La langue française

Transaction

Sommaire

  • Définitions du mot transaction
  • Étymologie de « transaction »
  • Phonétique de « transaction »
  • Citations contenant le mot « transaction »
  • Images d'illustration du mot « transaction »
  • Traductions du mot « transaction »
  • Synonymes de « transaction »

Définitions du mot transaction

Trésor de la Langue Française informatisé

TRANSACTION, subst. fém.

A. −
1. Fait de transiger, acte par lequel on transige; accord qui en résulte. Synon. accommodement, arrangement, compromis.Transaction amiable; conclure, proposer, refuser une transaction; termes de la transaction; politique de transaction. Le président du Conseil (...) n'apercevait pas que la légitimité se mourait faute de victoires après les triomphes de Napoléon, et surtout après la transaction diplomatique qui l'avait déshonorée (Chateaubr., Mém., t. 3, 1848, p. 141).C'est seulement par des transactions nuancées et précises, où leur intérêt sera pleinement sauvegardé, qu'on amènera les moyens et petits possesseurs à consentir à une transformation de la propriété capitaliste en propriété sociale (Jaurès, Ét. soc., 1901, p. 90).
Transaction (de qqn) avec qqn.Si on ne lit pas bien, parce que j'ai récrit la somme, c'est un million que je lui donne. Je fais la condition que mes exécuteurs testamentaires n'entreront dans aucune espèce de transaction avec mes parents dénaturés (Bourges, Crépusc. dieux, 1884, p. 342).C'était bien l'avis de l'Évêque. Nulle transaction avec le diable, pas d'armistice avec l'enfer! (Barrès, Colline insp., 1913, p. 272).
P. métaph. Qu'est-ce que l'espoir? une transaction du rêve avec la réalité (Augier, Beau mariage, 1859, p. 150).
Transaction entre qqn et qqn.Transaction entre les États, entre particuliers. Quelle idée avais-je de M. Leuwen et de la confiance qu'il mérite il y a quinze jours, avant qu'il fût question de ministère et de transaction politique entre lui et moi? (Stendhal, L. Leuwen, t. 3, 1835, p. 331).La Charte (...) est divisée en deux parties (...) par la seconde, elle est transaction amicale entre les partis qui divisent la France (Stendhal, Napoléon, t. 1, 1842, p. 313).
Rare. Transaction de qqc.On conçoit de quelle importance serait, pour la transaction des litiges internationaux, l'abréviation des guerres, et la consolidation des traités de paix, un répertoire de solutions pareilles (Proudhon, Guerre et paix, 1861, p. 161).
2. DROIT
a) DR. CIVIL. ,,Contrat par lequel les parties terminent une contestation née ou préviennent une contestation à naître en se faisant des concessions réciproques`` (Cap. 1936).
b) DR. COMM. Transaction commerciale. ,,Accord ou convention entre deux parties dont l'une au moins est commerçante et portant sur un acte commercial`` (Barr. 1974).
c) DR. FISCAL. ,,Contrat passé entre l'Administration et le contribuable et prévoyant des concessions réciproques`` (Favr.-Vettr. 1981).
− Domaine des douanes.Contrat conclu entre le redevable et la douane, par lequel le contrevenant reconnaît l'infraction qu'il a commise et s'en remet à la bienveillance de l'administration qui, en contrepartie, renonce à son droit d'action devant les tribunaux et accorde une réduction de l'amende prévue par le Code des douanes (d'apr. Math. 1967).
3. Au fig. Accommodement de conscience. Un être qui sur le plan du sentiment, toujours débordé par la poussée intérieure, ne sait même plus ce que le mot dignité veut dire (...) alors que ce même être sur tous les autres plans le sait si bien qu'il est incapable de la plus petite transaction à cet égard (Du Bos, Journal, 1927, p. 299).Chaque jour apportait à Decraemer de nouveaux problèmes, le mettait devant la nécessité, oubliée en prison, de ces mille petites transactions avec la conscience qui tissent la vie de l'homme d'affaires (Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p. 468).
B. − [Sans idée de compromis]
1. COMM. Opération commerciale ou boursière. Transactions commerciales, économiques, financières, immobilières; transactions monétaires et bancaires; taxe sur les transactions. Il profitait de ce qu'il connaissait son monde pour effectuer quelques transactions de bijoux avec la sous-maîtresse, qui elle ne croyait pas aux placements en Bourse (Céline, Voyage, 1932, p. 130).
2. Au fig.
a) INFORMAT. ,,Opération interactive préprogrammée de forme « question-réponse » incluant la recherche, l'introduction ou la modification d'informations dans un fichier`` (Morvan Informat. 1983).
b) PSYCHOL. ,,Unité d'échange social, un aller-retour complet, entre deux ou plusieurs personnes physiques ou morales, que cet échange passe par des paroles, des écrits (la publicité et ses résultats, par exemple), des gestes, des regards, des objets, des contacts physiques, etc.`` (Cardon-Mermet 1982).
Transaction bloquante. ,,Échange dans lequel une personne bloque la discussion en remettant en question des principes de base, des définitions communément acceptées, etc.`` (Cardon-Mermet 1982). Transaction cachée. ,,Échange entre deux ou plusieurs personnes dans lequel des sous-entendus occupent une place importante jouant un rôle décisif dans la communication`` (Cardon-Mermet 1982). Transaction tangentielle. ,,Échange dans lequel la réponse est à côté du sujet`` (Cardon-Mermet 1982).
Prononc. et Orth.: [tʀ ɑ ̃zaksjɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. a) 1281 « arrangement entre deux parties qui transigent » transaccion (Chartes et doc. poitevins, 2, 9 ds Z. fr. Spr. Lit. t. 84, p. 345); b) 1826 « contrat, opération boursière » (J. Bresson, De la Liquidation des marchés à terme à la bourse de Paris, IIIepart., p. 108 ds Quem. DDL t. 16); c) 1810 fig. transactions de la conscience (Staël, Allemagne, t. 4, p. 294). Empr. au lat. des juristestransactio « accord » (iies., v. OLD), de transigere, v. transiger. Fréq. abs. littér.: 345. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 877, b) 365; xxes.: a) 339, b) 319.
DÉR.
Transactionnel, -elle, adj.a) Qui est relatif à une transaction; qui a le caractère d'une transaction. Arrangement, règlement transactionnel; formule, solution transactionnelle; liquidation transactionnelle. Je vous propose un moyen transactionnel. Je ne viens pas vous demander un concordat avec l'Église, je vous demande un concordat avec les familles (Barrès, Cahiers, t. 8, 1910, p. 51).MM. Vincent Auriol et Claude Bourdet défendaient une proposition transactionnelle, acceptant un référendum mais amenuisant largement le projet du gouvernement (De Gaulle, Mém. guerre, 1959, p. 265).b) Informat. ,,Qualifie un système avec lequel on communique essentiellement au moyen de transactions`` (Luca Micro-informat. 1984). c) Psychol. Analyse transactionnelle. ,,Analyse thérapeutique fondée sur l'homme et les états du Moi, qui le conduisent à une série de jeux, de transactions, de scénarios répétitifs, en liaison avec les réactions qu'il a eues, enfant, au comportement de ses parents`` (Ancelin Sc. hum. 1982). Ceux qui (...) partent pour des week-ends [de formation permanente] de trois jours (...) destinés à « l'initiation au développement personnel et à la créativité ». Des ateliers consacrés à l'« analyse transactionnelle » alternent avec l'étude de la « recentration » et celle de la sexualité (Le Point, 19 avr. 1976, p. 90, col. 1). [tʀ ɑ ̃zaksjɔnεl]. Att. ds Ac. 1935. 1resattest. a) 1823 « portant transaction » (Boiste Add.), b) 1976 psychol. analyse transactionnelle (Le Point, loc. cit.); de transaction, suff. -el*; au sens 2 empr. à l'angl. transactionnal analysis (1961, v. NED Suppl.2, de transaction au sens de « relations entre personnes », de même orig. que le fr. transaction).
BBG.Quem. DDL t. 16.

