La langue française

Rentré, rentrée

Définitions du mot « rentré, rentrée »

Trésor de la Langue Française informatisé

RENTRÉ, -ÉE, part. passé, adj. et subst. masc.

I. − Part. passé de rentrer*.
II. − Adjectif
A. − [En parlant d'une partie du corps]
1. Enfoncé dans la masse du corps. Il se laisse glisser plus bas, et pendant un moment, le cou rentré dans les épaules, ses ailes fauves étendues, il plane (Bosco, Mas Théot., 1945, p. 331).
2. Tourné vers l'intérieur. Son front busqué, sa bouche rentrée, que la jeunesse décorait jadis de teintes fines, changeaient alors son air, naturellement dédaigneux, en un air rechigné (Balzac, Cous. Pons., 1847, p. 32).
3. Creusé. Une plaque grise de barbe feutre sa joue rentrée (Barbusse, Feu, 1916, p. 86).Empl. subst. La blondeur des poils, le rentré des joues, le modelé des hanches (Queneau, Pierrot, 1942, p. 76).
B. − [En parlant de la voix, du ton, du comportement] Contenu. Évidemment, approuve Porchon. Il a prononcé ce seul mot d'une voix rentrée, sans timbre (Genevoix, Nuits de guerre, 1917, p. 30).Les paroles montaient à ses lèvres, et elle les murmurait d'une voix ardente et rentrée qui l'épuisait comme des cris (Chardonne, Épithal., 1921, p. 112).
C. − [En parlant d'un sentiment] Qu'on n'extériorise pas. La haine, la joie, la tromperie, la colère qui nous ont été données pour paraître à la surface, sont des passions d'autant plus dangereuses qu'elles sont rentrées (Champfl., Bourgeois Molinch., 1855, p. 152).C'est bien plutôt au mode de travail auquel votre administration, votre régie (...) m'ont contraint, que je fais allusion, aux amertumes et aux colères rentrées que j'ai éprouvées patiemment (Vilar, Tradition théâtr., 1963, p. 109).
III. − Susbst. masc.
A. − COUT. Bord du tissu replié vers l'intérieur. Ce point [de chausson] offre le grand avantage de supprimer le double rentré des ourlets (Dreyfus, Manuel apiéceur, av. 1953, p. 9).
B. − JEUX DE CARTES. Cartes qui rentrent (à un joueur, à quelqu'un qui tire les cartes). Ce rentré de piques annonce entre vous des difficultés (Morand, Eur. gal., 1925, p. 8).
Prononc.: [ʀ ɑ ̃tʀe]. Fréq. abs. littér.: 3 178. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 4 654, b) 4 628; xxes.: a) 4 679, b) 4 250.

Wiktionnaire

Adjectif

rentré \ʁɑ̃.tʁe\

  1. Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
    • Dartre rentrée.
    • Rougeole rentrée.
  2. (Par analogie) Que l’on a refoulé en soi-même.
    • Il éprouvait une colère rentrée.

Forme de verbe

rentré \ʁɑ̃.tʁe\

  1. Participe passé masculin singulier de rentrer.
    • Il n’est rentré rue de Courty qu’à 8 h du soir, je m’y couchais pour me décarapater mardi à 8h1/2 de façon à pouvoir rentrer dîner et coucher. — (site https://www.livre-rare-book.com/search/current.seam?quicksearch=journal+de+la+jeunesse&sorting=RELEVANCE&syndicateId=9823850&ageFilter=ALL&country=FR&topic=101132417&l=en&actionMethod=search%2Fcurrent.xhtml%3AsearchEngine.quicksearch)

Nom commun

rentrée \ʁɑ̃.tʁe\ féminin

  1. Action de rentrer.
    • Faire la rentrée des foins, des betteraves.
    • La rentrée à bord se fit sans encombre, mais donna lieu à nombre d'acrobaties. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Et cela durait jusqu’aux rentrées du soir ; jusqu’au soir il regardait, écoutait, l’air lui parlait, les nuages passaient au-dessus de sa tête ; il était seul, il était heureux. — (Alphonse de Châteaubriant, Monsieur des Lourdines, chap.1, 1910)
  2. (Éducation) (Administration) Recommencement après une vacation, après les vacances.
    • Le Maire rappelle au conseil municipal que l'accueil périscolaire aura lieu à la rentrée de septembre 2008-2009 dans la salle de réunions et le petit local attenant. — (Le Chesne, Conseil municipal du 27 juin 2008)
    • Cette appétence et ses excellents résultats lui ouvrent la porte des classes préparatoires scientifiques – maths sup à la rentrée 1942, maths spé à la rentrée 1943 – dans le prestigieux lycée Louis-le-Grand. — (Mathias Bernard, Valéry Giscard d'Estaing: Les ambitions déçues, Éditions Armand Colin, 2014, chap. 3)
  3. Réapparition après une absence un peu longue.
    • Cet acteur a fait sa rentrée dans tel rôle.
    1. (En particulier) (Sports hippiques) Course de rentrée.
      • Verdi de Tillard (7) me paraît bien à l'entraînement. Je n'ai pas trop d'engagements autres que celui-là pour effectuer une rentrée. Il restera ferré. Il aura davantage d'ambitions début décembre à Vincennes. En attendant, il faut le regarder courir. — (Interview de Loïc Bernard Martin, Nantes, 7/11/2018, genybet.fr)
  4. (Chasse) Retour des animaux dans le bois au point du jour, après qu’ils ont été faire leur nuit en plaine.
    • Attendre le cerf, le sanglier à la rentrée.
  5. (Finance) Perception d’un revenu, recouvrement d’une somme, encaissement.
    • Je comptais sur la rentrée de mes fonds, mais personne ne m’a payé.
    • La rentrée des impôts, des contributions.
  6. (Cartes à jouer) Désigne, à certains jeux, les cartes que l’on prend dans le talon, à la place de celles qu’on a écartées.
    • Il a eu une heureuse rentrée.
  7. (Marine) Quantité dont tendent à se rapprocher, par en haut, les deux cornes (d'artimon) d'un couple (une paire de haubans) qui, s'il était sans rentrée, affecterait la forme d'un U.

Forme de verbe

rentrée \ʁɑ̃.tʁe\

  1. Participe passé féminin singulier de rentrer.

Nom commun

rentrée \ʁɑ̃.tʁe\ féminin

  1. Action de rentrer.
    • Faire la rentrée des foins, des betteraves.
    • La rentrée à bord se fit sans encombre, mais donna lieu à nombre d'acrobaties. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Et cela durait jusqu’aux rentrées du soir ; jusqu’au soir il regardait, écoutait, l’air lui parlait, les nuages passaient au-dessus de sa tête ; il était seul, il était heureux. — (Alphonse de Châteaubriant, Monsieur des Lourdines, chap.1, 1910)
  2. (Éducation) (Administration) Recommencement après une vacation, après les vacances.
    • Le Maire rappelle au conseil municipal que l'accueil périscolaire aura lieu à la rentrée de septembre 2008-2009 dans la salle de réunions et le petit local attenant. — (Le Chesne, Conseil municipal du 27 juin 2008)
    • Cette appétence et ses excellents résultats lui ouvrent la porte des classes préparatoires scientifiques – maths sup à la rentrée 1942, maths spé à la rentrée 1943 – dans le prestigieux lycée Louis-le-Grand. — (Mathias Bernard, Valéry Giscard d'Estaing: Les ambitions déçues, Éditions Armand Colin, 2014, chap. 3)
  3. Réapparition après une absence un peu longue.
    • Cet acteur a fait sa rentrée dans tel rôle.
    1. (En particulier) (Sports hippiques) Course de rentrée.
      • Verdi de Tillard (7) me paraît bien à l'entraînement. Je n'ai pas trop d'engagements autres que celui-là pour effectuer une rentrée. Il restera ferré. Il aura davantage d'ambitions début décembre à Vincennes. En attendant, il faut le regarder courir. — (Interview de Loïc Bernard Martin, Nantes, 7/11/2018, genybet.fr)
  4. (Chasse) Retour des animaux dans le bois au point du jour, après qu’ils ont été faire leur nuit en plaine.
    • Attendre le cerf, le sanglier à la rentrée.
  5. (Finance) Perception d’un revenu, recouvrement d’une somme, encaissement.
    • Je comptais sur la rentrée de mes fonds, mais personne ne m’a payé.
    • La rentrée des impôts, des contributions.
  6. (Cartes à jouer) Désigne, à certains jeux, les cartes que l’on prend dans le talon, à la place de celles qu’on a écartées.
    • Il a eu une heureuse rentrée.
  7. (Marine) Quantité dont tendent à se rapprocher, par en haut, les deux cornes (d'artimon) d'un couple (une paire de haubans) qui, s'il était sans rentrée, affecterait la forme d'un U.

Forme de verbe

rentrée \ʁɑ̃.tʁe\

  1. Participe passé féminin singulier de rentrer.

Nom commun

rentrée \ʁɑ̃.tʁe\ féminin

  1. Action de rentrer.
    • Faire la rentrée des foins, des betteraves.
    • La rentrée à bord se fit sans encombre, mais donna lieu à nombre d'acrobaties. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Et cela durait jusqu’aux rentrées du soir ; jusqu’au soir il regardait, écoutait, l’air lui parlait, les nuages passaient au-dessus de sa tête ; il était seul, il était heureux. — (Alphonse de Châteaubriant, Monsieur des Lourdines, chap.1, 1910)
  2. (Éducation) (Administration) Recommencement après une vacation, après les vacances.
    • Le Maire rappelle au conseil municipal que l'accueil périscolaire aura lieu à la rentrée de septembre 2008-2009 dans la salle de réunions et le petit local attenant. — (Le Chesne, Conseil municipal du 27 juin 2008)
    • Cette appétence et ses excellents résultats lui ouvrent la porte des classes préparatoires scientifiques – maths sup à la rentrée 1942, maths spé à la rentrée 1943 – dans le prestigieux lycée Louis-le-Grand. — (Mathias Bernard, Valéry Giscard d'Estaing: Les ambitions déçues, Éditions Armand Colin, 2014, chap. 3)
  3. Réapparition après une absence un peu longue.
    • Cet acteur a fait sa rentrée dans tel rôle.
    1. (En particulier) (Sports hippiques) Course de rentrée.
      • Verdi de Tillard (7) me paraît bien à l'entraînement. Je n'ai pas trop d'engagements autres que celui-là pour effectuer une rentrée. Il restera ferré. Il aura davantage d'ambitions début décembre à Vincennes. En attendant, il faut le regarder courir. — (Interview de Loïc Bernard Martin, Nantes, 7/11/2018, genybet.fr)
  4. (Chasse) Retour des animaux dans le bois au point du jour, après qu’ils ont été faire leur nuit en plaine.
    • Attendre le cerf, le sanglier à la rentrée.
  5. (Finance) Perception d’un revenu, recouvrement d’une somme, encaissement.
    • Je comptais sur la rentrée de mes fonds, mais personne ne m’a payé.
    • La rentrée des impôts, des contributions.
  6. (Cartes à jouer) Désigne, à certains jeux, les cartes que l’on prend dans le talon, à la place de celles qu’on a écartées.
    • Il a eu une heureuse rentrée.
  7. (Marine) Quantité dont tendent à se rapprocher, par en haut, les deux cornes (d'artimon) d'un couple (une paire de haubans) qui, s'il était sans rentrée, affecterait la forme d'un U.

Forme de verbe

rentrée \ʁɑ̃.tʁe\

  1. Participe passé féminin singulier de rentrer.

Nom commun

rentrée \ʁɑ̃.tʁe\ féminin

  1. Action de rentrer.
    • Faire la rentrée des foins, des betteraves.
    • La rentrée à bord se fit sans encombre, mais donna lieu à nombre d'acrobaties. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Et cela durait jusqu’aux rentrées du soir ; jusqu’au soir il regardait, écoutait, l’air lui parlait, les nuages passaient au-dessus de sa tête ; il était seul, il était heureux. — (Alphonse de Châteaubriant, Monsieur des Lourdines, chap.1, 1910)
  2. (Éducation) (Administration) Recommencement après une vacation, après les vacances.
    • Le Maire rappelle au conseil municipal que l'accueil périscolaire aura lieu à la rentrée de septembre 2008-2009 dans la salle de réunions et le petit local attenant. — (Le Chesne, Conseil municipal du 27 juin 2008)
    • Cette appétence et ses excellents résultats lui ouvrent la porte des classes préparatoires scientifiques – maths sup à la rentrée 1942, maths spé à la rentrée 1943 – dans le prestigieux lycée Louis-le-Grand. — (Mathias Bernard, Valéry Giscard d'Estaing: Les ambitions déçues, Éditions Armand Colin, 2014, chap. 3)
  3. Réapparition après une absence un peu longue.
    • Cet acteur a fait sa rentrée dans tel rôle.
    1. (En particulier) (Sports hippiques) Course de rentrée.
      • Verdi de Tillard (7) me paraît bien à l'entraînement. Je n'ai pas trop d'engagements autres que celui-là pour effectuer une rentrée. Il restera ferré. Il aura davantage d'ambitions début décembre à Vincennes. En attendant, il faut le regarder courir. — (Interview de Loïc Bernard Martin, Nantes, 7/11/2018, genybet.fr)
  4. (Chasse) Retour des animaux dans le bois au point du jour, après qu’ils ont été faire leur nuit en plaine.
    • Attendre le cerf, le sanglier à la rentrée.
  5. (Finance) Perception d’un revenu, recouvrement d’une somme, encaissement.
    • Je comptais sur la rentrée de mes fonds, mais personne ne m’a payé.
    • La rentrée des impôts, des contributions.
  6. (Cartes à jouer) Désigne, à certains jeux, les cartes que l’on prend dans le talon, à la place de celles qu’on a écartées.
    • Il a eu une heureuse rentrée.
  7. (Marine) Quantité dont tendent à se rapprocher, par en haut, les deux cornes (d'artimon) d'un couple (une paire de haubans) qui, s'il était sans rentrée, affecterait la forme d'un U.

Forme de verbe

rentrée \ʁɑ̃.tʁe\

  1. Participe passé féminin singulier de rentrer.

Nom commun

rentrée \ʁɑ̃.tʁe\ féminin

  1. Action de rentrer.
    • Faire la rentrée des foins, des betteraves.
    • La rentrée à bord se fit sans encombre, mais donna lieu à nombre d'acrobaties. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Et cela durait jusqu’aux rentrées du soir ; jusqu’au soir il regardait, écoutait, l’air lui parlait, les nuages passaient au-dessus de sa tête ; il était seul, il était heureux. — (Alphonse de Châteaubriant, Monsieur des Lourdines, chap.1, 1910)
  2. (Éducation) (Administration) Recommencement après une vacation, après les vacances.
    • Le Maire rappelle au conseil municipal que l'accueil périscolaire aura lieu à la rentrée de septembre 2008-2009 dans la salle de réunions et le petit local attenant. — (Le Chesne, Conseil municipal du 27 juin 2008)
    • Cette appétence et ses excellents résultats lui ouvrent la porte des classes préparatoires scientifiques – maths sup à la rentrée 1942, maths spé à la rentrée 1943 – dans le prestigieux lycée Louis-le-Grand. — (Mathias Bernard, Valéry Giscard d'Estaing: Les ambitions déçues, Éditions Armand Colin, 2014, chap. 3)
  3. Réapparition après une absence un peu longue.
    • Cet acteur a fait sa rentrée dans tel rôle.
    1. (En particulier) (Sports hippiques) Course de rentrée.
      • Verdi de Tillard (7) me paraît bien à l'entraînement. Je n'ai pas trop d'engagements autres que celui-là pour effectuer une rentrée. Il restera ferré. Il aura davantage d'ambitions début décembre à Vincennes. En attendant, il faut le regarder courir. — (Interview de Loïc Bernard Martin, Nantes, 7/11/2018, genybet.fr)
  4. (Chasse) Retour des animaux dans le bois au point du jour, après qu’ils ont été faire leur nuit en plaine.
    • Attendre le cerf, le sanglier à la rentrée.
  5. (Finance) Perception d’un revenu, recouvrement d’une somme, encaissement.
    • Je comptais sur la rentrée de mes fonds, mais personne ne m’a payé.
    • La rentrée des impôts, des contributions.
  6. (Cartes à jouer) Désigne, à certains jeux, les cartes que l’on prend dans le talon, à la place de celles qu’on a écartées.
    • Il a eu une heureuse rentrée.
  7. (Marine) Quantité dont tendent à se rapprocher, par en haut, les deux cornes (d'artimon) d'un couple (une paire de haubans) qui, s'il était sans rentrée, affecterait la forme d'un U.

Forme de verbe

rentrée \ʁɑ̃.tʁe\

  1. Participe passé féminin singulier de rentrer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RENTRER. v. intr.
Entrer de nouveau, entrer après être sorti, revenir à. Rentrer dans sa maison, dans sa chambre, dans la ville. Rentrer chez soi. Il ne fut pas plus tôt sorti qu'on le vit rentrer. Il est rentré dans l'armée. Après une courte digression, il rentra dans son sujet. Absolument, C'est l'heure de rentrer. Fig., Rentrer dans son bien, dans ses droits, Les recouvrer. Fig., Rentrer dans ses débours, Recouvrer les sommes que l'on a dépensées. Fig., Rentrer dans son bon sens, Revenir à son bon sens. Fig., Rentrer dans les bonnes grâces de quel qu'un, Obtenir de nouveau les bonnes grâces de quelqu'un. On dit dans un sens analogue : Rentrer en grâce auprès de quelqu'un. Fig., Rentrer en charge, en jonction, Reprendre sa charge, sa fonction. On dit de même : Rentrer dans le service; rentrer en condition; rentrer en commerce de lettres, en correspondance. Fig. et fam., Rentrer en danse, S'engager de nouveau dans une affaire, dans une intrigue dont on était sorti. Fig., Rentrer dans l'ordre, Se remettre, se rétablir dans l'ordre. Il a fait rentrer ces mutins dans l'ordre. Tout est rentré dans l'ordre. On dit de même : Rentrer dans son devoir, dans le devoir, Se remettre, se ranger à son devoir. Les paroles, qu'on lui a adressées ont suffi à le faire rentrer dans le devoir. Fig., Rentrer en soi-même, Faire réflexion sur soi-même. Fig. et fam., Faire rentrer quelqu'un sous terre, Accabler quelqu'un, le confondre.

RENTRER se dit aussi des Choses qui s'emboîtent, qui s'enfoncent les unes dans les autres. Les tubes de cette lunette d'approche rentrent les uns dans les autres. Fig. et par exagération, Le cou lui rentre dans les épaules, Son cou s'enfonce entre ses épaules. Fig., Les jambes me rentrent dans le corps, Je suis très fatigué. Il est familier.

RENTRER signifie, au figuré, Être contenu, renfermé. Le second article de la loi rentre dans le premier. Il se dit absolument des Tribunaux qui reprennent leurs fonctions, des collèges qui recommencent leurs exercices, etc., après les vacations, après les vacances. Les tribunaux, les collèges rentrent à telle époque. Il se dit aussi d'un Acteur qui, après une absence, reparaît sur la scène. Ce comédien rentre ce soir dans le rôle d'Oreste. En parlant des Revenus, des sommes à recouvrer, il signifie Arriver, être touché, être perçu. Ce revenu a peine à rentrer. Il doit lui rentrer des fonds dans quelques jours. Il se dit familièrement des Humeurs dont on arrête l'épanchement au-dehors. Un charlatan lui a fait rentrer ses dartres. En termes de Gravure, il signifie Repasser la pointe ou le burin dans les tailles déjà faites, pour les approfondir. En termes de jeux de Cartes, il se dit des Cartes que l'on prend au talon à la place de celles qu'on a écartées. Il m'est rentré deux as, deux atouts.

RENTRER est aussi verbe transitif et signifie Porter ou reporter dedans, ramener dedans ce qui était dehors. Rentrer des marchandises dans le magasin. Rentrer des pots de fleurs, des orangers. Voici le moment de rentrer les foins. C'est l'heure de rentrer les bestiaux. Je vais rentrer les enfants. En termes d'Imprimerie, Rentrer, faire rentrer une ligne, La renfoncer. Le participe passé

RENTRÉ s'emploie adjectivement. Dartre rentrée. Rougeole rentrée. Par analogie, Une colère rentrée, Une colère que l'on a refoulée en soi-même.

Littré (1872-1877)

RENTRÉ (ran-tré, trée) part. passé de rentrer
  • 1Qui est revenu en dedans. Rentrés dans la cabane, on servit le festin de l'amitié, Chateaubriand, Natch. III.

    Par extension. Le pouvoir de Philippe II fut alors comme un grand fleuve rentré dans son lit, après avoir inondé au loin les campagnes, Voltaire, Mœurs, 166. [Sènèque] sorti de son école [du philosophe Attalus], rentré dans la société…, Diderot, Cl. et Nér. II, 31.

  • 2 Fig. Qui a repris une certaine position morale. Rentré en grâce auprès de Mme de Pompadour, je lui communiquais ma peine, la suppliant de savoir du roi s'il me serait favorable, Marmontel, Mém. VII.
  • 3Qui a été repoussé en dedans, répercuté, en parlant d'un mal. Dartre rentrée. Sueur rentrée.

    Fig. et familièrement. Ma fille, quand vous voulez rompre du fer, trouvant les porcelaines indignes de votre colère, il me semble que vous êtes bien fâchée ; quand je songe qu'il n'y a personne pour en rire et pour se moquer de vous, je vous plains ; car cette humeur rentrée me paraît plus dangereuse que la petite vérole, Sévigné, 132. Cette vanité rentrée, qui, pour se consoler de l'indifférence qu'on lui montre, feint de repousser ce qu'on ne pense point à lui offrir, D'Alembert, Éloges acad. Préf. Par l'ennui, les regrets, leur sagesse altérée Devient un mal qu'on nomme ambition rentrée, Al. Duval, Manie des grand. IV, 1.

    Fig. et familièrement. C'est bien rentré de piques noires, voy. PIQUE 2.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « rentré »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rentré rɑ̃tre

Citations contenant le mot « rentré »

  • L'allocation de rentrée scolaire, qui était de 368 à 402 euros en fonction de l'âge de l'enfant l'année dernière, sera revalorisée de 100 euros "de façon exceptionnelle dès la rentrée prochaine", a annoncé le Premier ministre Jean Castex lors de son discours de politique générale ce mercredi. France Bleu, L'allocation de rentrée scolaire revalorisée de 100 euros "de façon exceptionnelle", annonce Jean Castex
  • Le transfuge rentré au Nord apparaît sur des vidéos de surveillance de l'armée Agence de presse Yonhap, Le transfuge rentré au Nord apparaît sur des vidéos de surveillance de l'armée | AGENCE DE PRESSE YONHAP
  • Après une fin d'année scolaire bouleversée par la crise sanitaire, l'Education nationale a planché sur les scénarios de la rentrée en cas de reprise de l'épidémie. Elle fournit aux établissements des recommandations, conseils et exemples à suivre. Les Echos, Rentrée scolaire : ce qui est prévu en cas de seconde vague | Les Echos
  • Dans une vidéo publiée vendredi matin, le pilote Racing Point exprime sa tristesse et raconte être rentré au Mexique après le Grand Prix de Hongrie, pour voir sa mère qui a eu un accident. L'Équipe, Sergio Perez, après son test positif au coronavirus : « Je suis déçu et triste » - F1 - Racing Point - L'Équipe
  • L’allocation de rentrée scolaire, "exceptionnellement" dotée de 100 euros supplémentaires cette année, sera versée le 4 août à la Réunion et Mayotte, puis le 18 août en métropole et dans les autres DOM (Martinique, Guadeloupe, Guyane), a annoncé ce mercredi le ministère des Solidarités.  CharenteLibre.fr, Vous avez droit à l’allocation de rentrée scolaire? Elle sera majorée de 100 euros et versée les 4 et 18 août - Charente Libre.fr
  • Après la période de confinement inédite, les modalités de la rentrée scolaire, prévue le 1er septembre 2020, viennent d'être publiées sur le site du ministère de l'Education nationale. lejdd.fr, Rentrée scolaire 2020 : les modalités enfin précisées
  • Sauf nouvelle vague du coronavirus, la rentrée des étudiants se fera physiquement sur les différents campus. Les enseignants s’organisent de façon à pouvoir basculer très vite en mode « études à distance » en cas nouvelle vague du virus. Journal L'Union abonné, La rentrée universitaire sera adaptée au contexte sanitaire
  • Prévoyant une rentrée scolaire la « plus normale possible », le chef de l’État a mentionné la circulaire de rentrée 2020 qui a été publiée par le ministère de l’éducation nationale quelques jours plus tôt.  , Port du masque, enseignement... Comment l'Éducation nationale prépare la rentrée scolaire | Actu
  • TEMOIGNAGE// Antoine Barbier, 42 ans, est senior vice-president product au sein d'Ogury. Après dix années passées en Californie, il est rentré en France in extremis pour gérer sa nouvelle équipe en télétravail. Les Echos Start, « Après dix ans dans la Silicon Valley, je suis rentré en France prendre mon nouveau poste en pleine pandémie » | Les Echos Start

Images d'illustration du mot « rentré »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « rentré »

Langue Traduction
Anglais returns
Espagnol devoluciones
Italien ritorna
Allemand kehrt zurück
Chinois 退货
Arabe عائدات
Portugais retorna
Russe возвращается
Japonais 戻り値
Basque itzultzen
Corse torna
Source : Google Translate API

Synonymes de « rentré »

Source : synonymes de rentré sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « rentré »

Rentré

Retour au sommaire ➦

Partager