Surnommer : définition de surnommer


Surnommer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SURNOMMER, verbe trans.

A. − Attribuer un surnom à quelqu'un, désigner quelqu'un par un surnom. Je m'exprimais mal, je parlais mal. En classe, déjà, on m'avait surnommé « Ouin-ouin ». Ce surnom avait marqué une grande partie de ma jeunesse (Debatisse, Révol. silenc., 1963, p. 122).L'Américaine noire Wilma Rudolph que son élégance, sa beauté, sa rapidité, sa félinité firent surnommer aux Jeux de Rome la « gazelle noire », après qu'elle eut enlevé le 100 m en 11'', et le 200 m en 22'' 9/10 (Jeux et sports, 1967, p. 1305).
B. −
1. Désigner d'une manière imagée, métaphorique (alors qu'il existe une dénomination propre). C'est encore du Brésil que vient la citrine, exquisement teintée en jaune par de l'oxyde de fer; on la surnomme « fausse topaze », mais à tort, car ce n'est pas une pierre d'imitation (Metta, Pierres préc., 1960, p. 90).La prolactine stimule l'activité fonctionnelle de la glande mammaire. On a pu la surnommer l'hormone de l'instinct maternel (Bariéty, Coury, Hist. méd., 1963, p. 770).
2. Dénommer de manière imagée. Les villages tout en longueur du pays de Caux, pittoresquement surnommés par Jean Brunhes « villages-nébuleuses » (Meynier, Paysages agraires, 1958, p. 119).Kolff a franchi un nouveau pas décisif: il a mis au point un appareillage surnommé « rein artificiel » qui permet de réaliser une épuration extra-corporelle transitoire et efficace (1944) (Bariéty, Coury, Hist. méd., 1963, p. 699).
Prononc.: [syʀnɔme], (il) surnomme [-nɔm]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1160-74 sornomer (Wace, Rou, éd. A. J. Holden, III, 9345). Dér. de nommer*; préf. sur-*. Fréq. abs. littér.: 330. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 596, b) 436; xxes.: a) 522, b) 344.

Surnommer : définition du Wiktionnaire

Verbe

surnommer transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Ajouter une épithète au nom d’une personne, pour marquer quelqu’une de ses actions ou de ses qualités bonnes ou mauvaises, pour la désigner par quelque particularité.
    • Il était prénommé Victor, mais comme il est coutume de donner aux plus jeunes des sobriquets d’amitié et qu’il était retors et rusé comme un renard, on l’avait surnommé le Tors. — (Louis Pergaud, Une revanche, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Que les réacteurs qui avaient voué une haine particulière à celui que, […], ils avaient insolemment surnommé « le foutriquet », n'aient eu de cesse qu'ils ne l'aient abattu, cela se conçoit. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942, p.27)
    • Et le maréchal-ferrant Knabe, un Alsacien immigré après le traité de Francfort, on le surnomme le Prusco. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Surnommer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SURNOMMER. v. tr.
Ajouter une épithète au nom d'une personne, pour marquer quelqu'une de ses actions ou de ses qualités bonnes ou mauvaises, pour la désigner par quelque particularité. Guillaume duc de Normandie fut surnommé le Conquérant. Un des ducs de Guise fut surnommé le Balafré.

Surnommer : définition du Littré (1872-1877)

SURNOMMER (sur-no-mé) v. a.
  • Donner un surnom. On l'avait surnommé [Swift] le Rabelais de l'Angleterre, Voltaire, Mél. litt. Obs. sur Tristram Shandy.

HISTORIQUE

XVe s. Certes, sire, le plus propre nom que je aye, c'est meschant, et qui autrement m'appelle, il me surnomme [nomme mal], Perceforest, t. II, f° 141.

XVIe s. Les miens [ancêtres] se sont aultrefois surnommez [nommés] Eyquem, surnom qui touche encore une maison cogneue en Angleterre, Montaigne, III, 23. … votre portrait, autour duquel est ce vers basti sur l'equivoque de votre surnom : Tot nova cum quaerant, non nisi prisca peto, Pasquier, à M. Pétau, Rech. XIX, 4.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Surnommer : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

SURNOMMER, v. act. (Gram.) c’est ajoûter un nouveau nom à celui de famille, ou de seigneurie. Voyez l’article Surnom.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « surnommer »

Étymologie de surnommer - Wiktionnaire

 Composé de sur-, nommer et surnom.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de surnommer - Littré

Surnom ; wallon, sornoumé.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « surnommer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
surnommer syrnɔme play_arrow

Conjugaison du verbe « surnommer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe surnommer

Citations contenant le mot « surnommer »

