La langue française

Trafiquer

Sommaire

  • Définitions du mot trafiquer
  • Étymologie de « trafiquer »
  • Phonétique de « trafiquer »
  • Citations contenant le mot « trafiquer »
  • Images d'illustration du mot « trafiquer »
  • Traductions du mot « trafiquer »
  • Synonymes de « trafiquer »

Définitions du mot trafiquer

Trésor de la Langue Française informatisé

TRAFIQUER, verbe

A. − Empl. intrans.
1. − Vieilli. Faire un commerce lointain. Trafiquer sur les mers, à Florence, en Orient; trafiquer avec les arabes. En 1225, le duc apprit que quelques uns de ses sujets, qui trafiquaient avec la Pologne et les autres pays slaves, avaient été volés et dépouillés (Montalembert, Ste Élisabeth, 1836, p. 98).Les ministères de l'Instruction publique et du Commerce et la Société de Géographie (...) m'ont en effet confié (...) le soin de reconnaître l'antique voie des caravanes qui, dès le IXesiècle, trafiquaient entre Tunis et le Soudan, par Tozeur, Ouargla (Benoit, Atlant., 1919, p. 56).
2. Se livrer à des opérations commerciales illicites, généralement clandestines. S'enrichir en trafiquant avec l'ennemi. Quelques Cantonnais étaient venus s'installer vers 1860 dans la Bowery (...) longtemps ils y trafiquèrent en paix, jouant aux osselets ainsi qu'à Macao, vendant leur opium fort cher (Morand, New-York, 1930, p. 80).
B. − Empl. trans. indir.
1. Trafiquer de qqc.Faire trafic de quelque chose; acheter et vendre quelque chose, généralement de manière clandestine en réalisant des profits illicites. Trafiquer de l'or, des devises, des esclaves. Quand on trafique de la coco, quand on combine des départs pour Buenos Aires, quand les petites filles se prostituent (Montherl., Célibataires, 1934, p. 846).D'autres trafiquaient du tabac, à trente et quarante francs le paquet (Ambrière, Gdes vac., 1946, p. 52).
2. Trafiquer avec, dans, sur qqc.Tirer un profit illicite, malhonnête de quelque chose. Synon. spéculer, tripoter.Trafiquer avec l'argent des autres; commerçant qui trafique sur des denrées rares. On dit que Saccard trafique dans les démolitions, qu'il vole tout le monde (Zola, Ventre Paris, 1873, p. 758).Il trafiquait chaque fois que l'occasion se présentait, sur n'importe quoi. On avait trouvé à l'hôtel (...) plusieurs centaines de milliers de dollars, en espèce (Triolet, Prem. accroc, 1945, p. 147).
3. Trafiquer avec, de qqc.Tirer profit d'une chose qui n'est pas vénale. Trafiquer de sa conscience, de son crédit, de son influence. Jamais, entendez-vous? jamais, nous ne trafiquerons avec l'honneur de notre fille (Zola, Pot-Bouille, 1882, p. 348):
Celles qui s'exhibent aux touristes dans les cuevas du Sacro Monte sont presque toutes castillanes, n'ont de la gitane que le costume du soir et trafiquent de leur corps aussi bien que de leurs danses. T'Serstevens, Itinér. esp., 1963, p. 109.
C. − Empl. trans. dir.
1.
