La langue française

Terminal

Sommaire

  • Définitions du mot terminal
  • Étymologie de « terminal »
  • Phonétique de « terminal »
  • Citations contenant le mot « terminal »
  • Images d'illustration du mot « terminal »
  • Traductions du mot « terminal »
  • Synonymes de « terminal »
  • Antonymes de « terminal »

Définitions du mot terminal

Trésor de la Langue Française informatisé

TERMINAL1, -ALE, -AUX, adj.

A. − ANTIQ. ROMAINE. [Corresp. à terme1I] Loi terminale. Loi relative aux termes, aux bornes des champs. (Dict. xixeet xxes.).
B. − Qui termine.
1. [Dans l'espace]
a) Qui constitue l'extrémité de quelque chose. Un tentacule de vigne-vierge, qui se laisse prendre comme un serpent-liane, vise un reste de treillage disloqué, tend vers lui son doigt terminal, ses vrilles encore oisives, et se met en marche (Colette, Belles sais., 1945, p. 21).
BOT. Bourgeon terminal. Organe qui se développe à la partie extrême d'une tige. Les bourgeons terminaux se développent toujours aux dépens des autres, jusqu'à les atrophier complètement (Gide, Journal, 1922, p. 728).Peu à peu, l'effort de la végétation qui s'était porté sur la racine s'attache à la tige. Celle-ci monte, émet son bourgeon terminal pour gagner en hauteur (Pesquidoux, Livre raison, 1928, p. 16).
GÉOL. Moraines terminales. Moraines situées à l'extrémité d'un glacier. [Les lobes de glaces] ont construit une ligne plus ou moins continue et sinueuse de moraines terminales (Lapparent, Abr. géol., 1886, p. 378).
b) Qui constitue le dernier élément, qui marque la fin.
[En parlant de qqc. de concr.] Plus loin, sur la pente terminale de la montagne (...) un gros bourg solitaire écrase l'herbe peureuse de Lure (Giono, Manosque, 1930, p. 49).Le nez serait assez vulgaire sans l'aplatissement terminal qui caractérise l'homme pratique (Billy, Introïbo, 1939, p. 200).
[En parlant de qqc. d'abstr.] L'état dans lequel est écrit le Mémorial est (...) un état mystique (...), un état terminal derrière lequel on ne peut plus tourner (Du Bos, Journal, 1922, p. 104).La volonté qui décide ne se réduit pas à un acte terminal, à un fiat ultime qui surgirait soudain au sein d'une situation intérieure qui ne la comportait pas (Ricœur, Philos. volonté, 1949, p. 130).
En partic. [En parlant d'une production orale ou écrite] Qui se situe à la fin, qui constitue la conclusion. Paragraphe terminal. C'était l'une des dernières phrases de la dernière lettre... elle venait juste avant les prières et les détresses terminales (Malègue, Augustin, t. 1, 1933, p. 374).Dans cette chanson de « Compère Guilleri » où, pour rimer avec le nom du compère, tous les infinitifs de la deuxième conjugaison perdent tout simplement l'r terminale: et l'on dit mouri, couri, pour mourir, courir (Aragon, Crève-cœur, 1941, p. 74).
2. [Dans le temps]
a) ENSEIGN. Classe terminale. Classe qui se situe à la fin des études secondaires et où l'on prépare le baccalauréat. Si nous ouvrons un manuel de sciences appliquées, nous y voyons figurer (...) des indications concernant les travaux intérieurs. Ceux-ci, pour les classes terminales, sont fort utiles (Mathiot, Éduc. mén., 1957, p. 36).Empl. subst. fém. La terminale. Être en terminale A; élèves, programme de terminale. Moins de 10 % des enfants entrés en sixième se retrouvent plus tard en terminale C, voie royale pour la réussite (L'Express, 31 juill. 1978ds Gilb. 1980).
b) MÉDECINE
α) Qui marque la fin, l'achèvement. Phase terminale; stade terminal. Enfin, à la période terminale, son langage [au malade] devient incohérent (Codet, Psychiatrie, 1926, p. 77).
β) Qui précède de peu la mort, qui se situe dans la phase finale. Crise terminale. L'érysipèle apparaît encore comme une affection terminale, se développant chez des cachectiques, des cancéreux (Roger dsNouv. Traité Méd.fasc. 11926, p. 158).La diphtérie peut être considérée (...) comme terminale, lorsqu'il s'agit d'un enfant du premier âge (Teissier dsNouv. Traité Méd.fasc. 21928,p. 186).
Prononc.: [tε ʀminal], plur. masc. [-o]. Étymol. et Hist. 1. 1530 « limité dans le temps » (J. Bouchet, Les Triumphes de la noble et amoureuse dame, Poitiers, fo89 ro), attest. isolée; 2. a) 1604 « des bornes » dieux terminaux (Le Loyer, Spectres, VII, 9 ds Hug.); b) 1842 « qui concerne les limites » Loi terminale (Ac. Compl.); 3. 1763 « qui est à l'extrémité ou forme l'extrémité de quelque chose » (Adamson, Familles des plantes, Préface, p. CCLIX); 4. a) 1902 « de la fin, final » (Barrès, Amori, p. 125); b) 1957 spéc. classes terminales (Mathiot, loc. cit.); 1968 p. ell. de classe, terminale subst. (L'Express, 7 oct. ds Gilb. 1980). Empr. au lat. d'époque impérialeterminalis, -e « relatif aux limites, aux bornes » et « final, qui forme la conclusion », dér. de terminus (v. terme I). Fréq. abs. littér.: 70.

