La langue française

Chapeler

Définitions du mot « chapeler »

Trésor de la Langue Française informatisé

CHAPELER, verbe trans.

A.− Région. [L'obj. désigne la faux] Battre avec un marteau spécial avant d'aiguiser :
1. ... un gros tronc à peine équarri, équilibré sur trois pieds rustiques, serrait entre ses fibres comme une minuscule croix byzantine l'enclume à chapeler les faux; ... Pergaud, De Goupil à Margot,1910, p. 237.
B.− Réduire en miettes la croûte du pain, en la battant ou en la râpant, pour en faire de la chapelure*. Chapeler du pain (Ac. 1835-78). Vous chapelerez très fin un peu de croûte brune de pain (A. Viard, Le Cuisinier royal,1831, p. 237).
P. ext. Recouvrir de chapelure :
2. Levez la couenne; chapelez-le [le jambon], décorez-le avec des ronds de carottes et de cornichons, ... L.-E. Audot, La Cuisinière de la campagne et de la ville,1896, p. 234.
Prononc. et Orth. : [ʃaple]. Ds Ac. 1694-1932. Fait partie des verbes qui doublent l devant syll. muette : (je) chapelle [ʃapεl], (je) chapellerai [ʃapεlʀ ε]. V. cependant A. Viard supra. Étymol. et Hist. 1. Ca 1100 capler « frapper rudement en combattant, tailler en pièces » (Roland, éd. J. Bédier, 1347); fin xiiies. [date du ms.] chapeler (Renart, éd. E. Martin, VIII, variante du vers 371) − 1611, chapler (Le Levain du Calvinisme, p. 17 ds Hug.); maintenu au sens de « taillader », « frapper » dans toute la partie est de la Gallo-Romania (cf. FEW, t. 2, p. 279) et repris au xixes. chapeler, qualifié de ,,fam.`` (Littré), rare; 2. spéc. 1393 chappeler « réduire en miettes, râper la croûte du pain » (Ménagier, II, 106 ds T.-L.). Du b. lat. *cappulare (attesté sous la forme capulare « découper (un mets, une nourriture) » au vies.), dér. du b. lat. *cappare « id. », lui-même prob. dér. du rad. du lat. vulg. *cappo (capo), chapon* (BL.-W.5; FEW, t. 2, p. 284a; v. aussi Ern.-Meillet, s.v. capulo et capus; Walde-Hofm., s.v. capo). Un rattachement de *cappare au germ. *Kappan (REW3, no4673 a; Dauzat 1973) ou *Kappôn « fendre » (Brüch ds Z. fr. Spr. Lit., t. 50, 1927, pp. 305-306) semble à écarter; d'apr. FEW, loc. cit. et Duden Etymol., p. 310, le néerl. Kappen « couper », néerl. capen (d'où le h. all. kappen), sont au contraire d'orig. romane, v. aussi De Vries Nederl. Fréq. abs. littér. : 1.

Wiktionnaire

Verbe

chapeler \ʃa.p(ə.)le\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Tailler en enlevant le dessus.
  2. Tailler du pain en rognant la croûte, pour faire de la chapelure.

Verbe

chapeler \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Se couvrir la tête.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. Couronner de fleurs.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHAPELER. (Je chapelle; nous chapelons.) v. tr.
Tailler en enlevant le dessus. Il se dit spécialement du Pain qu'on taille en rognant la croûte.

Littré (1872-1877)

CHAPELER (cha-pe-lé. On double l, quand la syllabe qui suit pel est muette : je chapelle, je chapellerai) v. a.
  • Tailler, abattre, couper par morceaux ; ne se dit plus guère que dans cette phrase, chapeler du pain, en ôter, en râper la croûte.

    Familièrement. Il va se chapeler la main avec ce couteau. Vous ne découpez pas cette volaille, vous la chapelez.

HISTORIQUE

XIe s. De leur espées et ferir et chapler, Ch. de Rol. CXXV.

XIIe s. [Ils] fierent et chaplent desor la gent sauvage, Roncisv. p. 65.

XIIIe s. Tant a feru et chapelé Que le leu [loup] [il] a escervelé, Ren. 13367.

XIVe s. Le ber Karenlouet, qui bien savoit chapler, Guesclin, 16363. Deux porte-chappes, dont l'un chappelera pain, Ménagier, II, 4. Pain de deux jours pour chapeler. ib. II, 4.

XVe s. Le comte d'Eu et les autres barons qui se combattoient à l'autre partie des Sarrasins, tant y firent et tant y chapelerent que par force rabouterent les Sarrasins, Bouciq. I, 23. Que on chappellast Cinq ou six douzaines de pain, Villon, Comment ils eurent du pain.

XVIe s. À Guillaume du Moussay, coustellier du Roy, pour trois autres gaisnes garnies de couteaulx à manches de brossin, pour servir à chappeler le pain, De Laborde, Émaux, p. 232.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* CHAPELER, v. act. (Boulang.) c’est enlever avec un couteau la surface de la croûte du pain ; ce qui se fait sur une table & avec un couteau, semblables à la table & au couteau à dépecer le suif des Chandeliers. Voyez l’article Chandelle. On chapelle le pain, afin que quand on le trempe dans quelque liquide, comme le caffé, il s’en imbibe plus facilement. La partie de croûte enlevée s’appelle chapelure. Le Boulanger la vend au litron aux particuliers, qui en mettent dans leurs potages, & aux Cuisiniers, qui se servent de la plus menue pour épaissir leurs sauces, & sur-tout pour donner de la couleur à celles qu’ils appellent roux. Voyez Roux.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « chapeler »

Provenç. capolar ; bas-latin capellare, capillare ; du latin capulare, battre, de capulus, poignée d'épée, qui vient de capere, prendre (voy. CAPABLE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin capulare (« couper ») devenu *cappulare en bas latin et aparrenté à chapon.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dénominal de chapel (« chapeau ») avec le suffixe -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « chapeler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chapeler ʃapœle

Évolution historique de l’usage du mot « chapeler »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chapeler »

  • ces fou ma mere ces pareille elle laver critiquer garcimore a la charcuteri et ta le boucher qui laver lancer un chapeler de saussisse en pleine poire ladepeche.fr, La youtubeuse Enjoy Phoenix reçoit un torrent d'insultes pour avoir critiqué Seb la frite - ladepeche.fr
  • 3° « Justice doit être faite, mais pas n’importe comment (…). Je pense que nous instaurerons un jour un tribunal pour les crimes commis au Congo. Et ce tribunal sera institué au Congo. » a dit Tshisekedi. Personnellement je crois que la justice et l’impunité au Congo nécessitent d’abord de trôner en principe imparable et de représenter une volonté politique intransigeante plutôt que de les conditionner à des précautions structurelles. Ces dernières, importantes soient-elles ne seront encouragées que les premiers sinon gare au Tribunal au Congo pour les crimes commis au Congo qui vite participera du chapeler de bonnes intentions… 4° « Nos voyages ont déjà ramené plus d’un milliard de dollars au Congo », dixit Tshisekedi. Je ne chercherai même pas à le vérifier tant c’est là une défense pro-domo manifeste, les comptes sont vite faits. Il est une évidence que ses voyages sont plus nombreux qu’il n’en faut et beaucoup trop coûteux. Plus généralement on a la regrettable impression que Tshisekedi minimise sa gestion dispendieuse en hôtels, avions, suites et cabinet pléthoriques qu’il gratifie des voitures coûteuses (là où un Kagame supprime les véhicules de fonction pour une gestion plus rigoureuse du budget de son pays). Un respect des prévisions budgétaires aujourd’hui explosées reste incontournable… , Afrikarabia » RDC : Tshisekedi à Paris en VRP du « Congo nouveau »
  • J’ai déjà expérimenté la chose, sois je suis Marocains et là, j’ai droit à tout les insultes sur les Algériens, sois je suis Algérien(que je suis d’ailleurs !) et là, j’ai tout le chapeler sur les Marocains! Algérie Patriotique, Washington fournit 384 chars Abrams à Mohammed VI : que cherche Trump ? - Algérie Patriotique
  • L’individualisme éthique peut etre un égoisme au service de l’humanité, suivant comme je le comprend . Fidèle à sa beauté d’ame, permettrait d’assurer la pérennité de l’humanisme,...même si ces Etres ressemblent à un chapeler d’iles au milieu des eaux nauséabonde … AgoraVox, La rationalisation de l'individu ou comment rendre l'homme calculable - AgoraVox le média citoyen

Images d'illustration du mot « chapeler »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « chapeler »

Langue Traduction
Anglais chapel
Espagnol capilla
Italien cappella
Allemand kapelle
Chinois 教堂
Arabe كنيسة صغيرة
Portugais capela
Russe часовня
Japonais チャペル
Basque kapera
Corse cappella
Source : Google Translate API

Synonymes de « chapeler »

Source : synonymes de chapeler sur lebonsynonyme.fr

Chapeler

Retour au sommaire ➦

Partager