Agioter : définition de agioter


Agioter : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

AGIOTER, verbe intrans.

A.− Souvent péj. [Le suj. est une pers.] Se livrer au commerce de l'agio ou à toutes transactions monétaires susceptibles de rapporter un profit. Synon. spéculer :
1. Gén. en constr. abs. :
1. Le diable existe. Il pérore à la Chambre, il plaide au Palais, il agiote à la Bourse. On le grave en vignettes, on le broche en romans, on l'habille en drames. On le voit partout, comme je vous vois. A. Bertrand, Gaspard de la nuit,1841, pp. 57-58.
2. Or, mon bel ange, l'argent exige des intérêts, et il est toujours occupé à les percevoir! « Dieu des Juifs, tu l'emportes! » a dit le grand Racine. Enfin, l'éternelle allégorie du veau d'or!... Du temps de Moïse, on agiotait dans le désert! nous sommes revenus aux temps bibliques! H. de Balzac, La Cousine Bette,1846, pp. 285-286.
3. ... si la noblesse de cour a porté la livrée de Louis XIV, agioté dans la rue Quincampoix, ou dansé aux orgies de Louis XV, n'oubliez pas qu'elle a tiré l'épée et versé son sang pour la liberté du Nouveau-Monde (...) Il y a dans la noblesse des hommes généreux... G. de Nerval, Le Marquis de Fayolle,1855, p. 43.
2. Agioter sur :
4. Bonne chasse! pour moi je porte mon filet. Ailleurs, je me suis trop arrêté dans ma course. Adieu donc, cher Bertrand! on m'attend à la Bourse... Dieu des Juifs, guide-moi dans ce divin enfer! Je vais agioter sur les chemins de fer. A. Barbier, Satires,Un vieux moyen de s'enrichir, 1865, p. 30.
[Avec un suj. inanimé, représentant, p. méton., une pers.] :
5. Saccard avait eu un regard vacillant sur le vaste sac de cuir. Il savait que, fatalement, allaient tomber là les titres déclassés, les actions des sociétés mises en faillite, sur lesquelles les pieds humides agiotent encore, des actions de cinq cents francs qu'ils se disputent à vingt sous, à dix sous, dans le vague espoir d'un relèvement improbable, ou plus pratiquement comme une marchandise scélérate, qu'ils cèdent avec bénéfice aux banqueroutiers désireux de gonfler leur passif. É. Zola, L'Argent,1891, p. 22.
B.− Rare, péj. [En parlant d'affaires financières, etc.] S'en occuper. Agioter qqc. :
6. Louis me trouve vicieux, je me trouve pire et, par ma nécessaire réaction, je n'ai jamais eu plus violent désir de revoir votre conscience céruléenne de poète. Je vous assure que pour les besognes que j'agiote aujourd'hui, il me faut une volonté plus autoritaire et cruelle que pour avoir fait tout un livre tant ces besognes me sont peu naturelles; ... A. Gide, P. Valéry, Correspondance,lettre de A. G. à P. V., févr. 1891, p. 61.
Rem. Emploi probablement anal. de verbes comme trafiquer, avec influence paron. de agiter; à moins qu'il ne s'agisse d'un arch. (cf. étymol.).
Prononc. − 1. Forme phon. : [aʒjɔte], j'agiote [ʒaʒjɔt]. 2. Dér. et composés : agio, agiotage, agioteur.
Étymol. ET HIST. − 1716 fin. « pratiquer l'agiotage » (Buvat, Journal de la Régence, Paris, 1865, I, 134 ds Brunot t. 6, p. 169, note 5 : Que votre A. R. ne croie pas que j'aie « agioté » dans cette affaire); (cf. emploi trans. Law, 2eMém. sur les Banques ds Littré : L'Angleterre a bonifié toutes les dettes de l'État, quoique les particuliers les aient agiotées à 50 et 40 pour 100). Très en usage dans les milieux financiers de la Régence (Brunot, loc. cit.) et pendant la Révolution (cf. Rapport de Barère, 1eroctobre 1793 Buchez et Roux, t. 29, p. 211 ds Brunot t. 9, p. 952, note 8. [les fournisseurs aux armées, de réputation détestable] agiotaient la guerre). Dér. de agio1*, dés. -er avec adjonction d'un -t- adventice, par assimilation aux mots à finale en -ot. (Nyrop t. 3 1936, § 89, 11o).
STAT. − Fréq. abs. litt. : 6.
BBG. − Bél. 1957. − Bénac 1956. − Bruant 1901. − Kuhn 1931, p. 118, 218. − Romeuf t. 1 1956.

Agioter : définition du Wiktionnaire

Verbe

agioter \a.ʒjɔ.te\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Faire l’agiotage.
    • Et tandis que le Révolution accomplissait en France ces prodiges de dévouement et d'énergie qui coûtèrent tant de sang, lui se livrait paisiblement, à New-York, à la spéculation du sucre et des cotons. La Fayette était venu en Amérique prêter ses armes à la cause de l'indépendance; Talleyrand venait y agioter. (Hippolyte Castille; « Talleyrand » -1857)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Agioter : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AGIOTER. v. intr.
Faire l'agiotage. Il s'est enrichi à agioter.

Agioter : définition du Littré (1872-1877)

AGIOTER (a-jio-té)
  • 1 V. n. Faire l'agiotage. Ils ont agioté sur les fonds publics et gagné beaucoup d'argent.
  • 2 V. a. L'Angleterre a bonifié toutes les dettes de l'État, quoique les particuliers les aient agiotées à 50 et 40 pour 100, Law, 2e Mémoire sur les Banques. On dit qu'un fameux agioteur, interrogé par ses connaissances sur les personnes avec qui il avait agioté, nomma des prélats, des grands seigneurs et des magistrats, Melon, Essai polit. sur le Comm. XX. Qui eût dit autrefois à la noblesse française qu'un jour leurs enfants commerceraient, agioteraient même ? l'Ami des Hommes, 2e partie, p. 144.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « agioter »

Étymologie de agioter - Wiktionnaire

D'agio avec -ter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « agioter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
agioter aʒjɔte play_arrow

Conjugaison du verbe « agioter »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe agioter

Évolution historique de l’usage du mot « agioter »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « agioter »

  • Eh oui, les PME peuvent dégager leurs salariés « ultra-flexibles » et satisfaire aux exigences de prix de revient de la part des grands groupes, leurs commanditaires. Investir là-dedans vaut bien agioter sur la Compagnie des Indes et autres trafiquants de main d'oeuvre. Le Figaro.fr, «Les PME sont plus flexibles que les grands groupes»
  • ... Qui crève de faim, mais fait péter des bombes ? Et l'Europe ? Enfin une structure transnationale qui permet aux fraudeurs de frauder, aux agioteurs d'agioter, aux tricheurs de tricher, et ce en toute impunité européenne ; le gigantisme, qui pourrit l'Europe, depuis sa naissance, est le même qui a perdu l'Empire romain, le St Empire germanique, l'empire soviétique ; et les commissaires, en bons socialos, avérés ou cryptés, ne s'en soucient guère du moment qu’ils sont grassement rétribués : ils n'ont rien retenu de l'HISTOIRE ; la seule structure encore fonctionnelle est le fédéralisme ; l'Allemagne serait d’accord, elle connaît, elle maîtrise ; mais la France en a peur depuis que cette doctrine politique a été condamnée par la Révolution : "phtousou" comme on dit en grec ! Il suffira de retrouver les bons d'achat, les bons de commande, les factures ainsi que les débits ou crédits des comptes bancaires pour faire toute la lumière ; acheter du cheval roumain au prix du boeuf français, même PICCARD, SPANGHERO et l'abbé Pierre s'en seraient aperçu ; mais acheter du boeuf au prix du vieux cheval roumain, quelle aubaine ! Le Point, Il y a bien du cheval dans les lasagnes Picard - Le Point

Images d'illustration du mot « agioter »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « agioter »

Langue Traduction
Corse fussu
Basque fuss
Japonais 騒ぎ
Russe суетиться
Portugais discutir
Arabe ضجة
Chinois 大惊小怪
Allemand aufregung
Italien confusione
Espagnol escándalo
Anglais fuss
Source : Google Translate API

Synonymes de « agioter »

Source : synonymes de agioter sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires