La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « turlupinade »

Turlupinade

Variantes Singulier Pluriel
Féminin turlupinade turlupinades

Définitions de « turlupinade »

Trésor de la Langue Française informatisé

Turlupinade, subst. fém.,le plus souvent au plur., vieilli ou littér. [Corresp. à supra B] Plaisanterie de mauvais goût. Au temps où il faisait sa cour à Sylvie, elle [Annette] fut son alliée; plus d'une fois, elle vint à son secours, quand il était en butte aux turlupinades de sa fiancée, trop sûre de son pouvoir pour ne pas en abuser (Rolland, Âme ench., t. 2, 1925, p. 118).P. méton. Ma chambre était inondée de volumes malpropres empruntés au cabinet de lecture voisin: M. Dupont, André le Savoyard, Sœur Anne, et que sais-je encore! Malvina dévorait ces turlupinades (Reybaud, J. Paturot, 1842, p. 9).P. anal. J'en suis las, moi, des enterrements, et des catastrophes soudaines, et des ruptures d'anévrisme, et des gouttes qui remontent au cœur [prétextes aux absences d'un employé], et de toute cette turlupinade de laquelle on ne saurait dire si elle est plus grotesque que lugubre ou plus lugubre que grotesque! (Courteline, Ronds-de-cuir, 1893, p. 36). [tyʀlypinad]. Att. ds Ac. dep. 1718. 1reattest. 1646 (F. de Boisrobert, Epistres en vers, t. 1, p. 220); de Turlupin, nom propre (v. supra), suff. -ade*.

turlupinade vx, « jeu de mots, plaisanterie de mauvais goût »

Wiktionnaire

Nom commun - français

turlupinade \tyʁ.ly.pi.nad\ féminin

  1. (Histoire de la littérature) Genre de farce grossière jouée par les trois acteurs Turlupin, Gros-Guillaume et Gaultier-Garguille en France au XVIIe siècle.
    • L'homme au nez pointu, qui paraissait être le chef de ce trio, c'est-à-dire Legrand, c'est-à-dire Turlupin, reprit : " [...] Pour assister à nos turlupinades, il en coûtera à chacun deux sols six deniers. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, collection « Le Livre populaire » no 31, 1907)
  2. (Courant) Plaisanterie vulgaire, mauvais jeu de mots.
    • Sur ce qu’il répétait toujours, « Je veux être tondu si j’avance rien de faux », le père Garasse, dont on connaît le style grossier et les turlupinades, lui répliquait : « Oui, vous serez tondu, et c’est moi qui serai votre barbier ». — (Augustin Simon Irailh, Querelles littéraires, t. 3, 1761, p. 231)
    • Non, monsieur ! J’en suis las, moi, des enterrements, et des catastrophes soudaines, et des ruptures d’anévrisme, et des gouttes qui remontent au cœur, et de toute cette turlupinade de laquelle on ne saurait dire si elle est plus grotesque que lugubre ou plus lugubre que grotesque ! — (Georges Courteline, Messieurs les ronds-de-cuir, 1893, 1re partie, chap. 2)
    • Autant autrefois on la punissait pour la moindre faute, autant maintenant on fermait les yeux sur ses plus audacieuses turlupinades d’écolière. — (Alphonse Momas, La Chute des vierges, 1907, chap. 8)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TURLUPINADE (tur-lu-pi-na-d') s. f.
  • 1Plaisanterie basse, de mauvais goût, fondée sur quelque froid jeu de mots. À la façon du siècle qui se plaisait aux turlupinades, Commines avait fait mettre sur la porte de sa chapelle un globe et un chou cabus, pour dire que le monde n'est qu'abus, P. Bruslé, Lucien en belle humeur, t. I, p. 395, dans POUGENS. Ne voulez-vous pas me défaire de votre marquis incommode ? pensez-vous me le laisser toujours sur les bras, et que je puisse durer à ses turlupinades perpétuelles ? Molière, Critique, I. Chevalier, tu devrais faire prendre médecine à tes canons. - Comment ? - Ils se portent fort mal. - Serviteur à la turlupinade, Molière, Impromptu, 3. Pour moi qui n'avais pas l'esprit tourné à la turlupinade, mais à la joie et à la dissipation, Loménie de Brienne, Mém. inéd. t. I, p. 221, dans POUGENS.

    Il s'est dit quelquefois en bonne part. C'est à M. le Grand qu'il faudrait donner votre turlupinade, elle est des meilleures : Chatillon nous en donne ici tous les jours des plus méchantes du monde, Sévigné, 111. Ne craignons jamais de nous permettre les turlupinades qui viennent au bout de nos plumes, Sévigné, 18 août 1680.

  • 2Ecrit plein de turlupinades. La plate turlupinade sur la création qu'on avait mise sous son nom [de M. de Boufflers]… est d'un M. Coqueley de Chaussepierre, La Harpe, Corresp. t. IV, p. 64.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

TURLUPINADE, s. f. (Abus des langues.) une turlupinade est une équivoque insipide, une mauvaise pointe, une plaisanterie basse & fade prise de l’abus des mots. Voyez Jeu de mots, Équivoque, Pointe, Quolibet.

Malgré notre juste mépris des turlupinades, je n’approuverois pas ces esprits précieux que ces sortes de pointes dans la société irritent sans cesse, lors même qu’on les dit par hasard, & qu’on les donne pour ce qu’elles sont. Il ne faut pas toujours vouloir resserrer la joie de ses amis dans les bornes d’un raisonnement sévere ; mais je ne saurois blâmer un homme d’esprit qui releve finement la sottise de ces turlupins, dont tous les discours ne sont qu’une enchaînure de pointes triviales, & de vaines subtilités. On se trompe fort de croire qu’on ne sauroit éviter les quolibets & les fades plaisanteries, sans une grande attention à tout ce que l’on dit. Quand, dès sa jeunesse, on a tâché de donner un bon tour à son esprit, on contracte une aussi grande facilité à badiner judicieusement, que ceux qui se sont habitués aux plaisanteries insipides, en ont à railler sans délicatesse & sans bon sens. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « turlupinade »

→ voir turlupiner
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « turlupinade »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
turlupinade tyrlypɛ̃ad

Citations contenant le mot « turlupinade »

  • La critique américaine a désossé le film, soit pour ses inexactitudes historiques, soit pour ses intentions militantes, soit pour son allure de turlupinade sarcastique. Or c’est justement pour ça que nous, on l’aime. Pas de quartier, pas de « portrait équilibré » pour cette vermine. Cheney, 79 ans aujourd’hui, n’a pas réagi. Mais les suppôts de Satan, oui. Les sbires républicains ont traité le film d’ « ordure de caniveau », ce qui est une façon de se définir eux-mêmes. En revanche, tout le monde est tombé d’accord pour s’extasier devant l’interprétation de Christian Bale, qui a pris 20 kilos pour le rôle et se fond complètement dans le personnage. Ce n’est plus du travail d’acteur, c’est de la magie. Le film bastonne, et nous, on jubile. L'Obs, « Vice », pas de quartier pour Dick Cheney
  • Il y a d’abord des précédents fâcheux qui allèguent cette thèse d’une turlupinade. À titre d’exemple, il y a eu l’interpellation ahurissante de Paul Ismaël BORO. Le prétexte ? Il serait impliqué dans l’armement des individus chargés de tirer sur les forces de l’ordre lors d’une marche organisée par l’opposition à Bamako, quelques jours avant la Tabaski. Bien sûr, le spectacle a tenu toutes ses promesses, mais l’affaire Paul BORO, Moussa KIMBIRI et Bourama DIARRA a tourné en eau de boudin. , Fuite en avant, enfoncement sans fin | maliweb.net
  • Pierre Dumas à la mémoire taillée pour en faire usage, poursuit : "même démonstration sur ta conception du non-cumul des mandats : "principe affirmé, pratique oubliée". Allez, encore un souvenir sur ta conception de l'unité. Douloureux souvenir, d'une grande et belle première page en couleur d'un quotidien régional qui nous annonçait l'inattendue candidature de Dufaut aux municipales de 2008 contre l'élue UMP sortante et investie, entraînant dans cette candidature funambulesque deux compagnons de qualité qui n'en pouvaient mais. L'épopée dura 36 heures et se termina en piteuse turlupinade...Union, union, union dufautienne". midilibre.fr, UMP : Poucha allume le sénateur Dufaut - midilibre.fr
  • Pendant longtemps, son ami, le curateur Massimiliano Gioni, jouait les doublures pour les interviews, dupant même le très respecté New York Times. Sa dernière turlupinade ? Faire voyager à l’aube les journalistes le 10 juin pour leur faire découvrir sa soi-disant “exposition” à la Fondation Beyeler à Riehen, près de Bâle. Des journalistes particulièrement excités car l’artiste avait crié sur tous les toits qu’il se retirait du monde de l’art après son exposition (ratée) au Guggenheim à New York en 2011. Le nouvel Economiste, Maurizio Cattelan, l'arroseur arrosé ? | Le nouvel Economiste
  • Le message est clair : les néocons et les cons sont aux manettes, au secours ! Le film, lui, est inégal, avec certains passages carrément bizarres : quand Cheney et sa femme se mettent à dialoguer en vers shakespeariens, c'est absurde. Mais quand le vice-président usurpe les pouvoirs du président pour commander la machine militaire après l'attentat du 11-Septembre, ou pour donner l'ordre d'assassiner un terroriste, c'est alarmant. On découvre, aussi, d'autres aspects de l'homme Cheney : sa passion de la pêche à la mouche, ses maladies cardiaques, ses liens avec l'industrie pétrolière. Il est drôle, ce pèlerin, mais terrifiant. La critique américaine a désossé le film, soit pour ses inexactitudes historiques, soit pour ses intentions militantes, soit pour son allure de turlupinade sarcastique. L'Obs, "Vice", "Deux Fils"... Les films à voir ou pas cette semaine
  • La turlupinade , Le délire complotiste est obsédant – Malijet

Traductions du mot « turlupinade »

Langue Traduction
Anglais turlupinade
Espagnol turlupinade
Italien turlupinade
Allemand turlupinade
Chinois 螺旋藻
Arabe عنف
Portugais turlupinade
Russe turlupinade
Japonais トゥルピネード
Basque turlupinade
Corse turlupinata
Source : Google Translate API

Synonymes de « turlupinade »

Source : synonymes de turlupinade sur lebonsynonyme.fr

Turlupinade

Retour au sommaire ➦

Partager