La langue française

Suspect, suspecte

Sommaire

  • Définitions du mot suspect, suspecte
  • Étymologie de « suspect »
  • Phonétique de « suspect »
  • Citations contenant le mot « suspect »
  • Images d'illustration du mot « suspect »
  • Traductions du mot « suspect »
  • Synonymes de « suspect »
  • Antonymes de « suspect »

Définitions du mot « suspect, suspecte »

Trésor de la Langue Française informatisé

SUSPECT, -ECTE, adj. et subst.

I. − Adjectif
A. − [En parlant d'une pers., de sa manière d'être, de ses activités, etc.]
1. Que l'on soupçonne à priori; envers lequel on a une attitude de défiance. Il a passé quelque temps pour janséniste et a été suspect à la cour (Chamfort, Caract. et anecd., 1794, p. 123).Le fort, pour ne pas être investi, doit garder le fossé sud et ses abords. Toute ombre qui s'approche est suspecte (Bordeaux, Fort de Vaux, 1916, p. 238).
2. Qui prête au soupçon, qui l'éveille. Synon. douteux, louche1.Un ami (...) qui trottine autour de la table avec des empressements de danseuse et des sourires de vieille femme; portant en lui cette allure suspecte de l'homme qui n'a pas de sexe ou qui en a deux (Goncourt, Journal, 1860, p. 734).
3. Domaine de la police, de la pol.Que l'on soupçonne, par indices ou par présomption, d'être capable de commettre/d'avoir commis une action délictueuse ou à qui l'on prête, en raison de ses seules opinions parfois, une attitude, des activités hostiles au gouvernement, au régime en place. Les premières victimes seraient tous les citoyens accusés ou suspects (Le Moniteur, t. 2, 1789, p. 493).M. Guillaume de Humboldt (...) était à Berlin: je l'avais connu ministre à Rome; suspect au gouvernement à cause de ses opinions, il menait une vie retirée (Chateaubr., Mém., t. 3, 1848, p. 58).
DR. Période suspecte. V. période I B 2 b.
4. Suspect de + compl. indiquant le motif.Qu'on soupçonne, qu'on peut soupçonner de.
a) [Le compl. est un subst.] Je viens de relire, dans Micheletqui n'est point suspect de mysticismele récit de cette prodigieuse aventure; et plus j'y réfléchis, plus j'y découvre une intervention surnaturelle (Coppée, Bonne souffr., 1898, p. 145).D'autres, suspects de tiédeur envers l'évangile hitlérien, n'avaient pas été jugés dignes de se voir confier un fusil (Ambrière, Gdes vac., 1946, p. 357).
b) [Le compl. est un inf.] [Ce comité] fait enfermer les citoyens par milliers, comme suspects de n'avoir pas aimé la république (Desmoulinsds Vx Cordelier, 1793-94, p. 221).Il était suspect d'avoir empoisonné le meilleur de ses amis (Guéhenno, Jean-Jacques, 1952, p. 242).
B. − [En parlant de qqc.]
1. Dont la nature, la constitution est peu claire; dont les qualités sont douteuses; dont les éléments ne sont pas identifiables. Le défunt portait à la tête une plaie suspecte et les gendarmes ont découvert (...) un marteau semblant avoir été lavé soigneusement (Le Figaro, 19-20 janv. 1952, p. 8, col. 1).Il n'est pas une science plus suspecte que la préhistoire. Elle recule à l'infini la naissance du génie humain (T'Serstevens, Itinér. esp., 1963, p. 308).
Fam. Qui est composé, constitué d'éléments douteux, de mauvais goût ou qu'on ne peut identifier. [Le paysan] faisait sortir de sous sa chemise une suite de sons assez suspects (Stravinsky, Chron. vie, 1931, p. 11).On voyait à leurs dos cassés, à leurs pages grossièrement rafistolées par du papier gommé et aux taches suspectes dont chaque marge gardait la trace, qu'ils étaient passés entre beaucoup de mains (Carco, Voix basse, 1938, p. 26).
2. Qui inspire la défiance, qui prête au doute, au soupçon; qui suscite une présomption défavorable. Synon. douteux, louche1.Mort suspecte; zèle suspect. L'idée se présenterait (...) que toutes les pièces émanant d'un faussaire sont suspectes, et qu'elles ont besoin de contrôle (Clemenceau, Vers réparation, 1899, p. 346).Il y a de très beaux endroits sur la foi toute nue et le caractère suspect de la piété sensible (Green, Journal, 1949, p. 260).
En tournure impers. C'est suspect. C'est peu recommandable, c'est équivoque; cela prête au soupçon. Un homme qui arpente les rues après dîner sous prétexte de prendre le frais, c'est suspect. On en a flanqué en prison pour moins que ça (Aymé, Uranus, 1948, p. 32).
3. Suspect de + compl. indiquant le motif, la nature du soupçon.Qu'on soupçonne, qu'on peut soupçonner de. Cette pièce [l'extrait de jugement], signée du greffier, est suspecte de faux, le préfet ayant déclaré n'avoir ni donné, ni pu donner un extrait qui d'ailleurs n'est pas conforme au jugement (Courier, Lettres Fr. et Ital., 1819, p. 889).On est suspect de vagabondage à cette heure, dans les rues, quand on y marche d'un pas traînant (Vallès, Réfract., 1865, p. 62).
C. − MÉD. ,,Se dit d'un cas, ou d'une personne, dont l'anamnèse ou les symptômes laissent croire qu'il peut s'agir d'une maladie contagieuse, éventuellement en période d'incubation`` (Méd. Biol. t. 3 1972).
1. [En parlant d'une pers.] Les journalistes suspects sont invités à des séjours dans les léproseries (Morand, Magie noire, 1930, p. 43).
[En parlant des manifestations] Éruptions cutanées suspectes. Cet endroit honteux de son cou où le bouton suspect bourgeonnait (Gide, Caves, 1914, p. 816).Moi, j'ai la lèpre. Si la tache n'était pas suspecte, il m'aurait déjà ri au nez. Et si elle est suspecte, c'est que ça y est (Montherl., Lépreuses, 1939, p. 1477).
2. [En parlant d'animaux] En Autriche, les bovidés malades, suspects ou contaminés sont abattus (Nocard, Leclainche, Mal. microb. animaux, 1896, p. 282).Ils ont essayé encore d'ouvrir la bouche aux bêtes suspectes, empoignant d'une main leur mufle rose, introduisant les doigts de l'autre main entre leurs dents, tandis qu'elles meuglaient (Ramuz, Gde peur mont., 1926, p. 94).
II. − Substantif
A. − Personne qui est soupçonnée d'être hostile au régime politique, au gouvernement, à la Révolution. Cette guerre religieuse (...) divisait le pays (...) en créant une catégorie de suspects, écartés des emplois et mal vus des autorités, parmi les Français qui ne partageaient pas les idées du gouvernement (Bainville, Hist. Fr., t. 2, 1924, p. 249):
... deux représentants du peuple (...) publièrent une liste de 152 notoirement suspects (de ne pas aimer la République, c'est-à-dire le gouvernement et la patrie) et de 350 simplement suspects. Les notoirement devaient être placés en état d'arrestation; quant aux simplement, ils ne devaient être que simplement surveillés. Stendhal, H. Brulard, t. 1, 1836, p. 131.
HIST. Loi des/sur les suspects. Loi votée par la Convention le 17 septembre 1793 (et abolie le 4 octobre 1795) permettant, par des termes vagues et favorables à l'arbitraire, l'emprisonnement des ennemis de la liberté. L'un d'eux, nommé par le district administrateur des revenus de Nohant pendant l'exécution de la loi sur les suspects (Sand, Hist. vie, t. 1, 1855, p. 142).La loi des suspects (...) punissait de mort les auteurs d'« écrits » contre-révolutionnaires (Coston, A.B.C. journ., 1952, p. 13).
B. − Celui que l'on présume être l'auteur d'un crime, d'un délit. Quelques hommes de race gauloise et d'un rang inférieur furent arrêtés comme suspects, et soumis à la question; (...) leurs révélations vinrent à l'appui du soupçon général qui pesait sur Fredegonde (Thierry, Récits mérov., t. 2, 1840, p. 185).Des oreilles en revanche (...) bouchées, sourdes à toute rumeur, à tout propos, à tout serment qui servirait le suspect, l'accusé, l'innocent (ArnouxSeigneur, 1955, p. 32).
Prononc. et Orth.: [syspε], [-εkt]. V. abject et G. Straka ds Trav. Ling. Litt. Strasbourg t. 19 no1 1981, pp. 238-239. Étymol. et Hist. A. En parlant d'une chose 1. 1311 suspet « qui prête au soupçon » (Cart. de Ponthieu, Bibl. nat. lat. 10112, fol. 46 vods Gdf. Compl.); 2emoit. xives. (Poème sur le grand schisme, 60, 1, éd. P. Meyer et N. Valois ds Romania t. 24, 1895, p. 217: Mentir en une loy si fait la loy suspecte); 1636 lettres suspectes de tromperie (Monet); 2. a) 1572 méd. « que l'on soupçonne d'être infecté, dangereux » (Paré, Œuvres, VII, 3, éd. J.-Fr. Malgaigne, t. 1, p. 432 b: la playe est suspecte et très-difficile à guerir); b) 1694 lieu, pays suspect de contagion, de peste (Ac.); 1718 lieu, pays suspect (ibid.). B. En parlant d'une pers. 1. xives. [ms.] « dont l'attitude prête au soupçon » tenir aucun a suspech (Droit de la cort li rois d'Alam., ms. Berne A 37, fol. 17 d ds Gdf. Compl.); 1remoit. xives. [id.] (Enseign. Arist., ms. Berne 365, fol. 113 vo, ibid.); 1636 suspect de trahison (Monet); spéc. 2. 1789 pol. hommes suspects à la Nation (Journal de Paris, 2 août, no214 d'apr. J.-L. Matharan in Dict. des usages socio-pol. 1, 1985, p. 191); 1793 subst. (doc. 5 juin, ibid., p. 208); 3. av. 1855 domaine judiciaire (Nerval, Fragments des Faux-saulniers, VII ds Œuvres, éd. A. Beghin et J. Richer, t. 1, 1960, p. 453: si même il est reconnu innocent, il [l'homme soupçonné] demeure toujours suspect). Empr. au lat.suspectus (part. passé de suspicere « regarder de bas en haut; soupçonner », très rare en ce sens, celui-ci étant couramment assumé par le déponent suspicari) « soupçonné, suspect (en parlant d'une pers.) ». L'a. fr. connaît une forme pop. sozpis, suspiz « suspect » (xiiies. Macchab., II, 4, Maz. 54; et fin xiiies. De S. Remi, Bibl. nat. fr. 20330, fol. 27 d ds Gdf.); cf. aussi l'a. prov. sospeit (1200 ds Levy Prov.). Fréq. abs. littér.: 1 406. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 679, b) 1 738; xxes.: a) 1 611, b) 2 641.

Wiktionnaire

Adjectif

suspect

  1. Qui peut être soupçonné, qui prête au soupçon ; il se dit des personnes et des choses.
    • Cet homme m’est suspect, me devient suspect.
    • Cela le rendit suspect à son parti.
    • Dès lors on le tint pour suspect.
    • Vous êtes suspect de partialité.
    • Un personnage suspect.
    • Le témoignage de cet homme est suspect.
    • Une opinion suspecte d’hérésie.
    • Un contrat suspect de fraude.
    • Une conduite suspecte.
    • Des mœurs suspectes.
    • Une démarche suspecte.
    • Suspect d’avoir trahi l’état.
    • Suspect d’entretenir des intelligences avec l’ennemi.
    • Toute troupe nomade contenant un enfant était suspecte ; le seul fait de la présence de l’enfant la dénonçait. — (Victor Hugo, L’Homme qui rit, 1869, édition 1907)
  2. (Canada) Méfiant.

Nom commun

suspect \sys.pɛ\ masculin (pour une femme on dit : suspecte)

  1. Personne suspecte, homme ou femme. L'utilisation du féminin (suspecte) est rarissime voire inexistante.
    • Il profite de sa carte de police pour contrôler l'identité de plusieurs suspects fraîchement débarqués à Guingamp, dont un Quinocéen, un sujet italien, un Espagnol, etc. Persuadé qu'il a affaire à des individus au service de la Gestapo, il avertit le lieutenant Louis Piriou, chef de maquis de Plouisy. — (Joseph Darsel, La Bretagne au combat, chez l'auteur, 1975, p. 81)
    • Maintenant, si un suspect est appréhendé, il y aura toujours une recherche faite pour connaître son passé pénal. — (Alain Somat, Claude Bouchard, Temps psychiques, temps judiciaires, 2009)

Verbe

suspect \səsˈpɛkt\ transitif

  1. Soupçonner, suspecter.
    • We suspect him to be the murderer.
  2. Estimer.
    • I suspect that he's mistaken.

Forme d’adjectif

suspecte \sys.pɛkt\

  1. Féminin singulier de l’adjectif suspect.
    • Si dans son analyse le critique en disséquant pose alors une leçon d’anatomie, nous aimerions d’autant plus volontiers la dépeindre ici dans sa version heideggerianisante, que celle-ci ventriloquise les textes de Trakl afin d’y lire des textes dont la teneur idéologique est pour le moins suspecte. — (revue Sud, 1987, n° 71 à 74, page 234)

Nom commun

suspecte \sys.pɛkt\ féminin

  1. Personne (du sexe féminin) qui est suspectée.
    • En effet, contrairement à la réputation d’infaillibilité qu’a fini par lui faire attribuer son historiographe habituel, M. Dubois s’était conduit comme un étourneau dans l’enquête au sujet de la peste mauve ; il l’avait confiée à un seul et futile amateur qui filait la parfait amour avec la suspecte n° 1, se faisait estropier au premier terremoto de rien du tout, et re-filait l’amour imparfait avec la dernière venue, cependant que ses collègues américains et russes déployaient une activité acharnée, intelligente et couronnée de succès. — (Pierre Nord, Espionnage à l’italienne, 1963, chapitre X)

Forme de verbe

suspecte \sys.pɛkt\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de suspecter.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de suspecter.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de suspecter.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de suspecter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de suspecter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SUSPECT, ECTE. adj.
Qui peut être soupçonné, qui prête au soupçon; il se dit des Personnes et des Choses. Cet homme m'est suspect, me devient suspect. Cela le rendit suspect à son parti. Dès lors on le tint pour suspect. Vous êtes suspect de partialité. Un personnage suspect. Le témoignage de cet homme est suspect. Une opinion suspecte d'hérésie. Un contrat suspect de fraude. Une conduite suspecte. Des mœurs suspectes. Une démarche suspecte. Suspect d'avoir trahi l'État. Suspect d'entretenir des intelligences avec l'ennemi. Il s'emploie aussi substantivement. Un suspect. La loi des suspects.

Littré (1872-1877)

SUSPECT (su-spè, spè-kt' ; la prononciation est mal établie au masculin ; Chifflet, Gramm. p. 208, recommande de ne faire entendre ni le c ni le t, et de prononcer comme effet ; c'est la meilleure prononciation ; mais d'autres font entendre le c et le t, d'autres le c seulement ; au pluriel, su-spè ; l's se lie : su-spè-z à leurs amis) adj.
  • 1Qui est soupçonné, ou qui mérite de l'être, en parlant des personnes. Quoi ! vous suis-je suspect de quelque perfidie ? Corneille, Cinna, IV, 6. Cléopatre : Quoi ! vous me soupçonnez ? - Rodogune : Quoi ! je vous suis suspecte ? Corneille, Rodog. v, 4. Ils diront que, si vous n'êtes pas véritables en un article, vous êtes suspects en tous, Pascal, Prov. IV. Deux fois le cardinal [Mazarin] sut céder au temps et s'éloigner de la cour ; mais il y voulait revenir trop tôt ; M. le Tellier s'opposait à ses impatiences jusqu'à se rendre suspect, Bossuet, le Tellier. Il me rendit suspect un autre jeune homme que j'aimais aussi, Fénelon, Tél. XII. Il [Louis XI] redoutait ses ennemis, et ses amis lui étaient suspects, Duclos, Œuvr. t. II, p. 228.

    Un suspect, une personne soupçonnée (en 1793). Lorsque Chaumette arriva au Luxembourg… un prisonnier lui dit en s'inclinant : Philosophe Anaxagoras, je suis suspect, tu es suspect, nous sommes suspects, Thiers, Révol. ch. 18.

    Loi des suspects, loi pour arrêter les personnes soupçonnées (en 1793).

  • 2Il se dit, dans un sens analogue, des choses. Quand un homme une fois a droit de nous haïr, Nous devons présumer qu'il cherche à nous trahir : Toute son amitié nous doit être suspecte, Corneille, Poly. V, 1. Tout m'est suspect ; je crains que tout ne soit séduit, Racine, Brit. v, 1. Télémaque… entendait ces louanges qui n'étaient point suspectes de flatterie, Fénelon, Tél. XVII.
  • 3À quoi on ne peut se fier. Laissant de Galien la science suspecte, Boileau, Art p. IV. N'a-t-il pas le plus grand tort de blâmer aigrement les voyageurs et les naturalistes qui ont pu avancer quelques faits suspects, puisque lui-même en donne beaucoup qui sont plus que suspects ? Buffon, Suppl. à l'hist. nat. Œuvr. t. XI, 327.
  • 4Affaire suspecte, affaire où il y a quelque méfait, quelque malversation, quelque déshonneur. S'il est périlleux de tremper dans une affaire suspecte, il l'est encore davantage de s'y trouver complice d'un grand, La Bruyère, IX.
  • 5Lieu, pays suspect de contagion, ou, absolument, pays suspect, lieu qu'on croit infecté d'une contagion.

    On dit qu'un cheval est suspect, quand on croit qu'il est atteint d'une maladie contagieuse, entre autres de la morve, parce qu'il présente quelques-uns des symptômes de cette affection.

HISTORIQUE

XIIe s. Encore li fust il sozpis [bien qu'il lui fût suspect], si le crut, Machab. II, 4.

XIIIe s. Por ce qu'il ne fust suspiz, il fist venir sa feme à lui aucunefoiz, ensi com devant, Du Cange, suspiciosus.

XIVe s. Licinius disoit que telle maniere de pecune estoit touzjours hayneuse et suspette, Bercheure, f° 104.

XVe s. Et multiplierent tant ces paroles et la requeste que il avoit faite que la communauté d'Angleterre s'en contenterent mal sur lui et le tinrent pour suspect, Froissart, II, III, 45.

XVIe s. Il ne sut si bien guetter qu'elle ne parlast encore à celui qu'elle aimoit en un lieu fort obscur et suspect, Marguerite de Navarre, Nouv. X. Le voulant rendre suspect, et le prevenir par ceste calumnieuse presumption, Amyot, Lyc. 3. J'avois encore tousjours la fortune suspecte, sachant…, Amyot, P. AEM. 58. Il doit advertir les parens et amis du malade que la playe est suspecte et très difficile à guerir, Paré, VII, 3. Les bonnes senteurs estrangieres, on a raison de les tenir pour suspectes à ceulx qui s'en servent, Montaigne, I, 391.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SUSPECT, adj. (Gram.) sur lequel on a des soupçons bien fondés : un auteur suspect, une femme suspecte, une opinion, une doctrine suspecte, une conduite suspecte, des mœurs suspectes ; qui est-ce qui n’est pas un peu suspect en ce monde ?

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « suspect »

Du latin suspectus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin suspectus
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Wallon, suspek ; prov. suspect ; esp. suspecto ; portug. suspeito ; ital. sospetto ; du lat. suspectus, de suspicere, proprement regarder en haut, de susum, en haut, et specere, regarder.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « suspect »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
suspect syspɛ

Citations contenant le mot « suspect »

  • Tout ce qui est triste me paraît suspect. De Julien Green
  • Rien de plus suspect que les bonnes intentions. De Jean Lemieux / La lune rouge
  • Un homme pur doit être libre et suspect. De Jean Cocteau / Essai de critique directe
  • A force d'être gentil, on finit par être suspect. De Charles Trenet
  • A Los Angeles les distances sont si considérables que tout piéton est suspect. De Frédéric Dard
  • Tout est suspect à l'esprit chagrin, jusqu'aux caresses que lui fait sa maîtresse. De Théophraste / Les Caractères
  • Il est bon de noter combien la charge affective des mots : bien-être, joie, plaisir est différente. Le bien-être est acceptable, la joie est noble, le plaisir est suspect. De Henri Laborit / Eloge de la fuite
  • La plus grande partie du corps ne parle que pour souffrir. Tout organe qui se fait connaître est déjà suspect de désordre. Silence bienheureux des machines qui marchent bien. De Paul Valéry / Cahiers I
  • Vous avez noté qu'on dit un steak de boeuf, une côte de boeuf, un roti de boeuf... Mais dès que le bestiau semble suspect, c'est la vache qui devient folle ! De Guy Bedos / Merci pour tout
  • Ce que je ne veux pas, c’est commencer à réfléchir à ce que je vais dire. C’est là où ça devient suspect, quand tu n’es plus naturel. De Jean Dujardin / Première, février 2013
  • Le patriotisme, c'est bon pour les Africains et les Asiatiques. Chez les Russes, c'est déjà suspect ; en France, ça passe pour du gâtisme : les esprits avancés doivent avoir le patriotisme des autres. De Jean-Marie Domenach / Ce que je crois
  • La chance qui dure est toujours suspecte. De Baltasar Gracian y Morales / Oraculo Gracian
  • La foi d'un ennemi doit être un peu suspecte. De Jean Racine / Alexandre
  • Le bon sens est le concierge de l'esprit : son office est de ne laisser entrer ni sortir les idées suspectes. De Daniel Stern
  • Toute invention était fort suspecte car elle signifiait toujours qu’on enfreignait une règle. De Patrick Süskind / Le parfum
  • Dans la nuit de lundi à mardi dernier, une voiture avait foncé sur un groupe de personnes à Vieux-Boucau. Le conducteur avait blessé deux personnes, dont un policier municipal. Un suspect a été interpellé ce dimanche. France Bleu, Landes : un suspect interpellé après qu'une voiture a foncé sur un groupe à Vieux-Boucau
  • Seule certitude une rixe aurait éclaté dans la rue des Archers entre plusieurs individus. Pour quel motif? Le jeune homme décédé est-il une victime collatérale de cette bagarre, d’autant qu’il n’aurait pas connu son meurtrier présumé? Nul ne peut le dire. Le second suspect arrêté n’aurait d’ailleurs pas apporté plus de réponse. Âgé de 42 ans et poursuivi pour « non-assistance à personne en danger », il a également été placé en détention provisoire dans l’attente de la poursuite des investigations. lindependant.fr, Perpignan - Homme tué en pleine rue : le suspect mis en examen et écroué - lindependant.fr
  • L'un des deux suspects incarcérés (un troisième mis en cause est sous contrôle judiciaire) dans l'affaire du meurtre d'Adrien Perez à la sortie d'une boîte de nuit de Meylan (Isère) en juillet 2018 reste en prison. Une juge des libertés et de la détention avait récemment décidé de ne pas prolonger la détention provisoire de Yanis El Habib, mis en examen pour meurtre et tentative de meurtre, mais le parquet avait fait appel de cette ordonnance.  France Bleu, Meurtre d'Adrien Perez à Meylan : le suspect reste en détention
  • Nicolas Zepeda, soupçonné d’avoir tué son ex-petite amie japonaise Narumi Kurosaki en 2016 à Besançon et extradé jeudi par le Chili, a été placé en détention dans une cellule d’isolement, a-t-on appris mardi de source judiciaire. Le suspect mis en examen vendredi pour l’assassinat de la jeune femme a été incarcéré dans une cellule d’isolement de la maison d’arrêt de Besançon « pour sa sécurité », a précisé à l’AFP une source judiciaire. « Au vu du retentissement médiatique de l’affaire, il a été placé seul dans sa cellule. Il ne rencontre pas les autres détenus pour sa propre protection et éviter qu’il ne subisse des pressions », a-t-on précisé de même source.  Des mesures de surveillance particulières ont été mises en place par l’administration pénitentiaire, notamment pour s’assurer de l’évolution de l’état psychologique de Nicolas Zepeda et prévenir un éventuel « choc carcéral », alors qu’il est loin de sa famille restée au Chili, selon la même source.  Le Trois -, Affaire Narumi : le suspect chilien placé dans une cellule d'isolement - Le Trois -
  • Le parquet de Lyon avait rapidement confirmé que le suspect du meurtre était le mari de la victime. Ce dernier avait d’ailleurs été mis en examen pour des violences conjugales. Placé sous contrôle judiciaire, il devait être jugé pour ces faits en octobre prochain. , Lyon : L’homme suspecté d’avoir tué son ex-épouse mis en examen et écroué
  • Le suspect a été mis en examen pour tentative d’homicide et placé en détention provisoire, en attendant la fin de l’enquête. , Rixe à Louviers : un suspect interpellé, la victime toujours dans le coma | La Dépêche Louviers
  • Le 3 mai 2007, Maddie Mcann disparaissait au Portugal. Treize ans plus tard, les policiers sont sur la piste d'un suspect en Allemagne. Les enquêteurs ont organisé des fouilles à Hanovre. Closermag.fr, Maddie McCann : inspiré par Josef Fritzl, le suspect n°1 a construit une autre cachette - Closer
  • Les policiers se trouvent sur place en ce début de soirée. Ils recueillent les éléments pouvant les aider dans l'enquête sur cette mort qualifiée de suspecte. ladepeche.fr, Agen : le corps sans vie d'un homme de 42 ans retrouvé dans le quartier du Pin - ladepeche.fr
  • Une vingtaine de pompiers est mobilisée pour une odeur suspecte dans les caves d'un immeuble de la place du Bras d'Or, à Pont-l'Evêque (Calvados). , A Pont-l'Evêque, les sapeurs-pompiers mobilisés pour une odeur suspecte dans les caves d'un immeuble | Le Pays d'Auge
  • Toute invention était fort suspecte car elle signifiait toujours qu’on enfreignait une règle. De Patrick Süskind / Le parfum
  • Le bon sens est le concierge de l'esprit : son office est de ne laisser entrer ni sortir les idées suspectes. De Daniel Stern
  • La foi d'un ennemi doit être un peu suspecte. De Jean Racine / Alexandre
  • La chance qui dure est toujours suspecte. De Baltasar Gracian y Morales / Oraculo Gracian

Images d'illustration du mot « suspect »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « suspect »

Langue Traduction
Anglais suspect
Espagnol sospechar
Italien sospettare
Allemand vermuten
Chinois 疑似
Arabe مشتبه فيه
Portugais suspeito
Russe подозреваемый
Japonais 容疑者
Basque susmagarri
Corse suspettu
Source : Google Translate API

Synonymes de « suspect »

Source : synonymes de suspect sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « suspect »

Partager