Troufion : définition de troufion

chevron_left
chevron_right

Troufion : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

TROUFION, subst. masc.

Pop. Simple soldat effectuant son service militaire. Synon. pop. troupier.L'troufion se démerde bien sur le dos du copain. Quand tu filoches devant une corvée ou qu'tu prends l'bon morceau ou la bonne place, c'est les autres qui écopent (Barbusse, Feu, 1916, p. 38).Mésange lui dénoua le ruban de son tablier, réinventant dans un éclair de génie cette plaisanterie d'un usage courant dans les caboulots à troufions. Allez, dit Pierrot, sers-nous rondement, et sans façon (Queneau, Pierrot, 1942, p. 163).
Prononc.: [tʀufjɔ ̃]. Étymol. et Hist. 1894 « troupier » (d'apr. Esn.); 1897 simili-troufion (Rictus, Soliloques, p. 177). Prob. altér. de troupier* ou troubade* par croisement avec troufion « postérieur » (dep. ca 1874 d'apr. Esn.), lui-même altér. de troufignon*. Troufion « homme insignifiant et bête » att. en 1875 chez Barbey d'Aurevilly d'apr. Esn. n'a pu être retrouvé dans les œuvres de cet aut. Fréq. abs. littér.: 13.

Troufion : définition du Wiktionnaire

Nom commun

troufion \tʁu.fjɔ̃\ masculin

  1. (Argot) (Vieilli) Anus.
    • Allant au-devant de ses désirs, je m’acharnai ainsi sur son troufion en l’étreignant fougueusement du dos de ma langue qui virevoltait, frétillait et tourbillonnait inlassablement dans le creux de son intimité jusqu’à ce qu’Erwan poussât de francs geignements rauques et virils […]. — (Bravery, La Confusion des sens, Éditions Textes Gais, 2012)
  2. (Argot) (Vieilli) (Par métonymie) Postérieur, fesses.
  3. (Populaire) Bidasse.
    • Dans la plaine blanche marche un troufion il défend la France sur le front du côté de Nantes ou La-Roche-sur-Yon il vit dans l’attente d’une permission. — (Raymond Queneau, « Songe d’une nuit d’hiver », in Battre la campagne, 1968)
    • — Dis-donc, toi, le Général Cornichon, si on vous foutait tous les deux à poil, qui que c’est qui saurait lequel que c’est le troufion ? Tu n’as tout d’même pas des feuilles de chêne sur ton c… — (Edgar Frank, La Brocante sentimentale, Nouvelles Éditions latines, 1950, p. 183)
    • [..] sous le regard goguenard des troufions, elle m’ouvrit ses bras d’un geste théâtral, attendant que son fils s’y jetât, selon la meilleure tradition. — (Romain Gary, La Promesse de l’aube, 1960)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « troufion »

Étymologie de troufion - Wiktionnaire

(Date à préciser) De troufignon (« anus »).
(Date à préciser) L’emploi pour désigner un soldat est probablement influencé par troupier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « troufion »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
troufion trufjɔ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « troufion »

