La langue française

Scrupule

Sommaire

  • Définitions du mot scrupule
  • Étymologie de « scrupule »
  • Phonétique de « scrupule »
  • Citations contenant le mot « scrupule »
  • Traductions du mot « scrupule »
  • Synonymes de « scrupule »
  • Antonymes de « scrupule »

Définitions du mot scrupule

Trésor de la Langue Française informatisé

SCRUPULE1, subst. masc.

A. − MÉTROL. Petit poids dont se servaient les apothicaires valant la vingt-quatrième partie de l'once. Un scrupule de rhubarbe (Ac. 1798-1878).
P. ext., fam. Petite quantité. On dit une idée de citron, un soupçon de vinaigre, un scrupule de cassis, une larme de cognac, pour dire quelques gouttes de chacun de ces liquides (Larch.1861, p. 156).
B. − Petite pièce de monnaie d'or en usage à Rome (d'apr. Perraud 1963).
Prononc. et Orth.: [skʀypyl]. Homon. scrupule2. Att. ds Ac. 1694-1878. Étymol. et Hist. 1. Ca 1240 scruples « 24epartie de l'once; poids très faible » (Chirurgie de Roger de Salerne, éd. D. J. A. Ross, 244 v od'apr. W. Rothwell ds Z. fr. Spr. Lit. t. 86 1976, p. 256); xiiies. escrupules (Simples Medecines, éd. P. Dorveaux, p. 20); 2. antiq. romaine a) 1538 « tiers d'une drachme, obole » (Est., s.v. scrupus, scrupulus); b) id. « unité de poids » (ibid.). Empr. au lat.scrupulum « petit caillou; 24epartie de l'once », en gén. « la plus petite division d'une unité de mesure ».

SCRUPULE2, subst. masc.

A. − Au sing. et au plur. Trouble de conscience qui fait naître le doute sur la conduite à tenir ou sur la valeur morale d'un acte déjà accompli. Lever les scrupules; vaincre ses scrupules; être dénué de scrupules; ne pas être étouffé par les scrupules; vaincre les scrupules de qqn; faire taire les scrupules de qqn. Celle-là n'était pas troublée par les tâtonnements de la casuistique; sa doctrine semblait une barre de fer; sa foi n'hésitait jamais; sa conscience n'avait point de scrupules (Maupass.,Contes et nouv., t. 2, Boule de suif, 1880, p. 145).V. affaire ex. 13 et lever1ex. 3:
Le gouvernement m'a envoyé, comme à des millions d'Américains, des papiers que j'aurai à remplir pour établir ma situation militaire. Ces papiers indiquent, entre autres choses, la marche à suivre dans le cas où l'on aurait une objection de conscience à formuler. Quel autre gouvernement témoignerait de tels scrupules? Green,Journal, 1942, p. 207.
Loc. verb. Avoir scrupule à; se faire (un) scrupule de qqc. Hésiter ou renoncer à faire quelque chose par scrupule. Sous Louis XIII et Louis XIV, on n'était pas déshonoré pour tricher au jeu, cela faisait, en quelque sorte, partie des règles, et beaucoup d'honnêtes gens ne se faisaient aucun scrupule de corriger, par un adroit escamotage, les caprices de la fortune (Proudhon,Propriété, 1840, p. 329).Mais le beau baryton, très flatté du trouble de la pauvre linotte se ferait scrupule d'insister (Colette,Cl. école, 1900, p. 73).
Loc. adj. ou adv., péj. Sans scrupules. Sans exigences ni préoccupations morales. La faillite doit cesser d'être le dernier moyen de concurrence de l'industriel sans scrupules ou de l'incompétent qui cherche à éluder les charges (Brunerie,Industr. alim., 1949, p. 240).
B. − Au sing. Exigence, délicatesse de conscience qui pousse à agir, à juger avec une extrême rigueur, avec une grande droiture. (Agir) avec (le plus grand) scrupule; pousser le scrupule jusqu'à; homme de scrupule. Le scrupule dominait en lui, comme la passion domine chez les autres. L'étendue de son esprit et de son imagination lui donnait quelquefois la maladie de l'incertitude; il était de plus singulièrement susceptible de regrets, et s'accusait souvent en toutes choses avec une injuste facilité (Staël,Consid. Révol. fr., t. 1, 1817, p. 53).
C. − Doute, incertitude, embarras sur un point précis. La sagesse, le calcul et, en somme, la perfection ne paraissent qu'au moment de l'économie des forces. Quoi qu'il en soit, l'ère des scrupules [dans le romantisme] commence vers le temps de la jeunesse de Baudelaire. Gautier déjà proteste et réagit contre le relâchement des conditions de la forme, contre l'indigence ou l'impropriété du langage (Valéry,Variété II, 1929, p. 134).
PSYCHOL. Maladie du scrupule. ,,Forme de psychasthénie caractérisée par l'hésitation interminable avant l'action, le mécontentement de l'action effectuée, la manie du retour en arrière et de la vérification`` (Piéron 1973).
Prononc. et Orth.: [skʀypyl]. Homon. scrupule1. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1375 [éd. 1486] strupule « inquiétude de conscience » (Raoul de Presle, Cité de Dieu, IX, 18 ds Gdf. Compl.); 1404 scrupul de conscience (Christine de Pisan, Fais et bonnes meurs Charles V, III, 54, éd. S. Solente, t. 2, p. 141); 2. 1541 « doute sur un point précis (Calvin, Instit., III, XXV ds Hug.); 3. 1611 « exigence poussée pour sa propre conduite » (Cotgr.). Empr. au lat.scrupulus « petite pierre pointue » fig. « sentiment d'inquiétude, souci, scrupule ».
STAT.Scrupule1 et 2. Fréq. abs. littér.: 1 966. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 2 277, b) 2 127; xxes.: a) 2 947, b) 3 505.

