La langue française

Râper

Sommaire

  • Définitions du mot râper
  • Étymologie de « râper »
  • Phonétique de « râper »
  • Citations contenant le mot « râper »
  • Images d'illustration du mot « râper »
  • Traductions du mot « râper »
  • Synonymes de « râper »

Définitions du mot râper

Trésor de la Langue Française informatisé

RÂPER, verbe trans.

A. − User la surface d'un corps que l'on frotte avec une râpe. Râper un morceau d'ivoire (Littré).
P. anal. User, frotter comme avec une râpe. Tous les matins, je pus lui donner [à une chatte] ma tête qu'elle étreignait des quatre pattes et dont elle râpait, d'une langue bien armée, les cheveux coupés (Colette,Mais. Cl., 1922, p. 228).Les barbes de six jours râpaient les cols, hérissaient les mimiques, cardaient la fumée des cigarettes (H. Bazin,Tête contre murs, 1949, p. 318).
B. − Réduire en poudre, en pulpe ou en petits morceaux à l'aide d'une râpe à main ou mécanique. Râper du gruyère, des carottes. Un gaillard qui a (...) vu (...) les actrices de Bobino se faire du rouge en râpant des briques (Goncourt,Ch. Demailly, 1860, p. 152).Il faisait des soupes de melon, il râpait du chocolat dans la bouillie de morue (Giono,Colline, 1929, p. 63).
C. − P. anal.
1. Irriter la peau par frottement avec une matière rugueuse. J'avais râpé mes paumes à la corde des treuils qui hissaient les sommiers (Arnoux,Juif Errant, 1931, p. 241):
... Richard essaya d'attacher les serviettes de toilette autour des bras, des épaules de sa femme en guise de peignoir de nuit (...) c'était trop rude (...). Elle riait avec de petits cris: « Ça me râpe... ça me râpe... » A. Daudet,Pte paroisse, 1895, p. 45.
Empl. pronom. L'on s'est râpé le dos sur le peigne à carder d'invraisemblables lits (Huysmans,Cathédr., 1898, p. 12).[La chatte] choisit longuement dans le jardin une branche taillée en biseau, élaguée de l'an dernier (...). Elle s'y râpe, elle s'y écorche, en donnant tous les signes de la satisfaction (Colette,Mais. Cl., 1922, p. 246).
2. [Le suj. désigne une boisson] Irriter la gorge, le palais, la langue. Mon goût canaille, c'est le petit « ginglet » de terroir, quel qu'il soit, pourvu qu'il râpe la langue (L. Daudet,A. Daudet, 1898, p. 195).Ce gros verre (...) de vin bourru (...) qui vous râpe le gosier à retardement (Arnoux,Solde, 1958, p. 167).
Prononc. et Orth.: [ʀ ɑpe], (il) rape [ʀ ɑ:p]. Ac. 1694-1740: -a-; dep. 1762: -â-. Étymol. et Hist. A. 1. a) 1181-90 raspez « vin trop léger ou éventé que l'on a bonifié en y faisant macérer des raisins secs ou en y ajoutant du raisin nouveau » (Chrétien de Troyes, Conte du graal, éd. F. Lecoy, 3270); b) 1680 « raisin employé à cet usage » (Rich.); 2. 1600 « boisson légère et médiocre obtenue en faisant passer de l'eau sur du marc de raisin ou sur du raisin entassé dans un tonneau » (O. de Serres, Theatre d'agric., Paris, p. 222); 3. a) 1680 rapé de copeaux « copeaux qu'on met dans le vin pour l'éclaircir » (Rich.); b) 1701 rapé « id. » (Fur.); 4. 1765 « vin trouble ou trop chargé qui a été éclairci par un contact prolongé avec des copeaux de chêne ou de hêtre » (Encyclop.); 5. 1869 « boisson composée d'un mélange de restes de vins divers, qu'on sert aux clients dans les cabarets » (Littré). B. 1. xives. rasper « gratter » (Moamin, éd. H. Tjerneld, II, 45, 6); 2. a) 1555 « travailler à la râpe (un morceau de bois) » (doc. ap. J.-B. Giraud, Le Mobilier et la boutique d'un fourbisseur lyonnais ds B. archéol. du Comité des travaux hist. et sc., 1894, p. 217: les poignées de boys non rapées); b) 1606 « avoir un goût âpre et rude » (Hist. maccar. de Merlin Cocc., XI ds Gdf. Compl.); 3. a) 1567 « réduire en poudre grossière au moyen d'une râpe » (Grévin, Des Venins, I, 6, ibid.); b) 1759 râpé « tabac réduit en poudre après la première fermentation des feuilles » (Caraccioli, Le Livre à la mode, nouv. éd. [impression rouge], p. 80 ds Fr. mod. t. 37 1969, p. 122); c) 1920 « fromage de gruyère passé à la râpe » (Bauche, p. 268); 4. a) 1761 adj. « (vêtement, tissu) élimé, usé jusqu'à la corde » (Rousseau, La Nouvelle Héloïse, II, 21 ds Œuvres compl., éd. B. Gagnebin et M. Raymond, t. 2, p. 267)); b) 1819 « (personne) vêtue d'habits vieux et usés, qui a l'air misérable » (Boiste); 5. 1906 râper « ennuyer » (d'apr. Esn.); 6. 1972 c'est râpé (P. Bonnecarrère, La Guerre cruelle ds Gilb. 1980). D'un b. lat. *raspare, que le FEW t. 16, p. 672 fait remonter, en raison de sa grande ext. dans les lang. rom., au germ. occ. raspôn « rassembler en raclant » (cf. l'a. h. all. raspôn « id. », le néerl. raspen « râper »). Le mot a cependant pu être empr. plus tardivement au mot frq. corresp., cf. Guinet 1982, pp. 191-192. Fréq. abs. littér.: 42.
DÉR. 1.
Râpage, subst. masc.Action de râper; résultat de cette action. Les fécules de manioc et les fécules de maranta ou Arrow Root sont des fécules d'importation. Les premières sont préparées par râpage des racines de manioc (Brunerie,Industr. alim., 1949, p. 11).[ʀ ɑpa:ʒ]. 1reattest. 1775 (Loisirs du chevalier d'Eon, IX, p. 26 ds Brunot t. 6, p. 492); de râper, suff. -age; cf. rapage « grappillage » (1609, Victor).
2.
Râpement, subst. masc.Bruit de râpe ou semblable à celui de la râpe. Le taureau s'entrait la langue alternativement dans chaque naseau (...), une langue rose lisérée de noir de chaque côté comme un ruban de décoration, et on entendait le râpement de la langue sur les naseaux (Montherl.,Bestiaires, 1926, p. 526). [ʀ ɑpmɑ ̃]. 1resattest. a) 1611 « action de râper, de frotter » (Cotgr.), b) 1926 « bruit de ce qui râpe, bruit de râpe » (Montherl., loc. cit.); de râper, suff. -ment1*.
3.
Râperie, subst. fém.,techn. a) Usine dans laquelle on procède au râpage des betteraves destinées à la fabrication du sucre. Les râperies sont de petites usines dépendant d'une sucrerie centrale et où l'on extrait purement et simplement le jus de la betterave (Saillard,Betterave, t. 1, 1923, p. 252).b) Atelier dans lequel on procède au râpage des bois destinés à la fabrication du papier. Voici comment s'effectuent les diverses opérations de la fabrication du papier: des troncs d'arbres sont écorcés à la papeterie, puis dirigés vers la râperie (...). L'opération qu'ils subissent alors les transforme en une sciure humide que les épurateurs tamisent (Coston,A.B.C. journ., 1952, p. 182). [ʀ ɑpʀi]. 1resattest. a) 1682 « maison de détention dans laquelle les détenus doivent râper les bois durs; établissement dans lequel les pauvres gens peuvent effectuer le même travail pour gagner leur vie » (A. Le Maître, La Metropolitée, Amsterdam, p. 166 [Réimpr.: Paris, Edhis, 1973], empl. isolé, b) 1872 supra sens a (Littré Add.), c) 1946 supra sens b (Forest.); de râper, suff. -erie*; a est une adapt. du néerl. rasphuis « maison de détention », comp. de rasp- (de raspen « râper ») et de huis « maison » (comme l'all. Raspelhaus, dep. 1678 ds Weigand, le dan. rasphus).
4.
Râpeur, -euse, subst.Ouvrier, ouvrière dont le travail est de râper certaines substances mais principalement le tabac. (Dict. xixeet xxes.). [ʀ ɑpœ:ʀ], fém. [-ø:z]. 1resattest. a) 1611 « celui qui râpe » (Cotgr.), b) 1765 « ouvrier qui a pour tâche de râper certaines substances » (Encyclop. t. 15, p. 794a, s.v. tabatière); de râper, suff. -eur2*.
BBG.Quem. DDL t. 18 (s.v. râpement), 26 (s.v. râperie).

