dans l’Ohio, en ont eu la preuve. Selon une information révélée par WOSU Public Media, plusieurs personnes travaillant habituellement dans les bureaux ont reçu un mail afin de venir travailler sur les chaînes de production, au seine de l’usine du constructeur automobile, aux côtés des ouvriers. D’abord présentée sur le base du volontariat, cette politique est devenue obligatoire, précise Cnet, à qui un employé confesse “n’avoir jamais vu ça” en cinq années de présence au sein de cette usine de Honda. Capital.fr, Chez Honda, les employés de bureau sommés de travailler à l’usine - Capital.fr
  • Jean Castex  s'est rendu ce lundi à Lille, où le port du masque est désormais obligatoire dans les rues de la ville. Le Premier ministre a également visité une usine de masques à Roubaix, pour promouvoir la production française. Orange Actualités, Jean Castex visite une usine de masques à Roubaix, pour promouvoir la production française
  • L’usine d’Adient Seating, à Rosny-sur-Seine (Yvelines), prévoit de cesser son activité en juillet 2022. Rattaché à l’équipementier américain Adient, Adient Seating emploie 176 personnes à Rosny-sur-Seine, où sont fabriqués des sièges auto pour l’usine Renault de Flins (Yvelines), son unique client. usinenouvelle.com/, Fermeture annoncée de l'usine d'Adient Seating - L'Usine Auto
  • « Il s’agit d’abord de la destruction de plusieurs bâtiments, l’usine du futur sera plus compacte. Ensuite, il a fallu créer un nouvel atelier d’emboutissage (N.D.L.R. : une presse flambant neuve a été inaugurée l’an dernier). Puis la moitié du ferrage a été déplacée vers l’emboutissage en 2019, et nous déplaçons cette année l’autre moitié. À partir de la fin de l’année, nous installerons le système de montage dans les 100 000 m² libérés dans le bâtiment du ferrage. » , Economie | « Une usine compétitive se doit d’être compacte »
  • Un président ne se conduit pas comme ça quand les usines ferment, que le chômage augmente et sa cote de popularité est au plus bas De Valérie Trierweiler / Merci pour ce moment
  • Quoi d'étonnant si la prison ressemble aux usines, aux écoles, aux casernes, aux hôpitaux, qui tous ressemblent aux prisons ? De Michel Foucault / Surveiller et punir
  • Les écrivains : nous sommes des manufactures à pensées, des usines à opinions. De Dan Fante
  • Un pays sans usines Est un pays en ruines. De Muhammad Al-Id Khalifa
  • Les arbres sont responsables de plus de pollution aérienne que les usines. De Ronald Reagan
  • En tant que président, je ne veux pas que le Centre Pompidou devienne une usine à touristes dont le seul but est de gérer les flux. Notre originalité et notre force, c’est de regrouper plusieurs entités sous le même toit. De Serge Lasvignes / Extrait de l'interview du Figaro du 23 janvier 2017
  • C'est l'homme tout entier qui est conditionné au comportement productif par l'organisation du travail, et hors de l'usine il garde la même peau et la même tête. Dépersonnalisé au travail, il demeurera dépersonnalisé chez lui. De Christophe Dejours / Travail usure mentale
  • La femme rend lâche. C'est elle qui conseille au gréviste de rentrer à l'usine, à l'artiste de faire du commerce, au soldat de plier le dos. Parce qu'elle ne pense qu'à la pâtée, qu'elle a un pot-au-feu dans le coeur. De Roland Dorgelès / Le Château des brouillards
  • La civilisation, qu’est-ce que c’est, sinon la caserne, le bureau, l’usine, les apéritifs, et les garçons de banque ? De Alphonse Allais / A se tordre
  • Hollywood ? C'est une usine où l'on fabrique dix-sept films sur une idée qui ne vaut même pas un court métrage. De Woody Allen
  • Les primevères et les paysages ont un défaut grave : ils sont gratuits. L'amour de la nature ne fournit de travail à nulle usine. De Aldous Huxley / Le meilleur des mondes
  • La culpabilité est une usine de fausse monnaie. Les réussites sont rares, mais moins qu'on ne dit. De Philippe Sollers / Passion fixe
  • La pratique masturbatoire est une véritable usine à fantasmes, un puissant surgénérateur de particules mentales érotiques. De Henri Barte / Pourquoi les hommes et les femmes ne s'entendent plus
  • Les directeurs dirigent l'usine mais les secrétaires dirigent les directeurs. De Jiang Zilong / La Vie aux mille couleurs
  • Les fesses : les Pays-Bas ; l'usine à gaz. De Pierre Perret

Traductions du mot « usine »

Langue Traduction
Corse fabbrica
Basque fabrika
Japonais 工場
Russe завод
Portugais fábrica
Arabe مصنع
Chinois
Allemand fabrik
Italien fabbrica
Espagnol fábrica
Anglais factory
Source : Google Translate API

Synonymes de « usine »

Source : synonymes de usine sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires