La langue française

Rançonner

Sommaire

  • Définitions du mot rançonner
  • Étymologie de « rançonner »
  • Phonétique de « rançonner »
  • Citations contenant le mot « rançonner »
  • Images d'illustration du mot « rançonner »
  • Traductions du mot « rançonner »
  • Synonymes de « rançonner »

Définitions du mot rançonner

Trésor de la Langue Française informatisé

RANÇONNER, verbe trans.

A. − Vieilli. Exiger une rançon contre la remise en liberté d'une personne. Les gens de Sigulf se mirent à les poursuivre avec acharnement, animés (...) par l'espérance de prendre à merci et de rançonner un fils de roi (Thierry, Récits mérov., t. 1, 1840, p. 17).Des voleurs (...) étaient à l'affût (...) des enfants des riches étrangers pour les enlever et rançonner les familles (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 113).
B. − Forcer quelqu'un à remettre de l'argent, des objets de valeur etc. sous menace de violence ou de mort, extorquer (de l'argent). Synon. détrousser.Rançonner les paysans. L'ex-comte de Tours (...) courant à quelque maison qu'on lui avait signalée comme riche (...) y enlevait par effraction l'argent et la vaisselle de prix, ou rançonnait à merci le propriétaire épouvanté (Thierry, Récits mérov., t. 1, 1840, p. 303):
... ces bandes aimaient mieux guerroyer pour le pillage et sans discipline (...). Elles traversaient la France sans résistance, prenaient des villes et des châteaux, y tenaient garnison, rançonnaient les provinces... Barante, Hist. ducs Bourg., t. 1, 1821-24, p. 110.
P. ext., fam. Faire payer un prix exorbitant, exiger plus qu'il n'est dû. J'ai affaire à d'affreux loueurs de voitures qui font tout ce qu'ils peuvent pour me rançonner (Hugo, Fr. et Belg., 1885, p. 17).
Prononc. et Orth.: [ʀ ɑ ̃sɔ ̃ne], (il) rançonne [-ɔn]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1262 (Jean le Marchant, Mir. ND Chartres, éd. P. Kunstmann, XXIV, 90, p. 185); 1377-80 raençonner « faire payer par la force, extorquer une contribution qui n'est pas due » (Eustache Deschamps, Œuvres, éd. Queux de St-Hilaire, t. 1, p. 218, 22). Dér. de rançon*; dés. -er. Fréq. abs. littér.: 86.
DÉR. 1.
Rançonnement, subst. masc.,vieilli. Action de rançonner. Synon. racket.Un général pauvre et pur (...) innocent de toute prévarication, de tout rançonnement des villes occupées (Arnoux, Roi, 1956, p. 190). [ʀ ɑ ̃sɔnmɑ ̃]. Att. ds Ac. 1935. 1reattest. fin xives. (Réc. d'un bourg. de Valenciennes, p. 217 ds Gdf. Compl.); de rançonner, suff. -ment1*, cf. le m. fr. rançonnerie « pillerie, rapine » 1371 (Lettre de rémission ds Du Cange, s.v. renso: rençonnerie) − xvies. ds Hug.
2.
Rançonneur, -euse, subst.,vieilli, au fig., fam. Celui, celle qui rançonne, qui demande un prix trop élevé pour un service, un loyer, un objet dont on a besoin. Synon. racketteur.Cet aubergiste est un rançonneur. L'hôtesse est une rançonneuse (Ac. 1798-1878). Dès le petit matin, le jour de la fête patronale, le village s'emplit d'une multitude: marchands d'étoffes et de denrées, gens de débits ou de baraques, âpres rançonneurs de pèlerins, arrivés au pas tendu de leurs mulets, sur les côtes raides du pays (Pesquidoux, Chez nous, 1921, p. 127). [ʀ ɑ ̃sɔnœ:ʀ], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. 1718-1878. 1reattest. 1371 rançoneour (Lettre de rémission ds Du Cange, s.v. renso); de rançonner, suff. -eur2*.

Wiktionnaire

Verbe

rançonner \ʁɑ̃.sɔ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Mettre à rançon.
  2. (En particulier) (Histoire) Réclamer une rançon, en parlant du vainqueur qui rendait ses prisonniers à la liberté, moyennant une certaine somme ou d’un corsaire qui exigeait un paiement en argent pour relâcher un vaisseau marchand capturé.
  3. (Par extension) Action d’exiger par force une somme d’argent, une contribution de guerre, etc.
    • L’ennemi, en entrant dans la ville, a rançonné les habitants.
    • Cette route est infestée de voleurs qui rançonnent les passants.
    • On se battait pour tout et n'importe quoi, pour le contrôle d'une route commerciale ou un gisement d'obsidienne, pour rançonner les vaincus ou pour alimenter les prêtres en victimes expiatoires. — (Antoine Bello, Les Producteurs, 2015 ; édition Blanche, 2015, p. 239)
  4. (Figuré) (Par hyperbole) Exiger de quelqu’un plus qu’il n’est juste ou raisonnable.
    • Que veux-tu faire avec des forbans de cette espèce ? Disqualifié, fichu, méprisé, il n'en continuait pas moins à rançonner ses contemporains. Il rançonna jusqu'aux Rothschild. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 103)
    • Cette mainmise du groupe en Côte d’Ivoire fut imposée sans lésiner sur les moyens : les sociétés de transport bolloréennes rançonnent les producteurs ivoiriens tandis que les banques françaises et internationales complices les asphyxient financièrement… — (Julien Forgeat, « Bolloré ou Gargantua en Afrique », mis en ligne le 1er avril 2001, dans Convergences Révolutionnaires (www.convergencesrevolutionnaires.org)>, n° 14, mars-avril 2001)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RANÇONNER. v. tr.
Mettre à rançon. Il se disait du Vainqueur qui rendait ses prisonniers à la liberté, moyennant une certaine somme; et d'un Corsaire qui exigeait un paiement en argent pour relâcher un vaisseau marchand capturé. Dans ces deux acceptions il n'est plus guère usité. Il se dit, par extension, de l'Action d'exiger par force une somme d'argent, une contribution de guerre, etc. L'ennemi, en entrant dans la ville, a rançonné les habitants. Cette route est infestée de voleurs qui rançonnent les passants. Il signifie, au figuré, Exiger de quelqu'un plus qu'il n'est juste ou raisonnable. Je ne veux point loger dans cette auberge, on y rançonne les voyageurs. Le fisc me rançonne.

Littré (1872-1877)

RANÇONNER (ran-so-né) v. a.
  • 1Mettre à rançon. Le Prince noir rançonna du Guesclin.
  • 2 Terme de mer. Relâcher, moyennant composition, un bâtiment marchand capturé. J'ai été fort surpris d'apprendre… que vous ayez eu la hardiesse d'arrêter et de rançonner des vaisseaux hollandais porteurs des passeports du roi, Colbert à Panetié, 3 sept. 1678. De là il se mit à piller ou à rançonner tous les vaisseaux qui sortaient des ports de la Chine, ou qui voulaient y entrer, Raynal, Hist. phil. I, 21.
  • 3Exiger de force ce qui n'est point dû. Louis XII fut le premier des rois qui mit les laboureurs à couvert de la rapacité du soldat, et qui fit punir de mort les gendarmes qui rançonnaient le paysan, Voltaire, Mœurs, 114. Les ennemis avaient tout rançonné du Var à la rivière d'Argan et à la Durance, Voltaire, Louis XV, 20.
  • 4Exiger de quelqu'un plus qu'il ne faut pour une chose. Sur la route d'Italie, on rançonne assez durement les passagers, Rousseau, Hél. I, 23. On voyage avec beaucoup de sûreté dans toute la Grèce : on trouve des auberges dans les principales villes et sur les grandes routes ; mais on y est rançonné sans pudeur, Barthélemy, Anach. ch. 34. Il ne faut rançonner personne ; mais vous savez bien que le prix des pratiques n'est pas celui des étrangers, Genlis, Théât. d'éduc. March. de modes, sc. 7.

HISTORIQUE

XIIIe s. Quant li soudans de l'Escamele, et li soudan de Damas, et cis de Halape sorent que li soudans de Babylone ot rançonnet le roi sans aus [eux], Ch. de Rains, 209.

XVe s. [Son cheval l'emporta au milieu des Allemands] qui l'enclorrent de toutes parts, le prirent et le rançonnerent et lui demanderent dont il estoit, Froissart, I, I, 91. Et le rençonna d'une somme d'argent, Commines, VI, 9.

XVIe s. Il estoit contrainct d'aller rodant çà et là le long des costes, suspect à tout le monde, rençonnant les amis, et mesprisé des ennemis, Amyot, Phoc. 18. Et ainsi ne pouvoit, sinon mettre la faute sur la traitre fortune, qui rançonnoit une aise si breve par un regret eternel, Yver, p. 536.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « rançonner »

Rançon ; prov. ransonar.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Dénominal de rançon.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rançonner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rançonner rɑ̃sɔne

Citations contenant le mot « rançonner »

  • Sécurité : Le hacker a tenté de rançonner près de 47 % de toutes les bases de données MongoDB laissées exposées en ligne. ZDNet France, Un hacker tente de rançonner 23 000 bases de données MongoDB - ZDNet
  • Quant à la Force publique, c’est dire si son lien avec le peuple s’est renforcé ou distendu. De partout, montent les cris des populations qui subissent les méfaits des agents ripoux, qui salissent l’uniforme dont la grandeur se lit à travers le sens du devoir vis-à-vis du peuple. Tout est prétexte pour extorquer, rançonner, brutaliser, au mépris des textes réglementaires. Chez eux, l’uniforme est devenu un passe-droit et l’arme un instrument de coercition. , Congo – Message sur l’état de la Nation : Que fait-on après les applaudissements ?
  • "Trop c'est trop", a-t-il dit, s'adressant aux policiers de roulage qui ont transformé leur travail en un véritable enfer, par des extorsions et autres fautes "imaginaires" pour les rançonner. , mediacongo.net - Actualités - Kinshasa : les taximen envisagent trois jours de grève pour dire non aux tracasseries policières
  • Défenseurs des droits humains et hommes d'affaires accusent régulièrement des factions armées de rançonner les entrées ou le transport à l'intérieur du pays de produits d'importation ou de matériaux de construction. De nombreux commerçants avouent aussi payer des passe-droits, parfois onéreux, pour éviter de verser les droits de douane ou payer des taxes extrêmement réduites. L'Orient-Le Jour, A la frontière avec l'Iran, Bagdad veut imposer ses droits de douane face aux pots-de-vin - L'Orient-Le Jour
  • Face aux amendes pécuniaires fixées et négociables qui alimentent par moment ces pratiques, il précise qu’il ne s’agit pas d’un moment pour  rançonner les gens ou de mendicité, mais une mise en scène donnant la possibilité de faire chuter la tension pendant une période où les gens pleurent. YECLO.com, Hommage à Amadou Gon Couliably : Amoa Urbain recommande les alliances interculturelles, pratiques « savantes et élégantes » - Actualité ivoirienne 16/07/2020 - YECLO.com

Images d'illustration du mot « rançonner »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « rançonner »

Langue Traduction
Anglais to ransom
Espagnol rescatar
Italien riscatto
Allemand lösegeld
Chinois 赎金
Arabe للحصول على فدية
Portugais resgatar
Russe выкупить
Japonais 身代金に
Basque erreskatatzea
Corse per ransom
Source : Google Translate API

Synonymes de « rançonner »

Source : synonymes de rançonner sur lebonsynonyme.fr
Partager