La langue française

Suppôt

Sommaire

  • Définitions du mot suppôt
  • Étymologie de « suppôt »
  • Phonétique de « suppôt »
  • Citations contenant le mot « suppôt »
  • Traductions du mot « suppôt »
  • Synonymes de « suppôt »

Définitions du mot suppôt

Trésor de la Langue Française informatisé

SUPPÔT1, subst. masc.

A. − HIST. Personne qui, appartenant à un corps, à une compagnie, à titre secondaire, remplissait certaines fonctions pour le service de ce corps; celui qui en secondait un autre ou remplissait des fonctions de subalterne. Suppôt de l'Université. En voyant arriver sur leur territoire les suppôts de la gabelle, cette armée fiscale qui ne subsiste que de vexations, de saisies, de contraintes, etc., ces mêmes provinces accèderaient à la résolution de l'Anjou (Le Moniteur, t. 2, 1789, p. 247).L'adversaire du jeune homme arrive, et, de la manière du monde la plus noble et la plus généreuse, commence par faire lâcher prise aux suppôts de la justice en les payant (Jouy, Hermite, t. 2, 1812, p 142).
P. anal., plais. Suppôt d'Esculape. Médecin. La plaie avait peu saigné. L'épanchement s'était fait en dedans; le suppôt d'Esculape débrida les lèvres de la blessure et la sonda (Gautier, Fracasse, 1863, p. 432).
B. − Péjoratif
1. Celui qui assiste un autre, qui se fait le complice de ses mauvais desseins, de ses mauvaises actions. Mithridate, roi de Pont, achetait à Rome des suppôts et créatures à la douzaine (L. Daudet, Police pol., 1934, p. 322).Pas de vie de Communauté, pas de relations avec les ennemis de la République, ni avec les prêtres réfractaires, suppôts du Pape et des tyrans (Bernanos, Dialog. Carm., 1948, 5etabl., 5, p. 1698).
2. Partisan passionné d'une mauvaise cause; adepte. Suppôt de la tyrannie, du despotisme. Je signale les fripons publics, les fourbes, les machinateurs, les suppôts de l'aristocratie et du despotisme (Balzac, Œuvres div., t. 1, 1833, p. 600).On accusait Dubreuilh tantôt d'être un crypto-communiste, tantôt un suppôt de Wall Street (Beauvoir, Mandarins, 1954, p. 470).
En partic.
P. plaisant. Suppôt de Bacchus. Ivrogne. (Dict. xixeet xxes.).
Suppôt de Satan, du démon, du diable, de l'enfer. Être pervers et malfaisant. La femme est le grand péril, la grande tentation, le grand suppôt du diable, le grand démon. C'est le péché, c'est le mal, elle et ce qu'elle inspire, l'amour! Sa beauté est une épreuve, son esprit un piège, sa sensibilité un maléfice (Lemaitre, Contemp., 1885, p. 156).Ce gaillard-là, sous ses dehors d'honnête homme, il y avait fort à parier que c'était un suppôt du diable. L'île sentait le roussi (Queffélec, Recteur, 1944, p. 196).
Prononc. et Orth.: [sypo]. Ac. 1694, 1718: suppost, dep. 1740: suppôt. Étymol. et Hist. 1299-1307 « subordonné, personne qui est attachée à un corps, à une compagnie et y remplit certaines fonctions » (Rusticien de Pise, Marco Polo, éd. L. F. Benedetto, p. 39); 1611 p. ext. suppost du diable (Cotgr.); 1668 suppôt de Bacchus (La Fontaine, Fables, III, 7, éd. H. Régnier, t. 1, p. 223). Empr. au lat.suppositus part. passé de supponere « placer sous » d'où « placer sous l'autorité de »; suppositus est att. comme subst. au sens de « subordonné » en lat. médiév. (ca 1072 ds Latham). Fréq. abs. littér.: 79. Bbg. Dub. Pol. 1962, p. 427. − Quem. DDL t. 11.

Wiktionnaire

Nom commun

suppôt \sy.po\ masculin

  1. (Jadis) Celui qui était attaché à un corps, à une compagnie, et qui remplissait certaines fonctions pour le service de ce corps, de cette compagnie.
    • Anciennement les imprimeurs et les libraires étaient suppôts de l’Université.
  2. (Aujourd’hui) Celui qui est fauteur et partisan de quelqu’un dans le mal, qui sert aux mauvais desseins d’un autre.
    • […] puisque son mari est un produit inutilisable de la culture bourgeoise et même un suppôt du régime capitaliste […]. — (Pierre-Henri Simon, Les Raisins verts, 1950)
    • le cardinal, épouvanté, se demandait si ce n’était pas le diable en personne et non un de ses suppôts. — (Alexandre Dumas, Joseph Balsamo, 1846)
    • Elle ne retiendra pas plus le dénigrement disproportionné de l’homme politique auquel s’acharnèrent les gens de droite que les grotesques injures dont le suppôt de Satan fut l’objet. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SUPPÔT. n. m.
Il se disait de Celui qui était attaché à un corps, à une compagnie, et qui remplissait certaines fonctions pour le service de ce corps, de cette compagnie. Anciennement les imprimeurs et les libraires étaient suppôts de l'Université. Il se dit aujourd'hui de Celui qui est fauteur et partisan de quelqu'un dans le mal, qui sert aux mauvais desseins d'un autre. C'est un des plus dangereux suppôts de cette cabale, de ce parti. Les vils suppôts d'un tyran. Fig. et fam., C'est un suppôt de Satan se dit d'un Méchant homme.

Littré (1872-1877)

SUPPÔT (su-pô ; le t ne se lie pas ; au pluriel, l's se lie : des su-pô-z insolents) s. m.
  • 1Celui qui, membre d'un corps, remplit de certaines fonctions pour le service de ce corps. Les imprimeurs et les libraires étaient suppôts de l'université. Sans craindre archers, prévôt, ni suppôt de justice, Boileau, Sat. VIII. Le curé de Saint-Côme, suivi d'une troupe de prêtres et de suppôts de l'université, est allé prendre dans son lit le conseiller au Châtelet Tardif, dangereusement malade… il le présenta lui-même au bourreau, Voltaire, Hist. Parl. 32.
  • 2 Fig. Celui qui sert aux mauvais desseins d'un autre. Le diable est appelé le prince du monde et le dieu de ce siècle, parce qu'il a partout des suppôts et des esclaves, Pascal, Prov. XI. être le suppôt du péché et le péché même, Bourdaloue, Passion de J. C. t. I, p. 162. Cet amour du pouvoir que l'on prend dans les camps, Et qui fait des guerriers les suppôts des tyrans, Chénier M. J. Gracques, II, 3.

    Fig. et familièrement. Un suppôt de Satan, une méchante personne. Ah ! suppôt de Satan, exécrable damnée ! Molière, Éc. des femm. II, 6.

    Un suppôt de Bacchus, un ivrogne. Un suppôt de Bacchus Altérait sa santé, son esprit et sa bourse, La Fontaine, Fabl. III, 7.

    Un suppôt de l'empire amoureux, un homme galant. L'un des plus grands suppôts de l'empire amoureux Consumait en regrets la fleur de sa jeunesse, La Fontaine, Joc.

  • 3 Terme de philosophie. Ce qui sert de fondement, de soutien, de sujet. En termes de l'école, on dit que l'humanité est le suppôt de l'homme. Un homme est un suppôt : mais, si on l'anatomise, sera-ce la tête, le cœur, l'estomac… ? Pascal, Pens. XXV, 63, édit. HAVET. Comment connaîtrions-nous distinctement la matière, puisque notre suppôt, qui agit en cette circonstance, est en partie spirituel, Pascal, ib. I, 1. Au lieu de nous borner à ne considérer la matière que comme le suppôt imaginé des propriétés des corps…, Dumarsais, Œuv. t. v, p. 360.

HISTORIQUE

XIVe s. Il n'est nul, tant soit grant docteur, Qui peust, fors Dieu le createur, Sçavoir combien et justement Il faut de chascun element En ung chascun suppost physique, l'Alch. à nat. 625.

XVe s. Retournant à nostre matiere, nous avons le suppoz de nostre œuvre, c'est nostre dit prince né, nourry, parcreu et couronné, Christine de Pisan, Charles V, I, 14.

XVIe s. Quelque bon suppost vous le dira, Cotgrave La plus expresse marque de la sagesse, c'est une esjouissance constante… c'est baroco et baralipton qui rendent leurs suppots ainsi crottez et enfumez, Montaigne, I, 176.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « suppôt »

Lat. suppositus, suppostus, mis dessous, substitué, de sub, sous, et ponere, mettre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Du latin suppositus, placé au-dessous.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « suppôt »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
suppôt sypo

Citations contenant le mot « suppôt »

  • Adolf Hitler avançait ses pions de plomb, ses chars et ses avions depuis des mois. Il a annexé l’Autriche début 1938, puis les Sudètes en septembre, qu’il fait valider par les accords de Munich signés par le Français Daladier et le Britannique Chamberlain, à l’initiative de l’Italien Mussolini (faux arbitre et vrai suppôt du chancelier allemand). L’Italie, croyait-on, resterait neutre… ladepeche.fr, 1939 : la France se croyait invincible, et pourtant... - ladepeche.fr
  • Ces derniers n’hésitent pas à présenter le Roi des Bamendjou,  successeur de  son père le 26 Décembre 1953 à l’âge de 13 ans, comme un suppôt de l’opposition qui veut renverser le régime du président Paul Biya. Journal du Cameroun, Cameroun : le roi Jean Rameau Sokoudjou de Bamendjou, un chef qui brise " la coutume"
  • ON RETROUVERA en effet le rôle joué par l’ancien président, avec lequel M. Macron s’entend si bien, dans la droitisation croissante de l’équipe gouvernementale. Mais si le chef de l’État aime bien dialoguer avec ses prédécesseurs, François Hollande compris, il finit toujours pas décider seul. Nombre de ministres venus de la droite occupent effectivement des fonctions régaliennes. D’autres, au moins une demi-douzaine, viennent de la gauche. Le choix d’Édouard Dupond-Moretti est un acte purement macronien où le fantasque le dispute au calcul le plus élaboré. L’écologie, décrite comme une obligation par Jean Castex, a convaincu le président de donner à Barbara Pompili la deuxième place dans la hiérarchie gouvernementale. Mais le plus compliqué, dans la théorie de l’influence sarkozyste, c’est l’idée qu’il n’y a pas d’avenir pour la République en marche, et par conséquent pour le second mandat, si le gouvernement, malgré la pression des écologistes, ne rallie pas à lui la plus grande partie des électeurs de droite. Les Jacob, les Hortefeux, les Morano et les Abad, qui ont la dent si dure contre Édouard Philippe et contre Jean Castex, ces suppôts du macronisme voués à leur prendre des voix, devraient donc, si l’on en croit l’hypothèse de l’influence sarkozyste, se retourner contre l’ancien président, celui-là même qu’ils portent aux nues. , Le dessein de Macron | Le blog de Richard Liscia
  • Tous les âges pâtissent de cette propension à ne voir dans le ou la Noir-e qu’un rebut ou une victime qu’il faille sauver ou haïr. Sauver parce que la compassion lui sied bien, c’est ce qu’il ou elle inspire dès qu’on le ou la voit, et l’on se réjouit de lui avoir été utile, ça motive l’esprit dans la lutte pour l’égalité et contre les préjugés. Oubliant de s’opposer à l’histoire européenne latente faussant la vérité politique et publique d’ici et d’ailleurs par l’éducation; surtout en Afrique, en imposant des vassaux du néocolonialisme, jusqu’à initier des règles biaisées à travers la diplomatie et des liens économiques. Sinon on les hait simplement: cela provient de représentations sociales héritées, dans une logique inconsciente que l’on assume ou pas. C’est un point cependant soulevé notamment par le rapport de la Commission fédérale contre le racisme de décembre 2017. Jusqu’à les approcher, malignement derrière une amitié factice, et répertorier leurs défauts, en faire une typologie des générations d’hier, d’aujourd’hui et de demain, de sorte à renforcer les aphorismes qu’ont contés les suppôts de la machiavélique entreprise coloniale quand, en leur sein, était élucidé notre abâtardissement. Le Courrier, Comme hier dans les plantations - Le Courrier
  • S’il ne conteste pas s’être déplacé sans attestation, le trentenaire, déjà condamné pour une affaire d’outrage et rébellion, ne reconnaît pas en revanche l’agression du major de police. Il nie notamment l’avoir traité à deux reprises de « suppôt de la Gestapo ». , Coronavirus à Nice: Il se fait contrôler pendant un déplacement, un piéton mord un policier
  • Il est donc clair, que l’Oms est le suppôt de l’industrie pharmaceutique occidentale, une sorte de marionnette. C’est à travers elle que les nababs de cette industrie entendent définir, suivant leurs fantasmes, le nombre de décès et de naissances par année, surtout en Afrique, conformément au programme baptisé : l’Afrique sans les Africains. Afrique-54.com, L’Oms ou le suppôt de l’industrie pharmaceutique - Afrique-54.com
  • Avec lui, nous avons résisté face au sabotage des institutions de la république, orchestré par la communauté internationale et ses suppôts locaux que constituait la rébellion armée de Guillaume Soro. Pour lui, après son arrestation et sa déportation à La Haye en 2011 nous nous réengagé au combat et évité notre parti ne sombre et ne tombe aux mains de ceux qui ont trahi, à travers l’historique congrès de mama qui a eu pour finalité de remettre le président Gbagbo à la tête du parti et donc du jeu politique ivoirien afin d’éviter d’effriter sa notoriété politique ce qui le rendrait ainsi vulnérable face à la Cour pénale internationale. YECLO.com, Dahi Nestor: "il est temps de mettre fin au règne de Ouattara - YECLO.com

Traductions du mot « suppôt »

Langue Traduction
Anglais suppot
Espagnol suppot
Italien suppot
Allemand suppot
Chinois 支持
Arabe دعاء
Portugais suppot
Russe suppot
Japonais サポート
Basque suppot
Corse suppot
Source : Google Translate API

Synonymes de « suppôt »

Source : synonymes de suppôt sur lebonsynonyme.fr
Partager