Maritorne : définition de maritorne


Maritorne : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

MARITORNE, subst. fém.

Fam. Femme sans grâce, vulgaire; servante laide et peu soignée. Synon. souillon.L'auberge était desservie par un peuple de maritornes échevelées qui portaient les plus beaux noms du monde: Casilda, Mathilde (Gautier,Tra los montes, 1843, p. 35).Il ne vit plus qu'un corps mou, une face bestiale et blême, la filasse de la chevelure collée par la sueur, une croupe animale dans l'organdi froissé de la robe (...). Quelle magie avait tout à coup changé la reine de tragédie en cette maritorne pesante? (Adam,Enf. Aust., 1902, p. 270).Son déjeuner lui fut apporté par une brave maritorne, jeune, mais de cette solide laideur qui est gage de rendement (La Varende,Pays d'Ouche, 1934, p. 129).
En appos. à valeur d'adj. Une servante maritorne n'avait point cherché à attenter à la pudeur de Pierrot. C'était d'ailleurs une bonne bougresse assez serviable (Queneau,Pierrot, 1942, p. 55).
Prononc. et Orth.: [maʀitɔ ʀn]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1798 «femme, fille mal tournée, malpropre» (Ac.). Francisation de l'esp. Maritornes, nom d'une servante repoussante dans le Don Quichotte (I, XVI, 56) de Cervantès (v. Cor.-Pasc., s.v. Maria, p. 853a), d'où comme nom commun le sens de «servante ou femme laide et désagréable» en usage dep. le xviies. en esp. (v. Al.). V. aussi malitorne. Fréq. abs. littér.: 20.

Maritorne : définition du Wiktionnaire

Nom commun

maritorne \ma.ʁi.tɔʁn\ féminin

  1. (Soutenu) Fille hommasse, laide, malpropre.
    • De belles grandes filles bien découplées, avec leurs magnifiques tresses tombant sur les épaules, parfaitement habillées, et ne ressemblant en rien aux maritornes promises, allaient et venaient avec une activité de bon augure pour le souper qui ne se fit pas attendre. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Un rustre et un couard qui renonça son maître et sa foi devant des maritornes bien moins jolies sans doute, que la femme de chambre de madame la baillive de Séez. — (Anatole France, La Rôtisserie de la reine Pédauque, 1893)
    • Ces jeunes messieurs, banquiers, négociants, lions du boulevard, qui ne faisaient pas fi même des filles à matelots, des épaisses maritornes du marché aux vaches qui se laissaient tomber sous la première porte cochère venue pour une chope de bière ! — (Knut Hamsun, La Faim, traduction de Georges Sautreau, 1961, page 155)
    • Sa femme, une maritorne, reprise ses bas au coin du feu, un trousseau de trente clés aur les genoux, deux yeux qu’elle ne lève jamais attachés à sa laine. — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 76)
    • Sans cesse en alerte, en constante défiance, les habitants de ces cavernes de pierre, n'avaient comme délassement que de basses orgies et le troussement crapuleux des maritornes. — (Jacques de Broglie, La tragique histoire du Château de Chaumont: ou, "Si les pierres pouvaient parler", Au Fil d'Ariane, 1964, page 69)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Maritorne : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MARITORNE. n. f.
Fille hommasse, laide, malpropre; ainsi nommée par allusion à la Maritorne de Don Quichotte.

Maritorne : définition du Littré (1872-1877)

MARITORNE (ma-ri-tor-n') s. f.
  • Fille mal tournée, laide, malpropre ; ainsi nommée par allusion à la Maritorne de Don Quichotte.

HISTORIQUE

XIVe s. Redditus vocatos communiter et gallice la maritorne, Du Cange, maritorne.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « maritorne »

Étymologie de maritorne - Littré

Ce mot semble fait de mal, et tourner.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de maritorne - Wiktionnaire

Ainsi nommée par allusion à la Maritorne de Don Quichotte.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « maritorne »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
maritorne maritɔrn play_arrow

Citations contenant le mot « maritorne »

  • Fluet, mignon, rouquin, Marvin Bijou vit dans un village des Vosges engoncé dans la glèbe et l’obscurantisme. Son père (Grégory Gadebois) est un patapouf gueulard abruti par le pastis, sa mère une maritorne criarde et dépressive, son grand frère un teigneux violent; à l’école, les brutes le traitent de pédé et le martyrisent. Le Temps, Poil de carotte prend sa revanche dans «Marvin ou la belle éducation» - Le Temps
  • vite, le "Grand Paris" pour attenuer les méfaits de cette maritorne Le Figaro.fr, Paris : les terrasses des cafés et des restaurants pourront occuper l'espace public

Traductions du mot « maritorne »

Langue Traduction
Corse maritru
Basque maritoress
Japonais マリトレス
Russe maritoress
Portugais maridora
Arabe زوجة
Chinois itor妇
Allemand maritoress
Italien maritoress
Espagnol maritora
Anglais maritoress
Source : Google Translate API

Synonymes de « maritorne »

Source : synonymes de maritorne sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires