La langue française

Souillon

Sommaire

  • Définitions du mot souillon
  • Étymologie de « souillon »
  • Phonétique de « souillon »
  • Citations contenant le mot « souillon »
  • Images d'illustration du mot « souillon »
  • Traductions du mot « souillon »
  • Synonymes de « souillon »

Définitions du mot souillon

Trésor de la Langue Française informatisé

SOUILLON, subst.

Familier
A. −
1. Subst. fém. ou masc. Femme malpropre, peu soignée dans sa mise et dans sa personne. Les petites princesses que je pourrais épouser ne me touchent pas, tandis qu'un regard (...) du plus noir petit souillon rencontré dans les rues florentines, fait battre follement mon cœur (Larbaud, Barnabooth, 1913, p. 173).Ma mère m'habillait mal et mon père me reprochait d'être mal habillé: je devins une souillon (Beauvoir, Mém. j. fille, 1958, p. 182).
Empl. adj. Une bonne parut, qui n'était pas plus souillon qu'une autre (...) La fille toisa Angèle (...) cette femme en noir, aux cheveux sans doute un peu trop blond (Vialar, Bête de chasse, 1952, p. 70).
En partic., vieilli. Femme de mauvaise vie, prostituée de bas étage. Voir ferlampier ex. de Huysmans.
2. Subst. masc., fam. ou vieilli. Homme malpropre, peu soigné. Tel quel, ignoble autant que possible et lugubre à l'excès, ce souillon à nul autre pareil, avait entre ses lèvres flétries, au lieu du bout de paille qu'y fourrent volontiers les praticiens au moment de se tailler des croupières, un bouton de rose dont il mâchonnait la queue (Cladel, Ompdrailles, 1879, p. 264).Nous retournant au bout de cinquante ou cent mètres Nous verrons le souillon jouer au gazomètre Et nous péter au nez ses infâmes insultes (Queneau, Si tu t'imagines, 1952, p. 160).
P. anal. Celui qui souille quelque chose, qui fait malproprement quelque chose. C'est enfin M. Vitrac, véritable souillon des idées − abandonnons-leur la « poésie pure », à lui et à cet autre cancrelat l'abbé Bremond − (Breton, Manif. Surréal., 2eManif., 1930, p. 107).
B. − Subst. fém. Servante, domestique qui est employée pour faire la vaisselle et les gros travaux salissants. Ce particulier si pauvrement vêtu, qui tirait de sa poche les roues de derrière avec tant d'aisance et qui prodiguait des poupées gigantesques à de petites souillons en sabots, était certainement un bonhomme magnifique et redoutable (Hugo, Misér., t. 1, 1862, p. 495).Cette sonnette cassée, cette souillon qui vous ouvrait, cette petite antichambre puante... et cependant le docteur était bien, comme l'avait dit M. Octave, un homme tout cuirassé d'or, et qui traitait d'égal à égal avec tous les gros du département (Montherl., Célibataires, 1934, p. 889).
Empl. adj. fém., hapax. Qui est dans l'indigence, qui fait penser à une domestique chargée des travaux salissants. Costume noir de la plantigrade sans remords ou de la passante laborieuse que vingt mille romans ont décrit et dont le prix ne défraierait pas le déjeuner d'une souillonne impératrice des Indes (Bloy, Femme pauvre, 1897, p. 60).
En souillon.En négligé, en tenue négligée pour faire le ménage, les gros travaux. Corentine le reçut, les bras nus, en souillon, profitant de l'absence de madame pour faire un grand savonnage (A. Daudet, Immortel, 1888, p. 173).MmeGoutay apparut sur le seuil de la cuisine. Elle s'excusa d'être surprise en souillon. − J'étais après la vaisselle, dit-elle. Je cours changer de tablier et je vous suis (Dabit, Hôtel Nord, 1929, p. 10).
REM. 1.
Souillasse, subst. et adj. fém.,péj., rare. (Femme) malpropre, souillon. La noblesse ingénue de son maintien avait révolté ces petites souillasses qui la traitèrent de « poseuse » (Bloy, Femme pauvre, 1897, p. 31).Il fallait donc, à toute force, que l'audiencière ulcérée se contentât de la société des bonnes, des cuisinières ou des concubines de croque-morts plus ou moins souillasses des alentours (Bloy, Femme pauvre, 1897, p. 246).
2.
Souillonner, verbe trans.,péj. Salir, abîmer quelque chose, manier une chose sans précaution, avec peu de soin. Tu entends par là que ta tante n'a pas de goût, que ta tante est une bête (...) qui souillonne ce qu'elle touche. Ah! je souillonne? (Vallès, J. Vingtras, Enf., 1879, p. 211).
3.
Souillonnerie, subst. fém.,péj. Fait d'être souillon, peu soigneux. [Marta] n'attend rien pour la propreté de ses pots et de ses assiettes de son invincible souillonnerie (Arnoux, Seigneur, 1955, p. 49).
4.
Souillonnet, -ette, adj.,péj., hapax. Peu soigné de sa personne. Mise sans beaucoup de soin, − une jaquette qui bâillait, des boutons qui manquaient, de vilains souliers usés, l'air un peu souillonnette, − elle charmait par sa grâce juvénile (Rolland, J.-Chr., Adolesc., 1905, p. 273).
5.
Soussouille, subst. fém.,péj. Souillon, jeune fille peu soigneuse. Mais vous, vous n'avez donc pas de petite camarade, que vous venez seul à la foire? Il voulut se faire valoir, disant qu'il ne pourrait aimer qu'une fille honnête et gentille, et non une de ces soussouilles comme les ouvriers en ont souvent (Huysmans,Sœurs Vatard, 1879, p. 94).
Prononc. et Orth.: [sujɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1425 soullons « personne sale, négligée » (Le Pastoralet, ms. Bruxelles, f o60 r ods Gdf. Compl.); ca 1530 souillons de cuysine « servante qui lave la vaisselle » (Songecreux, Prénostication, éd. P. Lacroix, 37). Dér. de souiller*; suff. -on1*. Fréq. abs. littér.: 51.

