Saboter : définition de saboter


Saboter : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SABOTER, verbe

A. − Empl. intrans., vieilli
1. Faire du bruit avec des sabots.
a) [Corresp. à sabot A] Aux récréations, personne ne sortait. Et l'on entendait mon père, M. Seurel, crier à chaque minute, dans la classe : − Ne sabotez donc pas comme ça, les gamins! (Alain-Fournier, Meaulnes, 1913, p. 17).C'est la Sibeud, notre jardinière. Toujours pressée, elle sabote en galopant (Genevoix, Mains vides, 1928, p. 101).
b) [Corresp. à sabot B] J'ouvrais ma porte, pour voir le petit cheval nain grimper l'escalier (...). L'âne blanc le suivait, sabotant sec (Colette, Music-hall, 1913, p. 89).
2. Faire des sabots (d'apr. Lar. 20e, Lar. encyclop.). La saboterie a pris plus d'extension depuis quelque temps, par suite de l'emploi des machines à saboter qui fabriquent plus vite et mieux que les ouvriers ordinaires (Nanquette, Exploit. débit et estim. des bois, Nancy, 1868, p. 100 ds Littré Suppl. 1877).
3. [Corresp. à sabot D] Jouer au sabot. Des enfants qui sabotent dans une cour (Ac.1878).
B. − Empl. trans.
1. Faire vite et mal un travail, une tâche. Synon. bâcler (fam.), gâter, gâcher.Il n'y a plus de bons ouvriers, tous sabotent la besogne (...). Et ce qu'il y a de coulage, dans une maison comme la nôtre! (Zola, Travail, t. 1, 1901, p. 23).Ce qui manque le plus à nos contemporains, c'est, il me semble, l'amour de leur profession. Ils n'accomplissent leur tâche qu'avec répugnance. Ils la sabotent volontiers (Rodin, Art, 1911, p. 296).
En partic. Détériorer, détruire de manière clandestine le plus souvent, du matériel, de l'outillage, des installations civiles ou militaires. Dès qu'ils eurent trouvé le camion, Sembrano leva le capot: l'arrivée d'essence était démolie. Les camions avaient été systématiquement sabotés pour que les fascistes ne pussent les employer (Malraux, Espoir, 1937, p. 798).
P. anal. Compromettre, désorganiser volontairement un projet, une entreprise. Les membres des milices fascistes (...) apprennent à porter l'uniforme, à saluer, à défiler, à manier des armes, à se battre: on leur apprend comment saboter une réunion ou lutter contre des saboteurs adverses (Traité sociol., 1968, p. 31).
2. TECHNOLOGIE
a) Pratiquer le sabotage des traverses de chemin de fer. L'inclinaison du rail sur la verticale est en général obtenu en sabotant la traverse à l'emplacement du patin (Bricka, Cours ch. de fer, t. 1, 1894, p. 301).
b) Garnir un pieu, une poutre, un poteau d'un sabot (d'apr. Jossier 1881).
Prononc. et Orth.: [sabɔte], (il) sabote [-bɔt]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1564 « jouer au sabot » (Thierry); 2. 1690 « faire du bruit avec ses sabots » (Fur.); 3. a) α) 1808 « bâcler » (Hautel t. 2); β) 1842 trans. saboter de l'ouvrage (Ac. Compl.); b) α) 1897 « agir de façon à provoquer l'échec d'une entreprise, d'un processus » (E. Pouget, Le Père Peinard, 19 sept., éd. Galilée, 1976, p. 55); β) 1907 « détruire, détériorer volontairement un outillage industriel, commercial, etc. » (Lar. pour tous); 4. a) 1832 « fouler (le drap) » (Raymond); b) 1842 saboter un pieu (Ac. Compl.); c) 1875 « pratiquer le sabotage des traverses de chemin de fer » (Lar. 19e). Dér. de sabot*; dés. -er. Au sens 3, peut-être de l'anc. sens de « secouer, heurter » (déb. xives., Ovide moralisé, éd. A. de Boer, XV, 1360: caboter; aussi sabotar, au xiies., en prov., v. Levy (E.) Prov.); d'où celui de « tourmenter, maltraiter » (1640, Oudin Curiositez: sabotter). V. FEW t. 15, 2, p. 44a-b et Bl.-W.1-5. Fréq. abs. littér.: 35.
DÉR.
Saboteur, -euse, subst.a) Subst. masc., technol. Ouvrier qui effectue le sabotage des traverses de chemin de fer. Tandis qu'un saboteur habile n'en enlève [du bois de la traverse] que juste ce qui est nécessaire (Bricka, Cours ch. de fer, t. 1, 1894, p. 338).b) [Corresp. à supra B] Rare au fém. Personne qui sabote, qui pratique le sabotage. Ce qui nous manque dans l'industrie de la voiture de place, et d'ailleurs dans toute l'industrie, c'est une audace à la Morgan, une invention de cette taille, qui, bouleversant les rapports économiques de notre temps, déconcerte pour une longue période les machinations des saboteurs de l'industrie (Aragon, Beaux quart., 1936, p. 196).En partic. Auteur d'un sabotage. Tenez, écoutez ce décret: « Tout contre-révolutionnaire pris les armes à la main, tout saboteur sera immédiatement fusillé (...) » (Camus, Révolte Asturies, 1936, II, 1, p. 412).Au fig. Le libertaire qui veut la liberté en soi, indépendamment de moyens qui la rendraient possible, est le saboteur de la liberté, comme le vériste qui dit la vérité à tout prix et tout de suite, absolument, purement et simplement, dût le genre humain en crever, est le saboteur de la vérité! (Jankél., Je-ne-sais-quoi, 1957, p. 215). [sabɔtœ:ʀ], fém. [-ø:z]. Le subst. masc. ds Ac. dep. 1694. 1resattest. a) 1694 « enfant qui joue au sabot » (Ac.), b) 1800 « personne qui fait des sabots » (Boiste), c) α) 1808 « personne qui sabote un travail » (Hautel t. 2), β) 1936 « auteur d'un sabotage » (Camus, loc. cit.); de saboter, suff. -eur2*. Fréq. abs. littér.: 12.