Wiktionnaire

Nom commun

transaction \tʁɑ̃.zak.sjɔ̃\ féminin

  1. Acte par lequel on transige sur un différend, sur un procès, etc.
    • Il est plus que certain que des transactions sont intervenues entre les deux parties, au grand dam du Trésor. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Plusieurs difficultés s'élevèrent au XVIe siècle entre eux et le curé de Grange: la première, en 1523, à propos des dîmes de Courroy que ce dernier réclamait, et à qui il fut alloué, par forme de transaction, 20 livres tournois de rente par an, mais à la charge qu'il dirait une messe chaque semaine dans la chapelle de Courroy. — (Eugène Mannier, Ordre de Malte : Les commanderies du grand-prieuré de France, Paris Aug. Aubry & Dumoulin, 1872, 1re partie, p.338)
  2. (Par extension) Actes, conventions, accords qui interviennent entre les hommes, soit dans la vie privée, soit dans la vie publique.
    • Le 19 octobre 1929, au Stock Exchange, sur le ticker, cette bande lumineuse couleur vert d'eau, où courent des transactions financières, on vit soudain passer les ombres chiffrées d'une cavalerie en déroute. — (André Maurois, Chantiers américains, 1933)
  3. Échange commercial entre deux ou plusieurs parties.
    • Les expéditeurs sont à leur poste ; les courtiers des grandes maisons étrangères sont sur pied. Sans beaucoup de bruit, des cours s'établissent, des transactions s'effectuent, des chargements s'accomplissent. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • L'usage coutumier et les habitudes traditionnelles ont régi les relations commerciales et les transactions en affaires. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p.64)
    • Le bitcoin est défini comme une donnée informatique qui passe directement de l'ordinateur du vendeur à celui de l'acheteur en P2P (peer to peer, d'ordinateur à ordinateur). Ces monnaies virtuelles représentent donc l'outil rêvé pour les transactions qui nécessitent une opacité extrême et une discrétion totale comme celles qui participent au blanchiment de l’argent sale. — (Michel Hautefeuille & ‎Emma Wieviorka, La Légalisation des drogues: Une mesure de salut public, Odile Jacob, 2014)
  4. (Bases de données) Suite d'opérations qui font passer la base de données d'un état à un autre, à l'aide de mécanismes permettant d'obtenir que cette suite soit ACID.

Nom commun

transaction \tɹæn.ˈzæk.ʃən\ ou \tɹæn.ˈsæk.ʃən\

  1. Transaction.
  2. (Bases de données) Transaction.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TRANSACTION (tran-za-ksion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
  • 1Acte par lequel on transige sur un différend, sur un procès, etc. Transaction sous seing privé. Transaction par-devant notaire. Transaction sur procès. Une transaction disputée me fait transir ; il n'y a donc rien de sûr, Sévigné, 28 fév. 1685. La transaction est un contrat par lequel les parties terminent une contestation née, ou préviennent une contestation à naître, Code civ. art. 2044.
  • 2Dans un sens plus étendu, tout ce qui se fait d'accords, d'affaires dans la vie ordinaire, dans le commerce. Les transactions de la vie civile. Les transactions commerciales.
  • 3 Au plur. Recueils des mémoires de quelques académies étrangères. Les Transactions philosophiques de la Société royale de Londres.

HISTORIQUE

XIVe s. Transaction est de chose douteuse et incertaine, Bouteiller, Somme rural, tit. 41, p. 305.

XVe s. [La mer] Que la verge Moyse divisa, Sans eulx mouiller à leur transaction [passage de la mer Rouge], Deschamps, Poésies mss. f° 129.

XVIe s. Je luy cede ceste mestairye, voyez ci le contrat de la transaction, Rabelais, Garg. I, 32.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

TRANSACTION, s. f. (Gram. & Jurispr.) est un accord ou convention faite entre deux ou plusieurs personnes, pour prévenir ou terminer un procès.

L’incertitude de l’évenement & le bien de la paix sont ordinairement les motifs des transactions.

Ces mêmes considérations font aussi qu’ordinairement on se relâche de part & d’autre de quelque prétention, autrement ce ne seroit plus une transaction, mais une renonciation gratuite que l’on feroit à son droit.

Les transactions, toutes favorables qu’elles sont, ne s’étendent point aux choses qui n’y sont pas exprimées.

On ne peut pas non plus opposer à une partie la transaction qui a été faite avec une autre, chacun étant le maître de son droit.

On stipule quelquefois une peine en cas d’inexécution de la transaction, & le cas arrivant, la peine doit être exécutée ; il dépend néanmoins de la prudence du juge de la surseoir ou modérer s’il lui paroit juste de le faire.

Les transactions ont la force des choses jugées, tellement que suivant l’ordonnance de Charles IX. de l’an 1560, elles ne peuvent être rescindées pour cause de lésion, mais seulement pour dol & force.

En matiere criminelle elles ne valent qu’entre les parties privées, & ne peuvent imposer silence à la partie publique. Ordonnance de 1670, tit. xxv. art. 19.

Anciennement on ne pouvoit transiger sur un appel au parlement sans lettres-patentes & arrêt, ou du-moins sans un arrêt qui homologuoit la transaction.

