La langue française

Râpé

Définitions du mot « râpé »

Trésor de la Langue Française informatisé

RÂPÉ, -ÉE, part. passé, adj. et subst. masc.

I. − Part. passé de râper*.
II. − Adjectif
A. − Qui a été réduit en poudre, en pulpe, en petits morceaux à l'aide d'une râpe. Gruyère râpé; carottes râpées. Plus bas le granit est gris scintillant, et sous nos pieds il semble râpé, broyé; nous marchons sur de la poudre luisante (Maupass.,Contes et nouv., t. 1, Bandit corse, 1882, p. 56).Un autre plat contenait du chocolat râpé et des morceaux de biscuits (Mauriac,Myst. Frontenac, 1933, p. 18).
B. − [En parlant d'un tissu, d'un vêtement] Usé (jusqu'à la corde). Pardessus, manteau râpé. Les saillies des coudes et des genoux, offrant plus de prise aux frottements, se marquaient par des plaques râpées jusqu'à la corde (Gautier,Fracasse, 1863, p. 95).Il portait avec élégance un habit à la française, semé de taches et tout râpé (A. France,Vie fleur, 1922, p. 442).
C. − Au fig.
1. [En parlant d'une pers.] Qui affiche, par l'état délabré de son habillement, un air de grande misère. Dame, mon cher! Il faut renoncer aux conquêtes; Les amoureux râpés font peu tourner les têtes (Ponsard,Honn. et argent, 1853, IV, 5, p. 100).Au cou de Gontran, toujours un peu râpé, une cravate. C'était, de notre ancien vestiaire, à peu près tout ce qui devait subsister au monde (Giraudoux,Simon, 1926, p. 56).Il devait avoir des dettes criardes. Il était un peu râpé, et avec ça bien monsieur pour un socialiste (Aragon,Beaux quart., 1936, p. 98).
Empl. subst. Quelle cohue de bohèmes, de faméliques, de râpés hagards qui commençaient à perdre patience (Arnoux,Crimes innoc., 1952, p. 46).
2. Pop. [En parlant d'une attente déçue, d'un contretemps] C'est râpé! C'est manqué, raté, loupé. C'est râpé, mon colonel. Impossible d'envisager de regagner la frontière. Il ne nous reste que sept ou huit minutes (P. Bonnecarrère,La Guerre cruelle, 1972ds Gilb. 1980).
III. − Subst. masc.
A. − Boisson faite à base de râpe ou de grappes de raisin frais macérées dans l'eau; vin qui se gâte et qui est amélioré par ajout, dans le tonneau, de raisin frais. Quand mon frère fut malade, il n'y avait rien à lui donner à boire que du râpé sur lequel on jetait de l'eau depuis un an (Goncourt,G. Lacerteux, 1864, p. 6).Ces petits bourgeois (...) s'efforçant quand même de représenter, mangeant de la carne et buvant du râpé (Huysmans,En mén., 1881, p. 74).
B. − Fromage de gruyère râpé. Acheter cent grammes de râpé (Dub.).
Prononc. et Orth.: [ʀ ɑpe]. Att. ds Ac. dep. 1694 (boisson). Fréq. abs. littér.: 202. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 254, b) 571; xxes.: a) 204, b) 212. Bbg. Henschel (B.). Qq. dat. nouv. du 18es. Fr. mod. 1969, t. 37, p. 122.

Wiktionnaire

Adjectif

râpé \ʁa.pe\ masculin

  1. (Cuisine) Qualifie un aliment qui est émincé par une râpe.
    • Il fut intéressé par la salade de carottes râpées en longues lamelles. Il en prit une fourchettée, mâcha. Le goût le surprit. Il n'appréciait pas. — (Roger Hanin, Les sanglots de la fête, Grasset, 1996)
  2. (Figuré) (Familier) Très usé.
    • Je te vois si faible, si menacé, traînant tes cinquante ans, des heures durant, pour subsister un jour de plus, sur le trottoir de quelque épicerie pauvre, grelottant à l'abri précaire d'un manteau râpé. — (Antoine de Saint-Exupéry, Lettre à un otage (1943), VI)
  3. (Populaire) (Désuet) Qualifie une personne qui porte des vêtements usés et qui a l’air misérable.
    • Il est bien râpé.
  4. (Populaire) Raté, fini.
    • — Vous allez pas nous déballer toutes vos cartes postales, non ? Le couplet sur Paris, voilà deux ans qu’on en croque. Ça revient comme du chou : […]. Et dans cinq minutes, y en aura un qui va sortir un ticket de métro ou des photos de la Foire du Trône. Non, pour moi tout ça c’est râpé. Y’a plus de Paris. Y’a groß Paris. Un point, c’est marre ! — (Michel Audiard, Un taxi pour Tobrouk, 1961)

Nom commun

râpé \ʁa.pe\ masculin

  1. Boisson que l’on obtient en faisant passer de l’eau sur le marc de raisin.
    • Ce n’est pas du vin, c’est du râpé.
    • Il ne nous a donné à boire que du râpé.
  2. Raisin nouveau qu’on met dans un tonneau pour améliorer le vin quand il va se gâter, ou vin ainsi traité.
    • Passer du vin par le râpé, sur le râpé.
    • Râpé de copeaux, Une certaine quantité de copeaux qu’on met dans un tonneau pour éclaircir le vin.
  3. Fromage râpé.
  4. (Vosges) (Par métonymie) Beignet de pommes de terre râpées et trempées dans une migaine, puis frites
    • Faut que je rentre, ma femme a fait des râpés !

Forme de verbe

râpé \ʁa.pe\

  1. Participe passé masculin singulier de râper.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÂPÉ. n. m.
Boisson que l'on obtient en faisant passer de l'eau sur le marc de raisin. Ce n'est pas du vin, c'est du râpé. Il ne nous a donné à boire que du râpé. Il se dit aussi du Raisin nouveau qu'on met dans un tonneau pour améliorer le vin quand il va se gâter, et du Vin ainsi traité. Passer du vin par le râpé, sur le râpé. Râpé de copeaux, Une certaine quantité de copeaux qu'on met dans un tonneau pour éclaircir le vin.

Littré (1872-1877)

RÂPÉ (râ-pé, pée) part. passé de râper 1
  • Usé par la râpe. Le freux a le bec moins gros, moins fort et comme râpé, Buffon, Ois. t. V, p. 76. J'ai du bon tabac dans ma tabatière ; J'en ai du fin et du râpé, Lattaignant, Chanson.

    Fig. et familièrement. Des vêtements râpés, vêtements usés jusqu'à la corde. Au lieu d'habits râpés et superbes comme en Italie, on voit ici des habits plus simples et toujours frais, Rousseau, Hél. II, 21.

    Se dit populairement d'une personne qui porte des habits vieux et usés, qui a l'air fort misérable. Il est bien râpé.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « râpé »

Participe passé adjectivé et substantivé de râper.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « râpé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
râpé rape

Images d'illustration du mot « râpé »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « râpé »

Langue Traduction
Anglais grated
Espagnol rallado
Italien grattugiato
Allemand gerieben
Chinois 磨碎
Arabe مبشور
Portugais grato
Russe тертый
Japonais すりおろし
Basque birrinduta
Corse grigliatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « râpé »

Source : synonymes de râpé sur lebonsynonyme.fr

Râpé

Retour au sommaire ➦

Partager