La langue française

Saler

Sommaire

  • Définitions du mot saler
  • Étymologie de « saler »
  • Phonétique de « saler »
  • Citations contenant le mot « saler »
  • Images d'illustration du mot « saler »
  • Traductions du mot « saler »
  • Synonymes de « saler »
  • Antonymes de « saler »

Définitions du mot saler

Trésor de la Langue Française informatisé

SALER, verbe trans.

A. − Mettre du sel (dans, sur quelque chose).
1. ALIMENTATION
a) Assaisonner un aliment, un plat avec du sel. Saler un rôti, une sauce, une soupe. Assister à la destruction de tout ce qui faisait la distinction de ce jeune homme, − distingué entre tous, − le voir saler son poisson à la salière, prendre sa fourchette à pleines mains, manger comme un pauvre enfant, c'est trop (Goncourt, Journal, 1870, p. 556).
[P. méton.] Vieilli. Saler le pot. Mettre du sel dans le pot où cuit la viande. (Dict. xixes.).
Empl. abs. Il regardait Rosalie prendre de la farine, hacher du persil, saler, poivrer, d'un air profondément intéressé (Zola, Page amour, 1878, p. 864).Louise ne salait jamais assez; lui, il aurait vidé la salière dans un œuf à la coque (Pourrat, Gaspard, 1931, p. 140).
P. métaph. Peut-être ma crainte venait-elle des brimades dont c'était jadis l'usage de saler votre discours d'accueil (Cocteau, Poés. crit. II, 1960, p. 171).
b) Imprégner un aliment de sel ou de saumure, afin de le conserver. Saler du bœuf, du porc, des harengs. Nous prîmes plus de huit cent morues. J'ordonnai de saler, et de mettre en barriques l'excédant de notre consommation (Voy. La Pérouse, t. 3, 1797, p. 23).Un cochon de lait (...) donnait du lard, que l'on salait et fumait (Van der Meersch, Empreinte dieu, 1936, p. 26).
Empl. pronom. à valeur passive. Le saladero, ainsi que son nom l'indique, est l'endroit où se salent les viandes (Verne, Enf. cap. Grant, t. 1, 1868, p. 193).
AGRIC. Saler le foin. Répandre du sel sur le foin au moment de le rentrer au fenil, pour mieux le conserver et le rendre plus appétissant. Si l'on n'a pas eu la précaution de saler le foin mal récolté, il faudrait au moins avoir soin, avant de le donner aux animaux, de le secouer fortement à l'air (Ch. Durand, Industr. minér. Lorr., 1893, p. 32).
2. ÉQUIP. Répandre du sel (ou un autre produit) sur les chaussées pour faire fondre la neige ou le verglas et les rendre moins glissantes. Saler les routes, les chaussées. (Dict. xxes.).
3. MÉGISS. Saupoudrer de sel les peaux dont le tannage n'est pas immédiat, afin de les conserver dans de bonnes conditions. (Ds Lar. 19e, dict. xxes.).
B. − Fam. [Gén. avec un compl. désignant une partie du corps] Envoyer une décharge (de gros sel ou p. anal. de plomb) dans. Le père Coudreux se retourna vivement vers le chien, le menaça de son parapluie en disant au chasseur: − Crédié, Mosieu, je tue votre chien, s'il avance! − Si vous y touchez, mon brave homme, je vous salerai les jambes! (Balzac, Œuvres div., t. 2, 1830, p. 237).L'angoisse du monsieur qui, pour s'être fait saler les fesses, jadis, du coup de fusil d'un chasseur maladroit, ne saurait voir une arme chargée dans les mains de son prochain (Courteline, Linottes, 1912, VI, p. 94).
C. − Au fig., pop., fam. [P. réf. à l'action mordante, piquante du sel]
1. Saler qqc.Présenter une addition, une facture, une note dont le montant est excessif, exorbitant. Synon. assaisonner, corser.[P. méton.] Saler un client. Lui réclamer un prix trop élevé. Jamais, d'ailleurs, elle n'achetait aux vendeuses de sa connaissance; celles-là « salaient » trop leur monde (Zola, E. Rougon, 1876, p. 335).
2. Punir trop sévèrement par rapport à la faute commise. Se faire saler par le tribunal. J'aurais bien voulu lui donner une leçon avant que l'animal ne machinât dans sa cervelle d'homme de loi Dieu sait quelle manigance contre moi, et comme je pouvais être salé dans l'affaire, autant me payer d'avance (Cendrars, Main coupée, 1946, p. 135).
Prononc. et Orth.: [sale], (il) sale [sal]. Homon. et homogr. sale, salle. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1150 « assaisonner avec du sel » (Wace, Vie S. Nicolas, 1107 ds T.-L.); b) 1150 « imprégner de sel pour conserver » (Flore et Blancheflor, éd. J.-L. Leclanche, 1436: char salee); 2. a) α) 1174-77 « malmener, battre » (Renart, éd. M. Roques, VIIb, 6494); β) 1810 « critiquer, gronder vivement » (Geoffroy, Journ. des Débats, Lettres à Mmede Valory ds Larch. 1872, p. 220); γ) 1885 « punir sévèrement » (Zola, Germinal, p. 1338); b) α) 1588 [éd.] saler qqc. « vendre trop cher (quelque chose) » (P. de Saint-Julien de Balleure, Mél. hist., p. 635); β) 1819 saler qqn (Boiste); γ) 1866 saler une note (Delvau, p. 352). Du lat. *salare (d'où le roum. săra, l'ital. salare, le cat., l'esp. et le port. salar), issu par changement de conjug. du lat. salire « saler », dér. de sal « sel »; cf. le part. passé salatus « salé », v. FEW t. 11, p. 83b; dés. -er. Fréq. abs. littér.: 62.

Wiktionnaire

Verbe

saler \sa.le\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Cuisine) Assaisonner avec du sel.
    • Elle ne salait les mets qu’après la cuisson, bien qu’elle sût à quel point la fadeur lui en était désagréable. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 23)
    • (Absolument)Ce cuisinier sale trop.
  2. Mettre du sel sur des viandes crues, des poissons pour les préserver de la corruption et les conserver longtemps.
    • Les têtes sont salées et expédiées aux quatre coins de l'Empire pour y être exposées au-dessus des portes des villes et servir d’épouvantail pour ceux qui seraient tentés de se révolter contre l'autorité chérifienne. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 99)
    • Saler du bœuf, du porc, des harengs, des sardines.
  3. (Figuré) (Familier) Punir sévèrement, frapper d’une punition, d’une condamnation sévère.
    • Je l’ai salé de la belle manière.
    • Le tribunal l’a salé.
  4. (Cryptographie) Ajouter une donnée supplémentaire dans une fonction de hachage pour empêcher que deux informations identiques conduisent au même hash, permettant de décoder.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SALER. v. tr.
Assaisonner avec du sel. Saler une sauce. Cela est trop salé, n'est pas assez salé. Absolument, Ce cuisinier sale trop. Il signifie aussi Mettre du sel sur des viandes crues, des poissons pour les préserver de la corruption et les conserver longtemps. Saler du bœuf, du porc. Saler des harengs, des sardines.

SALER signifie, figurément et familièrement, Punir sévèrement, frapper d'une punition, d'une condamnation sévère. Je l'ai salé de la belle manière. Le tribunal l'a salé. Le participe passé

SALÉ s'emploie adjective ment. Viande salée. Bœuf salé. Hareng salé. Beurre salé. Il aime à manger salé. Cela est salé comme mer. Eaux salées, sources salées, Eaux, sources qui contiennent du sel. Pré-salé. Voyez ce mot à son rang alphabétique. Fig. et fam., Une raillerie, une épigramme salée, Où il y a du sel, qui est piquante, vive, offensante. Un propos salé, Un propos libre. Fig. et fam., Le prix en est salé, Il est trop cher.

SALÉ s'emploie aussi comme nom masculin et désigne de la Viande de porc salée. Ce salé est gâté. Des côtelettes de salé. Petit salé, Viande de porc nouvellement salée.

Littré (1872-1877)

SALER (sa-lé) v. a.
  • 1Assaisonner avec du sel. Saler une soupe. La cuisinière a trop salé ce ragoût.

    Absolument. Il ne faut pas trop saler.

    Saler le pot, mettre du sel dans le pot où cuit la viande. Je ne sais ce que c'est qu'un reproche qu'on fait à nos petits Etats [du pays de Gex], d'avoir traité de couronne à couronne avec la république de Berne pour saler notre pot, Voltaire, Lett. Dupont, 23 févr. 1776.

  • 2Mettre du sel sur les viandes crues, les poissons crus, pour les conserver. La pêche du hareng et l'art de le saler ne paraissent pas un objet bien important dans l'histoire du monde ; c'est cependant ce qui a fait d'un pays méprisé et stérile [la Hollande] une puissance respectable, Voltaire, Mœurs, 164.

    Fig. Tuez, il est bon à saler, se dit d'une affaire qu'il est temps de faire.

    Fig. Mettre en réserve une chose, pour l'exécuter plus tard, pour la retrouver. J'ai d'autres affaires… il faut donc saler toutes ces propositions [de voyage], Sévigné, 7 août 1675.

  • 3 Fig. et populairement. Faire payer trop cher. On l'a salé dans ce magasin.

    Ce marchand sale bien ce qu'il vend, il vend sa marchandise très cher.

HISTORIQUE

XIIIe s. Aïde, Dieu, fait-ele, qui feïs mer salée, Berte, XLVI. Que toutes chars qu'il vendront soient cuites, salées et appareilliées souffisamment…, Liv. des mét. 177. Se tranchanz esperons n'avez, Et bon cheval por tost aler, Cil vilain vos vodront saler, Ren. 8660.

XVIe s. Ils salerent si bien sa noblesse [ils la lui firent payer si cher], qu'elle n'avoit garde de sentir puant, Saint-Julien, Mesl. hist. p. 635, dans LACURNE.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

SALER. Ajoutez :
4 En termes de mineur américain, saler son trou, y répandre des fragments de minerai, pour faire croire à la richesse du lieu. Vers 1849, l'usage de saler son trou n'était pas rare dans les régions minières, Journ. offic. 31 déc. 1872, p. 8166, 2e col.

HISTORIQUE

Ajoutez : XIIe s. Salatins vint armés sor liart Blancemaille, Un ceval sejorné… Ainc ne gosta d'avaine, lait boit et car [chair] c'on sale, li Romans d'Alixandre, p. 111.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SALER, v. act. (Gram.) c’est mêler du sel à quelque chose. On sale le pain, la viande, le beurre, le poisson.

Saler les cuirs, (Tannerie.) c’est les saupoudrer de sel marin & d’alun, ou de natrum, après qu’ils ont été abattus ou levés de dessus les animaux, pour empêcher qu’ils ne se corrompent, jusqu’à ce qu’on les porte chez les Tanneurs. Savary. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « saler »

Provenç. et espagn. salar ; portug. salgar ; ital. salare ; du lat. salire, saler, de sal, sel.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Avec changement de conjugaison, du latin sallire (« saler »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « saler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
saler sale

Citations contenant le mot « saler »

  • Couper les avocats en deux, enlever les noyaux puis retirer la chair en gardant les coques. Couper la chair en petits dés avec la tomate, une échalote crue et les fines herbes. Arroser de vinaigrette, saler, poivrer et réserver. Le Telegramme, L’œuf : un classique revisité - Recettes - Le Télégramme
  • Autre joyau, dominant la vallée de la Doire, voici Tournemire. Le village est modeste, mais de toute beauté. On emprunte en douceur la rue unique, rythmée par d’adorables placettes. Observez les épais toits de lauzes qui ploient sous les siècles passés. Entre deux maisons médiévales apparaissent ici et là quelques potagers suspendus. Le silence est total… Enfin presque. Entendez-vous le son clair des cloches des salers qui remontent de la vallée?? Leur robe acajou émaille les verts pâturages. www.lamontagne.fr, Les escapades secrètes du Routard : à la découverte du pays de Salers - Salers (15140)
  • Un litre de sueur contient 3 à 4 g de sel. Il faut donc compenser cette perte. De plus, boire beaucoup d'eau sans augmenter sa consommation de sel réduit peu à peu la sensation de soif même si le corps est déshydraté. C'est un détail que beaucoup de gens ignorent mais qui a son importance. En l'absence de troubles rénaux ou cardiaques, il est donc souhaitable quand on boit plus d'eau de saler un peu ses plats (une pincée par plat) et de manger une portion de fromage à chaque repas. leparisien.fr, Fortes chaleurs : mieux vaut boire beaucoup d’eau et manger (un peu) salé - Le Parisien
  • Mélanger de l'huile d'olive, du vinaigre balsamique noir, du paprika, des herbes de Provence et une gousse d’ail hachée, saler et poivrer. , Barbecue : cette astuce de chef permet de réaliser des viandes encore plus tendres et savoureuses
  • Recette : Coupez la patate douce en deux. Pour une cuisson expresse, humidifiez les deux parties et déposez là dans un plat avec un fond d'eau. Puis, passez les au micro-onde, deux fois 3 minutes. Pour une cuisson plus longue, percez la peau avec une fourchette et enfournez-la (coupée en deux) durant 40 minutes à 180 degrés. Ne surtout pas saler ou poivrer. Vous pouvez néanmoins ajouter une cuillère à café d'huile de coco (les matières grasses accélèrent l'absorption du bêta-carotène) / Ajoutez tous les ingrédients dans un mixeur, en augmentant la vitesse progressivement / Servez dans un grand verre, et dégustez très frais ! Grazia.fr, Sun Tan Juice : la recette de la boisson auto-bronzante naturelle qui va booster votre bonne mine cet été - Grazia
  • Éplucher les oignons, les émincer finement et les mettre dans une grosse casserole avec l’huile d’olive, les gousses d’ail et le bouquet garni, saler et poivrer, couvrir et laisser cuire à feu doux pendant 45 minutes. Retirer l’ail en fin de cuisson.   Franceinfo, À la carte, portraits de chefs. La pissaladière de Julia Sedefdjian
  • Si le PSG repart avec le trophée, il faut dire que la prestation des hommes de Thomas Tuchel ne rassure pas avant le choc contre l’Atalanta. Déjà contre Saint-Etienne, le Paris Saint-Germain avait eu du mal à saler l’addition contre des Verts en infériorité numérique. Le fait d'avoir été poussé jusqu’aux tirs au but par les Lyonnais n’est pas rassurant. Surtout que comme contre Lyon, Paris devrait à nouveau être privé de Kylian Mbappé face à l’Atalanta. Comme il y a une semaine, le champion de France a de nouveau fini le match avec des blessés. Layvin Kurzawa, Thiago Silva et Mauro Icardi sont sortis sur blessure. Reste à savoir s’ils seront aptes pour la Ligue des Champions. , PSG : CDL, Paris s’offre le titre dans la douleur face à l’OL

Images d'illustration du mot « saler »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « saler »

Langue Traduction
Anglais salt
Espagnol sal
Italien sale
Allemand salz-
Chinois
Arabe ملح
Portugais sal
Russe поваренная соль
Japonais
Basque gatza
Corse u sali
Source : Google Translate API

Synonymes de « saler »

Source : synonymes de saler sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « saler »

Partager