TERMINAL2, -AUX, subst. masc.

A. − Point d'aboutissement d'une voie de circulation.
1.
a) Ensemble d'installations techniques et d'équipements, à l'extrémité d'un pipe-line qui permettent de charger, de décharger ou de stocker des produits pétroliers. Terminal méthanier. Les travaux du terminal pétrolier d'Antifer avancent rapidement (...). On songe aussi à un terminal pour le gaz naturel liquéfié (Le Monde, 23 févr. 1975ds Gilb. 1980).
b) Équipement portuaire permettant la manutention (réception, expédition) d'un type de marchandise déterminé. Terminal maritime. Les trois terminaux à conteneurs du Havre sont exploités selon le même principe (...) des terminaux ferroviaires y sont associés (Revue Générale des Chemins de fer, nov. 1978ds Gilb. 1980).
2. Gare, aérogare urbaine servant de point de départ et/ou d'arrivée pour les passagers des lignes aériennes. Les hôtesses de l'aéroport m'ont dit qu'à cette heure tardive, il n'y avait que la liaison vers le « terminal » de la porte Maillot (...). J'ai dû subir l'incommodité de ce « terminal », mal relié au métro (Le Monde, 11 mars 1975ds Gilb. 1980).
B. − INFORMAT. Organe d'entrée et de sortie de données, relié par une ligne de communication à un ordinateur qui effectue le traitement de ces données et qui lui transmet les résultats. Terminal conversationnel, de dialogue, léger, lourd, domestique; terminal actif, graphique, passif; terminal à écran; imprimante de terminal. Un terminal simple (écran-clavier ou imprimante) ne possède généralement pas de possibilité de traitement autonome « en local ». En revanche, certains terminaux programmables à mémoire peuvent réaliser des opérations pré-calcul ou d'édition (Bureautique1980).
Prononc.: [tε ʀminal], plur. [-o]. Étymol. et Hist. 1. [Vers 1950 d'apr. Rey-Gagnon Anglic.] 1971 terminaux de transport (Dossiers de l'Entreprise, mai ds Gilb. 1980); 1972 terminal pétrolier (L'Express, 11 sept., p. 52 ds Rey-Gagnon Anglic.); 1972 terminal méthanier (Le Monde, 6 déc. ds Gilb. 1980); 2. [vers 1960 d'apr. Rey-Gagnon Anglic.] 1968 informat. (Le Figaro, 26 sept. ds Gilb. 1980). Empr. à l'angl.terminal att. dep. 1850 comme subst. désignant la partie extrême d'une ligne électrique où se fait la connexion de fermeture d'un circuit (NED) et dep. 1888, à l'orig. en anglo-amér., la gare d'aboutissement d'une ligne de chemin de fer, ou de tout autre moyen de transport (1921 ds NED Suppl.2), notamment l'avion (1958, ibid.) ou une installation de chargement de produits pétroliers (1940, ibid.) et att. dep. 1954 comme terme d'informat. (ibid.); il représente l'empl. subst. de l'adj. angl. terminal, de même orig. que l'adj. fr. L'arrêté du 22 déc. 1981 admet l'usage de ce terme en informat. (J.O. du 17 janv. 1982). Bbg. Delamarre (G.). Le Vocab. des réseaux. Informatique et gestion. 1979, no110, p. 63; no111, pp. 36-37. - Dossiers de mots. Néol. Marche. 1979, no7, pp. 50-56; 1980, no17, pp. 24-25.

Wiktionnaire

Adjectif

terminal \tɛʁ.mi.nal\

  1. Qui termine une chose, qui en occupe ou en forme l’extrémité.
    • Les fleurs du giroflier sont disposées en corymbe terminal.
    • Épis terminaux.
  2. Qui signale la fin, final, avancé.
    • Un cancer en stade terminal.
  3. Complet, dans une grammaire formelle (antonyme : auxiliaire).
    • L’alphabet A est dit alphabet terminal si tous les mots construits par la grammaire sont constitués de lettres de A.
  4. Qualifie le plus petit élément invariable (lettre, signe, ponctuation, etc.) d’une grammaire formelle.
    • Dans une grammaire formelle, l’ensemble fini des symboles, appelés symboles terminaux (qui sont les « lettres » du langage), sont conventionnellement notés par des minuscules.

