La langue française

Supplicier

Définitions du mot « supplicier »

Trésor de la Langue Française informatisé

SUPPLICIER, verbe trans.

A. − Infliger à quelqu'un une peine corporelle, une torture extrêmement douloureuse, entraînant généralement la mort; exécuter. Synon. martyriser, torturer.Supplicier un condamné; être supplicié sur la place de Grève. Pour l'unique citoyen crucifié [par Spartacus], Crassus suppliciera des milliers d'esclaves (Camus, Homme rév., 1951, p. 141).V. déboyauter ex. de Morand.
B. − Souvent p. exagér. Infliger à quelqu'un une souffrance très vive, difficilement supportable. Synon. mettre au supplice*.
1. [Une souffrance physique] Je meurs moralement, et suis aussi supplicié dans mon corps et dans mes nerfs par cette immense foule qui grouille, qui vit autour de moi (Maupass., Contes et nouv., t. 2, Qui sait? 1890, p. 1187).Son visage (...) se contractait, comme si une crise de souffrance aiguë le suppliciait à cette seconde (Bourget, Sens mort, 1915, p. 55).
2. [Une souffrance morale] Être supplicié par le doute, la jalousie, le remords. Sa conscience (...) le suppliciait (Bourget, Crime am., 1886, p. 277).V. joindre I B 2 ex. de Green.
REM. 1.
Suppliciable, adj.[Corresp. à supra A] Qui peut, qui va être supplicié. Le fidèle du Christ est mené au supplice. (...) c'est le supplice (...) de Dieu lui-même, qui, Dieu, n'est pas moins homme et suppliciable que lui (G. Bataille, Exp. int., 1943, p. 84).En empl. subst. La description de la boîte en pierre, où (...) le Parquet de Paris gardait le condamné à mort, peut suffire à faire entrevoir l'horreur des derniers jours d'un suppliciable (Balzac, Splend. et mis., 1847, p. 554).
2.
Suppliciateur, -trice, adj.,rare. [Corresp. à supra A] Qui supplicie. Il y a dans la cruauté qu'on exerce une sorte de déterminisme supérieur auquel le bourreau suppliciateur est soumis lui-même, et qu'il doit être le cas échéant déterminé à supporter (Artaud, Théâtre et son double, 1938, p. 121).
Prononc. et Orth.: [syplisje], (il) supplicie [-si]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1590 « faire subir un châtiment corporel » ici, au part. passé (Montaigne, Essais, I, 26, éd. P. Villey et V.-L. Saulnier, p. 166: vous n'oyez [au college] que cris d'enfans suppliciez, et de maistres enyvrez en leur cholere); 2. 1610 « exécuter un condamné à mort » (P. Coton, L'Institution catholique, t. 1, p. 384 d'apr. H. Vaganay ds R. Philol. fr. t. 43, p. 133). Dér. de supplice*; dés. -(i)er d'apr. la forme du lat. supplicium. Fréq. abs. littér.: 43.

Wiktionnaire

Verbe

supplicier \sy.pli.sje\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Faire souffrir le supplice de la mort.
    • On a supplicié aujourd’hui trois assassins.
    • Il fut supplicié en place de Grève.
  2. (Par hyperbole) Faire souffrir vivement.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SUPPLICIER. v. tr.
Faire souffrir le supplice de la mort. On a supplicié aujourd'hui trois assassins. Il fut supplicié en place de Grève. On dit plus ordinairement aujourd'hui Exécuter. Le participe passé

SUPPLICIÉ s'emploie aussi comme nom. Le lieu où l'on enterre les suppliciés.

Littré (1872-1877)

SUPPLICIER (su-pli-si-é), je suppliciais, nous suppliciions, vous suppliciiez ; que je supplicie, que nous suppliciions, que vous suppliciiez v. a.
  • Faire souffrir le supplice de la mort. Le père Malagrida a été supplicié, comme faux prophète, par une sentence de l'inquisition, Diderot, Lett. à Mlle Voland, 19 oct. 1761. On promit la vie à celui d'entre eux qui consentirait à supplicier ses camarades, c'est-à-dire au plus méchant, Diderot, Cl. et Nér. II, 2.

HISTORIQUE

XVIe s. Arrivez y [dans les colléges] sur le poinct de leurs offices, vous n'oyez que cris, et d'enfants suppliciez et de maistres enyvrez en leur cholere, Montaigne, I, 183.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SUPPLICIER, v. act. (Gram.) exécuter la sentence de mort prononcée contre un criminel.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « supplicier »

De supplice, avec le suffixe -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Supplice.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « supplicier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
supplicier syplisje

Citations contenant le mot « supplicier »

  • Les taureaux y gagneraient: pas de transport longue durée très éprouvants vers le sud de la France et pas de corridas privées où on peut les supplicier sans aucun contrôle. De façon générale, pas de transports longue durée venant d' Espagne, sources de grandes souffrances pour les animaux de rente. midilibre.fr, Covid-19 : le Premier ministre n'exclut pas de refermer la frontière avec l'Espagne - midilibre.fr
  • « Lou vequi ! », crient les milliers de personnes venues assister à l’exécution publique écrit Elie Berthet au XIXème siècle. Les trompettes résonnent et les pénitents rouges se dirigent vers le supplicier dans son intrigue qui se joue au XVIIIe.  www.lepopulaire.fr, À la découverte des affaires criminelles qui ont ébranlé Limoges - Limoges (87000)
  • «Ce genre de demandes continue à supplicier la famille de Sophie », déplore cependant le conseil. Pour autant, l’avocat n’imagine « pas une seconde que les magistrats puissent relâcher M. Reiser. Ce sera probablement rejeté. Il y a de lourdes charges contre lui. Pour nous, ce monsieur est coupable, sans l’ombre d’un doute. » , Fil Info | Jean-Marc Reiser fait une nouvelle demande de remise en liberté, qui sera étudiée le 7 mai
  • Nous ne voulons plus qu'en France, on continue à supplicier et massacrer des taureaux dans des arènes. Le Huffington Post, Nous ne voulons plus qu’en France, on continue à supplicier et massacrer des taureaux dans des arènes | Le Huffington Post LIFE
  • On refuse d’admettre que notre société est capable de supplicier des innocents avec la même certitude glacée qu’au siècle du chevalier de La Barre Charlie Hebdo, Les ados au bûcher ! - Charlie Hebdo
  • Succès surprise de l’année 2009, « la Première étoile », qui est aussi son premier film derrière la caméra, lui ouvre les portes du cinéma. De cette comédie sur une famille qui découvre pour la première fois les joies des sports d’hiver, dont celle de se faire supplicier par un cruel tire-fesses, il dit : L'Obs, 10 choses à savoir sur Lucien Jean-Baptiste
  • Et règle générale chez nous, on ne caresse jamais les animaux ; on les ignore ou on les violente. Il suffit de voir les clients tâter les moutons ou les poules au marché d’Aït-Ourir avant d’envoyer les plus beaux spécimens à la… cuisine. Et je ne parle pas du cynisme des parents qui apprennent à leurs enfants à bichonner le mouton avant de le supplicier le jour de l’Aïd, et devant ses jeunes amis, qui plus est. La Nouvelle Tribune, Humour : La chauve-souris et le dromadaire - La Nouvelle Tribune

Vidéos relatives au mot « supplicier »

Traductions du mot « supplicier »

Langue Traduction
Anglais supplicate
Espagnol suplicar
Italien supplicare
Allemand flehen
Chinois 哀告
Arabe تضرع
Portugais suplicar
Russe молить
Japonais 嘆願する
Basque supplicate
Corse supplicà
Source : Google Translate API

Synonymes de « supplicier »

Source : synonymes de supplicier sur lebonsynonyme.fr

Supplicier

Retour au sommaire ➦

Partager