La langue française

Teint

Définitions du mot « teint »

Trésor de la Langue Française informatisé

TEINT, subst. masc.

A. −
1. Vieilli. Manière de teindre une étoffe; couleur donnée à une étoffe par la teinture. Le grand teint ou le bon teint, le teint qui se fait avec des drogues chères, propres à donner une couleur solide; Le petit teint ou le faux teint ou le mauvais teint, le teint qui se fait avec des drogues de moindre prix, dont la couleur tient peu (Ac.1835, 1878).
2. [Surtout dans des appellations comm.] Loc. adj. inv.
a) Bon teint, grand teint. Dont la teinture, les couleurs sont durables et ne s'altèrent pas au lavage ou à la lumière. Quand je pense que voilà une robe à sept sous le mètre, et certifiée bon teint! (Flaub., MmeBovary, t. 2, 1857, p. 138).Tabliers-bavettes Redoute en vichy écossais grand teint (Catal. La Redoute,automne-hiver,1951-52, p. 36).
b) Mauvais teint. Dont la teinture, les couleurs ne sont pas durables et s'altèrent au lavage ou à la lumière. [Martinet] troquait pour de méchants mouchoirs mauvais teint les beaux cheveux des paysannes (Nerval, Fayolle, 1855, p. 29).
c) Au fig. Bon teint
[En parlant d'une pers.]
Qui est solide, qui ne change pas. Le général: (...) Quel âge avez-vous, baronne? La baronne: J'avais quarante ans la dernière fois que je vous vis à Paris.Comptez. Le général: Hon! hon! diable! (Il fait claquer sa langue) n'importe, vous êtes comme moi, vous êtes bon teint (Feuillet, Scènes et com., 1854, p. 202).
Qui a des convictions solidement établies. Les femmes les plus remarquables du faubourg (...) mettaient tout leur espoir politique en certains républicains bon teint comme M. Doumer et M. Deschanel (Proust, Sodome, 1922, p. 745).
[En parlant d'un inanimé] Qui présente bien et a bon genre. Un succès tout neuf et bon teint (Goncourt, Ch. Demailly, 1860, p. 161).Les Chameroy ont trois millions de fortune (...) leur appartement est leur portrait (...). Leurs meubles leur ressemblent: c'est solide, bien conditionné, bon teint et affreux! (Labiche, Cigale chez fourmis, 1876, 3, p. 203).
B. − Coloration, aspect du visage d'une personne variant selon la race, l'âge, l'état de santé et les conditions climatiques. Synon. littér. carnation.Passereau avait (...) le teint méridional (Borel, Champavert, 1833, p. 172).Je voyais bien qu'elle était admirablement faite, et que, avec son joli teint frais, elle avait du brio et de l'éclat (Gyp, Souv. pte fille, 1927, p. 213).C'était une véritable merveille!... Un port!... Un teint de roses... La beauté soi-même!... Et quel charme mon ami! (Céline, Mort à crédit, 1936, p. 498).
SYNT. a) Avoir un beau, un vilain teint. b) La beauté, la blancheur, la fraîcheur, la pureté, la vigueur du teint; éclaircir, rafraîchir, embellir le teint; conserver son teint de jeune fille. c) Teint animé, éclatant, fleuri, florissant, frais, rose, rouge, vermeil; teint ambré, basané, bronzé, brun, coloré, cuivré, doré, hâlé, mat, sombre; teint bilieux, blanc, blafard, blême, brouillé, cadavérique, fané, grisâtre, jaunâtre, laiteux, livide, maladif, pâle. d) Teint de blonde, de rousse; teint d'arabe, de métis; teint d'albâtre, d'ambre, de cendre, de cire, de cuivre, de bronze, d'ivoire, de marbre, de plomb, de porcelaine, de médaille, de statue, de velours; teint de fleur, de géranium, de lys, de lait, de pêche, de neige, de rose; teint de cardiaque, de malade, d'hépatique, de mort.
P. métaph. Et, parmi les flacons, souvent l'aube au teint blême M'a surpris dénouant un masque de velours (Gautier, Poés., 1872, p. 297).
En partic.
Vieilli. Coloration du visage (p. oppos. à la blancheur). Avoir du teint, manquer de teint. (Dict. xxes.).
Aspect coloré du visage donné par le maquillage. Avoir le teint poudré. Des femmes, des filles aux cheveux jaunes, aux seins démesurément rebondis, à la croupe exagérée, au teint plâtré de fard, aux yeux charbonnés, aux lèvres sanguinolentes (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Femme de Paul, 1881, p. 1217).J'ai vu que dans cette secte maudite on a « le teint fardé » (Montherlant, Pitié femmes, 1936, p. 1187).Fond* de teint.
[En Afrique Noire] Loc. nom. ou adj. Teint noir, teint clair. (Personne de race noire) dont la couleur de la peau est ou n'est pas très foncée. Il est grand, teint noir (Invent. Particul. lex. Fr. Afr. n.1983, p. 458).C'est la teint clair qui était avec toi l'autre jour? (Ndiaye-Corr.-Schmidt, Sénégal, 1979, p. 141).
Prononc. et Orth.: [tẽ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1160 taint « couleur, teinture » (Enéas, éd. J.-J. Salverda de Grave, 4451); ca 1165 d'un teint, d'une color (Benoît de Ste-Maure, Troie, 6723 ds T.-L.); en partic. 1671, mars grand & bon, petit teint (Reglemens concernant les manufactures et teintures des étoffes, éd. 1727, t. 1, p. 364 et 365); d'où 1876 bon teint « authentique, véritable » (Labiche, loc. cit.); b) 1876 « quantité de laine ou de toute autre matière textile destinée à recevoir la même couleur » (Lar. 19e); 2. ca 1470 « coloration et aspect du visage, selon les dispositions individuelles, l'âge, l'état de santé, les conditions climatiques » (Georges Chastellain, Chron., éd. Kervyn de Lettenhove, t. I, p. 271); en partic. 1690 « coloration vive du visage, par opposition à la blancheur » (Fur.). D'un lat. d'époque impériale tinctus, part. passé subst. de tingere, d'où l'a. fr. teint, part. passé adj. « pâle », cf. le verbe teindre qui a souvent en a. fr. le sens de « (faire) changer de couleur sous l'effet d'un sentiment », dep. 1160-74 (Wace, Rou, II, 2289 ds T.-L.). Fréq. abs. littér.: 1 653. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 2 038, b) 2 516; xxes.: a) 2 904, b) 2 190.

Wiktionnaire

Adjectif

teint \tɛ̃\

  1. Dont la couleur a été changée par teinture.
    • Il a les cheveux teints.
  2. (Figuré)
    • Il est encore teint du sang de ses victimes, ses mains sont teintes de sang : Se dit de quelqu’un qui a commis ou ordonné des meurtres.

Nom commun

teint \tɛ̃\ masculin

  1. Manière de teindre ; couleur obtenue par la teinture.
    • Bon teint, mauvais teint.
    • Du drap bon teint.
    • Cette étoffe est mauvais teint.
  2. Coloris du visage.
    • Il n’y a pas de nègres hors de la zone torride, et il est constant que plus on s’éloigne de cette région, où le soleil envoie ses rayons presque perpendiculairement, et plus le teint devient de moins en moins noir. — (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)
    • Le reste du visage se composait d’un teint rosé, d’une lèvre mince, surmontée d’une moustache fauve et de dents admirables. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre IV)
    • Sa figure intelligente, dont les traits et le teint trahissaient une assez forte proportion de sang soudanais, […], prenait par moments une expression de grande affabilité. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 67)
    • Oui, elle était brune, brune de cheveux jusqu’au noir le plus jais, le plus miroir d’ébène que j’aie jamais vu reluire sur la voluptueuse convexité lustrée d’une tête de femme, mais elle était blonde de teint, — et c’est au teint et non aux cheveux qu’il faut juger si on est brune ou blonde, — ajouta le grand observateur, qui n’avait pas étudié les femmes seulement pour en faire des portraits. — (Jules Barbey d'Aurevilly, Les Diaboliques, 1874)

Forme de verbe

teint \tɛ̃\

  1. Participe passé masculin singulier de teindre.
  2. Troisième personne du singulier du présent de teindre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TEINDRE. (Je teins, tu teins, il teint; nous teignons, vous teignez, ils teignent. Je teignais. Je teignis. Je teindrai. Je teindrais. Teins, teignez. Que je teigne. Que je teignisse. Teignant. Teint.) v. tr.
Faire prendre à une étoffe ou à quelque autre chose une couleur différente de celle qu'elle avait, en la plongeant dans un liquide spécial. Teindre du fil, de la laine, de la soie, de la toile, du drap. Teindre en bleu, en vert, en rouge. Drap teint en laine, Drap dont la laine a été teinte avant d'être employée à fabriquer l'étoffe. Se teindre les cheveux, la barbe et absolument Se teindre, Donner à ses cheveux, à sa barbe une couleur artificielle obtenue par la teinture.

TEINDRE se dit aussi des Choses qui donnent une couleur à ce qui vient en contact avec elles. Après la bataille, la rivière était teinte de sang. Les mûres teignent les mains, le linge. Le participe passé

TEINT s'emploie comme adjectif. Il a les cheveux teints. Fig., Il est encore teint du sang de ses victimes, ses mains sont teintes de sang se dit d'un Homme qui a commis ou ordonné des meurtres.

Littré (1872-1877)

TEINT (tin) s. m.
  • Manière de teindre. Drap bon teint. Cette étoffe est mauvais teint. Des trois couleurs primitives que la teinture emploie, le rouge, le jaune et le bleu, il n'y a plus que le jaune qui ne présente pas un degré de solidité suffisant pour qu'on puisse le regarder comme couleur fixe ou bon teint, Chaptal, Instit. Mém. scienc. t. II, p. 507.

    Le grand teint, ou le bon teint, le teint qui est fait avec des drogues chères et propres à donner une couleur solide, et résistant à la détérioration exercée par le soleil. Le petit teint, ou le mauvais teint, ou le faux teint, teinture faite avec de mauvaises drogues et qui s'altère facilement. Il sera libre à tous fabricants de teindre et peindre, faire teindre et peindre les étoffes, toiles ou toileries en grand ou en petit teint ou en couleur mélangée de grand et petit teint… le plomb de bon teint ne sera apposé que sur celles teintes en bon teint ; et, à l'égard de celles teintes en petit teint ou en couleur mélangée, il ne pourra y être mis que le plomb de petit teint, Lett. patent. 5 mai 1779, art. 8. Fixer sur les tissus plusieurs couleurs qu'on regardait comme faux teint, Chaptal, Instit. Mém. Acad. scienc. t. I, p. 348. Ces mêmes auteurs [grecs] distinguent les couleurs en couleurs fugaces et couleurs permanentes, comme nous les distinguons aujourd'hui en couleurs de grand teint et couleurs de petit teint, Ameilhon, Instit. Mém. litt. et beaux-arts, t. III, p. 362.

    Grand-teint, titre d'une communauté de teinturiers qui ne pouvaient employer que des drogues de première qualité.

HISTORIQUE

XIIe s. De loin reluit li teinz et li blasons, Ronc. p. 132.

XIIIe s. Dame, c'est uns tains de folie, Qui par le païs est espars, Lai du conseil.

XVIe s. La campagne recolorée Du teint de ses plus belles fleurs, Du Bellay, J. Œuvres, p. 322, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

TEINT, s. m. (Gramm.) il se dit de la couleur de la peau du visage. Une femme a le teint beau lorsque sa peau est d’un blanc éclatant, & que ses joues sont d’un rouge vermeil.

Teint, s. m. (Teinture.) l’art de teindre par rapport aux étoffes de lainerie se distingue en France en grand & bon teint, & en petit teint. Le grand teint est celui où il ne s’emploie que les meilleures drogues, & celles qui font des couleurs assurées. Le petit teint est celui où il est permis de se servir de drogues médiocres, & qui font de fausses couleurs. Les plus riches étoffes sont destinées au grand teint, & les moindres sont reservées pour le petit teint. Le bleu, le rouge & le jaune appartiennent par préférence au grand teint ; le fauve & le noir sont communs au grand & au petit teint. (D. J.)

Teint, mettre une glace au teint, en termes de Miroitiers, c’est mettre une lame ou feuille d’étain derriere la glace, & appliquer ensuite du vif-argent dessus ; au moyen de quoi l’on voit les objets dans la glace du miroir. Voyez Glace, Miroir, Verrerie

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « teint »

De teindre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Teint 1 ; provenç. tenh ; catal. tint ; espagn. tinte ; ital. tinto.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « teint »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
teint tɛ̃

Citations contenant le mot « teint »

  • La fatigue est une affaire d'âme ! Une teinte appliquée sur le corps pour indiquer le climat intérieur. De Georges Cartier / Le Poisson pêché
  • Les têtes se forment sur les langages, les pensées prennent la teinte des idiomes, l'esprit, en chaque langue, a sa forme particulière. De Jean-Jacques Rousseau / Emile ou de l’éducation
  • La parole est une denrée périssable, éphémère. Elle se teinte de toutes les circonstances de son apparition. Les mêmes mots, prononcés dans des lieux différents, ne sont pas les mêmes mots. De Christian Bobin / L’Inespérée
  • Les demi-teintes, c'est bon pour les traîtres. De Zoé Valdés / La Douleur du dollar
  • L'or, même à la laideur, donne un teint de beauté. De Nicolas Boileau
  • Une femme sacrifiera n'importe quoi pour un homme... sauf son teint. De John Dos Passos / La grosse galette
  • L'envie a le teint livide et les discours calomnieux. De Hésiode / Les Travaux et les jours
  • Au teint, on juge l'étoffe ; au bouquet, le vin ; à l'odeur, la fleur ; au langage, l'homme. De Charles Cahier / Proverbes et aphorismes
  • La souffrance enlaidit les êtres. Elle durcit les traits, fige le sourire, donne des rides et un teint gris. Le visage des gens qui souffrent fait mal voir. De Anne Bernard / Cancer
  • L'homme, blanc en Europe, noir en Afrique, jaune en Asie, et rouge en Amérique, n'est que le même homme teint de la couleur du climat. De Georges-Louis Leclerc de Buffon
  • L'eau, si claire qu'elle puisse être, n'a pas de vertu de blanchir du drap teint en noir ; de même, rien n'est capable de faire changer un méchant naturel. De Proverbe oriental
  • Les malheurs humains ont des teintes multiples : jamais ne se retrouve même nuance de douleurs. De Eschyle / Les suppliantes
  • Ce soir-là, assis dans un bunker à l'extrême est de la base, j'imaginai ma mort sous toutes ses coutures. Je sirotai une bouteille de Royal Horse et regardai par l'entrée circulaire du conduit les immeubles et les minarets se teinter de violet et de noir au fil de la nuit. J'envisageai tout. De Kevin Powers / Yellow birds
  • Été 2020 : 3 manières d'adopter un teint hâlé Public.fr, Été 2020 : 3 manières d'adopter un teint hâlé
  • On recherche tous ce teint hâlé de retour de vacances... Là on va plutôt essayer de trouver son étymologie avec Jean et vous allez voir que pendant son existence, le mot n'a cessé d'évoluer dans sa définition.  France Bleu, Notre teint hâlé; les olives provençales et Angers, c'est au menu ce midi !
  • Le rapport sur le marché mondial Fond de teint fournit des données de marché utiles liées au marché Fond de teint nécessaires pour avoir un aperçu détaillé et approfondi du scénario de marché actuel. Les données de marché rédigées dans ce rapport consistent en des paramètres clés du marché tels que la taille du marché, la part, les principaux moteurs, les tendances du marché Fond de teint, les principaux fournisseurs ou les principales marques présentes dans ce secteur, ce qui permet de juger avec précision de la situation concurrentielle actuelle. Les données du rapport sont complétées par des chiffres, des graphiques circulaires et des tableaux pour l’analyse quantitative du marché Fond de teint. , Marché Fond de teint 2020 Taille de l’industrie, part, détails du développement commercial, régions, principaux fabricants, opportunités de croissance prévues jusqu’en 2025 – La Tribune de Tours
  • Beauté : 3 astuces pour un teint lumineux Public.fr, Beauté : 3 astuces pour un teint lumineux
  • Heureusement, nous avons la solution afin d'avoir un rendu ni trop pailleté ni trop poudreux : un produit de soin déniché en pharmacie qui a le bon goût d'apporter de la lumière au teint sans trop en faire. Grazia.fr, Teint parfait : voici le produit insoupçonné, vendu en pharmacie, pour vous faire une peau glowy à souhait - Grazia
  • Indispensable make-up, l’anti-cernes a besoin d’être correctement choisi et bien appliqué pour cacher les marques de fatigue. Mais faut-il le mettre avant ou après le fond de teint ? Réponses d’expert. Femme Actuelle, Anti-cernes : faut-il l'appliquer avant ou après le fond de teint ? : Femme Actuelle Le MAG
  • Le maquilleur de Kylie Jenner explique dans une courte vidéo sur le site Cosmopolitain les 3 conseils pour un teint parfait ! MCE TV, Kylie Jenner: ses conseils pour appliquer son fond de teint !
  • Kim Kardashian : Fond de teint, poudre libre et démaquillant : voici ses 3 produits préférés Public.fr, Kim Kardashian : Fond de teint, poudre libre et démaquillant : voici ses 3 produits préférés
  • Si votre teint fait grise mine, c’est peut-être parce que votre peau peine à respirer. Pour lui offrir un grand bol d’air, vous devez penser à l’exfolier régulièrement : un minimum d’une fois par semaine, selon les spécialistes beauté. Optez pour un gommage adapté à votre type de peau. Évitez par exemple les soins à gros grains si vous avez un épiderme sensible. Le fait d’exfolier régulièrement votre peau permet d’éliminer les cellules mortes qui s’accumulent en surface et qui, à terme, peuvent expliquer son manque de luminosité. En incorporant ce geste à votre rituel beauté, vous contribuerez également à désobstruer vos pores et à réguler la sécrétion de sébum qui peut être à l’origine des boutons et des points noirs. Gala.fr, Jolie peau : 5 règles à suivre pour un teint lumineux - Gala

Images d'illustration du mot « teint »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « teint »

Langue Traduction
Anglais complexion
Espagnol tez
Italien carnagione
Allemand teint
Chinois 肤色
Arabe بشرة
Portugais pele
Russe цвет лица
Japonais 顔色
Basque complexion
Corse complexione
Source : Google Translate API

Synonymes de « teint »

Source : synonymes de teint sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « teint »

Teint

Retour au sommaire ➦

Partager