Redire : définition de redire


Redire : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

REDIRE, verbe trans.

I.
A. − Répéter à plusieurs reprises, dire une même chose plusieurs fois. Synon. revenir sur.Je t'ai appelé souvent, et toutes les fois que tu m'as redit: non! j'ai entendu ta réponse et elle a fait saigner mon cœur (Monod, Sermons, 1911, p. 269).
Dire et redire. Répéter jusqu'à lasser. Synon. rabâcher, rebattre les oreilles, ressasser.Encore une fois, tout ceci a été dit et redit. Je me borne à faire ici un classement rapide et à indiquer ces thèmes évidents (Camus, Sisyphe, 1942, p. 30).
Empl. pronom. indir. Et je me disais en le quittant, ce que j'ai d'ailleurs si souvent l'occasion de me redire: « Bon Dieu, que l'Empereur a été mal connu dans le monde! » (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 284).
B. − Répéter ce qu'une autre personne a dit. Une fois même elle avait dit: − « C'est Madame qui serait heureuse de l'avoir [le perroquet]! » Le nègre avait redit le propos à sa maîtresse (Flaub., Cœur simple, 1877, p. 51).
En partic. Révéler ce qu'on a appris de quelqu'un en confidence. Synon. raconter, rapporter, répéter.En Italie (...) les gouvernements ne se font pas faute de faire jeter en prison douze ou quinze indiscrets qui ont redit une nouvelle dans un café (Stendhal, Rossini, t. 1, 1823, p. 115).Cette image, très juste, nous fait rire, et comme, plus tard, nous y faisons allusion, la voilà toute inquiète: « N'allez pas redire cela; oh! je vous en prie, ne dites pas que je vous ai dit cela! Vous m'en feriez un ennemi » (Gide, Journal, 1910, p. 292).
P. ext. Réciter à nouveau, rejouer. Synon. reprendre.Se sentant sur la pente d'une tentation dangereuse si l'excès de la crainte la jetait dans l'abattement, elle cherchait à se prémunir, à se réconforter en redisant certains versets de psaumes qui lui paraissaient correspondre à son état (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 4, 1859, p. 135).[Le] Repos de la Sainte Famille seul [extrait de l'Enfance du Christ de Berlioz] (...) est redit [rejoué] une quantité innombrable de fois (Prod'Homme, Cycle Berlioz, 1898, p. 268).
II. − Avoir, trouver à redire (à qqc.). Reprendre, blâmer, critiquer, contester. Trouver toujours à redire. Qu'une fille, maîtresse de sa personne, eût un amant, elle n'y trouvait pas grand'chose à redire, sachant la manière dont cela se fait (A. France, Mannequin, 1897, p. 298):
Personnellement M. Briand était favorable à cette solution qui contribuerait à lui assurer une majorité, et il n'y avait rien à y redire puisque le général de Castelnau commandait déjà un groupe d'armées en 1915, quand je l'avais appelé auprès de moi, en décembre de la même année. Joffre, Mém., t. 2, 1931, p. 409.
Prononc. et Orth.: [ʀ ədi:ʀ], (il) redit [-di]. Att. ds Ac. dep. 1694. Conjug. V. dire: vous dites, vous redites mais vous contredisiez, dédisez, interdisez, médisez, prédisez. Étymol. et Hist. A. 1. a) Ca 1160 « dire une nouvelle fois » (Eneas, 8554 ds T.-L.); b) 1671 ne pas se le faire redire (La Fontaine, Contes, Les lunettes, 161, éd. H. Régnier, t. 5, p. 535); c) 1823 se redire (Las Cases, loc. cit.); 2. ca 1165 « dire à son tour » (Benoît de Ste-Maure, Troie, 3841 ds T.-L.); 3. 1559 « répéter ce qu'on a appris » (Amyot, Fab., 10 ds Littré); 4. 1674 « raconter, célébrer » (Boileau, Lutrin, I). B. Ca 1215 « dire ce que l'on trouve à reprendre » (Raoul de Houdenc, Roman des Eles, éd. M. Majorano, 115). Dér. de dire*; préf. re-*. Fréq. abs. littér.: 1 248. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 742, b) 1 657; xxes.: a) 1 568, b) 1 986.
DÉR.
Rediseur, -euse, subst.,vieilli. a) Personne qui répète souvent les mêmes choses. Synon. rabâcheur.Empl. adj. Chacun successivement s'avança vers la rampe, disant l'amant ou la maîtresse de leurs rêves en des odelettes où Saint-Meen avait su n'être pas fade et rediseur (Péladan, Vice supr., 1884, p. 212).b) Personne qui rapporte ce qui lui a été révélé ou ce qu'elle a appris par indiscrétion. (Dict. xixeet xxes.). [ʀ ədizœ:ʀ], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. 1835, 1878. 1resattest. a) 1678-79 « celui qui répète par indiscrétion, par malignité » (La Fontaine, Fables, XII, 27, éd. H. Regnier, t. 3, p. 245), b) 1689, 26 oct. « celui qui répète les mêmes choses » (Mmede Sévigné, Lettres, éd. La Pléiade, t. 3, p. 736); de redire, suff. -eur2*.

Redire : définition du Wiktionnaire

Verbe

redire \ʁə.diʁ\ transitif 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Répéter, dire une même chose plusieurs fois.
    • Nous l’avons dit au début de ces pages et nous le redisons plus catégoriquement encore […] — (Wladimir d’Ormesson, La Question de Tanger, dans La Revue de Paris, 1922)
    • Héloïse dit et redit son chapelet. Les grains cliquettent de minute en minute et sans relâche, le chuchotement rapide des oraisons s’allonge. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. Répéter, dire à son tour ce qu’un autre a dit.
    • Le héraut redit à Rébecca les paroles du grand maître ; […]. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • […] et les bergers conduisant les troupeaux, et les bœufs couchés dans la prairie, redisaient la chanson, l’épouvantable, la suppliciante chanson de Carmen. — (Octave Mirbeau, Contes cruels : La Chanson de Carmen (1882))
    • Et sur ce boulevard de Clichy, ainsi modernisé, une femme arrivait à chaque fin d'après-midi, et de vieux Montmartrois se redisaient son nom à son passage : La Goulue ! — (Jean Valmy-Baysse, La Curieuse Aventure des boulevards extérieurs, Éditions Albin-Michel, 1950, p. 237)
    • La quakeresse répéta en détail la conversation qu'elle avait entendue la veille. Sa mémoire était excellente et elle put redire mot pour mot les propos des officiers britanniques. — (Kurt Singer & Jane Sherrod, Les espions qui ont changé l’histoire, traduit de l'anglais par Bruno Bax, Paris : Presses de la Cité, 1961, page 36)
  3. Révéler ce qu’on a appris de quelqu’un en confidence.
    • Il va redire tout ce qu’on lui dit.
  4. (Soutenu) Retracer, célébrer.
    • L’histoire et la poésie redisent les exploits d’Alexandre.
  5. Reprendre, blâmer, censurer. Note : En ce sens, il ne s’emploie qu’à l’infinitif.
    • Je n’ai rien trouvé à redire dans cet ouvrage.
    • Il trouve à redire à tout ce qu’on fait.
    • Il n’y a rien à redire à sa conduite.
  6. (Belgique) (Suisse) Confirmer.
    • Je te redis quoi pour jeudi soir.
  7. (Belgique) (Suisse) Tenir au courant.

Verbe

redire \Prononciation ?\

  1. Redire.
    • Et li hom li redit aprés — (Lancelot, ou le Chevalier de la charrette, manuscrit 794 français de la BnF, f. 35v. b., circa 1180.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Redire : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

REDIRE. (Il se conjugue comme DIRE.) v. tr.
Répéter, dire une même chose plusieurs fois. Vous redites toujours la même chose. Obéissez et ne vous le faites pas redire. Je lui ai dit et redit ce qu'il avait à faire. Il signifie aussi Répéter, dire à son tour ce qu'un autre a dit. Ce perroquet redit nettement tout ce qu'on lui apprend. Cet écho redit distinctement quatre syllabes. Il signifie encore Révéler ce qu'on a appris de quelqu'un en confidence. Il va redire tout ce qu'on lui dit. Il signifie, dans le style élevé, Retracer, célébrer. L'histoire et la poésie redisent les exploits d'Alexandre. Il signifie en outre Reprendre, blâmer, censurer. En ce sens, il ne s'emploie qu'à l'infinitif et précédé de la préposition à. Je n'ai rien trouvé à redire dans cet ouvrage. Il trouve à redire à tout ce qu'on fait. Il n'y a rien à redire à sa conduite.

Redire : définition du Littré (1872-1877)

REDIRE (re-di-r') v. a.

Il se conjugue comme dire, et par conséquent il fait à la 2e pers. du plur. de l'indicatif présent et de l'impératif redites.

  • 1Dire de nouveau, dire une même chose plusieurs fois. Il l'interrogea, et lui fit redire plusieurs fois toutes les circonstances de ce songe, Fléchier, Hist. de Théodose, IV, 54. M. Letellier sut quelquefois employer son temps pour compatir à des misérables à qui il ne reste d'autre consolation que celle de redire ennuyeusement leur misère, Fléchier, Letellier. Obéissez ; c'est trop vous le faire redire, Racine, Mithr. III, 1. Je me souviens toujours que je vous dois l'empire, Et, sans vous fatiguer du soin de le redire…, Racine, Brit. IV, 2. J'ai dit et je redis que la mort de la maréchale d'Ancre et celle du maréchal de Marillac sont la honte éternelle des lâches barbares qui les condamnèrent, Voltaire, Polit. et lég. la Méprise d'Arras. Si tôt que j'ai su chanter des airs notés, je n'en ai pu retenir aucun, et je doute que de ceux que j'ai le plus aimés, j'en pusse aujourd'hui redire un seul tout entier, Rousseau, Confess. VIII. Le roi se fit redire ces vers jusqu'à trois fois, loua beaucoup l'épître, et fit la guerre, D'Alembert, Éloges, Despréaux.

    Ne pas se le faire redire, obéir aussitôt à un avis, à une injonction. L'autre deux fois ne se le fait redire, La Fontaine, Lun.

  • 2Répéter ce qu'un autre a dit. L'écho redit la dernière syllabe. On dit, et sans horreur je ne puis le redire, Qu'aujourd'hui par votre ordre, Iphigénie expire, Racine, Iph. IV, 6. Les pères raconteront à leurs enfants le bonheur qu'ils eurent de vivre sous un si bon maître ; ceux-ci le rediront à leurs neveux, Massillon, Pet. carême, Incarnat. Ils lui répondirent avec beaucoup de respect, que c'était une chose qu'on n'osait redire à une grande reine, et se défendirent longtemps de la répéter, Fontenelle, Dial. I, Morts mod.

    Raconter. Muse, redis moi donc quelle ardeur de vengeance De ces hommes sacrés rompit l'intelligence, Boileau, Lutr. I. Ce prince, dont mon cœur se faisait autrefois Avec tant de plaisir redire les exploits, Racine, Andr. V, 1. Muse, redites-moi ces noms chers à la France, Consacrez ces héros qu'opprima la licence, Voltaire, Henr. IV.

    Fig. Et toujours mes soupirs vous rediront ma peine, Racine, Thèb. V, 6. Ma joie, mes soupirs et mes larmes même, te rediront sans cesse mes amours, Montesquieu, Temple de Gnide, 6.

  • 3Révéler par indiscrétion. Cet homme n'est pas sûr, il redit ce qu'il entend. Vous êtes donc un causeur, et vous allez redire ce qu'on vous dit en secret, Molière, G. Dandin, II, 7.
  • 4Blâmer, censurer ; il ne s'emploie en ce sens qu'à l'infinitif et avec à. Ils prendront droit par là de me persécuter plus que jamais, et voudront trouver à redire aux choses les plus innocentes qui pourront sortir de ma plume, Molière, 2e placet au roi. Il… pense que louer n'est pas d'un bel esprit, Que c'est être savant que trouver à redire, Molière, Mis. II, 5. Je ne suis donc bonne qu'à discourir, à trouver à redire à ce qui est mal, Sévigné, 603. La principale chose que l'on trouve à redire dans la manière dont M. Descartes fait naître le soleil, les étoiles, la terre et tous les corps qui nous environnent, c'est qu'elle paraît contraire à ce que l'Écriture sainte nous apprend de la création du monde, Malebranche, Rech. VI, II, 4. Ils sont trois ou quatre qui portent chacun une aune de ses cheveux en bracelets, sans qu'on y trouve à redire, Hamilton, Gramm. 9.

    Trouver à redire, regretter, être sensible à la perte, à la privation, à l'absence de… Nous badinâmes quelque temps ; et ce fut là où nous commençâmes à vous trouver à redire, Bussy-Rabutin, à Mme de Sévigné, 1er sept. 1677. Je vous ai trouvée bien à redire depuis quinze jours, Bussy-Rabutin, 15 sept. 1677.

    Aimer à redire, aimer à reprendre, à blâmer

    À redire, s'emploie aussi en parlant d'un compte, d'une appréciation qui ne sont pas fidèles, d'une espérance qui est trop grande. Il y avait à redire aux comptes qu'il a remis. Il se flatte de faire vite fortune, peut-être y trouvera-t-il à redire. Des cadeaux si vous faites cas, Vous y trouverez à redire [vous n'en aurez pas autant que vous en espérez], Béranger, Filleule.

  • 5Se redire, v. réfl. Être redit. Les vérités utiles ne sauraient trop se redire.

HISTORIQUE

XIIe s. Deus nostre sires dit : les meies leis [mes lois] guardez ; Li prophetes redit : wai vus [malheur à vous] qui estorez Les lois de felunie, e vus qui les guardez, Th. le mart. 80.

XIIIe s. Lors li dit le roy, que il redeist tout ce que il avoit dit au matin, Joinville, 259. Tot cil qui voient, redisoient Que si biel homme ne savoient, Le beau desconnu, dans Arch. des missions scientifiques, t. V, p. 169.

XVe s. …chacun s'atire Le mieulx qu'il pot de vesture, et se mire, Si qu'en l'atour il n'y ait que redire, Christine de Pisan, Li dit de Poissy.

XVIe s. Il n'est pas loisible de publier ny redire à autruy ce que l'on y a cogneu, Amyot, Fab. 10. Elle ne peut produire un homme si parfaict ne si bien composé à la vertu, qu'il n'y ait tousjours quelque chose à redire, Amyot, Cimon, 5. Nostre charge [dans les leçons reçues] ce n'est que redire ce qu'on nous a dict, Montaigne, I, 160. Le serviteur, pour n'estre plus en peine de luy redire si souvent mesme chose…, Montaigne, II, 108. Les paroles redictes [rapportées] ont, comme aultre son, aultre sens, Montaigne, IV, 230. Elle [Catherine de Médicis] estoit joviale, et aimoit à dire le mot, et où il y avoit à redire, Brantôme, Dames illustres, p. 49.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Redire : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

REDIRE, v. act. (Gram.) dire une seconde ou plusieurs fois, ou d’après soi-même, ou d’après un autre. Accordons au-moins au malheureux la consolation de redire leurs peines. Nous n’écoutons souvent que pour redire. On ne trouve rien à redire à vos amusemens, à vos ouvrages, à votre conduite ; ici il est synonyme à reprendre.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « redire »

Étymologie de redire - Wiktionnaire

 Dérivé de dire avec le préfixe re-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de redire - Littré

Re…, et dire ; provenç. redire, redir ; espagn. redecir ; ital. ridire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de redire - Wiktionnaire

 Dérivé de dire avec le préfixe re-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « redire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
redire rœdir play_arrow

Conjugaison du verbe « redire »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe redire

Citations contenant le mot « redire »

  • Après l’agression de la jeune femme à la Filature, Martine Aubry a réagi : « Elle a bien fait de réagir parce qu’il y a un moment, si on n’a pas de la police suffisamment… Castaner nous avait répondu qu’on était sous-dotés, je compte bien aller voir le ministre Darmanin pour le lui redire, parce que ce n’est plus possible. » , « Zones de non-droit » à Lille : Martine Aubry réclame des policiers à Gérald Darmanin | Lille Actu
  • Si, aujourd'hui, personne ne trouve rien à redire au sujet de ses lunettes, on a longtemps assené à la jeune artiste qu'elle devait s'en passer ! « Au début, aucune télévision dans le monde ne m'acceptait avec », avait-elle expliqué. Même le grand Harry Belafonte, avec qui elle part en tournée entre 1964 et 1966, tente de les lui faire enlever. Mais en vain ! « Je suis myope et astigmate. Et toute ma vie, j'ai voulu être sur scène comme je suis dans la vie. Alors, voilà. » Une autre raison qui l'a poussée à conserver cet accessoire, c'est que, excessivement timide, elle se sentait protégée en les portant. , Nana Mouskouri : Les 10 secrets d'une voix en or ! - France Dimanche
  • Certes, des grincheux trouveront toujours à redire : des platanes ont été coupés, le lieu est trop minéral… "La place Jean-Jaurès joue désormais le rôle de "porte d’entrée" sur la rue de la République qui conduit en cœur de ville", détaille Maxime Couston. Le premier adjoint admet l’abattage de trois platanes "mais nous en avons replanté sept et avons privilégié de la végétation méditerranéenne". Les voitures qui se garaient auparavant face à la pharmacie ont été "déplacées" un peu plus loin. Le lieu a été rendu aux piétons, deux kiosques ont été installés ainsi qu’un parc de jeux pour jeunes enfants. Une fontaine en circuit fermé apporte un peu de fraîcheur. midilibre.fr, Travaux terminés, Jean-Jaurès affiche son nouveau visage - midilibre.fr
  • Je ne me lasserai pas de le redire, le problème est posé, il faut le résoudre ; qui porte sa part du fardeau doit avoir sa part du droit ; une moitié de l’espèce humaine est hors de l’égalité, il faut l’y faire rentrer. De Victor Hugo / Actes et paroles
  • Il y a d'admirables possibilités dans chaque être. Persuade-toi de ta force et de ta jeunesse. Sache te redire sans cesse : "Il ne tient qu'à moi." De André Gide / Les Nouvelles Nourritures
  • On s'attaque à ta vie privée ? C'est que l'on ne trouve rien à redire à tes ouvrages. De Sacha Guitry / Les Femmes et l'amour
  • Pourquoi faut-il redire les mêmes mots, refaire les mêmes gestes pour nourrir un amour extraordinaire comme on ferait pour un amour éphémère ? De Claude Leclerc / Piège à la chair
  • La vérité n'est très souvent qu'une seconde manière de redire un mensonge. De Ahmadou Kourouma / En attendant le vote des bêtes sauvages
  • Le rire est, il faut le redire, une arme indispensable. Pour séduire, notamment... De Elisabeth Badinter / Lire, 1er mars 2015
  • Il faut dire et redire la laideur qui mène le monde. De Tahar Ben Jelloun / Libération - 11 Mars 2000
  • Méfiez-vous toujours de quelqu'un qui ne trouve rien à redire à son supérieur. De John Churton Collins
  • Tout le monde trouve à redire en autrui ce qu'on trouve à redire en lui. De François de La Rochefoucauld / Maximes
  • Le critiqueur trouverait à redire même au paradis. De Henry David Thoreau

Images d'illustration du mot « redire »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « redire »

Langue Traduction
Corse ripetiri
Basque errepikatzeko
Japonais 繰り返す
Russe повторить
Portugais repetir
Arabe لاعادتها
Chinois 重复
Allemand wiederholen
Italien ripetere
Espagnol repetir
Anglais to repeat
Source : Google Translate API

Synonymes de « redire »

Source : synonymes de redire sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires