La langue française

Quinteux

Définitions du mot « quinteux »

Trésor de la Langue Française informatisé

QUINTEUX, -EUSE, adj.

A. −
1. Toux quinteuse. Toux qui se produit par quintes (v. quinte A). L'emphysème pulmonaire (...) est exprimé par une toux sèche et quinteuse (Nocard, Leclainche,Mal. microb. animaux, 1896, p. 246).Il entendit une toux quinteuse et secouante (Malègue,Augustin, t. 2, 1933, p. 464).
[P. méton.] Sujet à des quintes de toux. Toutes les deux nuits, cassé en deux par l'oppression, quinteux et suant, il regardait le mur obscur en face de lui (Queneau,Enf. du limon, 1938, p. 146).
2. P. anal. [En parlant d'une réaction émotionnelle] Qui se produit par quintes (v. quinte B 1). Octave, riant d'un petit rire quinteux. − Hin! hin!... Hin! hin! (Aymé,Cléramb., 1950, ii, 2, p. 76).
B. − Vieilli
1. [En parlant d'une pers.] Sujet à des quintes (v. quinte B 2); sujet à des accès de mauvaise humeur, d'un caractère difficile. Synon. acariâtre, grincheux.Vieillard quinteux. Quinteux comme une mule (Ac. 1835, 1878). Les femmes ont besoin d'être quinteuses, leur faiblesse les excuse, elles ne sauraient avoir l'égalité d'humeur que nous donne la force du caractère (Balzac,Lys, 1836, p. 239).Quel ami quinteux et difficile! Il a toujours quelque murmure sous la lèvre (M. de Guérin,Corresp., 1837, p. 297).L'orgueil rancunier du grand seigneur quinteux (Proust,Prisonn., 1922, p. 230).
P. anal. [En parlant d'un cheval, d'un animal lui ressemblant] Rétif, capricieux. Jument quinteuse (Ac. 1835, 1878). Je prends la bride, et je vous fais marcher la mule (...). Mais voici que la demoiselle s'effraye, le père se fâche, le fiancé crie, si bien que la rosse devient quinteuse (Toepffer,Nouv. genev., 1839, p. 448).Un cheval quinteux qui vous casse le cou (Sand,Elle et lui, 1859, p. 288).
Au fig., rare. Changeant. Le ciel nous dote d'une marotte tour-à-tour grave, et quinteuse et falote (Béranger,Chans., t. 3, 1829, p. 139).L'avant-dernier bond de ma quinteuse fortune (Chateaubr.,Mém., t. 3, 1848, p. 225).
2. [En parlant d'un attribut d'une pers., d'un comportement] Qui est le propre d'une personne sujette à des quintes, à des accès de mauvaise humeur, d'une personne au caractère difficile. Caractère quinteux; humeur quinteuse; manières quinteuses. Leur colère (...) est aiguë, quinteuse, convulsive, sans dignité, prompte au fait (...) comme les accès d'un être faible (Sainte-Beuve,Volupté, t. 2, 1834, p. 134).Un de ces accès de bouderie quinteuse, dont il était coutumier (Rolland,J.-Chr., Révolte, 1907, p. 551):
Comme il paraissait vaguement inquiet, je l'avais interrogé anxieusement. Il m'avait répondu fort mal. À ma complète consternation, j'avais soudain reconnu la manière de mon père, quinteuse et égarée. Drieu La Roch.,Rêv. bourg., 1937, p. 272.
Prononc. et Orth.: [kε ̃tø], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1562 « capricieux » (Du Pinet, Pline, livre XXXV, préface, t. 2, p. 629); 2. 1826 toux quinteuse (Bretonneau, Inflamm. tissu muqueux, p. 320). Dér. de quinte* « caprice » et « accès de toux »; suff. -eux*. Fréq. abs. littér.: 45. Bbg. Quem. DDL t. 8.

Wiktionnaire

Adjectif

quinteux \kɛ̃.tø\

  1. Qui est fantasque, qui est sujet à des quintes, à des accès de mauvaise humeur.
    • Tantôt la créature la plus douce est quinteuse, et jamais les quinteuses ne deviennent douces ; […]. Je suis las du mariage. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Le harnais de tête était si chargé de pompons, de houppes et de fanfreluches, qu’à peine pouvait-on démêler à travers leurs mèches éparses le fil revêche et rechigné du quinteux animal. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Olivier causeur, distrait, quinteux, élégant sans viser à l’être, mis avec goût à une époque et dans un pays où les enfants s’habillaient on ne peut plus mal, […] — (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 68)
    • Elle le voyait triste, quinteux, malade, et elle n’arrivait pas à l’égayer, ni même à deviner le motif de cette mélancolie grandissante et de cette agitation. — (Paul Bourget, Le Disciple, page 325, 1899)

Nom commun

quinteux \kɛ̃.tø\ masculin (pour une femme on dit : quinteuse) singulier et pluriel identiques

  1. Personne qui est fantasque, qui est sujet à des quintes, à des accès de mauvaise humeur.
    • Tantôt la créature la plus douce est quinteuse, et jamais les quinteuses ne deviennent douces ; […]. Je suis las du mariage. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

QUINTEUX, EUSE. adj.
Qui est fantasque, qui est sujet à des quintes, à des accès de mauvaise humeur. C'est un homme extrêmement quinteux. C'est un esprit quinteux. Un caractère quinteux. Une humeur quinteuse.

Littré (1872-1877)

QUINTEUX (kin-teû, teû-z') adj.
  • 1Sujet à des quintes d'humeur, à des caprices. Au reste d'esprit si quinteux, Que j'en suis quelquefois honteux, Scarron, Typh. I. Souvent j'ai beau rêver du matin jusqu'au soir ; Quand je veux dire blanc, la quinteuse [rime] dit noir, Boileau, Sat. II. Car il est dur, hautain, prompt, entêté, quinteux, Destouches, Diss. I, 6. Quand les musiciens se fâchent, ils prennent, dit-on, la quinte, et les esprits quinteux sont, en style proverbial, des esprits colères et tout de feu, Journ. de Trévoux, sept. 1735, p. 1830. C'est un homme quinteux, mais qui revient d'abord, Rousseau J.-B. Flatt. IV, 4.
  • 2Se dit du cheval qui se défend contre son cavalier, refuse d'avancer et d'obéir ; on dit qu'il fait des quintes. Beaucoup de chevaux capricieux et vicieux, mais au fond indomptables, paraissent assez doux pendant plusieurs jours, et deviennent quinteux et intraitables une ou deux fois la semaine, Genlis, Maison rust. t. I, p. 175, dans POUGENS.

    Quinteux comme la mule du pape, fantasque, difficile.

    Terme de fauconnerie. Se dit d'un oiseau qui s'écarte trop.

    Se dit aussi d'un chien capricieux.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « quinteux »

Quinte 3 ; namurois, kuinkeû ; Hainaut, quintar.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Dérivé de quinte avec le suffixe -eux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « quinteux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
quinteux kɛ̃tø

Citations contenant le mot « quinteux »

  • On imagine d’ici les quinteux. Pourquoi s’arrêter sur Ed McBain, alors qu’il tombe du roman policier comme à Gravelotte, et qu’en l’espèce il ne peut s’agir que d’une réédition vu que l’Américain est mort en 2005, à 78 ans, avec plus de 100 millions d’exemplaires vendus au compteur (sous ce nom et les autres pseudonymes de celui qui était né Salvatore Lombino) ? Précisément : une boussole n’est jamais tant utile qu’au cœur du maelström, et la saga du 87e District fait partie des repères en territoire polar. D’ailleurs, pour une fois, on peut se fier à la citation qu’arbore chaque pavé de l’Intégrale, publiée là en trois salves (janvier, février, mars) de trois tomes. C’est James Ellroy qui parle : «Je relis régulièrement les romans du 87e District d’Ed McBain. Il écrit vite et très bien.» Libération.fr, Tout le monde adore la police, l’intégrale d’Ed McBain - Culture / Next
  • Inventif, ludique et plus que tout pédagogique, ce petit livre foisonnant de couleurs explosives redonne ses lettres de noblesse aux mots que le quotidien a tués. Mais attention loin d'être désuet, ce vocabulaire sur lequel vous proposent de plancher les trois auteurs, désigne des réalités bien concrètes et actuelles. Que penser par exemple de ces «agélastes», individus réfractaires à l'humour et qui ne rient jamais, ou ces autres «quinteux», ronchons, sujets à de brusques accès de mauvaise humeur...? Bien à la page n'est-ce pas? Le Figaro.fr, Saurez-vous faire un sans-faute à ce test de vocabulaire ?
  • C'est une petite ville du Sud-Ouest, où les associations culturelles ont choisi d'inscrire au programme de l'année le thème de la transmission. Il paraît improbable, en ce soir de printemps quinteux, de remplir la salle du théâtre municipal pour traiter de la controverse philosophique entre Edmund Burke et Thomas Paine. C'est pourtant le cas.   LExpress.fr, Mona Ozouf: "Vive l'énergie de nos provinces!" - L'Express

Traductions du mot « quinteux »

Langue Traduction
Anglais quinteux
Espagnol quinteux
Italien quinteux
Allemand quinteux
Chinois 昆特
Arabe كوينتوكس
Portugais quinteux
Russe quinteux
Japonais クイントゥ
Basque quinteux
Corse quinteux
Source : Google Translate API

Synonymes de « quinteux »

Source : synonymes de quinteux sur lebonsynonyme.fr

Quinteux

Retour au sommaire ➦

Partager