a) Fam. [Le compl. d'obj. dir. désigne un objet, un produit] Soumettre à des manipulations frauduleuses. Trafiquer un compteur, le moteur d'une voiture. Un des patrons de la brigade de lutte contre les fraudes se plaignait des difficultés rencontrées par ses inspecteurs dans leur travail: « (...) trier le vin trafiqué du vrai devient une gageure » (P.-M. Doutrelant, Les Bons vins et les autres, 1976, p. 8).
b) Empl. pronom. réfl., pop. ,,Se faire avorter`` (Rob. 1985).
2. Fam. [Souvent dans des phrases interr.] Faire, fabriquer, organiser (quelque chose de plus ou moins louche ou mystérieux). Qu'est-ce qu'il trafique ici, celui-là? Que trafiques-tu donc? s'écria sa sœur; quinze à dîner, voilà quarante francs au moins à sortir de notre poche! (Balzac, Pts bourg., 1850, p. 99).Blaise l'entendait (...) trafiquer dans la cuisine (Arnoux, Solde, 1958, p. 237).
Empl. pronom. [En constr. impers.] Se faire, se passer. Il se trafique des choses louches ici. Elles savaient (...) tout ce qui se trame et qui se trafique (...) dans les arrière-magasins (Céline, Mort à crédit, 1932, p. 469).
REM. 1.
Traficotage, subst. masc.,fam. Action de traficoter (infra dér.); petit commerce malhonnête. Cette histoire sent sa comédie bourgeoise avec ses traficotages sordides et ses gros sous (La Croix, 14 févr. 1976ds Gilb. 1980).
2.
Traficoteur, -euse, subst. et adj.,fam. (Personne) qui traficote (infra dér.). Les activistes ont toujours refusé (...) de bouter les traficoteurs hors des murs. Car les marchands de hasch ont droit d'asile (L'Express, 28 avr. 1981, p. 159).
Prononc. et Orth.: [tʀafike], (il) trafique [-fik]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Intrans. 1. 1441 traffiguer « faire un commerce lointain » (Traité d'Emmanuel Piloti, éd. P.-H. Dopp, p. 156); 1601 traffiquer « gagner de l'argent » (P. Charron, De la Sagesse, l. III, chap. 2, éd. B. de Negroni, p. 571); 2. 1461-66 trafiquer « entretenir des relations, échanger des informations » (J. de Bueil, Le Jouvencel, éd. L. Lecestre, t. 2, p. 215); 3. 1579 « avoir des relations clandestines condamnables avec quelqu'un » ici, trafiquer avec les hommes, en parlant de femmes (P. de Larivey, Les Jaloux, III, 6, éd. Viollet-le-Duc ds Anc. Théâtre fr., t. 6, p. 57). B. Trans. 1. a) 1545 « acheter ou vendre quelque chose » (Le Maçon, trad. Decameron, II, 4 ds Hug.); b) 1581 « faire un commerce illicite, faire commerce de quelque chose qu'il est honteux de monnayer » (Du Bartas, La Semaine, 3eJour, éd. K. Reichenberger, p. 74, 447: Magistrats corrompus [...] Qui Trafiquant le droit profanez vos estats); 1615 trans. indir. (J.-P. Camus, Homélie des trois simonies ds Homélies des États Généraux, éd. J. Descrains, p. 242: trafiquer des choses spirituelles); 2. 1885 fam. « faire quelque chose de plus ou moins mystérieux » (Zola, Germinal, p. 1357: Je ne sais ce qu'il trafique); 3. 1904 « soumettre quelque chose à des manipulations frauduleuses » (Nouv. Lar. ill.). C. Pronom. réfl. 1. 1698 « faire l'objet d'un trafic » (J.-Fr. Regnard, Le Distrait, IV, 9: L'écriture est un art bien utile aux amants! Petits soins, rendez-vous [...], Tout cela se trafique avec l'écriture); 2. 1844 impers., fam. « se faire, se passer » (Balzac, Mmede la Chanterie, p. 260: Que veulent-ils de moi ici? que s'y trafique-t-il?). Empr. à l'ital.trafficare « pratiquer le cabotage » (dep. xives., M. Villani, Boccace ds Tomm.-Bell.), aussi ital. du Nord traffigare « négocier » (1380 d'apr. DEI), empr. au cat. trafegar « transvaser, décanter », qui, de même que l'esp. tras(h)egar et le port. trasfegar « id. », est prob. issu d'un lat. vulg. *tran(s)faecare, dér. du lat. faex, faecis « lie, résidu ». Voir Y. Malkiel ds Medioevo romanzo t. 10, 1985, pp. 305-338; cf. Cort.-Zolli. Fréq. abs. littér.: 161.
DÉR. 1.
Traficoter, trafiquotter, verbe intrans. et trans. indir.,fam. a) Se livrer à un petit commerce plus ou moins honnête. Petit truand qui traficote. Tous les agents qui trafiquottent avec le Kuomintang, foutez-les-moi à la porte (Malraux, Cond. hum., 1933, p. 236).b) Avoir des agissements troubles, mener un petit jeu malhonnête. Synon. fam. magouiller.Il passa discrètement la main sur les fesses musclées de cette ancille quoique à la suite de sa dernière déception il eût renoncé à l'amour, à ses pompiers et à ses manœuvres et traficotât désormais sur le plan de la renonciation (Queneau, Loin Rueil, 1944, p. 145).c) [Souvent dans des phrases interr.] Mener des activités plus ou moins mystérieuses ou secrètes, faire quelque chose en se cachant. Synon. fam. fabriquer, trafiquer (supra III B).Qu'est-ce qu'il traficote dans son coin? Jupil revient (...) il tourne dans la cour et traficote sous le hangar (Vialar, Fusil, 1960, p. 84). [tʀafikɔte], (il) traficote, -quotte [-kɔt]. Lar. Lang. fr., Rob. 1985: -coter. 1resattest. 1933 trafiquotter « faire quelque chose de plus ou moins secret et illégal » (Malraux, loc. cit.), 1944 traficoter « faire quelque chose de plus ou moins secret » (Queneau, loc. cit.); de trafiquer, suff. -ot(t)er*.
2.
Trafiquable, adj.,rare. Qui peut faire l'objet d'un trafic (v. trafic1A). Je sais la valeur de tous les objets trafiquables (Maupass., Mt-Oriol, 1887, p. 204).Beaucoup de biens matériels ne sont pas trafiquables. Ainsi, à de rares exceptions près, les primitifs considèrent le sol comme inaliénable (Lowie, Anthropol. cult., trad. par E. Métraux, 1936, p. 173). [tʀafikabl̥]. 1reattest. 1887 (Maupass., loc. cit.); de trafiquer, suff. -able*.
3.
Trafiqueur, -euse, subst. et adj.,fam. (Personne) qui se livre à un trafic (v. trafic1B). Le même pinard (...) la même soumission enthousiaste aux besoins naturels, de la gueule et du cul, en referaient là-bas comme ici la même horde (...) titubante d'un bobard à l'autre (...) trafiqueuse, malveillante, agressive entre deux paniques (Céline, Voyage, 1932, p. 427). [tʀafikœ:ʀ], fém. [-ø:z]. 1reattest. a) fin xves. traficqueur « personne qui colporte des informations secrètes » (O. de La Marche, Mém., éd. H. Beaune et J. d'Arbaumont, t. 1, p. 136), b) 1541 traffiqueur « personne qui se livre à un commerce immoral ou illicite » (J. Calvin, Instit. de la religion chrét., III, 5, éd. J.-D. Benoît, t. 3, p. 133; cf. trafic); de trafiquer, suff. -eur2*.
BBG.Ciureanu (P.). Cf. bbg. trafiquant.Hope 1971, p. 51.

Wiktionnaire

Verbe

trafiquer \tʁa.fi.ke\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Faire trafic.
    • C’est un chrétien, et, d’après la loi de Moïse, nous ne devons trafiquer avec l’étranger et les gentils que pour les profits de notre commerce. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  2. (Figuré) Tirer de certaines choses un profit illicite, malhonnête, honteux.
    • Trafiquer de son honneur, de son crédit.
    • Il sait maint secret dont il se glorifie effrontément d’avoir trafiqué. — (Eugène Sue, Les Mystères de Paris, 1843)

trafiquer transitif

  1. (Vieilli) Faire le trafic de quelque chose. On dit plutôt maintenant négocier pour éviter le sens péjoratif qu’a pris trafiquer.
    • Trafiquer une lettre de change, des billets sur la place.
    • C’était toute sa tactique, la griser d’attentions galantes et trafiquer de ses désirs, exploiter sa fièvre. — (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883)
  2. Modifier quelque chose dans un but illicite.
    • Quelqu’un avait dû trafiquer une balle de tennis en la bourrant de plomb.
    • Il a trafiqué le programme de son jeu vidéo.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TRAFIQUER (tra-fi-ké), je trafiquais, nous trafiquions, vous trafiquiez ; que je trafique, que nous trafiquions, que vous trafiquiez v. n.
  • 1Faire trafic. Et sans peur du larron trafique le marchand, Régnier, Sat. I. Il vendit son troupeau, Trafiqua de l'argent, le mit entier sur l'eau, La Fontaine, Fabl. IV, 2. Ils nous regardèrent comme des esclaves dont les Phéniciens trafiquaient, Fénelon, Tél. II. Les Portugais trafiquèrent aux Indes en conquérants, Montesquieu, Esp. XXI, 21.
  • 2 Fig. Faire un profit illicite, malhonnête, honteux. Pour moi qui n'estime pas tant ma prose, je ne prétends point d'en trafiquer, Guez de Balzac, liv. VI, lett. 3. De plus, que Melpomène Souvent, sans déroger, trafique de sa peine, La Fontaine, Fabl. I, 14. Un vil amour du gain infectant les esprits… Trafiqua du discours et vendit les paroles, Boileau, Art p. IV. Des amis vendus… Qui, choisis par Néron pour ce commerce infâme, Trafiquent avec lui des secrets de mon âme, Racine, Brit. I, 4.
  • 3 Fig. Avoir relation, commerce, correspondance. Vous qui, depuis dix ans à la cour attaché, Sur les seules douceurs [aux dames] vous êtes retranché, Et qui, ne méditant que conquêtes nouvelles, Trafiquiez sans scrupule avec toutes les belles ! Hauteroche, Nobles de prov. I, 6. Elle [Mme de Chaulnes] m'entretint deux heures… pour me conter toute leur conduite [d'elle et de son mari]… elle sait que je trafique en plusieurs endroits, et que je pouvais avoir été instruite par des gens qui m'auraient dit le contraire, Sévigné, 27 oct. 1675.

    Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

  • 4 V. a. Faire trafic de (peu usité en cet emploi). Ils [les Juifs] achètent à vil prix les blés, les bestiaux, les denrées du pays, les trafiquent à Dantzik et en Allemagne, Voltaire, Charles XII, 2.

    Négocier. Trafiquer une lettre de change.

    Fig. Ceux dont l'unique profession est de vendre et d'acheter des billets publics sur les nouvelles heureuses et malheureuses qu'on débite, et de trafiquer la crainte et l'espérance, Voltaire, Dict. phil. Économie. Embrasez-vous, autels ! rentrent dans la poussière, Avec leur idole grossière, Tous ces tyrans sacrés qui trafiquent l'erreur, Gilbert, le Jubilé. De quel droit, trahissant les droits de la nature, Trafiquaient-ils le monde et la race future ? Lebrun, dans Alman. des muses pour 1791, p. 169.

HISTORIQUE

XVIe s. Tous gens vivans de la soude [solde] et de la guerre, comme ceulx qui ne sçavoient ni labourer la terre ny traffiquer sur mer, Amyot, P. AEM. 18. Pour directeur de ceste entreprise [la conjuration d'Amboise] a esté commis un gentilhomme nommé la Renauldie, homme d'esprit, remuant, qui par ci-devant a esprouvé diverses fortunes ; cestuy a couru par tout le royaume, et traffiqué le cœur de plusieurs, Pasquier, Lett. t. I, p. 179.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

TRAFIQUER, négocier, commercer, échanger, troquer.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « trafiquer »

Trafic ; espagn. traficar, trafagar ; portug. trafaguear ; ital. traficare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1441) Apparaît avec la graphie traffiguer et le sens de « faire un commerce lointain », de l’italien trafficare ou du vénitien traffegare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « trafiquer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
trafiquer trafike

Citations contenant le mot « trafiquer »

  • Je n'ai pas de devise. On m'accuserait d'en trafiquer. De Francis Blanche
  • Toute parole est en trop quand on a du désir, d’ailleurs parler l’annule - il n’y a pas de mots pour dire le désir, pas de mots courants qui ne servent à le trafiquer, à le masquer, à l’apaiser ou à le détruire. De Camille Laurens / Dans ces bras-là
  • Un avis partagé par Jules, contrôlé au guidon d'une puissante KTM 790 Duke. Le test, le jeune homme le passera lui avec succès. « Tout est d'origine sur la moto, sourit-il. Je pars tôt le matin, je rentre tard le soir et je sais que le bruit agace déjà le voisinage, je ne vais pas en plus la trafiquer pour faire encore plus de bruit. » leparisien.fr, Puteaux traque le bruit des motos et des scooters - Le Parisien
  • Ghislaine Maxwell a été arrêtée le jeudi 2 juillet pour les délits de traite sexuelle d’enfants et de parjure dans le cadre des abus perpétrés par son ancien partenaire et partenaire, Jeffrey Epstein. Une accusation est portée contre lui jusqu’à six chefs d’accusation où la société britannique a également aidé Epstein à préparer, trafiquer et maltraiter des filles de moins de 14 ans dans des crimes datant de 1994, pour lesquels Maxwell pourrait encourir une peine pouvant aller jusqu’à 35 ans en prison. Marseille News .net, Le réalisateur du documentaire de Jeffrey Epstein réagit à l'arrestation de Ghislaine Maxwell - Marseille News .net
  • La technologie croissante sur le marché Evident étiquettes trafiquer est également décrite dans ce rapport de recherche. Les facteurs qui stimulent la croissance du marché et qui donnent une impulsion positive pour prospérer sur le marché mondial sont expliqués en détail. Il comprend l’analyse des tendances du marché, des parts de marché et des modèles de croissance des revenus, ainsi que du volume et de la valeur du marché. Il repose également sur une méthodologie minutieusement structurée. Ces méthodes aident à analyser les marchés sur la base de recherches et d’analyses approfondies. , Evident étiquettes trafiquer Marché 2020 – Taille de l’industrie mondiale, part, demande, analyse des principaux fournisseurs et rapport de recherche sur les prévisions – Énergies Renouvelables Afrique
  • C’est l’une des raisons pour lesquelles le rapport de la LTDH épingle l’actuel Président, l’accusant de mauvaises gouvernances et de trafiquer systématiquement les différentes élections présidentielles organisées depuis. , La Ligue des droits humains au Togo dénonce un État de «terreur», un jugement excessif? - Sputnik France
  • “Je ne pense pas que c'est en mettant des amendes qu'on va empêcher les jeunes de moins trafiquer. Dans l'immédiat, ça ne va faire que renforcer le trafic. La seule manière de le stopper, c'est de réguler le marché en permettant un accès garanti et sécurisé aux usagers et aux consommateurs.  France Inter, Cannabis : avec l'amende forfaitaire, "l'État maintient un interdit qui n'existe que dans la loi"
  • Moondrop, postée ici, a été créée selon l'inspiration de contes de fée et les décorations célestes sont omniprésentes. L'île comporte d'ailleurs les fameux arbres à étoiles qui méritent d'être vus (il n'est pas possible de les obtenir sans trafiquer les codes du jeu). Avec un paysage forestier, le terraforming original pourrait vous donner envie de refaire toute votre île. Gameblog, Animal Crossing New Horizons : 8 îles cinq étoiles à découvrir avec les codes oniriques
  • Il s’avère que les voleurs de gasoil ont trouvé le moyen de trafiquer la pompe à essence et de se servir sans payer. Pour ne pas donner des idées aux personnes réunies dans la salle du tribunal de Cahors en ce jeudi 27 février, Mme Isabelle Six, présidente, refuse d’évoquer le mode opératoire en séance publique. « Tous les éléments sont dans le dossier. » Nous n’en saurons donc pas plus… Au total, 1 870 litres de gasoil ont disparu. , Tribunal de Cahors. Ils trafiquent la pompe à essence et volent des centaines de litres de gasoil | Actu Lot

Images d'illustration du mot « trafiquer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « trafiquer »

Langue Traduction
Anglais traffic
Espagnol tráfico
Italien traffico
Allemand der verkehr
Chinois 交通
Arabe حركة المرور
Portugais tráfego
Russe трафик
Japonais トラフィック
Basque trafikoa
Corse u trafficu
Source : Google Translate API

Synonymes de « trafiquer »

Source : synonymes de trafiquer sur lebonsynonyme.fr
Partager