La langue française

Transporté

Sommaire

  • Définitions du mot transporté
  • Étymologie de « transporté »
  • Phonétique de « transporté »
  • Citations contenant le mot « transporté »
  • Images d'illustration du mot « transporté »
  • Traductions du mot « transporté »
  • Synonymes de « transporté »
  • Antonymes de « transporté »

Définitions du mot transporté

Trésor de la Langue Française informatisé

TRANSPORTÉ, -ÉE, part. passé, adj. et subst. masc.

I. − Part. passé de transporter*.
II. − Adjectif
A. − Qui fait l'objet d'un transport. Être responsable des marchandises transportées (Lar. Lang. fr.).
B. − Littéraire
1. [Avec un compl. introd. par de] Qui est en proie à une passion, à un sentiment violent. Synon. éperdu, ivre.Transporté d'admiration, de joie, de plaisir, de bonheur; transporté de colère, d'indignation, de rage. Transporté de fureur (Ac.).
2. Absol. Transporté de joie, de plaisir. Synon. enthousiasmé, extasié, ravi.Tous les spectateurs étaient transportés. Les dieux s'empressèrent De venir au devant de ce fameux héros (...). Hercule transporté les remercioit tous (Florian, Fables, 1792, p. 117).Oh!... maman!...s'écria Yvonne transportée,couchons ici, ce sera si amusant! (Gyp, Passionn., 1891, p. 77).
III. − Subst. masc., DR. PÉNAL. [En France de 1854 à 1938] Condamné à la peine de la transportation. Ce condamné fait partie d'un convoi de transportés qui doit partir pour la Nouvelle-Calédonie le 1ermars (Hugo, Actes et par., 3, 1876, p. 369).Développement des territoires d'outre-mer, où les transportés pourraient refaire leur vie en défrichant les terres et en les mettant en valeur (Yam.-Kell.1970).
Prononc.: [tʀ ɑ ̃spɔ ʀte]. Fréq. abs. littér.: 1 301. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 2 576, b) 1 913; xxes.: a) 1 123, b) 1 633.

Trésor de la Langue Française informatisé

TRANSPORTÉ, -ÉE, part. passé, adj. et subst. masc.

I. − Part. passé de transporter*.
II. − Adjectif
A. − Qui fait l'objet d'un transport. Être responsable des marchandises transportées (Lar. Lang. fr.).
B. − Littéraire
1. [Avec un compl. introd. par de] Qui est en proie à une passion, à un sentiment violent. Synon. éperdu, ivre.Transporté d'admiration, de joie, de plaisir, de bonheur; transporté de colère, d'indignation, de rage. Transporté de fureur (Ac.).
2. Absol. Transporté de joie, de plaisir. Synon. enthousiasmé, extasié, ravi.Tous les spectateurs étaient transportés. Les dieux s'empressèrent De venir au devant de ce fameux héros (...). Hercule transporté les remercioit tous (Florian, Fables, 1792, p. 117).Oh!... maman!...s'écria Yvonne transportée,couchons ici, ce sera si amusant! (Gyp, Passionn., 1891, p. 77).
III. − Subst. masc., DR. PÉNAL. [En France de 1854 à 1938] Condamné à la peine de la transportation. Ce condamné fait partie d'un convoi de transportés qui doit partir pour la Nouvelle-Calédonie le 1ermars (Hugo, Actes et par., 3, 1876, p. 369).Développement des territoires d'outre-mer, où les transportés pourraient refaire leur vie en défrichant les terres et en les mettant en valeur (Yam.-Kell.1970).
Prononc.: [tʀ ɑ ̃spɔ ʀte]. Fréq. abs. littér.: 1 301. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 2 576, b) 1 913; xxes.: a) 1 123, b) 1 633.

Wiktionnaire

Adjectif

transporté \tʁɑ̃s.pɔʁ.te\

  1. Déplacé avec un moyen de transport.
  2. (Figuré) Emporté par un sentiment violent.
    • Le comte transporté de joie, la releva, l'embrassa sur le front, et s'écria: — O Amélie, serait-il bien possible? — (Ernst Theodor Amadeus Hoffmann, Les Brigands dans Contes nocturnes- IV, édition Contes fantastiques, vol.16, Eugène Renduel, 1830, p.219)
    • Aman, favori d'Assuérus, voyant que le juif Mardochée refusait de fléchir le genou devant lui, en fut si transporté de colère, que, pour mieux faire éclater sa vengeance, il obtint du roi un cruel édit qui condamnait tous les Juifs à mort, […]. — (Guillaume-Hyacinthe Bougeant, Exposition de la doctrine chrétienne, 1860, p.196)
    • J'ai jugé, ajoute-t-il, comme un pauvre serviteur passionné pour le bien de son maître, transporté de peur et d'appréhension pour son maitre. — (Leone Anquez, Henri IV et l'Allemagne d'après les mémoires et la correspondance de Jacques Bongars, 1887, p.LXIV)
  3. (Par ellipse) Emporté par un sentiment de joie ou de plaisir.
    • En recevant cette bonne nouvelle, il fut transporté.
    • Tous les spectateurs étaient transportés.

Nom commun

transporté \tʁɑ̃s.pɔʁ.te\ masculin (pour une femme on dit : transportée)

  1. (Histoire) (France) Celui à qui a été appliquée la peine de la transportation.
    • Trois années après le débarquement des transportés en Algérie, ceux qui justifieront de leur bonne conduite pourront obtenir, à titre provisoire, la concession d’une habitation et d’un lot de terre sur l’établissement. — (Article 5, Loi du 24 janvier 1850 relative à la transportation des insurgés de juin en Algérie, France)
    • Globalement, les convois de transportés ont amené pendant huit années, de 1864 à 1872 environ 400 forçats par an, ce que nous avons vu plus haut représenter au moins 5.000 condamnés jugés politiques. — (Mélica Ouennoughi, Les déportés maghrébins en Nouvelle-Calédonie et la culture du palmier dattier, L'Harmattan, 2005, p.135)

Forme de verbe

transporté \tʁɑ̃s.pɔʁ.te\

  1. Participe passé masculin singulier de transporter.

Forme de verbe

transporté \Prononciation ?\

  1. Première personne du singulier du prétérit de l’indicatif du verbe transportar
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TRANSPORTER. v. tr.
Porter d'un lieu dans un autre. Transporter des marchandises d'une ville à une autre. Transporter par terre, par eau. On transportera le malade à l'hôpital sur un brancard. Les barques destinées à transporter l'armée au-delà du fleuve. Il s'emploie aussi figurément. Constantin transporta le siège de l'empire romain à Constantinople. Transporter la guerre dans un autre pays. Transporter un événement, une action sur la scène. En termes de Droit, Transporter un droit à quelqu'un, Céder, transférer à quelqu'un le droit qu'on a sur quelque chose. Il m'a transporté tous les droits qu'il avait sur cette terre, sur ce domaine. Transporter une rente, une dette, une créance.

TRANSPORTER signifie encore Mettre hors de soi, agiter violemment. La jureur le transporte à un tel point qu'il ne se connaît plus. La joie l'a tout transporté.

SE TRANSPORTER signifie Se rendre en un lieu. Il se dit spécialement de Ceux qui vont en quelque endroit par autorité de justice. Il fut ordonné que deux conseillers se transporteraient sur les lieux. Les juges, les experts se sont transportés en tel endroit pour informer, pour faire leur procès-verbal de l'état des choses. Se transporter chez quelqu'un. Il signifie figurément Se porter par la pensée. Pour bien juger certains faits éloignés, il faut se transporter chez le peuple, à l'époque, au milieu des circonstances où ils sont arrivés. Transportez-vous par la pensée au milieu de ces peuples sauvages. Le participe passé

TRANSPORTÉ s'emploie adjectivement. Transporté d'amour, de fureur, de joie. On dit de même, simplement, Transporté, pour Transporté de joie ou de plaisir. En recevant cette bonne nouvelle, il fut transporté. Tous les spectateurs étaient transportés. Il s'emploie aussi comme nom masculin et désigne Celui à qui a été appliquée la peine de la transportation.

Littré (1872-1877)

TRANSPORTÉ (tran-spor-té, tée) part. passé de transporter
  • 1Porté d'un lieu à un autre. Des marchandises transportées par eau.
  • 2Condamné à la transportation. Transporté avec beaucoup d'autres.

    Substantivement. Un transporté. Des transportés.

  • 3 Fig. Saisi de quelque violent mouvement de passion. Et soudain l'empereur, transporté de plaisir…, Corneille, Poly. I, 4. Transporté de zèle et d'amitié pour moi, il [Arnaud] me dit que j'étais folle de ne point songer à me convertir, que j'étais une jolie païenne]…, Sévigné, 48. Et lui-même à la mort il s'est précipité, De l'amour du pays noblement transporté, Racine, Théb. III, 4. Transportés à la fois de douleur et de rage, Nos bras impatients ont puni son forfait, Racine, Bajaz, v, 11. Transporté d'une ardeur qui ne peut être oisive, Racine, Iphig. I, 2.

    Absolument. Enthousiasmé, ravi. Tous les spectateurs étaient transportés.

    Absolument aussi, Il signifie quelquefois transporté de colère. Pour moi j'étais si transporté Que, donnant de fureur tout le festin au diable…, Boileau, Sat. III.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « transporté »

→ voir transporter
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « transporté »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
transporté trɑ̃spɔrte

Citations contenant le mot « transporté »

  • Cartable : parfois transporté à dos d’âne. De Roger La Ferté
  • Les Hommes sont transportés à travers les siècles par le ventre des femmes. De Jean-Claude Memetai
  • Les « autocars Macron » ont transporté pour la première fois l’an dernier plus de 10 millions de passagers en France, contre 8,9 millions en 2018, a annoncé vendredi 31 juillet 2020 l’Autorité de régulation des transports (ART). Actualité fonction publique territoriale, Les "autocars Macron" ont transporté plus de 10 millions de passagers en 2019 - Actualité fonction publique territoriale
  • Un couple de Chalonnais a été blessé dans une sortie de route ce dimanche, vers 17h30. Il circulait à bord d'un quad sur la route de Chalon, à Lessard-en-Bresse, quand la conductrice a perdu le contrôle pour une raison indéterminée. L'engin est allé au fossé. Des témoins ont appelé les secours pour prendre en charge les deux passagers, âgés de 57 et 58 ans. Ils ont été transportés par le Smur à l'hôpital de Chalon. , Faits-divers - Justice | Un couple transporté à l'hôpital après un accident de quad à Lessard-en-Bresse
  • Pour être transportées jusqu’à New York, les 350 pièces composant la colossale statue étaient conditionnées dans 214 caisses. Chaque caisse numérotée en sapin à clair-voie pesait cinq tonnes. Un système de marquage permettait d’identifier son contenu. Par exemple : caisse n° 7 « semelle ; talon » ; caisse n°30 « cou ; fond du livre » ou encore caisse n°34 « feuille du livre ; poignet droit »… , Patrimoine en Lauragais. Ce marin de Caragoudes a transporté la Statue de la Liberté à New York | Voix du Midi Lauragais
  • L’accident s’est produit ce samedi vers 16 h 15, au nord de la plage de Neufchâtel-Hardelot. La victime, qui a chuté en speed sail, a été transportée à l’hôpital. La Voix du Nord, Hardelot: un homme transporté à l’hôpital après un accident de speed sail
  • Un Ploudiryen âgé de 11 ans a perdu le contrôle de son vélo, ce jeudi, vers 15 h, alors qu’il se trouvait à La Martyre. La chute lui a, notamment, causé de vives douleurs au bras droit. Pris en charge par les pompiers, le garçon a été transporté pour des soins supplémentaires aux urgences pédiatriques de l’hôpital Morvan, à Brest. Les gendarmes de Landerneau se sont également rendus sur les lieux de l’accident. Le Telegramme, La Martyre. Un enfant transporté à l’hôpital après une chute de vélo - Landerneau - Le Télégramme

Images d'illustration du mot « transporté »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « transporté »

Langue Traduction
Anglais transported
Espagnol transportado
Italien trasportato
Allemand transportiert
Chinois 运输
Arabe تم نقله
Portugais transportado
Russe транспортируются
Japonais 輸送された
Basque garraiatzen
Corse trasportatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « transporté »

Source : synonymes de transporté sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « transporté »

Partager