Wiktionnaire

Nom commun

souillon \su.jɔ̃\ masculin et féminin identiques

  1. (Familier) Celui, celle qui tache, qui salit ses vêtements, qui est malpropre.
    • Un souillon.
    • Une petite souillon.
    • Cette petite Mathilde, un souillon d’ingénue, tenait sa loge très sale. — (Émile Zola, Nana, 1881)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SOUILLON. n. des deux genres
. Celui, celle qui tache, qui salit ses vêtements, qui est malpropre. Un souillon. Une petite souillon. Il est familier.

Littré (1872-1877)

SOUILLON (sou-llon, ll mouillées, et non souyon) s. m.
  • 1 Terme familier. Celui ou celle qui salit ses habits. Vous l'eussiez pris pour un souillon Qui n'est couvert que d'un haillon, Scarron, Virg. trav. II. Je vous eusse prié de la faire paraître ; Mais j'ai craint, en suivant ma curiosité, Quelque souillon d'habit qui m'en eût dégoûté, Th. Corneille, la Comtesse d'Orgueil, II, 1.

    Il se dit le plus ordinairement des enfants, des petites filles. Un petit souillon. Une petite souillon.

  • 2Souillon de cuisine, ou, simplement, souillon, servante employée à la vaisselle et à d'autres bas offices où l'on se salit beaucoup.
  • 3Il s'est dit pour torchon. Où le lit reposait aussi noir qu'un souillon, Régnier, Sat. X.

HISTORIQUE

XVIe s. Là n'eut officier de la maison du roi, des plus grands jusques aux souillons de cuisine, qui n'eussent leurs harnois, Jean D'Auton, Ann. de Louis XII, p. 130, dans LACURNE. Le souillon de cuisine, Paré, IX, 1er disc.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « souillon »

 Dérivé de souiller avec le suffixe -on.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Souiller.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « souillon »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
souillon sujɔ̃

Citations contenant le mot « souillon »

  • Chaque souillon trouve son mauvais ragoût bon. De Proverbe breton
  • L’histoire d’une jeune souillon, salie par la cendre qui travaille constamment au foyer, et passe de la cuisine au trône est un conte qui apparaît en fait 50 ans plus tôt dans le premier recueil de contes populaires rédigé par l’italien Giambattista Basile, le "Pentamerone". Et pour cause, il s’agit d’un conte qui s’est raconté de façon orale jusqu’en Chine au 9ème siècle avant Jésus Christ. Il y a déjà le père qui se remarie avec une belle mère acariâtre dont les enfants sont insupportables. Cendrillon est déjà reléguée aux taches ménagères et l’apparition d’une fée qui offre à la fille maltraitée d’aller au bal où se produit la rencontre amoureuse avec un prince. France Bleu, Cendrillon, la souillon de plusieurs générations
  • Contraint de vivre comme un souillon par ses maîtres, le Caniche est arrivé au refuge dans un état terriblement négligé. Sur place, tous les efforts ont été mis en oeuvre pour lui offrir une fin heureuse digne des contes de fées.  Wamiz, Incroyable ! Ce chien a eu droit à une métamorphose digne de Cendrillon ! - Insolite - Wamiz
  • Une vidéo de smartphone. A l’abri des regards, planquée dans une grotte, une jeune Iranienne se filme : elle prend à partie l’actrice Behnaz Jafari, lui reproche de ne pas avoir répondu à ses précédents messages, étale sa douleur et sa colère d’aspirante comédienne empêchée par sa famille d’exercer ce métier de souillon et se pend. L’entrée en matière du nouveau film de Jafar Panahi est un violent appel au secours. Il n’émane pas de lui, cinéaste bâillonné depuis huit ans par le régime d’Ali Khamenei, interdit d’exercer son métier, de parler à la presse ou de voyager et qui tourne malgré tout, mais d’une femme, désespérée de ne pouvoir s’exprimer. A moins que ce suicide ne soit qu’un simulacre pour attirer l’attention dont elle manque. Afin de le savoir, la destinataire Behnaz Jafari, star de la télévision et du cinéma, prend la route, accompagnée de son réalisateur et ami Jafar Panahi, direction les montagnes du nord-ouest où a été localisé l’envoi. « On a cru que vous veniez résoudre nos problèmes », s’étonne un des habitants du village azéri, à la frontière turque, où échouent les deux artistes. L'Obs, « Trois visages », un hommage à Abbas Kiarostami

Images d'illustration du mot « souillon »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « souillon »

Langue Traduction
Anglais slut
Espagnol puta
Italien slut
Allemand schlampe
Chinois 荡妇
Arabe وقحة
Portugais vagabunda
Russe шлюха
Japonais ふしだらな女
Basque slut
Corse slut
Source : Google Translate API

Synonymes de « souillon »

Source : synonymes de souillon sur lebonsynonyme.fr
Partager