La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « sursaut »

Sursaut

Définitions de « sursaut »

Trésor de la Langue Française informatisé

SURSAUT, subst. masc.

A. −
1. Mouvement instinctif d'une personne ou d'un animal qui se redresse brusquement sous l'effet d'une vive surprise, d'un sentiment d'agression. Synon. haut-le-corps.Puis soudain, avec le sursaut d'un corps qui se lève tout d'une pièce, elle se dresse, laissant tomber le manteau qui couvre encore ses épaules (Goncourt, Journal, 1876, p. 1120).En m'apercevant, elle eut un sursaut nerveux et laissa tomber une pomme de terre qu'elle allait peler (Duhamel, Jard. bêtes sauv., 1934, p. 36).
[Avec un compl. en de désignant un affect] Un sursaut de dégoût, d'horreur, d'indignation, d'orgueil, de rage, de révolte. J'eus un sursaut d'étonnement et je m'écriai: « Marier Berthe?... Mais c'est impossible! » (Maupass., Contes et nouv., t. 2, Berthe, 1884, p. 991).
SPORTS. Prise d'élan (d'un lanceur, d'un sauteur). Au cours du sursaut, le lanceur prend une profonde inspiration. Dès que les jambes ont repris leur appui, elles marquent une très vive réaction, la droite poussant vers l'avant la hanche droite qui, à son tour, entraîne la rotation du corps (R. Vuillemin, Éduc. phys., 1941, p. 150).
En sursaut, loc. adv. D'une manière brusque, en faisant un mouvement brusque. Les soldats, éveillés en sursaut, saisissaient leurs armes et couraient aux différents postes assignés à chacun d'eux en cas d'alerte (Larréguy de Civrieux, Souvenirs d'un cadet, 1812-23ds Rec. textes hist., p. 162).Des somnolences la prenaient, elle s'endormait, bercée par sa jambe; puis, elle regardait en sursaut autour d'elle (Zola, Assommoir, 1877, p. 773).
2. Au fig. Réaction par laquelle on se ressaisit après une période d'abattement ou de renoncement, après avoir subi des événements pénibles. Sursaut d'énergie. Il eût voulu se ressaisir. Mais ces sursauts étaient brefs, et de plus en plus rares (Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p. 139).Il voyait, comme un spectacle réel, l'Europe glisser sur la pente fatale. Quel miracle pouvait encore provoquer le revirement sauveur, ce sursaut de l'opinion, cette brusque et massive résistance des peuples? (Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 513).
B. −
1. Mouvement ou suite de mouvements convulsifs dont le corps (ou une partie du corps) est agité. Synon. soubresaut, tressaillement, tressautement.J'étais secouée à tout instant par des sursauts fébriles et je sentais mon cœur aussi malade que mon corps (Sand, Hist. vie, t. 3, 1855, p. 396).Elle ne pouvait empêcher le gémissement de ses regards, la sueur de son front, le sursaut convulsif, aussitôt réprimé, de ses membres (Proust, Guermantes 1, 1920, p. 323).
2. Littér. Mouvement brusque ou suite de mouvements brusques qui agitent une chose. Sursauts de la flamme. Des sonneries de clairons, perdues dans l'éloignement, pétillaient ou s'éteignaient selon les sursauts de la brise (Duhamel, Cécile, 1938, p. 271).La voix s'éteint par degrés, n'est plus qu'un ronronnement vague qui scande mystérieusement chaque bref sursaut de la bougie, dans un halo d'or (Bernanos, M. Ouine, 1943, p. 1374).
3. ASTROPHYS. Accroissement brusque, et en général de faible durée, du rayonnement d'un astre. Sursauts solaires. La durée de ces grands sursauts est de l'ordre de quelques minutes (Schatzman, Astrophys., 1963, p. 69).
Prononc. et Orth.: [syʀso]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1175 en sorsaut « d'une manière brusque » (Ducs Normandie, éd. C. Fahlin, 5421); 1550 fig. « mouvement brusque » (La Grise, tr. Guevara, III, 19 ds Hug.). Dér. de saut*; préf. sur-*; v. aussi soubresaut. Fréq. abs. littér.: 966. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 632, b) 1 039; xxes.: a) 2 148, b) 1 718.

Wiktionnaire

Nom commun - français

sursaut \syʁ.so\ masculin

  1. Mouvement brusque occasionné par quelque sensation subite et violente.
    • S’éveiller en sursaut. être éveillé subitement.
    • Voilà, voilà, voilà, et puis comme ça, ça peut attendre deux ou trois heures ou deux ou trois jours... Y’en a, ils viennent, ils me réveillent en sursaut : Oh ! Oh ! Qu’est-ce qu’il y a ? — (Fernand Raynaud, J’m’amuse, dans Heureux !, Éditions de Provence/La Table Ronde, Paris, 1975)
  2. (Astronomie) (Figuré) Brusque et courte augmentation du rayonnement d’un astre.
    • Un sursaut d’énergie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SURSAUT. n. m.
Mouvement brusque occasionné par quelque sensation subite et violente. S'éveiller en sursaut, Être éveillé subitement. Il s'emploie aussi figurément. Un sursaut d'énergie.

Littré (1872-1877)

SURSAUT (sur-sô) s. m.
  • Mouvement brusque, occasionné par quelque sensation subite et violente. Quand je vis en sursaut une bête effroyable, Régnier, Épît. I. Le cheval fit un grand sursaut, et il retomba des quatre pieds, Retz, IV, 320. Elle se redresse comme en sursaut, et Mme de Coulanges lui dit : Ma pauvre sœur, vous ne rêvez point du tout, Sévigné, 346. Et si je dors, je me réveille avec des sursauts qui sont pires que de ne pas dormir, Sévigné, 17 juin 1671. C'est une chose merveilleuse de voir combien sérieusement et vivement il décrit son réveil comme en sursaut au milieu de la nuit, Bossuet, Var. IV, 17.

    S'éveiller en sursaut, être réveillé subitement par quelque grand bruit ou par quelque violente agitation. Et la peur d'un prévôt ne m'éveille en sursaut, Régnier, Sat. v. Lorsque, par grand hasard, quelquefois je sommeille, Un bruit affreux de clefs en sursaut me réveille, Regnard, Fol. amour. I, 2.

    Fig. Il ne craint pas que du remords La voix en sursaut le réveille, Saurin, Beverlei, v, 1. Ces airs proscrits [les chants révolutionnaires] qui, les frappant de crainte, Ont en sursaut réveillé tous les rois, Béranger, V, sergent.

HISTORIQUE

XIIe s. Si sul [seulement] dous jorz avant u treis M'en eüssiez conseil requis, Jeo vos deïsse mun avis ; Si en sorsaut, senz purpenser, Ne vous en sai conseil doner, Benoit de Sainte-Maure, II, 3251.

XIIIe s. À cel mot Jehans l'entendi ; S'est tressallis tout autressi Com cil qui en soursaut s'esveille, Bl. et Jeh. 479.

XVIe s. Il meit en aguet trois mille hommes pour luy donner sur la queue en sursault, pendant que luy le chargeroit de front, Amyot, Sertor. 18. Au sortir du chasteau il lui empoigne le bras en sursaut, disant : qu'avez-vous fait, miserable ? D'Aubigné, Hist. II, 187. Aulcuns tiennent que cela trouble la cervelle tendre des enfants de les esveiller le matin en sursault, Montaigne, I, 195.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SURSAUT, (Gram.) expression métaphorique, empruntée du mouvement d’un corps qui va en frapper un autre en tombant & par rebond, & en sens contraire : il semble que nous éprouvions quelque chose de semblable dans l’interruption subite du sommeil. Je ne sai ce que j’ai entendu, & je me suis reveillé en sursaut.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « sursaut »

Sur 1, et saut.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de saut, avec le préfixe sur-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sursaut »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sursaut syrso

Citations contenant le mot « sursaut »

  • L'inquiétude sursaute au frisson d'une feuille. De Joost Van Den Vondel / Zungehin
  • Aujourd'hui encore quand j'entends dire Papa, je sursaute, même soixante-quinze ans après. De Marceline Loridan-Ivens / Et tu n'es pas revenu
  • Après un recul de plus de 3% en trois séances, la Bourse de Paris tente un sursaut de fin de semaine. L’attentisme reste cependant de mise face à la recrudescence des cas de coronavirus dans le monde et à l’approche de la saison des trimestriels aux Etats-Unis. Les grandes banques de Wall Street se plieront à l’exercice à compter de mardi, tandis que Netflix ouvrira le bal jeudi pour le compartiment technologique. Investir, Le Cac 40 tente un sursaut à l’approche des résultats trimestriels, Actualité des marchés - Investir-Les Echos Bourse
  • La France n’est jamais aussi prête au sursaut que lorsqu’on la croit sur le déclin. De Nicolas Sarkozy / Meeting de Cormeilles-en-Parisis - 6 Mars 2007
  • Lorsque les gens vous prennent en otage et parlent en votre nom, il doit y avoir un sursaut des musulmans pour dire : Cela, ce n’est pas ma foi. De Abderrahmane Sissako / Le Figaro et vous, 10 décembre 2014
  • L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien. Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. De Abbé Pierre / Pensées inédites, pour un monde plus juste
  • Or justement, une équipe d’astronomes a réussi à localiser l’origine d’un nouveau sursaut radio rapide grâce à CHIME. Fredzone, FRB : on a réussi à suivre un sursaut radio rapide jusqu'à une étoile morte
  • La résistance amoureuse consiste à reculer pour mieux sursauter. De Willy

Images d'illustration du mot « sursaut »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sursaut »

Langue Traduction
Anglais startle
Espagnol asustar
Italien spaventare
Allemand erschrecken
Chinois 惊吓
Arabe جفل
Portugais de sobressalto
Russe испуга
Japonais びっくり
Basque startle
Corse startle
Source : Google Translate API

Synonymes de « sursaut »

Source : synonymes de sursaut sur lebonsynonyme.fr

Sursaut

Retour au sommaire ➦

Partager