La langue française

Taloche

Sommaire

  • Définitions du mot taloche
  • Étymologie de « taloche »
  • Phonétique de « taloche »
  • Citations contenant le mot « taloche »
  • Images d'illustration du mot « taloche »
  • Traductions du mot « taloche »
  • Synonymes de « taloche »

Définitions du mot taloche

Trésor de la Langue Française informatisé

TALOCHE1, subst. fém.

Fam. Coup donné avec le plat de la main, en particulier sur la figure. Synon. baffe (pop.), calotte (fam.), claque1, gifle.Administrer une taloche. Vous savez qu'à l'église je ne vois que Dieu, ajouta Julien, avec un petit air hypocrite, tout propre, selon lui, à éloigner le retour des taloches (Stendhal, Rouge et Noir, 1830, p. 19).Mais c'est mon sabot! cria-t-elle furieuse. Ah! les gredins! Elle distribua des taloches, souffleta Nana sur les deux joues (Zola, Assommoir, 1877, p. 520).P. métaph. Les cinq silhouettes identiques des gendarmes inclinaient la tête sous les taloches de l'eau bruyante (Adam, Enf. Aust., 1902, p. 275).
Prononc. et Orth.: [talɔ ʃ]. Homon. et homogr. taloche2. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1606 se donner de bonnes taloches « se donner des coups » (trad. de Folengo, Hist. maccaronique de Merlin Coccaie, Paris, Toussaincts Du Bray, t. 2, p. 274); ca 1610 sens obscur (Béroalde de Verville, Le Moyen de parvenir, éd. H. Moreau et A. Tournon, fac-sim., p. 75: assez, ou vous aurez taloche à la Huguenotte); 1648 « gifle » (D'Assoucy, Le Jugement de Pâris, p. 13). Dér. de taler*; suff. -oche*. Fréq. abs. littér.: 43.
DÉR.
Talocher, verbe trans.Donner une taloche, des taloches; gifler. Elle retrouva ses deux enfants revenus ensemble derrière elle. Elle les talocha encore par conscience (Maupass., Contes et nouv., t. 1, En fam., 1881, p. 358).Empl. pronom. réciproque. Les enfants comptaient leurs pièces en se bousculant, déjà prêts à se talocher sournoisement (Roy, Bonheur occas., 1945, p. 292). [talɔ ʃe]. 1resattest. a) 1546 talocher ses amours « faire l'amour » (Rabelais, Tiers Livre, éd. M. A. Screech, VI, 45, p. 60), b) taloché « qui a reçu des coups de férule sur les doigts » (Cotgr.), 1808 talocher « donner des taloches » (Hautel); de taloche1, dés. -er.
BBG.Quem. DDL t. 7.

TALOCHE2, subst. fém.

TECHNOLOGIE
A. − Petite planche munie d'une poignée sur laquelle le maçon ou le plâtrier dépose une petite quantité de mortier, de plâtre ou d'enduit afin de le prendre plus facilement avec la truelle ou afin de l'étendre et de le lisser directement sur le mur. Le sous-enduit [du sable mortier coloré] (...) est dressé à la taloche puis rustiqué avec le tranchant de la truelle pour recevoir l'enduit apparent (Robinot, Vérif., métré et prat. trav. bât., t. 1, 1929, p. 149).
B. − Petite pelle servant à lisser les meules de champignons de couche. (Dict. xxes.).
REM. 1.
Talochage, subst. masc.a) Opération de finition d'une surface consistant à l'enduire de plâtre ou de mortier. Talochage d'un parement de cloison au plâtre fin (Rob. 1985). b) Lissage (à la taloche) des meules de champignons de couche. (Dict. xxes.).
2.
Talocher, verbe trans.a) Étendre ou lisser un enduit, un mortier ou du plâtre à la taloche (Dict. xxes.). b) Lisser les meules des champignons de couche à la taloche (Dict. xxes.).
Prononc. et Orth.: [talɔ ʃ]. Homon. et homogr. taloche1. Étymol. et Hist. 1. « Petit bouclier » [ca 1320, Watriquet de Couvin d'apr. Lar. Lang. fr.] ca 1380 (Jean Cuvelier, Bertrand Du Guesclin, 690 ds T.-L.); 2. 1842 « planche quadrangulaire munie d'une poignée sur l'une des deux faces, servant à étendre le plâtre sur les murs ou au plafond » (Ac. Compl.); 3. 1907 « petite pelle servant à frapper sur les meules à champignons de couche pour les lisser » (Nouv. Lar. ill. Suppl.). Issu, par substitution de suff., de l'a. fr. talevaz « petit bouclier » (ca 1150, Thèbes, éd. G. Raynaud de Lage, 1843), prob. d'orig. gaul. (FEW t. 13, 1, pp. 35-36). Le lat. médiév. talavacius est att. dep. 1120-41 (Orderic Vital ds Du Cange), talaucha dep. 1339 (doc., ibid.), talochia dep. 1378 (ibid.).

Wiktionnaire

Nom commun 1

taloche \ta.lɔʃ\ féminin

  1. (Familier) Tape légère donnée avec la main sur la tête ou sur le visage de quelqu’un.
    • M. Eyssette, de le voir éternellement la larme à l’œil, avait fini par le prendre en grippe et l’abreuvait de taloches — (Alphonse Daudet, Le petit chose, 1868, rééd. Le Livre de Poche, page 19)
    • Quand ils faisaient par trop de tapage, elle leur allongeait quelques taloches — (Émile Zola, Le Ventre de Paris, Georges Charpentier, Paris, 1873)
    • Un soir, entre autres, elles avaient rivalisé d’émulation et s’étaient surpassées elles-même pour solder la sépulture d’un vieux oncle, lequel ne leur avait cependant légué que le souvenir de taloches variées dont la distribution avait eu lieu naguère, aux jours de leur enfance. — (Auguste de Villiers de L'Isle-Adam, Les Demoiselles de Bienfilâtre, dans les Contes cruels, 1883, éd. J. Corti, 1954, vol. 1, p. 5)
    • C’était d’ailleurs par l’église qu’il avait la première fois fait connaissance avec les misères et les vicissitudes de la vie, sous forme d’une taloche administrée par sa mère pour avoir déchiré une culotte neuve en s’accrochant au banc d’œuvre. — (Louis Pergaud, Une revanche, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Bob, au passage, le secoua, le fit se lever et, lui administrant sur le crâne une amicale taloche. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)

Nom commun 2

taloche \ta.lɔʃ\ féminin

  1. (Maçonnerie) Outil formant une plaque de bois ou de plastique et utilisé pour déposer un peu de matière et lisser le mortier lors des travaux de finitions.
    • Le talochage se fait sans attendre, tout de suite après avoir projeté la matière. On atténue les traces de rotation de la taloche à l'aide d'une éponge. — (Philippe Bertone, ‎Sylvie Wheeler & ‎Valérie Le Roy, Les enduits intérieurs: Chaux, plâtre, terre, Éditions Eyrolles, 2012, page 33)
    • Le mélange est tiré à la règle ou à l’épandeuse sur le primaire recommandé, il est ensuite compacté et lissé manuellement à la taloche ou à l’hélicoptère. — (Loïc Champoiseau & al., Revêtements de sol industriels, Ed. Techniques Ingénieur, (s.d.), n° C3 684, page 13)

Forme de verbe

taloche \ta.lɔʃ\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de talocher.
  2. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de talocher.
  3. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de talocher.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de talocher.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de talocher.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TALOCHE. n. f.
Tape légère donnée avec la main sur la tête ou sur le visage de quelqu'un. Donner une taloche. Recevoir des taloches. Il est familier.

Littré (1872-1877)

TALOCHE (ta-lo-ch') s. f.
  • Terme populaire. Coup donné sur la tête avec la main. Je ferai grêler une multiplication de coups, tapes, taloches, horions, Cyrano de Bergerac, Pédant joué, I, 1. Ils me donnent des taloches et des coups de pied dans les os des jambes, Dancourt, Loterie, sc. 17. Tu te cachais pour me flanquer une taloche, Th. Leclercq, Prov. t. v, p. 128, dans POUGENS.

    Fig. Mon cher ami, il faut toujours que, de près ou de loin, je reçoive quelque taloche de la fortune, Voltaire, Lett. Thiriot, 1er sept. 1735.

HISTORIQUE

XVIe s. Depuis [je] veiz en Escosse Le roy Jacques meurtrir d'espée et de talloce, Duméril, Dict. du patois norm. à talander.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « taloche »

Très probablement, augmentatif d'un substantif tale, dérivé du verbe provincial taler, meurtrir : Berry, bourg. et Jura, taller ; Vosges, tala, comme sac et sacoche.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Nom 1) (XVIIe siècle) Dérivé de taler avec suffixe populaire -oche.
(Nom 2) De l’ancien français taloche (« petit bouclier »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « taloche »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
taloche talɔʃ

Citations contenant le mot « taloche »

  • taloche,tape,tarte,torgnole.... :bigsmile: , Laurent Joffrin, ex-directeur de Libération, a affirmé vouloir la "refondation d'une gauche réaliste et réformiste", sans laquelle une victoire en 2022 n'a "aucune chance" de se réaliser
  • Electronic Arts garantit une "nouvelle expérience qui place le joueur et le combattant qu'il a créé au centre de l'action", grâce à un système de progression revu, unifié pour tous les modes, et tout un tas de changements au niveau du gameplay, qui devraient vous faire ressentir jusqu'au plus profond de votre être le moindre étirement et la plus petite taloche sur la nuque grâce au Real Player Motion et au Fluid Clinch Control - ah, tous ces termes marketing. La personnalisation plus poussée, qu'on parle de style combat ou d'éléments cosmétiques (plus de 1600 accessoires et 120 emotes prévus) et le jeu en ligne plus raffiné, grâce aux modes Blitz et Online World Championship permettront de distinguer les vrais passionnés. Gameblog, EA Sports UFC 4 soumet date de sortie, jaquette, images et une première vidéo

Images d'illustration du mot « taloche »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « taloche »

Langue Traduction
Anglais float
Espagnol flotador
Italien galleggiante
Allemand schweben
Chinois 浮动
Arabe تطفو
Portugais flutuador
Russe поплавок
Japonais 浮く
Basque float
Corse galleggia
Source : Google Translate API

Synonymes de « taloche »

Source : synonymes de taloche sur lebonsynonyme.fr
Partager