La langue française

Régie

Sommaire

  • Définitions du mot régie
  • Étymologie de « régie »
  • Phonétique de « régie »
  • Citations contenant le mot « régie »
  • Images d'illustration du mot « régie »
  • Traductions du mot « régie »
  • Synonymes de « régie »

Définitions du mot régie

Trésor de la Langue Française informatisé

RÉGIE, subst. fém.

A. − Administration de biens.
1. Dans le domaine privé.Administration de biens, d'un ou de plusieurs domaines, généralement confiée à un régisseur. L'administration, le soin, la régie des hôpitaux, forment autant de soins qui appartiennent de droit à la municipalité (Le Moniteur, t. 2, 1789, p. 221):
1. Au XVIIIesiècle déjà, l'exploitation des terres avait lieu soit au moyen de la régie directe du propriétaire ou tenancier, soit au moyen du fermage. (...) peut-être cependant la régie directe était-elle plus fréquente autrefois, car depuis 1789 le nombre des propriétaires aisés faisant valoir leurs domaines a certainement diminué. Guyot, Agric. Lorr., 1889, p. 29.
2. Dans le domaine publ.
a) DR. FISCAL
α) Administration des contributions indirectes. Les poinçons de garantie (...) sont également un impôt indirect, perçu dès 1797 par la régie de l'enregistrement, et depuis l'année suivante par l'administration des droits réunis (aujourd'hui des contributions indirectes) (Grandjean, Orfèvr. XIXes., 1962, p. 31).
P. méton. Les bureaux, le personnel. La régie est autorisée à mettre fin, par voie de transaction, aux procès-verbaux rapportés en toute matière, spéciale aux services des contributions indirectes (Baradat, Organ. préfect., 1907, p. 259).
β) Régie financière. Ensemble des directions générales du Ministère des Finances chargées des recettes: Contributions directes, Contributions indirectes, Douanes, Enregistrement-Domaine-Timbre. Au département des Finances, les administrateurs des régies financières remplissent les fonctions de conseil d'administration, avec le directeur général placé à leur tête (Vivien, Ét. admin., t. 1, 1859, p. 81).
b) Mode de gestion.
α) Mode d'exécution des travaux publics ou d'exploitation des services publics. De l'administration et de la régie de la pêche (Code pêche fluv., 1875, p. 6).
Régie simple ou directe
HIST. Système de perception des impôts qui était effectuée directement par les fonctionnaires royaux, p. oppos. au système de la ferme (v. ferme2A 1 b). Toutefois, ce que l'on reproche surtout au régime fiscal, ce sont les vices du système de perception: la suppression de la ferme générale et son remplacement par une régie directe sont généralement demandés (Guyot, Agric. Lorr., 1889, p. 25).
Usuel. Système dans lequel l'entreprise n'a pas de personnalité morale et s'identifie à l'État qui détient le capital et qui assure la gestion par ses agents. Collèges communaux dont l'internat est en régie directe d'état (Encyclop. éduc., 1960, p. 153).
Régie intéressée. Système dans lequel l'administration garde la responsabilité de la gestion, de l'entreprise ou du service, qui est effectuée par des particuliers rémunérés par des primes de gestion ou par une participation aux bénéfices. Le système de la ferme, de peu de durée, ne fut point pour le trésor la source de bénéfices considérables. Le fermier demanda lui-même la résiliation de son bail (...) substituant à la ferme une régie intéressée (Pradelle, Serv. P.T.T. Fr., 1903, p. 42).
P. méton. Service ainsi géré. Si la même régie, usant de son privilége, augmente le prix du kilogramme [de tabac] de 2 francs, ils [les économistes] trouveront que c'est cher, mais ils n'y verront rien qui soit contraire aux principes (Proudhon, Syst. contrad. écon., t. 1, 1846, p. 90).
P. anal. [Titre de certaines entreprises nationalisées mais non exploitées en régie, et possédant l'autonomie financière] . Il y a plus de vingt syndicats distincts dans la Régie autonome des transports parisiens (Reynaud, Syndic. en Fr., 1963, p. 153):
2. Quelques entreprises nationalisées (...) sont nées de 1936 à 1945, au fil d'un courant d'idées vaguement socialistes, comme les usines de constructions aéronautiques, ou au hasard des accidents de la vie politique française, comme la régie Renault. Chenot, Entr. national., 1956, p. 73.
β) Organisme public constitué pour l'exploitation de certains services.
γ) Régie d'avances ou de dépenses. ,,Mode exceptionnel de règlement d'une dépense publique où l'ordonnateur peut recevoir des sommes comptables sans ordonnancement. L'ordonnateur devra par la suite justifier de l'emploi des fonds`` (Barr. 1974).
Régie municipale. Mode de gestion d'un service public municipal exploité en régie simple ou intéressée (par la commune). Dans les collèges communaux, l'internat est (...) « annexé » et c'est la ville qui a, d'abord, vocation à le gérer. Si elle le gère effectivement, on dit qu'il est en régie municipale; les recettes et les dépenses font alors l'objet d'un budget distinct annexé à celui de la commune (Encyclop. éduc., 1960, p. 156).
δ) En régie, loc. ,,Gestion d'un service industriel ou commercial par une personne morale de droit public (État, département ou commune)`` (Lemeunier 1969). À la fin des concessions de pavages en bois, la ville de Paris ne les renouvela pas aux sociétés existantes qui disparurent. Elle continua à faire exécuter ses travaux par des entrepreneurs en régie (Bourde, Trav. publ., 1929, p. 163).
P. métaph. Notre volonté, mise en régie sous la surveillance de tous, verrait nos facultés tomber en désuétude (Chateaubr., Mém., t. 4, 1848, p. 592).
B. − Domaine du spectacle.Activités du régisseur (v. ce mot B 3).
1. THÉÂTRE. Ensemble des activités du régisseur, concernant la direction du personnel, du matériel. La régie est le point névralgique du théâtre. C'est par cette plaque tournante que passent toutes les activités du théâtre, depuis l'idée créatrice du metteur en scène jusqu'à la recherche (et le paiement parfois) des accessoires (Vilar, Tradition théâtr., 1963, p. 111).
2. Mise en scène. V. mise I C 1 b.
3. AUDIOVISUEL
a) Équipe comprenant les services auxiliaires et chargée de la réalisation matérielle d'un film; service responsable de la mise en onde d'une émission radiodiffusée (d'apr. Cohen-Séat, Vocab. filmologie, 1946, p. 207).
b) P. méton., RADIO-TÉLÉV. ,,Centre de coordination technique d'une station; cabine technique d'un studio`` (Radio 1972); ,,salle annexe du plateau où se déroule l'émission`` (Media 1971). Les annexes des plateaux sont importantes et de plus en plus nombreuses (...) annexes techniques: la régie sert à la fois au réglage et au mélange des sons et des images (Matras,Radiodiff. et télév.,1958,p. 93).
Prononc. et Orth.: [ʀeʒi]. Ac. 1694, 1718: re-; dep. 1740: ré-. Étymol. et Hist. 1. Déb. xvies. « siège du gouvernement » (Fossetier, Chron. Marg., ms. Brux. 10511, V, IV, 8 ds Gdf.); 2. 1556 « secteur de la ville que l'on administre » (Bonivard, Anc. et nouv. police de Genève, p. 155); 3. 1670 « gestion sous le contrôle direct de l'autorité ou des personnes au nom de qui elle est faite » monoies en régie « sous la main du Roi » (Boissard, Traité de la Cour des Monoies ds Rich. 1680); 4. 1690 spéc. « prélèvement des taxes selon un tel mode de gestion (par opposition à l'affermage) » (Fur.); 1791 régie des droits indirects, régie des douanes (Gautier, Dict. de la Constitution ds Quem. DDL t. 11); 5. 1737 régies royales « organismes, compagnies d'Etat » (Lesage, Gil Blas, XI, 16, p. 1128); 1783 régie des balayeurs « service public de balayage » (L.-S. Mercier, Tabl. Paris, t. 5, p. 328); 1799 régie des poudres (Condorcet, Eloge des académiciens de l'Ac. Royale des Sc., D'Arcy ds Littré); 1829 la régie « la régie des tabacs » (Janin, Âne mort, p. 50); 6. a) 1840 th. (Rochefort et Carmouche, La Mère Saint-Martin, IV ds Quem. DDL t. 31); b) 1925 p. ext. « mise en scène » (Mon Ciné, 19 févr., 19/2 ds Giraud 1956); c) 1958 p. méton. (Matras, loc. cit.); 7. 1885 « administration, direction (d'une entreprise) » (Zola, Germinal, p. 324). Part. passé subst. de régir*.

Wiktionnaire

Nom commun

régie \ʁe.ʒi\ féminin

  1. Administration de biens à la charge de rendre compte.
    • On a mis cette succession, ces biens en régie.
    • On lui en a confié la régie. — Sa terre est en régie.
  2. (En particulier) Administration, chargée de la perception des impôts indirects ou de certains services publics.
    • Les fumeurs du pays et les matelots du port se plaignaient fréquemment de la mauvaise qualité du tabac de régie. — (Étienne Dupont, Le Vieux Saint-Malo : Les Corsaires chez eux, Édouard Champion, 1929, p. 111)
    • […] douaniers, rats de cave, voire rats volants […] s’introduisaient chez les braves paysans pour allumer leur cigare et vous leur flanquaient un beau procès-verbal si on ne leur présentait pas une « souffrante » sortant des boîtes de la régie. — (Louis Pergaud, « Un satyre », dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  3. (Théâtre) (Audiovisuel) Lieu d’où le régisseur dirige le spectacle, le son, les lumières.
    • Je prie le médecin de service qui est dans la salle de bien vouloir venir de toute urgence à la régie… Merci. — (Jo Barnais [Georges Auguste Charles Guibourg, dit Georgius], Mort aux ténors, ch. II, Série noire, Gallimard, 1956, p. 16)
    • Pas mal de douteux, et aussi des faux artistes de cinoches, de ces branleurs de studio qui draguent autour des régies dans l’espoir de décrocher une petite frime : un joueur de jukebox dans un bistrot, un passant, n’importe quoi. Ça marne dans la panouille. — (Frédéric Dard, San-Antonio : Dis bonjour à la dame, éd. Fleuve Noir, 1975)
    • Bref, les matchs à cette époque, avant l'ère Open, ils tiraient en longueur, ils s’étiraient, ils s’étiraient, ils s’étiraient encore, et les téléspectateurs devant leur poste ils s’emmerdaient ou du moins on craignait dans les régies qu'ils s’emmerdassent. Problème... — (David Brunat, Balles trappe : Histoire d'un match de tennis presque comme les autres, Éditions Publibook, 2009, p. 86)
    • (Par apposition)La manageuse de Madonna, Angela, exprime le souhait de suivre les répétitions depuis le car régie, pour garder un œil sur la réalisation. À la demande d’Élise, je l’accompagne. — (Mademoiselle Peppergreen, N’oubliez pas de tomber amoureuse à Paris, éd. Mazarine, 2016)

Forme de verbe

régie \ʁe.ʒi\

  1. Participe passé féminin singulier de régir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÉGIE. n. f.
Administration de biens à la charge de rendre compte. On a mis cette succession, ces biens en régie. On lui en a confié la régie. Sa terre est en régie. Régie intéressée, Celle où le régisseur a une part des produits. Mettre des travaux publics en régie se dit quand l'État fait exécuter des travaux à son compte et sous la surveillance d'un de ses agents. Mettre un théâtre en régie, Le faire administrer par l'État.

RÉGIE se dit particulièrement des Administrations, chargées de la perception des impôts indirects ou de certains services publics. La régie des contributions indirectes. La régie des tabacs. Employé de la régie. La régie du Dépôt légal.

Littré (1872-1877)

RÉGIE (ré-jie) s. f.
  • 1Administration de biens, à la charge de rendre compte. Mettre une succession en régie.

    Régie intéressée, celle où le régisseur a une part des produits.

    Mettre des travaux publics en régie, les faire exécuter au compte de l'État, et sous la surveillance d'un de ses agents.

  • 2Mode de lever les impôts, dans lequel l'État les perçoit directement pour son compte par ses agents ; il se dit par opposition à la levée des impôts par traitants, où les fermiers, payant à l'État une somme convenue, gardent le reste pour eux. La régie est l'administration d'un bon père de famille, Montesquieu, Esp. XIII, 19. Par la régie, le prince est le maître de presser ou de retarder la levée des tributs, ou suivant ses besoins, ou suivant ceux de ses peuples ; par la régie, il épargne à l'État les profits immenses des fermiers, qui l'appauvrissent d'une infinité de manières, Montesquieu, ib. Dans les républiques, les revenus de l'État sont presque toujours en régie ; l'établissement contraire fut un grand vice du gouvernement de Rome, Montesquieu, ib. La régie était un chaos…, le brigandage au comble, Voltaire, Louis XIV, 4.
  • 3 Particulièrement. Administration chargée de la perception des impôts. La régie des contributions indirectes. M. d'Arci imagina de suspendre un petit canon à un pendule, et de juger de la force de la poudre par l'arc que le recul ferait décrire à ce canon ; cet instrument a été adopté par la régie des poudres, Condorcet, d'Arci.

    Les bureaux de la régie. Aller à la régie.

    Les employés de la régie. La régie a saisi plusieurs ballots de marchandises prohibées.

HISTORIQUE

XVIe s. Ceux-cy [le consistoire à Genève] ne atendent pas que l'on se presente à eux, ains sçavent un chascun sa regie [portion de la ville] à luy commise par le public, laquelle est partie en diverses dixaines, Bonivard, Anc. et nouv. police de Genève, p. 155.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RÉGIE, s. f. (Jurisprud.) signifie en général, administration. On dit que les fermes sont en régie, lorsque le roi ou quelqu’autre seigneur fait lui-même exploiter ses biens par des préposés & receveurs, & non par des fermiers. (A)

Régie, s. f. (Gram. Comm. & Fin.) administration ou direction d’une affaire de finance, ou de commerce. Dans quelques édits & déclarations du roi, concernant la police de la compagnie des Indes, ou les divers commerces que sa majesté lui a permis, on se sert du terme de régie ; & alors ceux qui en ont la direction, au lieu d’être appellés directeurs, sont nommés régisseurs. Il y a aussi des commerces particuliers de cette compagnie qui sont en régie, entr’autres les fermes du tabac & du caffé. Dictionn. de Comm. & de Trév.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « régie »

Régi.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Participe passé substantivé de régir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « régie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
régie reʒi

Citations contenant le mot « régie »

  • Dimitri Boutleux, nouvel adjoint au maire de Bordeaux, en charge de la création et des expressions culturelles, devient président de la régie personnalisée de l’Opéra national de Bordeaux SudOuest.fr, Dimitri Boutleux succède à Laurence Dessertine à la présidence de la régie de l’Opéra de Bordeaux

Images d'illustration du mot « régie »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « régie »

Langue Traduction
Anglais control
Espagnol controlar
Italien controllo
Allemand steuerung
Chinois 控制
Arabe مراقبة
Portugais ao controle
Russe контроль
Japonais コントロール
Basque kontrol
Corse cuntrollu
Source : Google Translate API

Synonymes de « régie »

Source : synonymes de régie sur lebonsynonyme.fr
Partager