La langue française

Récrimination

Définitions du mot « récrimination »

Trésor de la Langue Française informatisé

RÉCRIMINATION, subst. fém.

A. − Vx. [Corresp. à récriminer A] Accusation opposée à celle de son adversaire. Tout ce qu'il dit contre moi n'est qu'une récrimination (Ac.).
B. − [Corresp. à récriminer B]
1. Fait, action de récriminer. Quant aux questions d'opinion et de partis, je les ai laissé se résoudre par les faits ou s'user par le temps; elles ne produisent que de la haine, de la récrimination et de la colère (Lamart., Corresp., 1834, p. 52).
2. Souvent au plur. Reproche amer, protestation virulente. Synon. cris, doléances, revendications.Après la défaite, ces héros malheureux ont le verbe haut et se répandent en récriminations contre leurs chefs, qui, disent-ils, les ont trahis (Renan, Drames philos., Prêtre Nemi, 1885, III, 1, p. 570).Éliminer (...) jusqu'à l'ombre d'une récrimination ou d'une plainte (Du Bos, Journal, 1922, p. 115).Sans récriminations, sans plaintes, je partirai (Gide, Porte étr., 1909, p. 562).
Prononc. et Orth.: [ʀekʀiminasjɔ ̃]. Ac. 1694, 1718: re-; dep. 1740: ré-. Étymol. et Hist. 1. 1550 [n. st.] « accusation qu'on oppose à celle de son adversaire » (Papiers d'État du cardinal de Granvelle, éd. Ch. Weiss, t. 3, p. 412); 2. 1794 plur. « fait de récriminer, plainte amère » (Staël, Lettres L. de Narbonne, p. 248). Empr. au lat. médiév.recriminatio « accusation qu'on oppose à celle de son adversaire » (Du Cange), dér. de recriminari (v. récriminer). Fréq. abs. littér.: 178.

Wiktionnaire

Nom commun

récrimination \ʁe.kʁi.mi.na.sjɔ̃\ féminin

  1. Accusation qui tend à en repousser une autre.
    • Tout ce qu’il dit contre moi n’est qu’une récrimination.
    • Vous ne dites cela que par récrimination.
    • Ce ne sont là que des récriminations.
    • User de récriminations.
  2. Reproche ; réclamation désobligeante ; critique amère. — Note : Ce terme est généralement utilisé au pluriel.
    • Les récriminations ne commencent à se produire qu'après le 9 thermidor, c'est-à-dire lorsque la Révolution est en déclin. — (Alfred Naquet, Vers l’union libre, E. Juven, Paris, 1908)
    • Tous ces braves gens s'entendaient parfaitement entre eux, et cette existence commune, dans un si étroit espace, n'entraîna ni gêne ni récrimination. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873))
    • Il crut que leurs récriminations constantes contre leur sort étaient le résultat de la conscience de leur misérable situation... — (Isabelle Eberhardt, Le Major,1903)
    • Quand le cycliste revenait, pédestrement, haletant et fourbu, Grubb n’écoutait aucune récrimination. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 24 de l’éd. de 1921)
    • Mais les succès de ces convertisseurs bénévoles devaient être considérables, à en juger par les récriminations qu'il souleva de la part des auteurs des Évangiles et par les flèches que leur décochent les satiriques latins, …. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÉCRIMINATION. n. f.
Accusation tendant à en repousser une autre. Tout ce qu'il dit contre moi n'est qu'une récrimination. Vous ne dites cela que par récrimination. Ce ne sont là que des récriminations. User de récriminations. Il s'emploie encore, généralement au pluriel, dans le sens de Reproche, réclamation désobligeante, critique amère. C'est un homme qui se répand en continuelles récriminations contre tout le monde.

Littré (1872-1877)

RÉCRIMINATION (ré-kri-mi-na-sion ; en vers, de six syllabes) s. f.
  • Reproche qu'on oppose à un autre reproche. Il était malaisé de lui répondre [à Luther, contre Zwingle] ; aussi ne lui répondit-on à Zurich que par une mauvaise récrimination, Bossuet, Var. 2. Il me suffit de remarquer qu'une récrimination n'est pas une apologie, Duclos, Œuv. t. III, p. 4.

    Terme de rhétorique. Figure par laquelle on rétorque une accusation.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RÉCRIMINATION, RÉCRIMINER, (Jurispr.) La récrimination est l’accusation que celui qui est déja accusé fait lui-même contre son accusateur.

Quand la récrimination porte sur le même fait, il faut d’abord juger laquelle des parties demeurera l’accusé & l’accusateur. La plainte qui est la derniere dans l’ordre des dates, est ordinairement regardée comme récriminatoire, à-moins que par les circonstances & par le vû des charges, il ne paroisse que le dernier plaignant est véritablement la partie souffrante.

La récrimination se fait quelquefois par l’accusé en accusant l’accusateur d’un autre délit ; mais cette espece de récrimination n’est point reçue en France, quand il ne s’agit que d’un délit égal ou plus léger. La même chose s’observoit chez les Romains, suivant la loi 19. cod. qui accusari possunt vel non ; & autrement il n’y a point de coupable qui ne s’efforçât par une accusation fausse ou véritable d’éluder celle qui a été intentée contre lui.

Il en seroit autrement si la plainte récriminatoire étoit pour un délit beaucoup plus grave que celle qui faisoit l’objet du premier plaignant. Voyez Belordeau, lettr. R. Voyez aussi les mots Accusateur, Accusé, Crime, Délit, Plainte. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « récrimination »

(Siècle à préciser) Du latin médiéval recriminatio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Récriminer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « récrimination »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
récrimination rekrɛ̃ɛ̃asjɔ̃

Citations contenant le mot « récrimination »

  • Et les sourcils du haut représentant ont dû roussir au fil de ses rencontres dans la fournaise du plateau anatolien. Si le ministre turc des affaires étrangères, Mevlüt Cavusoglu, s’est montré très courtois lors d’une conférence de presse commune, il ne lui a, en effet, épargné aucune récrimination. Le Monde.fr, Dialogue de sourds entre l’Union européenne et la Turquie
  • Bien que réfutée par Bell, cette récrimination date de la nuit des temps. Conséquence de son monopole historique, Bell, comme Hydro-Québec, est obligée par la loi de donner accès à ses structures de soutènement, les fameux poteaux de bois, pour que d’autres entreprises de télécommunications puissent y raccorder leurs installations. Depuis plus de 40 ans, ce droit se fonde sur l’intérêt public qui requiert de limiter au minimum le nombre de ces poteaux dans le paysage et de favoriser au maximum une utilisation conjointe de ceux-ci. Le Journal de Montréal, L’obstruction systématique de Bell et autres pratiques anticoncurrentielles | JDM
  • « Jusqu’à présent, je n’ai jamais été informé de ces récriminations. Je n’étais pas conscient que ces relations avaient été si bouleversantes pour ces femmes qui ont parlé. Je le regrette. J’aimerais insister sur le fait que j’ai toujours été engagé dans des relations consensuelles et que jamais je n’ai été mal intentionné. » La Presse, Dénonciations : l’expo du Montréalais Jon Rafman suspendue à Washington
  • Le déni de transparence semble en vérité la récrimination la plus adressée au régime de Macky Sall par son opposition. Dernière en date : la sortie du leader de Pastef/Les patriotes protestant contre la Résolution des députés, en hommage aux personnels de la santé en lutte contre la Covid-19. SenePlus, UNE GOUVERNANCE FORTEMENT CHAHUTEE | SenePlus
  • Il n'y a pas de surprise, l'année 2020 ne sera pas un bon millésime, et de plus les commerçants sur Narbonne ne sont pas à la hauteur pour attirer les clients. Un exemple, Samedi ne suis allé en ville, et je suis entré dans une boutique pour acheter, mais il était 17h55, et la vendeuse m'a fait sortir parce qu'elle fermait à 18heures. Elle à perdu une vente. Alors surtout pas de récrimination, et je ne retournerai pas dans cette boutique. En cette période de crise on ne regarde pas la pendule. lindependant.fr, Aude : bilan de santé préoccupant pour le tourisme au mois de juin - lindependant.fr
  • D’alterner les détentes et les crispations pour gagner la bataille du temps et de l’usure, à l’heure des grandes urgences et des périls qui menacent la stabilité tant proclamée. La récrimination et la défiance ne suffiront pas pour dépasser l’ère de l’improvisation et de la gestion des événements au jour le jour. El Watan, D’une révolution à l’autre | El Watan
  • A cette récrimination s’ajoute la difficulté à s’acquitter des frais de la vignette en cette période de crise, où la mesure de 3 clients ne permet pas de réaliser un chiffre d’affaires leur permettant de se tirer d’affaire. «La semaine dernière, le maire a fait bloquer toutes les voitures qui n’avaient pas de numéro. On a payé les 24.000 francs CFA et aujourd’hui, on doit payer à chaque carrefour de contrôle ? Non !», a ajouté Sylla Ousmane. Gabonreview.com | Actualité du Gabon |, Gabon : Les taximen de Port-Gentil garent leurs véhicules | Gabonreview.com | Actualité du Gabon |

Traductions du mot « récrimination »

Langue Traduction
Anglais recrimination
Espagnol recriminación
Italien recriminazione
Allemand beschuldigung
Chinois 谴责
Arabe اتهام
Portugais recriminação
Russe встречное обвинение
Japonais 弁別
Basque recrimination
Corse recriminazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « récrimination »

Source : synonymes de récrimination sur lebonsynonyme.fr

Récrimination

Retour au sommaire ➦

Partager