  • Auparavant surnommé "El Fenomeno", Fabio Quartararo se fait désormais surnommer "El Diablo" pour les risques qu'il prend en course comme aux essais libres. Le jeune de 21 ans a un palmarès bien étoffé à son actif... France Racing, Qui est Fabio Quartararo, ce jeune prodige français de la MotoGP ?
  • Masa (comme il se fait surnommer dans le Bronx) saura-t-il garder sa bonne humeur contagieuse qui déteint sur ses coéquipiers? Il doit s’assurer de garder la tête froide durant le match et ne pas se laisser distraire par le coussinet dans sa casquette ou par l’absence de partisans, lui qui n’a jamais joué dans ces conditions pour le moment. Passion MLB, Masahiro Tanaka sera de retour ce soir - Passion MLB
  • "J’ai avant tout envie de transmettre mon savoir", déclare Laurent Chabaud, depuis son "bureau extérieur" comme il aime à l’appeler. Et de la connaissance, celui qui se fait surnommer "Gros Lolo", en engrange depuis des lustres sur ses trois hectares de terrain à Lansargues. Vingt-cinq ans de ferme biologique et un passage en permaculture il y a déjà six ans, alors que le terme n’était encore qu’à peine connu de quelques aventuriers aux idées novatrices. midilibre.fr, Wwoofing : échange de bons procédés au Jardin des Vesses dans le Lunellois - midilibre.fr
  • Alex Caruso est le chouchou de beaucoup de fans des Los Angeles Lakers et d’amateurs de NBA. Certains vont même jusqu’à le surnommer affectueusement le GOAT. Mais loin du concept de « chouchou pas bon » cher à l’Afterfoot, il est aussi et surtout un excellent basketteur. BasketSession.com - Le meilleur de la NBA : news, rumeurs, vidéos, analyses, Alex Caruso, pièce vitale pour jouer le titre pour les Lakers selon Vogel
  • Raphaël Géminiani, 95 ans passés, l’homme qui a introduit les sponsors dans le cyclisme français, l’équipier de Bobet, l’ami de Coppi, le conseiller d’Anquetil… et surtout la grande gueule qui l’a fait surnommer "le Grand fusil" ! Lui aussi, déjà 2e en 1951 derrière l’intouchable Koblet, aurait pu gagner le Tour en 1958 sans la coalition de l’Equipe de France qui favorisa la victoire de Charly Gaul. Raphaël traita ses adversaires de "Judas" dans la presse, ce qui déchaîna les passions tout l’été. petitbleu.fr, Ces "Rois maudits" à qui le Tour se refusa toujours... - petitbleu.fr
  • Cette année-là Henri Desgrange décide de revenir au classement général au temps (il était calculé par points depuis 1905). S’il s’était décidé un an plus tôt, Christophe aurait sans doute remporté le Tour qu’il a fini second… passons. Au départ de la sixième étape à Bayonne, Christophe est serein : il est deuxième à moins de cinq minutes du leader belge Odile Defraye et les suivants à dix, vingt minutes et plus. Or il va falloir escalader quatre cols avant d’arriver à Luchon. Départ donné à trois heures du matin. Cols d’Osquich, d’Aubisque, les hommes craquent les uns après les autres. Au sommet du Tourmalet, Christophe et le Belge Buysse mettent pied à terre et se font coiffer par un autre Belge Philippe Thys, remonté sur sa bécane juste avant eux. Les deux coureurs entament la poursuite dans la descente… mais la roue avant de Christophe heurte une grosse pierre de cette route d’un autre âge et le projette à terre. Fourche cassée. Une seconde plus tôt il se voyait vainqueur du Tour. Et le voilà, vélo de 12 kilos sur l’épaule droite et roue et fourche à la main gauche, ensanglanté, qui descend à la recherche de la première forge venue. Quatorze kilomètres de calvaire, doublé à 60 à l’heure par les coureurs qu’il avait lâchés. N’importe qui aurait abandonné. Pas lui. Pas cet irréductible battant que ses moustaches, l’année précédente, ont fait surnommer pour l’éternité "Le Vieux Gaulois". petitbleu.fr, La légende du "Vieux Gaulois" premier porteur du maillot jaune - petitbleu.fr
  • Ce Tour 47 va connaître un succès populaire ahurissant ! Et ce petit bonhomme d’un mètre 59 et de moins de 60 kg prétend l’emporter ? Quelle prétention ! Pourtant il va le faire, ce sacré coureur obstiné jusque dans l’héroïsme, qui annonce chaque jour qu’il va gagner et qui agace ses adversaires. Les spectateurs et les lecteurs des journaux apprennent vite à le connaître, avec son drôle de casque à boudins qui le font rapidement surnommer "Tête-de-cuir", et puis sa manière hallucinante de descendre les cols pour compenser son poids plume (on dira qu’un jour il a rempli ses bidons de plomb pour peser plus lourd et aller plus vite) ce qui ne va pas sans provoquer de chutes nombreuses qui lui vaudront d’être aussi baptisé "Trompe-la-mort" … Il est couturé de partout ! Mais de tous ces surnoms, le public préférera toujours le tendre "Biquet". petitbleu.fr, Robic 1947 : "Trompe-la-mort" voulait offrir le Tour à sa femme ! - petitbleu.fr

Images d'illustration du mot « surnommer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « surnommer »

Langue Traduction
Corse nickname
Basque ezizena
Japonais ニックネーム
Russe прозвище
Portugais apelido
Arabe كنية
Chinois 昵称
Allemand spitzname
Italien soprannome
Espagnol apodo
Anglais nickname
Source : Google Translate API

Synonymes de « surnommer »

Source : synonymes de surnommer sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires