La langue française

Superfétation

Sommaire

  • Définitions du mot superfétation
  • Étymologie de « superfétation »
  • Phonétique de « superfétation »
  • Citations contenant le mot « superfétation »
  • Traductions du mot « superfétation »
  • Synonymes de « superfétation »

Définitions du mot « superfétation »

Trésor de la Langue Française informatisé

SUPERFÉTATION, subst. fém.

A. − PHYSIOL. Fécondation successive de deux ovules au cours de deux cycles menstruels. La possibilité de la superfétation est très contestée (Littré-Robin1855).Chez la femme, les grossesses multiples (...) peuvent être dues à un mécanisme de superfécondation, exceptionnellement à un mécanisme de superfétation (Lar. méd.1987).
B. − Au fig. Production superfétatoire, addition sans utilité. Synon. abus.Superfétations inutiles, vaines. Ce ne serait qu'une redondance de fait, qu'une superfétation, curieuse puisque après tout le meurtre est avoué par Napoléon (Chateaubr., Mém., t. 2, 1848, p. 171).Le ministre de la Guerre a dû (...) vouer son chef d'état-major aux dieux infernaux. Un désaveu officiel n'eût pas été à mon sens une superfétation (Proust, Guermantes 1, 1920, p. 242).
Superfétation de qqc.Superfétation de développement. À cent toises devant lui il vit s'élever la roche noire et ardue sur laquelle monte comme une superfétation du silex le sombre château d'If (Dumas père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 91).
LITT. Superfétation de composition, d'expression. Synon. redondance.L'Iliade laisse voir bien des contradictions (...), des disparates, des hors-d'œuvre, des superfétations (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t. 10, 1865, p. 63).
Il y a, il y aurait superfétation à + inf.Il y aurait superfétation de ma part (...) à venir rappeler ici de tels états de service que votre humilité, encore qu'excessive, n'a pu en obscurcir l'éclat (Courteline, Ronds-de-cuir, 1893, p. 241).
Prononc. et Orth.:[sypε ʀfetasjɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. a) 1534 physiol. (Rabelais, Gargantua, éd. R. Calder, M. A. Screech, p. 36); b) av. 1615 fig. supereffetation politique (Pasquier, Lettres, XII, 2 ds Hug.). Dér. sav. du lat. superfetare « concevoir de nouveau » (de super « en outre » et fetare « pondre » d'où « concevoir », v. fœtus); suff. -(a)tion*. Fréq. abs. littér.: 19. Bbg. Gohin 1903, p. 365.

Trésor de la Langue Française informatisé

SUPERFÉTATION, subst. fém.

A. − PHYSIOL. Fécondation successive de deux ovules au cours de deux cycles menstruels. La possibilité de la superfétation est très contestée (Littré-Robin1855).Chez la femme, les grossesses multiples (...) peuvent être dues à un mécanisme de superfécondation, exceptionnellement à un mécanisme de superfétation (Lar. méd.1987).
B. − Au fig. Production superfétatoire, addition sans utilité. Synon. abus.Superfétations inutiles, vaines. Ce ne serait qu'une redondance de fait, qu'une superfétation, curieuse puisque après tout le meurtre est avoué par Napoléon (Chateaubr., Mém., t. 2, 1848, p. 171).Le ministre de la Guerre a dû (...) vouer son chef d'état-major aux dieux infernaux. Un désaveu officiel n'eût pas été à mon sens une superfétation (Proust, Guermantes 1, 1920, p. 242).
Superfétation de qqc.Superfétation de développement. À cent toises devant lui il vit s'élever la roche noire et ardue sur laquelle monte comme une superfétation du silex le sombre château d'If (Dumas père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 91).
LITT. Superfétation de composition, d'expression. Synon. redondance.L'Iliade laisse voir bien des contradictions (...), des disparates, des hors-d'œuvre, des superfétations (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t. 10, 1865, p. 63).
Il y a, il y aurait superfétation à + inf.Il y aurait superfétation de ma part (...) à venir rappeler ici de tels états de service que votre humilité, encore qu'excessive, n'a pu en obscurcir l'éclat (Courteline, Ronds-de-cuir, 1893, p. 241).
Prononc. et Orth.:[sypε ʀfetasjɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. a) 1534 physiol. (Rabelais, Gargantua, éd. R. Calder, M. A. Screech, p. 36); b) av. 1615 fig. supereffetation politique (Pasquier, Lettres, XII, 2 ds Hug.). Dér. sav. du lat. superfetare « concevoir de nouveau » (de super « en outre » et fetare « pondre » d'où « concevoir », v. fœtus); suff. -(a)tion*. Fréq. abs. littér.: 19. Bbg. Gohin 1903, p. 365.

Wiktionnaire

Nom commun

superfétation \sy.pɛʁ.fe.ta.sjɔ̃\ féminin

  1. Chose qui s’ajoute inutilement à une autre.
    • […] chez d’autres, comme chez Descartes, qui prétendait bien tirer de la raison les vérités essentielles à l’homme, il y avait superfétation manifeste, emploi de deux rouages pour la même fin. — (Ernest Renan, L’Avenir de la science, pensées de 1848, Édition C. Lévy, 1890, chapitre iii, page 42.)
    • On a comparé ces anomalies à la duplicature des fleurs chez les Phanérogames, et le Dr Maxwell Masters, rédacteur du Gardener's Chronicle, considère les partitions anormales des fougères comme des sortes de superfétations organiques, un perfectionnement de la plante. — (Henry Correvon, Les fougères de pleine terre et les prêles, lycopodes et sélaginelles rustiques, p.21, Octave Droin éditeur, 1896)
  2. (Biologie) Conception d'un fœtus, lorsqu'il y en a déjà un dans la matrice. Par exemple la hase, femelle du lièvre, peut être fécondée alors qu'elle n'a pas encore mis bas grâce à une seconde matrice.
    • Elle me dit à la dernière séparation que tout ce que nous avions fait devait nous paraître plus propre à engendrer dans son organe une superfétation qu'à lui causer un dégoût dont la conséquence serait de lui faire rejeter le fruit dont il était dépositaire. — (Giacomo Casanova, Histoire de ma vie, Tome II, La Pléiade, 2015, page 158.)
    • On peut répondre à cette objection, qu’il est très possible que la liqueur séminale pénètre à travers les membranes de la matrice, que même la matrice peut s'ouvrir pour la superfétation dans de certaines circonstances, et que d'ailleurs les superfétations arrivent si rarement, qu'elles ne peuvent faire qu'une légère exception à la règle générale. — (Georges-Louis Leclerc de Buffon, De la puberté.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SUPERFÉTATION. n. f.
Chose qui s'ajoute inutilement à une autre. Ce chapitre est entièrement inutile, c'est une superfétation, une véritable superfétation.

Littré (1872-1877)

SUPERFÉTATION (su-pèr-fé-ta-sion) s. f.
  • 1 Terme de physiologie. Conception d'un fœtus lorsqu'il y en a déjà un dans la matrice. La possibilité de la superfétation chez l'homme est très contestée. Les juments, quoique pleines, peuvent souffrir l'accouplement, et cependant il n'y a jamais de superfétation, Buffon, Quadrup. t. I, p. 85.
  • 2 Fig. Ce qui est en trop. Ce chapitre est entièrement inutile, c'est une superfétation. Pour soutenir ces superfétations lyriques, on ne manque pas de soutenir le spectacle par des ballets pantomimes, La Harpe, Corresp. t. v, p. 98.

HISTORIQUE

XVIe s. La superfetation, à sçavoir engendrer de rechef sur un engendrement, Paré, XVIII, 6.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SUPERFÉTATION, s. f. (Physiologie.) en grec ἐπικύησις, comme qui diroit surconception, lorsque la mere concevroit en divers tems divers fœtus d’inégale grosseur, & qui naîtroient les uns après les autres.

Quoique les secrets des mysteres de la génération soient couverts d’un voile impénétrable, cependant l’expérience & la théorie se réunissent à faire regarder la superfétation comme impossible, ou du-moins si difficile à imaginer, que les meilleurs physiciens en nient généralement l’existence. Il paroit, ainsi que l’a dit Hippocrate, qu’après la conception le cou de la matrice se resserre, & que son orifice se ferme de maniere à ne pouvoir plus laisser rien entrer. Ensuite la semence ne peut plus aller de la matrice aux ovaires par les trompes, dont l’embouchure dans le fond de la matrice est alors fermée par le placenta du fœtus naissant ; ou, si l’on veut, un œuf fécondé ne peut plus entrer dans la matrice par une trompe ainsi bouchée ; car dans ces premiers tems la matrice étant encore fort petite & fort étroite, le fond en est aisément occupé par le placenta, toujours d’autant plus grand à proportion que le fœtus est plus petit : enfin le fœtus accru, abaisse par son poids le fond de la matrice, qui ne répond plus à l’orifice interne, & par conséquent la semence entreroit vainement dans la matrice, elle ne peut plus prendre la route des trompes qui se sont trop abaissées avec le fond auquel elles sont attachées. Mém. de l’acad. ann. 1705. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « superfétation »

Du latin superfetare (« s'ajouter ») avec le suffixe -tion.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. superfoetare, de super, sur, et fœtus, fœtus.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « superfétation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
superfétation sypɛrfetasjɔ̃

Citations contenant le mot « superfétation »

  • Une jeune femme ougandaise est tombée enceinte deux fois à deux mois d’intervalle. Les bébés sont nés de deux pères différents ! Il s’agit d’un cas rare de superfétation. Biba Magazine, Pendant sa grossesse une femme retombe à nouveau enceinte et accouche à deux mois d’intervalle - Biba Magazine
  • La presse s’est fait l’écho de plusieurs cas de femmes qui, déjà enceintes, ont pu concevoir un deuxième enfant à quelques jours voire semaines d’intervalle. Ce phénomène, appelé superfétation, est tellement rare que les spécialistes s’interrogent sur son existence même. Explications avec le docteur Olivier Pirrello, gynécologue-obstétricien. Doctissimo, Superfétation : peut-on tomber enceinte quand on l’est déjà ? - Doctissimo
  • Alors que chez l’humain, l’embryon va s’implanter dans l’utérus au bout d’une semaine pour y continuer sa croissance, chez le blaireau l’ovule fécondé reste en attente pendant plusieurs mois avant de se fixer dans l’utérus. La fonction de cette pause est de permettre que la naissance des petits, puis leur sevrage, se fassent au moment où la nourriture est la plus abondante. Plus remarquable encore: le blaireau appartient à l’une des cinq espèces de mammifères au monde qui utilisent la stratégie de superfétation. , Blaireau et superfétation
  • La superfétation est l’implémentation d’une nouvelle grossesse dans un utérus qui contient déjà une grossesse en développement. Seulement une dizaine de cas ont été recensés à travers le monde. sudinfo.be, Superfétation: ces femmes qui tombent enceintes alors qu’elles le sont déjà
  • Une femme a donné naissance à deux bébés à deux mois d'intervalle. Des tests ADN ont démontré qu'ils n'avaient pas le même père. Un phénomène rare, appelé superfétation. Femme Actuelle, Pendant sa grossesse, une femme tombe à nouveau enceinte et donne naissance à deux bébés de pères différents : Femme Actuelle Le MAG
  • Loin d’être une grossesse gémellaire, il s’agit d’un phénomène de « superfétation ». La superfétation est l’implantation d’une nouvelle grossesse dans un utérus qui contient déjà une grossesse en développement. Les deux bébés ont donc cohabité dans le ventre de leur maman, avant de naître, chacun leur tour.  Parole de mamans, Elle tombe enceinte alors qu'elle attend déjà un enfant... et accouche à deux mois d'intervalle ! | Parole de Mamans

Traductions du mot « superfétation »

Langue Traduction
Anglais superficiality
Espagnol superficialidad
Italien superficialità
Allemand oberflächlichkeit
Chinois 肤浅
Arabe سطحية
Portugais superficialidade
Russe поверхностность
Japonais 表面的な
Basque azalkerian
Corse superficialità
Source : Google Translate API

Synonymes de « superfétation »

Source : synonymes de superfétation sur lebonsynonyme.fr
Partager