La langue française

Baffe

Sommaire

  • Définitions du mot baffe
  • Étymologie de « baffe »
  • Phonétique de « baffe »
  • Évolution historique de l’usage du mot « baffe »
  • Citations contenant le mot « baffe »
  • Images d'illustration du mot « baffe »
  • Traductions du mot « baffe »
  • Synonymes de « baffe »

Définitions du mot baffe

Trésor de la Langue Française informatisé

BAFFE, subst. fém.

Pop. Gifle. Flanquer, envoyer une baffe :
1. Merde! Le temps y faisait rien du tout! ... Ils me revenaient de plus en plus vifs, et même bien plus âcres toujours... Ah! ... Ils me restaient sur la coloquinte avec tout les mille corrections, les baffes, les coups de pompe sonnés. Céline, Mort à crédit,1936, p. 301.
2. Tu as une âme de poire. On te flanquerait une baffe que tu tendrais l'autre joue pour en recevoir une autre. Queneau, Pierrot mon ami,1942, p. 33.
3. Chevalme s'approcha de son copain et lui asséna une énorme baffe. Sans dire ouf, le copain s'effondra. E. Triolet, Le Premier accroc coûte deux cents francs,1945, p. 392.
PRONONC. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [baf]. 2. Forme graph.Lar. 20edonne uniquement baffre; Rob. enregistre baffe mais signale : ,,On l'écrit parfois baffre ou bâfre.`` Lar. encyclop. (cf. aussi Nouv. Lar. ill.) admet baffe ou baffre. Cf. aussi la forme bafre chez Montherlant (Les Jeunes filles, 1936, p. 993).
ÉTYMOL. ET HIST. − [L'éd. Am. Salmon de Ph. de Beaumanoir, Coutumes Beauvaisis indique bufe sans var. (§ 916) au passage cité d'après l'éd. Beugnot ds Gdf. et T.-L., s.v. bafe]; 1435, 28 janv. Reg. aux sentences, Arch. Douai ds Gdf. : lui donna une baffe; repris en 1750 arg. baffe (Vadé, Lettres de La Grenouillère, p. 35 : Elle m'a encore apliqué une baffe d'sus l'visage), attesté aussi sous la forme baffre (A. Delvau, Dict. de la lang. verte, 1867). Formé de l'onomat. baf, exprimant la notion de « gonflé, boursouflé », d'où la notion de « coup »; cf. m. fr. bauffree « soufflet » 1466 ds Gdf. À rapprocher de l'a. fr. buffe « coup de poing, tape » (xiiies. ds T.-L.) et du lat. médiév. buffa « id. » 1273 (Charta Philippi Reg. pro Ecclesia S. Mederici Parisiens. ds Du Cange, t. 1, p. 769c), issus de l'onomat. buff- exprimant le souffle, le gonflement.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 10.
BBG. − Le Roux 1752. − Sain. Lang. par. 1920, p. 425.

Wiktionnaire

Nom commun

baffe \baf\ féminin

  1. (Argot) Gifle.
  2. (Figuré) (Populaire) Coup du sort.
    • Je pense à Diane, à notre fils mort, à cette putain de malchance qui s’abat sur nous depuis plus de deux ans maintenant. Diane qui était née pour être heureuse, et qui se prend baffe sur baffe. — (Cizia Zykë, Oro, 1985, p. 71)

Forme de verbe

baffe \baf\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de baffer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de baffer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de baffer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de baffer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de baffer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « baffe »

Dérivé de l'onomatopée baf qui évoque ce qui est enflé, gonflé, goulu ; voyez bâfrer, l’ancien français buffe (« coup de poing, tape ») ou le latin médiéval buffa « id. ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « baffe »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
baffe baf

Évolution historique de l’usage du mot « baffe »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « baffe »

  • Les hommes, c’est comme les chiens, il faut alterner le sucre et la baffe ! De Ariel Zeitoun / Bimboland
  • Il vaut mieux insulter les morts qu'insulter les vivants, on ne risque pas de se ramasser une baffe. De Guy Foissy
  • « Je suis élu depuis 1983, j’ai fait mon temps et je ne pense pas avoir à rougir de ce que j’ai fait. Je vais profiter de mes enfants, de mes petits-enfants. Et puis, j’ai déjà pris une baffe, je ne vais pas tendre l’autre joue pour en prendre une autre », avait-il déclaré. Le maire sortant a par ailleurs choisi d’apporter son soutien à Juliette Espinos. , Yvelines. Elections municipales à Buc : duel au second tour | 78actu
  • En Russie, la terreur des concours de baffes est un agriculteur sibérien de Krasnoïarsk, Vasily Kamotsky. Attention, certaines scènes peuvent choquer. L'Équipe, Vasily Kamotsky, le tsar de la baffe - L'Équipe

Images d'illustration du mot « baffe »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « baffe »

Langue Traduction
Anglais slap
Espagnol bofetada
Italien schiaffo
Allemand schlagen
Chinois 拍击
Arabe صفعة
Portugais tapa
Russe пощечина
Japonais 平手打ち
Basque slap
Corse soffia
Source : Google Translate API

Synonymes de « baffe »

Source : synonymes de baffe sur lebonsynonyme.fr
Partager