Nom commun

terminal \tɛʁ.mi.nal\ masculin

  1. (Industrie) Unité de réception dans la logistique des produits en vrac.
    • Un terminal de regazéification représente un investissement de l'ordre de 500 millions de dollars pour une capacité similaire à un train de liquéfaction (quelques MT). — (Guillaume Charon, Gaz de schiste : la nouvelle donne énergétique, Éditions TECHNIP, 2014, page 101)
    • Des années de métier avaient fait de lui cette âme sceptique mais compatissante qui battait présentement la semelle du côté du terminal à grain de la jetée 86 pour surveiller, à une distance qui lui semblait sûre, son client – […] – qui se tenait au pied d'un porte-conteneurs lège en provenance de Chine jusqu'au moment où le colis lui chut dans les bras d'une hauteur de quatre étages. — (Thomas McGuane, « Kangourou », dans Quand le ciel se déchire, traduit de l'anglais (États-Unis) par Brice Matthieussent, Marc Amfreville & Éric Chédaille, Paris : Christian Bourgois éditeur, 2019)
  2. (Informatique) Appareil permettant l’accès à distance à un système informatique.
    • Avant l'arrivée des ordinateurs individuels, le coût et la place requise pour un ordinateur étaient tels que l’ordinateur était dans une pièce et les périphériques dans une autre. Le terminal était un clavier et un écran reliés à l’ordinateur distant, et plusieurs utilisateurs utilisaient le même ordinateur en partage.
  3. (Télécommunications) Équipement situé en extrémité d’un réseau de télécommunication, capable de communiquer sur ce réseau et souvent d’assurer l’interface avec l’utilisateur.
    • Pour utiliser le modem, il faut configurer votre terminal afin d’avoir les paramètres adéquats.
    • Le terminal de télétransmission partage avec le démodulateur de nombreuses caractéristiques de base, comme la BIS, les commandes, la connectique, etc., mais il est dédié aux seuls signaux numériques diffusant de la tv, de la radio et du télétexte.
  4. (Aviation) Aérogare dans un aéroport.
    • Rendez vous au terminal A, porte 91, avant 15h20.
  5. (Grammaire) Plus petit élément invariable (lettre, signe, ponctuation, etc.) d’une grammaire formelle.
    • Le but de l’analyse lexicale est de transformer une suite de symboles en terminaux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TERMINAL (tèr-mi-nal, na-l') adj.
  • 1 Terme d'histoire naturelle. Il se dit de ce qui termine une partie, de ce qui en forme l'extrémité.

    En anatomie, fil ou filet terminal, filament creux qui termine la dure-mère rachidienne.

  • 2Se dit, en botanique, de tout organe qui naît au sommet d'un autre. Bourgeons terminaux.
  • 3 Terme d'antiquité romaine. Qui concerne les limites. Loi terminale.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « terminal »

(Siècle à préciser) Du latin terminalis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Prov. termenal ; esp. terminal ; ital. terminale ; du lat. terminalis, de terminus, terme.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « terminal »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
terminal tɛrminal

Citations contenant le mot « terminal »

  • Le projet de nouveau terminal de l'aéroport Charles-de-Gaulle, au nord de Paris, devait permettre d'atteindre une capacité de 120 millions passagers à l'horizon 2035. Soit une augmentation de 50 % de la capacité actuelle de l'aérogare, dont le coût est estimé entre 7 et 9 milliards d'euros. Roissy est actuellement le deuxième aéroport d'Europe derrière Heathrow, à Londres. leparisien.fr, Roissy : le projet du nouveau terminal 4 «devra être revu en profondeur», prévient Djebbari - Le Parisien
  • c'est un chapitre des nouveaux livres d'histoire de terminale à cause de la nouvelle réforme… pic.twitter.com/xDCkN874pG Medyaturk, Un livre d'histoire pour élèves de Terminal essaye de faire croire que la Turquie est une dictature - Medyaturk
  • Leur départ en vacances n'a pas démarré sous les meilleurs auspices. Près de 300 personnes ont été évacuées du terminal 4 de l'aéroport d'Orly (Val-de-Marne), ce samedi matin, à cause d'un bus qui a pris feu devant l'aérogare. leparisien.fr, Incendie au terminal 4 d’Orly : «Il y a eu une détonation et les vitres du bus ont explosé» - Le Parisien
  • Aéroports de Paris prévoit de construire un nouveau terminal à Roissy-Charles-de-Gaulle pour faire face à l'afflux de passagers dans les années à venir alors que l'aéroport parisien est déjà au bord de la saturation. Bien que ce chantier ne prévoit pas de nouvelles pistes, il va accroître... , Gare du Nord, entrepôts Amazon, Terminal 4 à Roissy... cinq projets en sursis pour des raisons environnementales

Images d'illustration du mot « terminal »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « terminal »

Langue Traduction
Anglais terminal
Espagnol terminal
Italien terminale
Allemand terminal
Chinois 终奌站
Arabe طرفية
Portugais terminal
Russe терминал
Japonais ターミナル
Basque terminal
Corse terminale
Source : Google Translate API

Synonymes de « terminal »

Source : synonymes de terminal sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « terminal »

Partager