Quand l’appel venoit du pays de droit écrit, comme il n’y avoit pas d’amende pour le roi, on pouvoit transiger sans lettres-patentes ; mais il falloit toujours un arrêt, & quelquefois la transaction se faisoit au parlement même, comme on voit au second registre olim, fol. 25. v°. où il est dit : Hæc est concordatio facta anno 1298, inter Petrum episcopum Altisiodorensem & procuratorem comitis Altisiodorensis.

Lorsque l’appel venoit du pays coutumier où il y avoit amende pour le roi, il falloit lettres-patentes & arrêt sur icelles pour homologuer la transaction.

C’est de-là qu’il y a tant d’anciennes transactions dans le dépôt du parlement ; ces anciennes transactions sont la plûpart écrites en rouleaux, dont par les soins & sous les yeux de M. Joly de Fleury, procureur général, une bonne partie a été extraite par M. Meslé, avocat ; on y a découvert beaucoup de choses curieuses, & qui servent à éclairer notre ancienne jurisprudence.

Jusqu’à l’ordonnance de Charles IX. en 1560, on pensoit toujours qu’il n’étoit pas permis de transiger sur un appel pendant en la cour, sans lettres-patentes ou arrêt ; mais cette ordonnance ayant confirmé toutes transactions faites sans dol & sans force, on a pensé que cette confirmation générale dispensoit d’obtenir ni lettres ni arrêt ; & en effet, depuis ce tems on s’est dispensé de cette formalité.

On fait cependant encore homologuer au parlement certaines transactions pour y donner plus d’autorité, comme quand elles sont passées avec des bénéficiers, ou qu’elles contiennent des abonnemens de dixmes & autres arrangemens semblables qui intéressent l’ordre public. Voyez au digeste & au code le titre de transactionibus, Domat, & l’ordonnance des transactions. (A)

Transactions philosophiques, sont une espece de journal contenant les principaux mémoires qui se lisent à la société royale de Londres, sur les sciences ou les belles-lettres.

Ces Transactions contiennent différentes découvertes & observations faites par les membres de la société, ou qui leur ont été communiquées par leurs correspondans.

Cet ouvrage fut commencé en 1665 par M. Oldenbourg, secrétaire de la société royale, qui le continua jusqu’à l’année 1679. Après sa mort le docteur Hook son successeur le continua aussi sous le titre de Collections philosophiques ; mais le docteur Grew l’ayant remplacé en 1689, reprit l’ancien titre qui fut conservé par le docteur Plott son successeur, & qui a subsisté jusqu’à présent.

Cet ouvrage fut d’abord publié tous les mois avec beaucoup de soin par M. Oldembourg & les premiers secrétaires ; mais il fut interrompu souvent depuis la mort du docteur Plott. En 1700 le docteur Sloane le fit publier de nouveau régulierement tous les mois ; dans la suite on ne le mit au jour que tous les deux, trois, quatre, & six mois. Quelque tems après on le donna plus fréquemment & périodiquement sous la direction du docteur Jurin, & ce journal continue encore aujourd’hui sous celle de milord Macclesfield, président de la société royale. Chambers.

On a fait un abrégé en anglois des Transactions philosophiques, qui contient les mémoires les plus intéressans de ce recueil.

Feu M. Bremond avoit entrepris une traduction des Transactions philosophiques, traduction enrichie de notes, de réflexions savantes, & d’avertissemens, où il indique sur chaque sujet tout ce qu’on trouve de pareil, ou qui s’y rapporte, dans les mémoires de l’académie des Sciences, dans les journaux littéraires qui en ont donné des extraits, & dans tous les autres ouvrages tant anciens que modernes, où les mêmes matieres sont traitées. Il nous en a donné quatre volumes in-4°. qui comprennent les années 1731, 1732, &c. jusqu’en 1736 inclusivement, & un volume de tables générales par ordre des matieres, & par ordre chronologique des titres des ouvrages & des noms des auteurs, accompagnés de semblables indices plus succints, depuis l’année 1665, qui est celle de l’établissement de cette célebre compagnie, jusqu’en 1735.