Wiktionnaire

Verbe

râper \ʁɑ.pe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Cuisine) Réduire en petits morceaux avec une râpe.
    • Râper des carottes.
    • Du fromage râpé.
  2. User la surface d’un corps avec l’espèce de lime appelée râpe, pour dégrossir cette surface, pour lui donner la forme qu’on veut.
    • Râper un morceau de bois avant de le polir.
    • (Figuré) […] et, après que l’on s’est râpé le dos sur le peigne à carder d’invraisemblables lits, il faut encore, dès l’aube, commencer de folles ascensions, à pied ou à dos de mulets […] — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  3. (Figuré) Donner une sensation d’âpreté.
    • On but à larges goulées le vin rude qui vous râpait la gorge et chantait aux tempes ; à grandes bâfrées, on s’empiffra de viandes. Oui, jamais ne fut plus joyeux réveillon. — (Yvonne Pagniez, Pêcheurs des côtes de France, Fernand Lanore, 1977, p. 124)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÂPER. v. tr.
Mettre en poudre avec la râpe. Râper du sucre. Râper du tabac. Du fromage râpé. Il signifie aussi User la surface d'un corps avec l'espèce de lime appelée Râpe, pour dégrossir cette surface, pour lui donner la forme qu'on veut. Râper un morceau de bois avant de le polir. Fig. et fam., Un vêtement râpé, Un vêtement usé jusqu'à la corde. Le participe passé

RÂPÉ se dit populairement d'une Personne qui porte des vêtements usés et qui a l'air misérable. Il est bien râpé.

