Triomphant : définition de triomphant


Triomphant : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

TRIOMPHANT, -ANTE, part. prés. et adj.

I. − Part. prés. de triompher*.
II. − Adjectif
A. − ANTIQ. ROMAINE. Qui reçoit les honneurs du triomphe. Le char de l'imperator triomphant. Un esclave était chargé de rappeler au général romain triomphant qu'il n'était qu'un homme (Nouv. Lar. ill.-Lar. encyclop.).
P. anal. [Sur la voûte de l'abside des basiliques] se développe un grand sujet religieux (...): le Christ ou sa mère y sont presque toujours représentés triomphants au milieu des anges, des apôtres ou de saints personnages (Lenoir, Archit. monast., 1852, p. 204).
B. −
1. Qui a remporté un succès, une victoire éclatante, qui a surmonté victorieusement tous les obstacles. Synon. gagnant, vainqueur, victorieux.Sortir triomphant d'une épreuve, d'une lutte, d'une rivalité. Aussi Dolorès tenait-elle à honneur de sortir triomphante de cette lutte, à propos de laquelle des paris étaient engagés (Murger, Scènes vie boh., 1851, p. 198).Il faut (...) prendre parti pour la classe inférieure, qui sera bientôt la classe triomphante, porteuse des plus hautes valeurs et qui sera supplantée à son tour (Lacroix, Marxisme, existent., personn., 1949, p. 21).
Triomphant contre.Triomphante contre l'empirisme, la morale de Kant ne peut résister au scepticisme qu'il a lui-même élevé (Cousin, Hist. philos. mod., t. 3, 1847, p. 21).
RELIG. CATH. Église triomphante. ,,Les bienheureux qui sont dans le ciel, par opposition à l'Église militante`` (Ac.).
[P. méton.] Le moment, je l'avoue, n'est pas beau; ces années de 1690 à 1715 ne sont pas des plus triomphantes pour le glorieux monarque (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t. 2, 1862, p. 152).Aux jours de la brasserie prospère, aux jours triomphants de sa vie (Bernanos, M. Ouine, 1943, p. 1516).
Des matins triomphants. [P. allus. à un vers de Hugo, Légende, t. 1, 1859, p. 85: Quand on est jeune, on a des matins triomphants] Nous n'aurons plus jamais des matins triomphants (Péguy, V.-M., comte Hugo, 1910, p. 840).Quand on est jeune on a des matins triomphants disait Hugo. Et, de plus, on a des parents, des amis, des amours, des camarades à toute heure (Barrès, Cahiers, t. 12, 1919, p. 32).
Empl. subst. Et ce n'est pas les voix des maîtres de mémoires Qui classeront les purs avec les triomphants (Péguy, Ève, 1913, p. 885).
2. [En parlant d'une chose] Qui a remporté un succès total et s'impose d'une manière envahissante. L'explosion de la Régence et l'irréligion triomphante du XVIIIe(Marrou, Connaiss. hist., 1954, p. 46).Les Voyages de Sullivan est une œuvre-clé dans le Hollywood triomphant, période qui s'étend des débuts du parlant à l'entrée en guerre des États-Unis (Le Monde, 26 oct. 1989, p. 36, col. 1).
C. −
1. Heureux et fier d'un succès obtenu. Synon. radieux, rayonnant.Il balbutia (...): « Moi, j'ai cinq mille francs d'économies. » Elle s'écria triomphante: « Alors nous pourrions nous établir? » (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Quest. du lat., 1886, p. 572).
Triomphant de + subst. désignant ce par quoi on triomphe.Triomphant de bonheur. Sabine, en toilette blanche, garnie d'un point d'Angleterre merveilleux, était triomphante de beauté, jeune, gaie, avec une pointe d'ivresse dans son continuel sourire (Zola, Nana, 1880, p. 1420).
Triomphant de + inf.Il faudra partir samedi!... La date me rassérène et je dis, triomphante d'avoir trouvé un obstacle formel:J'ai pas d'robe! (Gyp, Souv. pte fille, 1928, p. 311).
2. [En parlant d'une chose]
a) Qui marque l'exaltation, la joie, la fierté. Synon. triomphal, triomphateur.Regard, mine, rire, sourire, ton triomphant(e); avoir un air triomphant. Une simple angine... Il n'y a pas de danger immédiat. MmeChanteau eut un geste triomphant, pour dire qu'elle le savait bien (Zola, Joie de vivre, 1884, p. 916).
b) Qui exprime le triomphe, l'exultation. Joie triomphante. Le contentement triomphant qu'elle avait, un jour qu'elle traversa le Luxembourg à mes côtés (Goncourt, Journal, 1888, p. 794).
c) Qui se manifeste, qui brille d'une manière éclatante. Synon. radieux.J'évite de regarder, ravivé par l'aurore triomphante, le portrait de Jean sur la cheminée (Colette, Entrave, 1913, p. 265).
D. − Vieilli. Pompeux, superbe. Synon. triomphal.Mon entrée à Bagdad fut triomphante; le peuple en foule accourut à ma rencontre, et m'escorta (Genlis, Chev. Cygne, t. 2, 1795, p. 228).
Prononc. et Orth.: [tʀiɔ ̃fɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Att. ds Ac. dep. 1694. Fréq. abs. littér.: 1 359. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 2 013, b) 2 651; xxes.: a) 2 360, b) 1 220. Bbg. Roques (M.). Sur l'incertitude sém. des mots d'empr. Mél. Gessler (J.). Louvain, 1948, pp. 1066-1072.

Triomphant : définition du Wiktionnaire

Adjectif

triomphant masculin

  1. (Vieilli) Qui jouit du triomphe.
    • Le général triomphant.
  2. Qui est victorieux, qui a vaincu.
    • Les républicains triomphants ne déshonorèrent pas leur triomphe : ils veillèrent eux-mêmes à la sûreté de la bourgeoisie, qui tremblait pour sa vie et pour ses biens. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
    • La lutte fut terrible, il en sortit triomphant.
  3. Qui tire avantage d’une chose, qui s’en prévaut.
    • Nanou avait appris à « faire chabrol ». Il était revenu triomphant et à table, proposait à Papa, entre hommes, de mettre du vin dans le reste de leur soupe respective. — (Odile Marcel, Une éducation française, Presses Universitaires de France, 2015)
  4. (Familier) Qualifie l'air de confiance et de contentement que donne un succès obtenu ou espéré, ou que l’on affecte pour faire croire à un succès.

Nom commun

triomphant \tʁi.jɔ̃.fɑ̃\ masculin (pour une femme on dit : triomphante)

  1. (Rare) Personnage qui s’enorgueillit de son triomphe.
    • Le Salut vient des Juifs ! Texte confondant qui nous met furieusement loin de M. Drumont ! À Dieu ne plaise que je lui déclare la guerre, à ce triomphant ! La lutte, vraiment, serait par trop inégale. — (Léon Bloy, Le Salut par les Juifs, Joseph Victorion et Cie, 1906)

Forme de verbe

triomphant \tʁi.jɔ̃.fɑ̃\

  1. Participe présent du verbe triompher.
    • Cependant l’archevêque, dans ces premiers temps, ne débougeait de Port-Royal, triomphant à chaque signature, toujours son Mandement en main pour le démontrer, apportant lui-même l’encre et tenant la plume. — (Charles-Augustin Sainte-Beuve, Port-Royal, volume 4, 1867, page 219)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Triomphant : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TRIOMPHANT, ANTE. adj.
Qui jouit du triomphe. Le général triomphant. En ce sens il est vieux. Il signifie aussi Qui est victorieux, qui a vaincu. Le parti triomphant. La lutte fut terrible, il en sortit triomphant. Il signifie encore Qui tire avantage d'une chose, qui s'en prévaut. Son adversaire a été reconnu coupable, il est triomphant. Fam., Air triomphant, Air de confiance et de contentement que donne un succès obtenu ou espéré, ou que l'on affecte pour faire croire à un succès. L'Église triomphante, Les élus, par opposition à l'Église militante et à l'Église souffrante.

Triomphant : définition du Littré (1872-1877)

TRIOMPHANT (tri-on-fan, fan-t') adj.
  • 1Qui triomphe, qui est dans l'éclat du triomphe. Sa triomphante ascension [de Jésus-Christ], je dis triomphante, puisque ce retour au ciel fut un vrai triomphe, mais bien différent de ces vains triomphes dont l'antiquité honorait les conquérants, Bourdaloue, Exhort. char. env. les prison. t. I, p. 70. Ô prince, c'est là que je vous verrai plus triomphant qu'à Fribourg et à Rocroi, Bossuet, Louis de Bourbon. Chanter du peuple hébreu la fuite triomphante, Boileau, Art. p. I. Tancrède avait tout fait, il était triomphant, Voltaire, Tancr. V, 4. Et mon ombre aux enfers descendra triomphante, Delille, Én. IV.

    Substantivement. Sur cette assurance, elle [Vénus] s'en alla à Cythère en équipage de triomphante, La Fontaine, Psyché, I, p. 26.

    Fig. La sagesse, la fidélité, la justice, la piété ; toute la troupe sacrée des vertus, qui veillaient, pour ainsi dire, autour de lui [le Tellier], en ont banni [de son lit de maladie] les frayeurs, et ont fait du jour de sa mort le plus beau, le plus triomphant, le plus heureux jour de sa vie, Bossuet, le Tellier.

    Ironiquement. Voilà nos deux époux sans valets, sans enfants, Tout seuls dans leur logis, libres et triomphants, Boileau, Sat. x.

  • 2Victorieux, qui a vaincu. Aussi admirable lorsque avec jugement et avec fierté il sauvait les restes des troupes battues à Mariendal, que lorsqu'il battait lui-même les impériaux… et qu'avec des troupes triomphantes, il forçait toute l'Allemagne à demander la paix à la France, Fléchier, Turenne. L'arche qui fit tomber tant de superbes tours, Des dieux des nations tant de fois triomphante, Racine, Athal. v, 1. Les temples profanes étaient détruits, les idoles renversées, la folie de la croix triomphante de tout l'univers, Massillon, Carême, Samar.

    Fig. Si nous n'avons bien fait nos Pâques, ce n'est vraiment pas la faute du P. Bourdaloue… jamais son zèle n'a éclaté d'une manière plus triomphante, Sévigné, 20 avr. 1683.

    L'Église triomphante, les bienheureux qui sont dans le ciel, par opposition à l'Église militante. Jésus-Christ, ajoute saint Chrysostome, se trouvait partagé entre l'Église triomphante et l'Église militante, Bourdaloue, Myst. St Sacrem. t. I, p. 538.

  • 3Décisif, qui l'emporte, en parlant de choses. Les motifs dont on se sert pour le persuader, sont les plus décisifs, les plus triomphants, les plus propres à soumettre les esprits les moins crédules, Massillon, Carême, Vérité de la Religion.
  • 4 Fig. Plein d'éclat. Je m'en vais vous mander la chose la plus étonnante… la plus merveilleuse… la plus triomphante [le mariage de Mademoiselle et de Lauzun]…, Sévigné, 15 déc. 1670. Il y a dix jours, que ma belle et triomphante santé est attaquée, Sévigné, à Moulceau, 3 avr. 1686. Je pense sans cesse à Grignan… à vos terrasses, à votre belle et triomphante vue, Sévigné, 9 oct. 1689.

    Un air triomphant, un air de confiance et de contentement que donne le succès.

    Pompeux. On ne vit jamais d'entrée si triomphante. Le moyen de ne vous pas parler de la plus belle, de la plus magnifique et de la plus triomphante pompe funèbre [du prince de Condé] qui ait jamais été faite depuis qu'il y a des mortels ? Sévigné, 10 mars 1687.

  • 5 S. f. Terme de jeux. Triomphante, hasard ou coup qui a lieu quand l'hombre, étant premier en cartes, joue, en commençant, atout par l'as de pique.

HISTORIQUE

XVe s. La pucelle [Jeanne d'Arc] desmesurée Y est triumphant, que c'est rage, Myst. du siege d'Orleans, p. 750. Il y avoit une chapelle à cinq croix, toute noire, aussi grande que celle de Paris, des cierges par dessus… bref elle estoit aussi triomphante que celle de Paris, Mathieu de Coucy, Hist. de Charles VII, p. 738, dans LACURNE. Et eussent les choses dessus dites esté plus triumphantes, se n'eust esté le temps, qui moult fut plouvieux, J. de Troyes, Chron. 1482. Sur la fin de ses jours, et soy voyant sans craincte d'ennuys, il est devenu fort pompeux et triumphant roy en sa maison, Commines, VI, 13. C'est la plus triomphante cité, que j'aye jamais veue [Venise], Commines, VII, 15.

XVIe s. Il y a des pertes plus triomphantes que des victoires, Montaigne, I, 243. Luy-mesme venoit après, monté dessus son char triumphant, Amyot, P. AEM. 57. Comme deux grands chefz d'armées romaines qui avoient fait de belles et triumphantes choses, Amyot, Pomp. 47.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « triomphant »

Étymologie de triomphant - Wiktionnaire

→ voir triomphe.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « triomphant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
triomphant trijɔ̃fɑ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « triomphant »

  • Rester cantonnée aux rôles auxquels elle n’aspire plus ? Non. Se soumettre à ces injustes réglementations ? Encore moins. Plutôt, Olivia de Havilland saisit la justice et entame une longue procédure contre le studio en suivant les pas de sa prédécesseure Bette Davis qui avait échoué dix ans auparavant. Succès triomphant, l’autorité fait instaurer ce qui sera qualifié la « De Havilland Law » en réduisant le pouvoir des studios et en réhabilitant leurs droits aux comédiens. Une entreprise qui lui vaudra toute sa vie le respect et l’admiration de ses confères. , Décès d'Olivia de Havilland : Retour sur le parcours d’une actrice engagée
  • C’est un come-back triomphant. Si le premier livre de l’ancien président de la République avait fait un carton, celui-ci risque bien d’emporter également un franc succès en cet été 2020. Divorce, pouvoir, mariage avec Carla Bruni, maladie, Nicolas Sarkozy évoque toute une partie de sa vie sans aucun secret. Public.fr, « En étant très affaibli physiquement » : ce problème de santé que Nicolas Sarkozy a gardé secret plusieurs années
  • Poulain de 3 ans ayant joué le rôle de lièvre pour son compagnon d'entraînement Pinatubo dans le Prix Jean Prat (Gr.1), Well Of Wisdom a pu cette fois-ci pleinement s'exprimer et renouer avec la victoire dans le Prix de Tourgeville (L.), au terme d'une arrivée des plus disputées. Tout de suite au contact des animateurs, ce fils d'Oasis Dream a démarré sèchement à l'entrée de la ligne droite, en compagnie de Charlesquint (Showcasing), et a trouvé en lui les ressources nécessaires pour dominer ses rivaux aux abords du poteau, une encolure le séparant seulement du bon finisseur Kenway (Galiway), Charlesquint se montrant très courageux pour sauvegarder le second accessit. Lauréat de près de la moitié de ses sorties, ce pensionnaire de Charlie Appleby défendant la casaque Godolphin a déjà bien fait dans l'Hexagone, triomphant notamment dans le Prix Roland de Chambure (L.) à ParisLongchamp, et en se classant deuxième du Prix de Cabourg (Gr.3) 2019, alors remporté par un autre compagnon de box, Earthlight. Well Of Wisdom est un frère des bons Saint Baudolino (Prix Guillaume d'Ornano, Gr.2), Avilius, triple gagnant de Gr.1 en Australie, et d'Army Bulletin (Prix de Suresnes, L.) ainsi qu'un petit-fils de la bonne Tereshkova, lauréate du Prix de Cabourg (Gr.3) ici-même, à Deauville. France sire, Deauville: Well Of Wisdom dans une arrivée serrée - France sire
  • Avec un Roger Federer qui sera hors du circuit jusqu'au début de 2021 au moins, l'ancien numéro 1 mondial aura la chance de rattraper les 20 Majeurs du Suisse en triomphant à l'US Open ou à Roland Garros. Tennis World FR, "La fin de la carrière de Rafael Nadal est proche", déclare un célèbre journaliste
  • Nouveau livre, politique, amitié inattendue avec le président de la République, Nicolas Sarkozy semble faire un retour triomphant sur le devant de la scène. Une attitude qui laisse perplexe certains proches d'Emmanuel Macron.  Public.fr, « Chacun des deux croit contrôler l’autre » : ce que pense vraiment Emmanuel Macron de Nicolas Sarkozy
  • L'amour n'est pas seulement la plainte déchirante d'un lointain violon, c'est aussi le craquement triomphant d'un ressort de sommier.
  • Pourquoi voudrais-je être Caton qui déchire ses entrailles, plutôt que César triomphant ? De Jean-Jacques Rousseau
  • Celui qui se veut triomphant, l'espoir est dans sa main. De Mihaly Vörösmarty / La Coupe d'amertume
  • Quand on est jeune, on a des matins triomphants. Victor Hugo, La Légende des siècles, Booz endormi

Images d'illustration du mot « triomphant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « triomphant »

Langue Traduction
Corse triunfante
Basque garaile
Japonais 意気揚々
Russe торжествующий
Portugais triunfante
Arabe منتصر
Chinois
Allemand triumphierend
Italien trionfante
Espagnol triunfante
Anglais triumphant
Source : Google Translate API

Synonymes de « triomphant »

Source : synonymes de triomphant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « triomphant »



mots du mois

Mots similaires