Wiktionnaire

Nom commun

scrupule \skʁy.pyl\ masculin

  1. Doute ou hésitation que l'on éprouve à la peur de mal faire ou d'être importun.
    • Tous les crimes que la loi punit dans la vie privée, les peuples les commettent sans scrupule les uns sur les autres. On se vole, on se pille, se trahit, s’extermine en grand, sous couleur de patriotisme et de raison d’état ! — (Chevalier Léopold de Sacher-Masoch; Le Legs de Caïn (Contes Galiciens), traduction anonyme de 1874)
    • Libre à d’autres de rire d’une lenteur apparente, d’une hésitation qui est scrupule, d’une méthode qu'on croit inhabile. — (Pierre Audibert, Les Comédies de la Guerre, 1928, p.86)
    • […], il lui représenta donc charitablement qu’il aurait grand tort de ne pas profiter de l’occasion qui lui était offerte pour faire marcher un salaud de richard qui jetait sans scrupules le déshonneur et la misère dans les familles pauvres, mais honorables. — (Louis Pergaud, Joséphine est enceinte, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  2. (Vieilli) Grande exactitude à observer la règle, à remplir ses devoirs.
    • Nous irons en Palestine, où est Conrad, marquis de Montferrat, mon ami, ami aussi dépourvu que moi de ces scrupules extravagants qui entravent l’indépendance de notre raison. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • L’Académie, depuis le XIXe siècle, est très timide, pour une raison bien simple : c’est que depuis le XIXe siècle l’orthographe est devenue une superstition ; on écrit d’après le Dictionnaire de l’Académie avec scrupule. — (Émile Faguet, Simplification simple de l’orthographe, 1905)
    • Mme de Courlidon s’appliquait extrêmement à penser communiste, à vivre communiste et même, tel était son scrupule, à rêver communiste quand le subconscient se mêlait de la chose ; toutefois elle éprouvait encore, par bouffées, des sentiments individuels. — (Maurice Bedel, La nouvelle Arcadie, 1934)
  3. (Vieilli) Grande délicatesse en matière de procédés ou de mœurs.
    • Dans les pays de protectorat, plus que partout ailleurs, il est rare que les représentants de l’État suzerain, après un séjour prolongé au milieu de la race subjuguée, ne s’affranchissent pas des scrupules de l’honnêteté vulgaire. — (Félicien Pascal, L’assassinat de Morès ; un crime d’État, Imprimerie Hardy & Bernard, Paris, 1902, page 35)
  4. (Vieilli) Grande sévérité d’un auteur, d’un artiste dans la correction d’un ouvrage.
    • Il corrige, il retouche ses ouvrages avec beaucoup de scrupule.
  5. (Vieilli) (Rare) Reste de difficulté ; nuage qui reste dans l’esprit après l’éclaircissement d’une question ou d’une affaire.
  6. (Anciennes mesures) Petit poids de 24 grains [2]. Ses symboles sont s et .
  7. (Anciennes mesures) (Rare) Fort petite partie de la minute [2].

Nom commun

scrupule

  1. Scrupule.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SCRUPULE. n. m.
Ce qui suffit à troubler une conscience très sensible. Scrupule de conscience. Scrupule bien fondé, mal fondé. Avoir un scrupule, des scrupules. Faire naître des scrupules. Lever les scrupules de quelqu'un. Un homme sans scrupule. Il faut s'aguerrir contre les vains scrupules. Il désigne aussi une Grande exactitude à observer la règle, à remplir ses devoirs. Il est exact jusqu'au scrupule. Il se dit également d'une Grande délicatesse en matière de procédés, de mœurs. Je ne me fais pas scrupule de lui demander telle chose. Je ne m'en fais pas le moindre scrupule. Je me ferais scrupule de lui causer la plus légère peine. Il se dit encore de la Grande sévérité d'un auteur, d'un artiste dans la correction d'un ouvrage. Il corrige, il retouche ses ouvrages avec beaucoup de scrupule. Il désigne aussi un Reste de difficulté, un nuage qui reste dans l'esprit après l'éclaircissement d'une question, d'une affaire. Il est rare en ce sens.

Littré (1872-1877)

SCRUPULE (skru-pu-l') s. m.
  • 1Petit poids de vingt-quatre grains (proprement, petite pierre, prise primitivement pour peser).

    Chez les Romains, la 24e partie d'un tout.

  • 2 Terme d'astronomie. Une très petite partie de la minute.
  • 3 Fig. Ce qui embarrasse la conscience, comme une pierre embarrasse celui qui chemine. Pensez-vous que j'ignore, ou que je dissimule, Que vous n'auriez pas eu pour moi plus de scrupule [que vous m'auriez assassiné comme vous avez assassiné Pompée] ? Corneille, Pomp. III, 2. Jamais femme n'a eu plus de mépris pour les scrupules et pour les devoirs : Mme de Chevreuse ne connaissait que celui de plaire à son amant, Retz, Mém. t. I, liv. II, p. 301, dans POUGENS. La plupart des hommes ne font les grands maux que par les scrupules qu'ils ont des moindres, Retz, ib. liv. III, t. II, p. 310. La reine dit à Senneterre à propos de rien : Le coadjuteur n'est pas si hardi que je le croyais ; et le maréchal du Plessis me dit dans le même moment, à propos de rien aussi, que le scrupule était indigne d'un grand homme, Retz, ib. t. II, liv. III, p. 384. Vos scrupules font voir trop de délicatesse, La Fontaine, Fabl. VII, 1. Je puis vous dissiper ces craintes ridicules, Madame, et je sais l'art de lever les scrupules, Molière, Tart. IV, 5. Après avoir montré, dans toutes nos conversations précédentes, comment on a soulagé les scrupules qui troublaient les consciences, en faisant voir que ce qu'on croyait mauvais ne l'est pas, Pascal, Prov. X. Bon ! c'est bien à la cour que l'on a du scrupule ? On cherche à s'avancer…, Boursault, Ésope à la cour, IV, 2. Vous ne devez pas être en scrupule pour avoir touché les reliques, Bossuet, Lett. abb. 9. Et ne me pique point du scrupule insensé De bénir mon trépas quand ils [les sultans] l'ont prononcé, Racine, Bajaz. I, 1. La probité, d'accord, doit marcher la première ; Notre intérêt après, les scrupules derrière, Dufresny, Réconcil. norm. I, 11. Parmi tant de personnes qui font tous les jours des choix [d'état] téméraires, vous n'en voyez pas une seule qui s'avise même d'entrer en scrupule là-dessus, Massillon, Car. Vocat. 2e part. Et Tanguy du Châtel, quand tu fus offensé, T'a servi sans scrupule et n'a pas balancé, Voltaire, Adélaïde, IV, 5. Il [l'abbé Abeille] pensait, et avec très grande raison, que la scène peut être une école de vertu, et qu'à ce titre jamais un citoyen honnête ne doit avoir de scrupule d'y consacrer ses talents, D'Alembert, Éloges. G. Abeille. Je découvre que vous avez beaucoup plus de faiblesse que de scrupules, Genlis, Théât. d'éduc. Dangers du monde, II, 3. Les scrupules de la délicatesse ne pouvaient alarmer un homme qui en avait triomphé si souvent, Genlis, Vœux téméraires, t. I, p. 150, dans POUGENS. Scrupule est un terme métaphorique que la langue religieuse doit aux Romains, Havet, Rev. contemp. 15 août 1869, p. 407.

    Faire un scrupule de quelque chose à quelqu'un, lui en donner du scrupule. Je lui ai fait un scrupule de son oisiveté.

    Faire scrupule de quelque chose, ne pas vouloir le faire par scrupule de conscience. Oh ! oh ! dit-il [le loup], je me reproche Le sang de cette gent : voilà ses gardiens S'en repaissant eux et leurs chiens ; Et moi, loup, j'en ferai scrupule ! La Fontaine, Fabl. X, 6. Il y a tant de faux justes qui évitent avec soin les excès visibles auxquels le monde attache de la honte, mais qui ne font aucun scrupule des démarches et des recherches que le monde autorise, Massillon, Conf. Ambition des clercs, 3e réfl.

    Faire scrupule de quelque chose, signifie aussi ne pas vouloir faire quelque chose par délicatesse de procédé. Ne faites donc point scrupule de m'obliger, et vous obligerez un homme très reconnaissant, Guez de Balzac, liv. VII, lettr. 41. Je n'ai point fait de scrupule d'enrichir notre langue du pillage que j'ai pu faire chez lui [Lucain], Corneille, Pomp. Examen. Il [mon fils] me conte toutes ses folies ; je le gronde, et je fais scrupule de les écouter ; et pourtant je les écoute, Sévigné, 42. Je trouve que l'on ne fait pas grand scrupule de peser sur vous, Sévigné, 599.

    On dit dans le même sens : se faire scrupule, un scrupule de quelque chose.

    Avoir scrupule, faire scrupule, hésiter à. Le scrupule que j'ai toujours fait d'avoir des choses qui ne sont pas nécessaires, quand on n'a pas les nécessaires, Sévigné, 13 juin 1685. Si l'on avait le scrupule de ne vouloir point rire quand on ne le doit point, le plus sûr serait d'être toujours en inquiétude, Sévigné, 13 sept. 1677. Je me porte parfaitement bien ; je fais toujours quelque scrupule d'attaquer cette perfection par une médecine, Sévigné, 27 sept. 1684.

  • 4Grande exactitude à observer la règle, à remplir ses devoirs. Il est exact jusqu'au scrupule.
  • 5Grande sévérité d'un auteur, d'un artiste, dans la correction ou la composition d'un ouvrage. Il revoit ses ouvrages avec beaucoup de scrupule.
  • 6Reste de difficulté, de doute, de crainte. J'ai seulement à vous proposer un petit scrupule, Guez de Balzac, liv. V, lett. 18. Il m'est venu depuis un moment de petits scrupules sur le mariage, Molière, Mar. forcé, I, 5.

    Il se dit, en un sens analogue, des doutes que l'on conçoit sur le style, sur la composition d'un ouvrage. Ces beautés étaient de mise en ce temps-là… mais je ferais scrupule d'en étaler de pareilles à l'avenir sur notre théâtre, Corneille, Cid, Examen. Lorsque, dans la fougue et dans la chaleur de la composition, ils seraient travaillés de quelqu'un de ces importuns et fâcheux scrupules sur la langue…, Pellisson, Hist. de l'Acad. III.

HISTORIQUE

XVIe s. La seureté nous a apportée M. le prevost, sans nous laisser un seul scrupule de doubte de votre santé…, Marguerite de Navarre, Lett. XXXIV. Cette objection, pour ce qu'elle a quelque apparence et couleur de raison, pourroit faire quelque scrupule aux simples, Calvin, Instit. 657. Et nettement tiendra-on les pressoirs durant l'année, afin que le vin passant par là en sorte bon sans scrupule, De Serres, 219.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

SCRUPULE. - HIST. Ajoutez : XIIe s. La overte raisons desloiat lo scrupeilhon de ma pense [pensée], li Dialoge Gregoire lo pape, 1876, p. 159.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SCRUPULE, s. m. (Gram.) jugement incertain d’une action, en conséquence duquel nous craignons qu’elle ne soit mauvaise, & nous hésitons à la faire. Les gens à scrupule sont insupportables à eux-mêmes & aux autres ; ils se tourmentent sans cesse, & s’offensent de tout. Ce vice est la suite du peu de lumieres, du peu de sens, de la pusillanimité, de l’ignorance, & d’une fausse opinion de la religion & de Dieu.

Si l’on étoit plus éclairé, on verroit distinctement le parti qu’il y auroit à prendre ; si l’on avoit plus de courage, on ne balanceroit pas à agir ; si l’on avoit de Dieu l’idée d’un être miséricordieux & bienfaisant, on se reposeroit tranquillement sur le témoignage de sa conscience, fortement persuadé que cette voix de Dieu qui parle au-dedans de nous, ne peut jamais être en contradiction avec la même voix de Dieu, soit qu’elle se fasse entendre dans les livres saints, soit qu’elle s’adresse à nous par la bouche des prophêtes, des saints, des anges mêmes.

Il y a des scrupules de toute espece ; on n’en est pas seulement tourmenté en morale, il y en a dans les sciences & dans les arts. Un géometre scrupuleux s’impose la nécessité de démontrer des propositions dont l’évidence frappe tout homme qui entend les termes ; je ne sais à quoi servent ces démonstrations, dont chaque proposition prise séparément, n’est ni plus ni moins claire que l’énoncé du théorème ou du problême, & dont l’ensemble l’est moins, par la seule raison que pour être saisi, il suppose quelque contention d’esprit, que l’énoncé ne demande pas ?

Un écrivain scupuleux, modifie presque toutes ses propositions, il craint toujours de nier ou d’affirmer trop géneralement, & il écrit froidement ; il n’est jamais content, s’il n’a rencontré l’expression & le tour de phrase le plus propre à la chose qu’il énonce ; il ne se permet aucune inversion forte, aucune expression hardie ; il nivelle tout, & tout devient sous son niveau égal & plat.

Scrupule, s. m. (Hist. & Comm.) étoit le plus petit des poids dont se servoient les anciens. C’étoit chez les Romains la vingt quatrieme partie d’une once, ou la troisieme partie d’une dragme. Voyez Once, &c.

Scrupule est encore un poids qui contient la troisieme partie d’une dragme, ou qui pese 20 grains. Voyez Grain.

Chez les Orfevres le scrupule est de 34 grains. Voyez Poids.

Scrupule, en Chronologie. Le scrupule chaldéen est la partie d’une heure : les Hébreux l’appellent helakim. Les Juifs, les Arabes, & plusieurs autres peuples de l’orient en font un grand usage dans la supputation du tems.

Scrupules en Astronomie, Scrupules éclipsés, c’est la partie du diametre de la lune qui entre dans l’ombre ; pour exprimer cette partie, on se sert de la même mesure que l’on emploie à déterminer le diametre apparent de la lune. Voyez Doigt.

Scrupules de la demi-durée, c’est un arc de l’orbite de la lune, que le centre de cette planete décrit depuis le commencement de l’éclipse jusqu’à son milieu. Voyez Éclipse.

Scrupules d’immersion ou d’incidence, c’est un arc de l’orbite de la lune que son centre décrit depuis le commencement de l’éclipse jusqu’au tems où son centre tombe dans l’ombre. Voyez Immersion.

Scrupules d’émersion, est un arc de l’orbite de la lune, que son centre décrit depuis le premier instant de l’émersion du limbe de la lune jusqu’à la fin de l’éclipse. Voyez Emersion. Wolf & Chambers. (O)

Scrupule chaldaique, (Calend.) c’est la 1080e. partie d’une heure, dont les Juifs, les Arabes & autres peuples orientaux se servent dans le calcul de leur calendrier, & qu’ils appellent hélakim. Dix-huit de ces scrupules font une minute ordinaire. Ainsi il est aisé de changer les minutes en scrupules chaldaïques, & ceux-ci en minutes. On compte 240 de ces scrupules dans un quart d’heure. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « scrupule »

Provenç. scrupuli, scrupel ; catal. escrupol ; espagn. escrupulo ; ital. scrupolo ; du lat. scrupulus, scrupulum, 24e partie de l'once, au propre, petite pierre (de scrupus, rocher), et, figurément, embarras, difficulté. On a employé le verbe scrupuler, examiner avec scrupule.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin scrupulus qui signifie « petite pierre pointue » et au sens figuré « sentiment d'inquiétude, embarras, souci ».
Les légionnaires romains portaient des sandales. Lorsqu’une petite pierre entrait entre le cuir et la peau elle gênait la progression du soldat. D’où, aujourd’hui, ce sens du scrupule qui taraude l’esprit l’empêchant d’avancer Référence nécessaire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « scrupule »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
scrupule skrypyl

Citations contenant le mot « scrupule »

  • Avec trop de scrupules, on n'eût jamais rien détruit ni rien fait. Jules Tellier, La Chanson nouvelle
  • Le scrupule, une maladie comme la paresse. De Jules Renard / Journal
  • Les femmes ont permission d’être faibles, et elles se servent sans scrupule de ce privilège. De Madame de Sévigné
  • Je suis sans pitié, sans scrupule, sans compassion, sans indulgence, pas sans intelligence. De Quentin Tarantino / Kill Bill Volume 1 (2003)
  • La calomnie est comme la fausse monnaie : bien des gens qui ne voudraient pas l'avoir émise la font circuler sans scrupule. De Diane de Beausacq
  • La maladie du scrupule est un des fléaux de la vie spirituelle. André Billy, L'Approbaniste, Flammarion
  • Rien n'est si contraire à la simplicité que le scrupule. Il cache je ne sais quoi de double et de faux. François de Salignac de La Mothe-Fénelon, Correspondance, à Mme de Montberon, 26 décembre 1700
  • Les scrupules sont fils de l'orgueil le plus fin. saint François de Sales, Maximes, sentences et pensées
  • J'ai connu autrefois un pauvre homme qui, par scrupule, n'a jamais voulu coucher chez lui, disant que son nom était un nom à coucher dehors. De Erik Satie / Ecrits
  • Se regarder scrupuleusement soi-même, ne regarder que discrètement les autres. De Confucius
  • Les chapeaux, le deuil et les scrupules ne se portent plus. De Albert Willemetz
  • Les scrupules sont des obstacles que franchissent les bons coureurs. De Marguerite Crépon
  • Les scrupules ont été inventés par des gens qui n'en avaient pas. De Philippe Gourgues
  • Les scrupules sont contraires au désir et à l'existence. De Pierre Garçonnat / L’Orangerie de Meudon
  • Vos scrupules font voir trop de délicatesse. Jean de La Fontaine, Fables, les Animaux malades de la peste
  • Les scrupules et la grandeur ont été de tous temps incompatibles. Jean-François Paul de Gondi, cardinal de Retz, Mémoires
  • Nous ne sommes que les pions insignifiants d'un grand jeu de massacres que se livrent des politiciens et des industriels fous, sans scrupule, avides de pouvoir et d'argent... De Daniel Vranckx
  • Mais si l'on peut créer un profil sur une plateforme en quelques clics, se désinscrire relève du chemin de croix ! Marie a dû envoyer plusieurs demandes au service clientèle avant d'obtenir la fermeture de son compte. Quelques jours plus tard, elle a été relancée par e-mail : pour l'encourager à rejouer de l'argent, on lui a proposé de nouveaux bonus attractifs. « Ces sites n'ont aucun scrupule, fustige Armelle Achour, directrice de l'association SOS Joueurs. Tous les moyens sont bons pour attirer et fidéliser leur clientèle. » leparisien.fr, «Ces sites n’ont aucun scrupule» : comment les casinos en ligne contournent la loi - Le Parisien
  • Xavier Dupont de Ligonnès sans scrupule : cet argent dérobé à son père après sa mort Gala.fr, Xavier Dupont de Ligonnès sans scrupule : cet argent dérobé à son père après sa mort - Gala
  • La police de Montréal met en garde la population contre des individus sans scrupule qui aurait mis en place un stratagème pour frauder des clients de Desjardins, ciblant particulièrement des aînés de plus de 75 ans. TVA Nouvelles, Fraude: des individus sans scrupule s’en prennent à des aînés clients de Desjardins | TVA Nouvelles
  • Certains d’entre nous ont moins de scrupule que d’autres à parler dans le dos des gens. L’astrologie s’est intéressée à déterminer quels sont ces signes du zodiaque qui aime casser du sucre sur le dos de leurs proches. On vous dit tout !  Gossip Room, Ces signes du zodiaque qui n’ont aucun scrupule à parler derrière votre dos
  • Mangez du chocolat noir sans scrupule ! Selon une étude publiée dans le European Journal of Preventive Cardiology il maintiendrait les vaisseaux sanguins du cœur en bonne santé. « Le chocolat contient des nutriments sains pour le cœur tels que les flavonoïdes, les méthylxanthines, les polyphénols et l'acide stéarique, qui peuvent réduire l'inflammation et augmenter le bon cholestérol » a détaillé le Dr Chayakrit Krittanawong du Baylor College of Medicine à Houston (Texas) et auteur de l’étude. , Le chocolat est bon pour le coeur s'il est consommé avec modération
  • Tori Spelling a une fâcheuse tendance à dilapider l'argent. Pour renflouer les caisses, l'ancienne star de Beverly Hills n'a aucun scrupule. Non Stop People vous en dit plus. Non Stop People, Tori Spelling ruinée (BH90210) : sa nouvelle idée pour faire de l'argent | Non Stop People
  • Mon scrupule habituel avec l’expérience visuelle de Beyoncé s’applique à celui-ci: les personnes qui l’ont édité ne nous permettent pas de savourer un seul cliché pendant plus de quelques secondes. Il adhère aux anciennes idées de vidéoclips de chaos, d’incohérence et d’apparence. La stabilité faisait partie de l’excitation d’elle à Coachella. La scénographie a transpercé les caméras; le montage reporté au mouvement. Et si les chansons ici étaient mariées à des décors à part entière, en plus d’une exubérance kaléidoscopique? Cela, je suppose, ferait du projet une comédie musicale. Et ce n’est pas ce que cela veut être. Mais je suis gourmand. Quand je vois une poignée de danseurs et Beyoncé baigner dans une telle blancheur que toutes les autres couleurs viennent de la peau et des fleurs, je veux juste cinq minutes de ça. News 24, `` Black Is King '' de Beyoncé: discutons - News 24

Traductions du mot « scrupule »

Langue Traduction
Anglais scruple
Espagnol escrúpulo
Italien scrupolo
Allemand skrupel
Chinois 顾忌
Arabe خربش
Portugais escrúpulo
Russe скрупул
Japonais だらしない
Basque eskrupulurik
Corse scruple
Source : Google Translate API

Synonymes de « scrupule »

Source : synonymes de scrupule sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « scrupule »

Partager