Littré (1872-1877)

RÂPER (râ-pé) v. a.
  • 1Mettre en poudre avec la râpe. Râper du sucre.
  • 2User la surface d'un corps avec une râpe. Râper un morceau d'ivoire.

    Fig. Le temps, au bruit des fêtes enivrantes, Râpait, râpait l'habit du chansonnier, Béranger, Ém. de Br.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « râper »

Wallon, ripé ; espagn. raspar ; ital. raspare, de l'ancien haut all. raspôn, râper.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIVe siècle) D’un bas latin *raspare (→ voir raspar en espagnol, catalan et portugais), issu du germanique raspôn (« rafler, rassembler en raclant » → voir raspen en néerlandais, to rasp en anglais).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « râper »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
râper rape

Citations contenant le mot « râper »

  • La technologie croissante sur le marché Holographiques Concave râper est également décrite dans ce rapport de recherche. Les facteurs qui stimulent la croissance du marché et qui donnent une impulsion positive pour prospérer sur le marché mondial sont expliqués en détail. Il comprend l’analyse des tendances du marché, des parts de marché et des modèles de croissance des revenus, ainsi que du volume et de la valeur du marché. Il repose également sur une méthodologie minutieusement structurée. Ces méthodes aident à analyser les marchés sur la base de recherches et d’analyses approfondies. , Holographiques Concave râper Marché 2020 Taille de l’industrie, croissance, tendances, segments et rapport de recherche sur l’analyse de la structure des coûts 2026 – Énergies Renouvelables Afrique
  • Le rapport d’étude de marché sur le marché mondial du Fromage électrique commercial Machines à râper couvre le marché mondial et régional avec une analyse approfondie des perspectives de croissance globales du marché. En outre, cela donne le paysage concurrentiel complet du marché mondial. Le rapport offre en outre un aperçu du tableau de bord des principales entreprises englobant leurs stratégies marketing réussies, leur contribution au marché, les développements récents dans les contextes historiques et actuels. , Étude de marché Fromage électrique commercial Machines à râper, opportunités de croissance, analyse et prévisions rapport 2020-2026 – The Fordactu
  • Fraîches et bonnes pour la santé, les carottes râpées sont une entrée simple à préparer et qui met en appétit. Découvrez nos trucs et astuces pour râper rapidement et efficacement des carottes. Femme Actuelle, Comment râper des carottes ? : Femme Actuelle Le MAG
  • Finalement, on s'en fiche pas mal de connaitre le moindre détail sur les performances du Mac Pro, sur sa modularité, son système de refroidissement ou le prix des roulettes. Non, ce qui compte vraiment, c'est de savoir si on peut râper du fromage avec les trous le treillis d'hémisphères tridimensionnelles du boîtier ! Et la réponse est oui ?. MacGeneration, Oui, le Mac Pro peut râper du fromage 🧀 | MacGeneration
  • On ne saura rien par exemple de la technique qu’utilise Hervé pour râper ses carottes, acte devenu objet de polémique entre les légitimistes de la râpe manuelle ou mécanique et les progressistes, accros du blender ou qui ne jurent que par les performances de leur thermomix… www.lepopulaire.fr, Indémodables carottes râpées - Limoges (87000)
  • Connaissez-vous le saumon fumé à râper? Le Jajik de Petrossian est issu d’un procédé de fumaison poussé à 60 jours. Très sec, au goût fumé prononcé, il s’utilise en fins copeaux pour relever un bouillon ou des œufs par exemple. Le Figaro.fr, Saumon fumé à râper, caviar déshydraté: réveillons le réveillon!
  • Cette semaine découvrez ce que "râper la panse" signifie pour un Luxembourgeois. , RTL 5minutes - Râper la panse: Les expressions luxembourgeoises décodées

Images d'illustration du mot « râper »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « râper »

Langue Traduction
Anglais to grate
Espagnol para agradecer
Italien grattugiare
Allemand reiben
Chinois 磨碎
Arabe أن يبشر
Portugais ralar
Russe натереть
Japonais すりおろす
Basque eskertzeko
Corse à ringrazià
Source : Google Translate API

Synonymes de « râper »

Source : synonymes de râper sur lebonsynonyme.fr
Partager