  • « Rio Grande » met aux prises Kirby Yorke, un militaire vieillissant (John Wayne, moustachu pour l’occasion), avec son fils de 15 ans. Fraîchement recalé de West Point (le Saint-Cyr américain), ce dernier s’engage en qualité de simple troufion dans la garnison paternelle, affaiblie par les attaques indiennes. L’affaire se corse quand l’épouse de Yorke rejoint le fort dans l’espoir d’arracher le gamin à son destin… L'Obs, « Rio Grande », grands espaces et tuniques bleues
  • J’en garde un souvenir mitigé, du « Zéro » qui me vit regagner mes foyers, après l’armée, après l’Est. Attendu dans l’Ouest je l’étais par ma famille à l’Aber-Ildut, notre maison sur la grève. Au téléphone, ma grand-mère m’avait promis du farz buen, mon dessert labérois favori, une montagne de sucre et de pâte à crêpe en charpie (beurrée et poêlée), dont je pouvais avaler des platées. J’allais être le héros, le troufion pressé de questions naïves, ne tarissant pas d’anecdotes (passablement brodées) sur les têtes brûlées ayant fait l’Algérie, l’Indo, et pour qui les appelés ne seraient jamais que des bleus-bites. Héros je le fus plus ou moins – héros déconfiné, déconfit. Ce soir-là devait s’incruster au dîner familial un photographe ami de mon père, un ancien haltérophile redouté pour son appétit qui donnait des sueurs froides aux maîtresses de maison. La tuile, dit ma grand-mère, je crains d’être un peu juste en viande. Quand ton tour viendra, tu n’auras qu’à dire que tu n’y tiens pas ou laisser passer le plat. Et pour la peine, tu auras double ration de farz buen. Le plus attentif à mes prouesses militaires, au cours du repas, fut mon grand-père, un authentique lignard de la Grande Guerre, pour sa part, un « poilu » pur jus. Il n’était pas qu’à moitié ému par ce petit-fils retourné sur les lieux du casse-pipe après lui, frais émoulu de Suippes et Verdun qu’il avait connus à feu et à sang. Pour un peu il m’aurait demandé des nouvelles des tranchées, et si le tralala incessant des canonnades ne m’avait pas rendu maboul. La viande passa (un rosbif purée bien saignant et luisant comme on les aime), je laissai passer. Tu ne manges pas de viande ? me dit mon grand-père avec solennité, les yeux dans les yeux, dans un silence digne d’un ange déconfiné. Pas faim, grand-père. Il insista : j’insistai, les yeux dans les yeux. Les deux rescapés de Verdun ne se parlèrent plus. Parut le farz buen, la montagne sucrée, et je ne vous dis pas de quel appétit redoublé je m’apprêtais à lui donner l’assaut. « Tu as refusé de manger la viande, puisque c’est comme ça, tu seras privé de dessert ! » Parole de mon supérieur hiérarchique, parole de mon grand-père décoré pour sa vaillance en tant qu’officier de santé blessé à Verdun, en 17 – grand amateur de farz buen au demeurant. Le Telegramme, Le Télégramme - France - Miscellanées : Farz Buen
  • Il avait vingt ans, l'âge de tous les possibles. En 1962, Raymond Depardon, déjà passionné par la photographie, effectue son service militaire au sein du magazine des armées : le « TAM » (« Terre-Air-Mer »). En binôme avec un journaliste, il sillonne la France, rencontre des militaires de tous grades et prend des clichés avec un vieil appareil dont il découvre les vertus : un Rolleifex, qu'il utilisera de nouveau soixante ans plus tard, en 2012, pour réaliser le portrait officiel du président de la République récemment élu : François Hollande… Une formidable exposition parisienne organisée au musée du Service de santé des armées, expose les clichés du troufion Depardon, qui ignorait alors qu'il deviendrait, dans les décennies suivantes, l'un des plus grands photographes et cinéastes français : le fondateur de l'agence Gamma et l'auteur de documentaires et fictions majeurs : « Urgences », « Délits flagrants », « La Captive du désert » et tant d'autres.  Les Echos, Depardon, photographe militaire : naissance d'un regard | Les Echos
  • Full Metal Jacket à l’hexagonale et sans Kubrick. Bon, bien sûr, on se doute que Ric Hochet va être un troufion enquêteur mais là aussi l’intrigue est complètement tordue. Une succession de clichés. Le ton, les dialogues ne sont pas à la hauteur du grand talent de Zidrou. On a même l’impression que le dessinateur n’y croit pas, ce dont son trait se ressent. On arrête les frais. Complètement décalé et brouillon. Dommage et décevant. Ligne Claire, Ric Hochet, tome 4 tombé pour la France, un troufion enquête
  • On y suivra le troufion Brad Boimler (doublé par Jack Quaid), qui se rêve déjà Capitaine de Starfleet, mais qui est pour l'instant cantonné aux tâches ingrates, dans les sous-sols du vaisseau U.S.S. Cerritos... Premiere.fr, La bande-annonce de Star Trek : Lower Decks lorgne vers Rick et Morty | Premiere.fr

Traductions du mot « troufion »

Langue Traduction
Corse troufion
Basque troufion
Japonais トラウフィオン
Russe troufion
Portugais perturbação
Arabe انزعاج
Chinois 纠缠
Allemand troufion
Italien troufion
Espagnol problema
Anglais troufion
Source : Google Translate API

Synonymes de « troufion »

Source : synonymes de troufion sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires