La langue française

Surplus

Définitions du mot « surplus »

Trésor de la Langue Française informatisé

SURPLUS, subst. masc.

A. −
1. Ce qui est en plus, par rapport à une grandeur ou à une quantité de référence. Synon. excédent.Après que tous les prélèvements des deux époux ont été exécutés sur la masse, le surplus se partage par moitié entre les époux ou ceux qui les représentent (Code civil, 1804, art. 1474, p. 271).C'était ses jours de gala. Elle les voulait splendides! Et, lorsqu'il ne pouvait payer seul la dépense, elle complétait le surplus libéralement, ce qui arrivait à peu près toutes les fois (Flaub., MmeBovary, t. 2, 1857, p. 141).
[Avec un compl. en de] [Le ruban] s'enroule en spirale autour de la colonne de manière à la serrer fortement et à faire sortir tout le surplus de la colle (Nosban, Manuel menuisier, t. 2, 1857, p. 119).Le surplus du personnel de l'état-major de l'armée, avec un des sous-chefs, reste auprès du ministre (J.O., Décret rel. organ. état-major arm., 1890, p. 2234).
Loc. adv. ou adj. En surplus. En excédent, en surnombre. Reconnaissez-vous ces femmes capables seulement de geindre, d'encombrer (...)? Travailleuses sans cases, toujours en surplus, quêtant, ramassant les bribes, se disputant les offres dérisoires? (Frapié, Maternelle, 1904, p. 90).
2. Rare. Ce qui s'ajoute en supplément à ce dont il a été question. Synon. supplément, rabiot (pop.).Les lettres d'un plus grand poids non affranchies paient un surplus de 10 centimes (Pradelle, Serv. P.T.T. en Fr., 1903, p. 59).Elle nous laissait la marmelade, elle y touchait pas, elle mettait plus de sucre dans son thé (...) y avait du surplus pour nous autres (Céline, Mort à crédit, 1936, p. 306).
3. Dans le lang. écon. Excédent de production ou d'offre par rapport à la demande. Une certaine quantité de surplus agricoles américains est purement et simplement donnée aux pays bénéficiaires des largesses américaines (Univers écon. et soc., 1960, p. 40-10).La CEE fera tout pour prévenir la formation de surplus durables (Le Monde, 24 janv. 1984, p. 21).
Rem. ,,L'expression surplus a pris dans le langage économique un sens péjoratif en même temps que son usage est devenu général à la suite de la dépression des années 1930. Un surplus n'est pas pour l'économiste la quantité supplémentaire dont on peut disposer. C'est la quantité produite qui se trouve invendable et qui par sa présence tend à faire s'effondrer les cours`` (Romeuf t. 2 1958).
ÉCON. POL. ,,Dans une unité de production, supplément de la valeur des produits sur l'accroissement de la valeur des facteurs, calculé à prix constants sur une période donnée`` (Bern.-Colli Extr. 1976).
4. Au plur. Équipements militaires non utilisés durant une campagne et qui sont commercialisés. Si envahissante soit-elle, la floraison actuelle des magasins « discount » ne fait qu'embellir une tradition née dans l'immédiat après-guerre, lorsque les « surplus américains » envahirent l'Europe appauvrie (Le Monde dimanche, 10 mai 1981, p. V).
B. − Loc. adv.
1. Au surplus. [Adv. d'énonciation annonçant un commentaire suppl. sur ce qui a été dit] Synon. d'ailleurs, au demeurant, au reste.La simplicité extrême de sa mise, celle de ses manières et de toute sa vie auraient au besoin servi d'excuses à des supériorités que personne au surplus ne soupçonnait (Fromentin, Dominique, 1863, p. 34).Le vacarme qui parvenait à l'intérieur du sol était assez violent pour qu'on eût de la peine à s'entendre. Que se dire au surplus? Des choses peu encourageantes. Chacun était capable de les trouver tout seul (Romains, Hommes bonne vol., 1938, p. 9).
2. Rare, littér. Pour le surplus. Var. de au surplus. Pour le surplus, il n'y a aucun symbole dans ma pièce qui est fort claire, mais on est libre d'y voir tous les symboles (...) que l'on voudra et d'y démêler mille sens comme dans les oracles sibyllins (Apoll., Tirésias, 1918, préf., p. 866).
Prononc. et Orth.: [syʀply]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1130 surplus « ce qui vient s'ajouter à ce qui a été mentionné, reste, excédent » (Lois Guillaume le Conquérant, éd. J. E. Matzke, 9); b) 1949 milit. les surplus américains (Nouv. Lar. univ.); 2. loc. adv. 1360-70 au sourplus « au reste » (Baudouin de Sebourc, II, 488 ds T.-L.); 1538 au surplus (Est., s.v. adhaec). Dér. de plus*; préf. sur-*. Fréq. abs. littér.: 1 079. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 754, b) 587; xxes.: a) 629, b) 2 399. Bbg. Lew. 1968, p. 138.

Wiktionnaire

Nom commun

surplus \syʁ.ply\ masculin singulier et pluriel identiques

  1. Ce qui reste ; ce qui excède.
    • Les sociétaires qui touchent passagèrement un salaire diminué pourront rester dans l’ancienne plus haute classe de salaire s'ils payent eux-mêmes le surplus des cotisations. — (Statut de la Caisse locale générale de secours en cas de maladie pour l'arrondissement de Metz-campagne - Valable à partir du 1er janvier 1914, § 49, imp. H. Jauch, Metz, 1914, page 80)

Adjectif

surplus \Prononciation ?\

  1. Excédant.

Nom commun

surplus \Prononciation ?\

  1. Surplus.
    • a surplus over what was planned ; a surplus of good will
  2. (Économie) Excédent (budgétaire).
    • China has a large surplus in trade with the United States.
  3. (Économie) Surplus (du producteur, du consommateur).
    • The government has a constant problem in how to manage the surplus agricultural production.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SURPLUS. n. m.
Ce qui reste, ce qui excède. Je vous abandonne le surplus. Je vous tiens quitte du surplus. Vous me paierez le surplus.

AU SURPLUS, loc. adv. Au reste. Au surplus, vous saurez.... Il a quelques défauts, mais, au surplus, il est honnête homme.

Littré (1872-1877)

SURPLUS (sur-plû ; l's se lie : un sur-plû-z inattendu) s. m.
  • 1Ce qui est en plus, l'excédant d'une quantité. Par là s'établit en quoi consiste l'usure, puisque la loi détermine clairement que c'est le surplus, ce qui se donne au-dessus du prêt, ce qui excède ce qui est donné, Bossuet, Usure. Si on disait qu'il [un financier en sa maison de campagne] envoie au marché le surplus de ce qu'il faut de légumes pour sa table et celle de ses gens, Saint-Foix, Ess. Paris, Œuv. t. IV, p. 68, dans POUGENS.
  • 2Reste. Ainsi mon père Éson recouvra sa jeunesse ; Mais oyez le surplus, Corneille, Médée, I, 1. Vous savez le surplus, Et je vous en ferais des récits superflus, Corneille, Cinna, v, 3. Pour ce qui est du surplus des difficultés, Bossuet, Lett. 92.
  • 3Au surplus, loc. adv. Au reste, d'ailleurs. Il a quelques défauts, mais au surplus il est honnête homme. Au surplus, pour ne te point flatter, Je te donne à combattre un homme à redouter, Corneille, Cid, I, 8.

    Pour le surplus, même signification.

REMARQUE

Les puristes du XVIIe siècle condamnaient au surplus : M. de la Mothe le Vayer n'est pas d'avis que l'on bannisse au surplus… cependant ce mot n'est plus du tout en usage, VAUGEL. Rem. not. Th. Corn. t. II, p. 655. dans POUGENS.

HISTORIQUE

XIe s. E le surplus les orphanins e les parens le departent entre els, Lois de Guil. 9.

XIIIe s. Vertus est la moiennetés entre deux malices, dou sorplus et de la defaute, Latini, Trésor, p. 338. Trois grains [de blé] en a mangié sanz plus, Que n'ot cure du seureplus, Rutebeuf, II, 144.

XIVe s. Tu as suffisant vestement Et à l'avenant le surplus, J. Bruyant, dans Ménagier, t. II, p. 22.

XVe s. Les Anglois prirent terre assez près de Vennes… et puis eurent conseil et avis du surplus comment ils se maintiendroient, Froissart, I, I, 197.

XVIe s. Vous me ferez au surplus plaisir de me faire souvent savoir de vos nouvelles, Marguerite de Navarre, Lett. 9. Ce porteur vous dira le surplus et comme madame se porte bien de la goutte, Marguerite de Navarre, ib. 77. S'il [le prince] porte nostre despense, il fait trop c'est assez qu'il l'ayde ; le surplus s'appelle bienfaict, lequel ne se peult exiger, Montaigne, IV, 10.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SURPLUS, s. m. (Gramm. & Comm.) ce qui est au-delà d’une certaine quantité, ou d’un certain prix. Les marchands font quelquefois des conventions pour la vente de leurs marchandises, dans lesquelles le surplus, c’est-à-dire ce qui excede le prix auquel ils se sont fixés, est pour le commissionnaire qui les leur fait vendre. Souvent aussi dans leurs restes, ou dans l’excédent de leurs aunages, ils donnent aux acheteurs le surplus, ce qui s’entend de ce qui est au-delà de la juste mesure que l’acheteur a demandée, & c’est une petite gratification. Diction. de com. & de Trévoux.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « surplus »

(Siècle à préciser) Dérivé de plus avec le préfixe sur-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Sur 1, et plus ; provenç. sobreplus ; ital. sovrappiù.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « surplus »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
surplus syrply

Citations contenant le mot « surplus »

  • Le surplus rompt le couvercle. De Jean Antoine de Baïf
  • Femme qui abandonne sa bouche accorde sans peine le surplus. De Chrétien de Troyes
  • Ceux qui ont un jardin en font l’expérience tous les ans : l’arrivée de dizaines de kilos de fruits et légumes en même temps peut être source de gaspillage. Pas le temps ou la force de cueillir, de tout cuisiner ou de mettre en conserves alors que les arbres fruitiers en ont plein les branches. Pour éviter le gâchis, mieux vaut céder son surplus à des amateurs de cueillette près de chez soi, troquer, donner ou vendre ce qui nous reste sur les bras. Attention cependant à rester dans la légalité : la vente de produits du jardin est autorisée si celui-ci est attenant à la propriété et qu’il fait moins de 500 m2. Libération.fr, Antigaspi : comment céder les surplus de son potager - Libération
  • Le surplus biométhane issu des usines de méthanisation de la région, comme à Chauconin-Neufmontiers, ou encore à Boutigny, va être redistribué vers le réseau de transport national de gaz de GRTgaz. Le premier « rebours » francilien permettra d’injecter ainsi sur le réseau national près de 200 GWh par an de biométhane, soit l’équivalent de la consommation d’environ cinquante mille foyers chauffés au gaz. , Mareuil-lès-Meaux ► Biométhane : le surplus local sera redirigé vers des conduites de transport nationales [Vidéo]
  • ● Balance commerciale de l’Australie en juin (mardi 4 août) : le surplus commercial de l’Australie a augmenté de 8,03 milliards de dollars australiens (soit 5,73 milliards de dollars américains) en mai 2020, contre une augmentation de 7,83 milliards de dollars australiens (soit 5,59 milliards de dollars américains) le mois précédent. Toutefois, les économistes avaient tablé sur une hausse du surplus pour le mois de mai s’élevant à 9 milliards de dollars australiens (soit 6,42 milliards de dollars américains). Les exportations ont chuté de 4 % en glissement mensuel pour atteindre 35,74 milliards de dollars australiens (soit 25,51 milliards de dollars américains), soit la plus grande baisse depuis deux ans. De même, les importations australiennes ont également connu une diminution de 6 % par rapport au mois précédent, pour s’établir à 27,72 milliards de dollars australiens (soit 19,79 milliards de dollars américains). Le surplus commercial s’est donc établi à 34,84 milliards de dollars australiens (soit 24,87 milliards de dollars américains) à fin mai, contre 25,35 milliards de dollars australiens (soit 18,10 milliards de dollars américains) l’année passée à la même période. L'Orient-Le Jour, Calendrier macro-économique : - L'Orient-Le Jour
  • "Je ne sais même pas si on peut parler en millions de tonnes [d'émissions de CO2 en surplus]. Ce qui est sûr, c'est que l'argument produit par la Sfen et le raisonnement qu'elle présente est une évaluation maximaliste, déconnectée des réalités", estime Yves Marignac.  Factuel, La fermeture de la centrale de Fessenheim va-t-elle conduire à un surplus de "6 à 10 millions de tonnes de CO2" ? | Factuel
  • Notamment la plateforme Fruit and Food, qui permet de vendre entre particuliers, plus précisément entre voisins, le surplus de ses fruits et légumes. Une belle initiative qui a attiré notre attention. Vivre Demain, Fruit and Food : une application pour échanger/vendre son surplus de fruits et légumes entre voisins - Vivre Demain
  • Une nouvelle formule de prêt à porter pour hommes et femmes a ouvert ses portes à Auray. Marie-Pierre et Manon Le Pihivé proposent dans une ambiance show-room un choix de vêtements à forte notoriété venant de surplus de fabricants. « Un système de magasin d’usine avec la plue-value du contact, de l’expérience et du conseil », précisent les commerçantes. Accessoires, bijoux et articles de maison complètent l’offre. Le Telegramme, Auray : des surplus de marques chez Vente Privée 56 - Auray - Le Télégramme

Images d'illustration du mot « surplus »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « surplus »

Langue Traduction
Anglais surplus
Espagnol superávit
Italien surplus
Allemand überschuss
Chinois 剩余
Arabe فائض
Portugais excedente
Russe избыток
Japonais 余剰
Basque superabita
Corse surplus
Source : Google Translate API

Synonymes de « surplus »

Source : synonymes de surplus sur lebonsynonyme.fr

Surplus

Retour au sommaire ➦

Partager