Il avoit entrepris ce grand ouvrage dès l’année 1737 ; il se bornoit d’abord à de simples extraits, semblables à ceux que nous ont donné Mts. Lowtorp & Motte, sous le titre d’Abrégé des Transactions philosophiques ; mais l’importance du sujet ayant réveillé l’attention des savans, M. le chancellier d’Aguesseau assembla chez lui plusieurs membres des deux académies, des Sciences & Belles-lettres, pour délibérer sur la maniere de rendre cette traduction plus utile. La pluralité des voix fut pour la traduction entiere & fidelle du texte, sans préjudice aux notes instructives que le traducteur jugeroit à propos d’y ajouter séparément. Depuis la mort de M. de Bremont, son travail a été continué & se continue par une société de gens de lettres, sous la direction de M. de Mours. (O)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « transaction »

Provenç. transactio ; espagn. transacion ; ital. transazione ; du lat. transactionem, de trans, au delà, et actio, action.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Du latin transactio (« action de transiger »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin transactio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « transaction »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
transaction trɑ̃zaksjɔ̃

Citations contenant le mot « transaction »

  • Il ne sert à rien d’être l’homme le plus riche du cimetière. Vous ne pouvez conclure aucune transaction de là. De Harland D. Sanders
  • Face à l'intolérance et à la haine, il n'y a pas de transaction possible, pas de compromission possible, pas de débat possible. De Jacques Chirac / Rennes - 23 Avril 2002
  • Les meilleures transactions sont souvent celles que l'on ne fait pas. De Jean Dion / Le Devoir - 7 Décembre 1996
  • Cette théorie de sombre embrouille et de transaction illégale, c’est bien la seule branche à laquelle s’accrocher pour éviter aux trois garçons originaires du pays de Condé, poursuivis pour vol avec violence, de totalement plonger. «  Le contexte de l’infraction est primordial !  », lâche Me Dominguez. Pareils arguments ont été dégoupillés par les deux autres avocats de la défense, Mes Delcourt et Deguines, rappelant à quel point, dans cette affaire de guet-apens, la victime avait «  pris des risques... La Voix du Nord, La transaction prétextait un guet-apens à Valenciennes: trois hommes en prison
  • Détail des transactions Conformément à l'article 5 du du Règlement européen n° 596/2014 (Règlement MAR - Market Abuse Regulation), les informations détaillées sont disponibles sur le site de Vivendi : , Vivendi : Déclaration des transactions sur actions propres | Zone bourse
  • Si la transaction a lieu, Microsoft possédera et dirigera le réseau social aux Etats-Unis, au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Des actionnaires minoritaires pourront se joindre à l'opération. « Microsoft s'assurera que toutes les données des utilisateurs américains de TikTok sont transférées et restent aux Etats-Unis », a promis la société de Seattle. leparisien.fr, Etats-Unis : Microsoft discute avec Trump pour acquérir TikTok - Le Parisien
  • Cette transaction a toutefois été mal accueillie lundi à la Bourse de Tokyo, du fait de son prix jugé élevé par les investisseurs comparé à un excédent brut d'exploitation (Ebitda) d'environ 1,5 milliard de dollars par an pour Speedway. Connaissance des Énergies, Avec le rachat géant de Speedway, Seven & i Holdings met le turbo aux Etats-Unis | Connaissances des énergies
  • Pour l’heure il est trop tôt pour le dire et seule une adoption générale à ce modèle forfaitaire pourrait nous permettre de l’affirmer. Encore qu’à ce stade, nous pourrions observer qu’il s’agit tout simplement d’un retour à un modèle passé, celui du « management fee » remplacé il y a quelques années par le modèle aux frais de transaction. Déplacements Pros, Une révolution en marche (sur les frais de transaction) ? - Déplacements Pros
  • Cela a entraîné une augmentation massive de la crypto-monnaie dans ses frais de transaction, qui ont presque atteint les sommets annuels fixés juste après la réduction de moitié des récompenses minières en mai. Actu Crypto.info : Site d'information sur le Bitcoin et les cryptomonnaies, Les frais de transaction Bitcoin augmentent alors que la demande pour le réseau augmente - Actu Crypto.info : Site d'information sur le Bitcoin et les cryptomonnaies
  • A La Défense, l'année 2020 avait démarré en trombe sur le marché de l'immobilier de bureaux avec ce que les professionnels appellent un « méga deal » : une transaction de 126 000 m² pour le futur siège de Total, qui emménagera en 2025 (date de livraison prévue) dans The Link, des tours jumelles dont la partie la plus haute (244 mètres) dépassera le sommet et le record actuel de la tour First (231 mètres). leparisien.fr, La Défense : des transactions immobilières paralysées par le Covid-19 - Le Parisien

Images d'illustration du mot « transaction »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « transaction »

Langue Traduction
Anglais transaction
Espagnol transacción
Italien transazione
Allemand transaktion
Chinois 交易
Arabe عملية تجارية
Portugais transação
Russe сделка
Japonais トランザクション
Basque transakzio
Corse transazzione
Source : Google Translate API

Synonymes de « transaction »

Source : synonymes de transaction sur lebonsynonyme.fr
Partager