Saboter : définition du Wiktionnaire

Verbe

saboter \sa.bɔ.te\ transitif ou intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Faire des sabots.
    • La saboterie a pris plus d’extension depuis quelque temps, par suite de l’emploi des machines à saboter qui fabriquent plus vite et mieux que les ouvriers ordinaires. — (Exploit. débit et estim. des bois, Nancy, 1868)
  2. Faire du bruit avec ses sabots.
    • Aux récréations, personne ne sortait. Et l’on entendait mon père, M. Seurel, crier à chaque minute, dans la classe : − Ne sabotez donc pas comme ça, les gamins ! — (Alain-Fournier, Le Grand Meaulnes, 1913)
    • J’ouvrais ma porte, pour voir le petit cheval nain grimper l’escalier (…). L’âne blanc le suivait, sabotant sec. — (Colette, Music-hall, 1913)
    • Il coiffait sa grosse casquette à oreilles de velours, mettait un second paletot brun, fourrait ses mains dans ses poches et sortait en sabotant et en chantonnant, très faux, dès sonneries de trompette, car il avait fait son temps dans les chasseurs d’Afrique à Constantine, à peu près dans les temps des aventures de Tartarin de Tarascon. — (Henri Vincenot, La Billebaude, 1978, p. 107-108)
  3. Jouer au sabot, une sorte de toupie, faire tourner.
    • Avez-vous le diable au corps, monsieur Falconet, de me faire saboter comme un pot, et d’enfourner dans un courant d’études ma tête que d’autres appellent ? — (Denis Diderot, Lettre à Falconet, janvier 1766)
  4. Placer un sabot, munir d’un sabot.
    • Saboter un pieu.
    1. (Technique) (Chemin de fer) Percer la traverse pour y préparer le logement du patin du rail.
      • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  5. Faire vite et mal, bâcler, gâter, gâcher.
    • Saboter de l’ouvrage.
  6. Détériorer, mettre hors d’usage volontairement et le plus souvent clandestinement, du matériel, des machines, des installations militaires ou civiles, etc.
    • Saboter les freins d’une voiture.
    • Dès qu'ils eurent trouvé le camion, Sembrano leva le capot : l’arrivée d'essence était démolie. Les camions avaient été systématiquement sabotés pour que les fascistes ne pussent les employer. — (André Malraux, L’Espoir, 1937)
    1. Désorganiser, compromettre le succès d’un projet, d’une entreprise.
      • Au moment de l’alerte de l’année dernière, provoquée par ce qu’on a appelé « le coup d’Agadir » et par les négociations laborieuses qui ont suivi, une véritable conspiration s’est formée dans l’armée en vue d’en « saboter » la mobilisation, si elle venait à être ordonnée. — (Chronique de la quinzaine, 14 décembre 1912)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Saboter : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SABOTER. v. tr.
Mal faire exprès l'ouvrage dont on est chargé ou Arrêter, troubler le fonctionnement d'un mécanisme, soit en détériorant une pièce, soit par une fausse manœuvre intentionnelle. Il est familier.

Saboter : définition du Littré (1872-1877)

SABOTER (sa-bo-té) v. n.
  • 1 Familièrement. Faire du bruit avec ses sabots.
  • 2 V. a. Fouler les draps avec des sabots.
  • 3 Terme de construction. Saboter un pieu, placer un sabot à son extrémité.
  • 4 Populairement. Faire vite et mal. Saboter de l'ouvrage.
  • 5Jouer au sabot.

    Fig. Avez-vous le diable au corps, monsieur Falconet, de me faire saboter comme un pot, et d'enfourner dans un courant d'études ma tête que d'autres appellent ? Diderot, Lett. à Falconet, janv. 1766.

    Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

HISTORIQUE

XVe s. Prent son cheval dont j'ai fait mention… Monta dessus et piqua de sa botte ; Tant piqué l'a qu'à peine se sabote [se secoue], Fait feu, p. 103, dans RAYNOUARD, Lexique.

XVIe s. Saboter une personne, la tourmenter, Oudin, Dict.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

SABOTER. Ajoutez :
6Faire des sabots. La saboterie a pris plus d'extension depuis quelque temps, par suite de l'emploi des machines à saboter qui fabriquent plus vite et mieux que les ouvriers ordinaires, Nanquette, Exploit. débit et estim. des bois, Nancy, 1868, p. 100.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « saboter »

Étymologie de saboter - Littré

Sabot ; picard, chaboter, faire du bruit avec des sabots ; provenç. sabotar, secouer, agiter.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de saboter - Wiktionnaire

(XVIe siècle) Dénominal de sabot[1] avec le suffixe -er. Apparenté[2] au provençal sabotar « agiter » ; le sens de la première attestation, jouer au sabot, à la toupie signifie proprement « faire tourner » encore en usage au XVIIIe siècle.
(1564)[1] Apparait avec le sens de « jouer au sabot » ; (1690)[1] « faire du bruit avec ses sabots » ; (1766) « faire tourner [la tête] » comme un sabot, une toupie ; (1808)[1] « bâcler, faire en un tournemain » ; (1842) « mettre un sabot à un pieu » ; (1875)[1] « mettre un sabot au patin du rail » ; (1897)[1] « provoquer l'échec, faire patiner[3] » ; (1907)[1] « détruire clandestinement ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « saboter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
saboter sabɔte play_arrow

Conjugaison du verbe « saboter »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe saboter

Citations contenant le mot « saboter »

  • Désormais, Francia vit sous escorte, loin de sa région d'origine. Mais elle ne laisse pas la peur effacer son sourire, ni saboter son engagement pour l'environnement dans un pays qui reste violent, malgré l'accord de paix signé en 2016 avec l'ex-guérilla des Farc. Geo.fr, Colombie: Francia Marquez, menacée pour défendre l'eau contre les mines - Geo.fr
  • Carrefour, le 8 juillet 2020. Plusieurs individus ont tenté de saboter, le lundi 6 juillet 2020, le chantier en phase de finition du centre culturel Emmanuel (Manno) Charlemagne dans le quartier de Thor, à Carrefour. Un espace moderne doté d’une bibliothèque, de salle de conférence, d’un auditorium multifonctions et d’un média-tech. Un acte dénoncé par des riverains. Vant Bèf Info, Vant Bèf Info Carrefour / Infrastructures : Tentative de sabotage du chantier du Centre culturel Emmanuel (Manno) Charlemagne -
  • La mère de Colt semble faire de son mieux pour saboter la nouvelle relation de son fils dans un aperçu de dimanche Fiancé de 90 jours: heureux pour toujours?, exclusif à E! Nouvelles. News 24, Debbie, Vanessa et Cats se rencontrent entre Colt et Jess dans 90 Day Fiancé: Clip Happily Ever After - News 24
  • Les organisations sportives professionnelles ont été invitées à renforcer leur cybersécurité après qu’il a été révélé que des pirates informatiques avaient tenté de saboter un accord de transfert de Premier League. Urban Fusions, La cybersécurité menacée après que des pirates aient tenté de saboter l'accord de transfert de la Premier League | Football | Sports
  • Ainsi sans autre forme de procès, Dame Mbodj conclut que « le ministre de l’Education nationale, le gouvernement du Sénégal, sont en train de jouer avec l’avenir du pays. Ils ont sacrifié cette génération », mais poursuit-il, « en le faisant, avec les conséquences que cela va avoir sur le développement économique et social du pays, ils sont en train de saboter tout simplement tout ce qui a été fait au Sénégal depuis plusieurs décennies. Je considère que la meilleure solution aujourd’hui qu’on devait faire, ce n’est pas fait passer de classe ces élèves, mais de rattraper le temps qu’on a perdu ».  Par ailleurs, le Secrétaire général du Cusems Authentique n’a pas manqué l’occasion de pointer du doigt « le dispositif mis en place, appelé « Apprendre à la maison » qui est basé essentiellement sur l’enseignement à distance avec l’internet et tous les autres outils que cela doit inclure ». Pour lui, « le Sénégal n’a pas encore atteint ce niveau de développement. Donc les élèves n’ont pas étudié». Raison pour laquelle, il a affirmé : « aujourd’hui, l’option du gouvernement, c’est de saboter l’école. C’est de laisser ces élèves passer en classe supérieure alors qu’ils n’ont pas le niveau. Ils ont donc décidé d’assener un coup de grâce à notre système éducatif » déclare-t-il. SenePlus, «AUJOURD’HUI, L’OPTION DU GOUVERNEMENT, C’EST DE SABOTER L’ECOLE» | SenePlus
  • Les députés de trois blocs parlementaires, démocrate, Tahya Tounes, et Al Islah, ont averti, ce mardi, dans un communiqué commun qu’il y a des tentatives de saboter la séance plénière prévue, ce jeudi, pour discuter le retrait de confiance de Rached Ghannouchi. Ils ont condamné les pressions exercées pour convaincre certains députés de retirer leur signature sur la motion de censure, ou de voter contre, lors de la plénière. Ils ont, par ailleurs attiré l’atention dur l’intention de certaines parties de saboter la séance et d’empêcher son déroulement, en adoptant leur éternelle politique de chahut et de chaos, jusqu’à la levée de la séance. Tunisie Numerique, Tunisie – Des tentatives de saboter la plénière de retrait de confiance de Ghannouchi

Traductions du mot « saboter »

Langue Traduction
Corse sabotaghju
Basque sabotaje
Japonais サボタージュ
Russe саботаж
Portugais sabotar
Arabe تخريب
Chinois 破坏
Allemand sabotage
Italien sabotaggio
Espagnol sabotaje
Anglais sabotage
Source : Google Translate API

Synonymes de « saboter »

Source : synonymes de saboter sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires