La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « pustule »

Pustule

Définitions de « pustule »

Trésor de la Langue Française informatisé

PUSTULE, subst. fém.

A. − PATHOL. Petite lésion cutanée, caractérisée par un soulèvement épidermique plus ou moins purulent. Pustules de l'herpès, de l'impétigo, de la variole, de la vaccine; être couvert de pustules; visage, corps mangé de pustules. Les butors de la campagne empuantirent les classes, de leur linge peu renouvelé. Des pustules et des rougeurs ponctuèrent le coin des lèvres, le front et les joues adolescentes (Adam,Enf. Aust., 1902, p. 298).V. bubon ex. 1.
Pustule maligne. ,,Forme la plus commune du charbon chez l'homme`` (Garnier-Del. 1972).
B. − P. anal.
1. BOT. ,,Petite vésicule envahissant les feuilles ou les tiges des plantes`` (Bén.-Vaesk. Jard. 1981). Des aloès couverts de pustules roses (Flaub.,Tentation, 1849, p. 408).
2. ZOOL. Chacune des petites saillies couvrant la peau de certains animaux. Pustules du crapaud. Son monstre fabuleux (...) a des pustules sur le dos et (...) n'est pas un lézard (Hugo,Misér., t. 1, 1862, p. 686).
REM. 1.
Pustulation, subst. fém.,pathol. Formation de pustules sur le corps dans une affection cutanée (d'apr. Méd. Biol. t. 3 1972).
2.
Pustuler, verbe.a) Empl. intrans. α) Se couvrir (comme) de pustules. Des viandes surmenées comme à Fort-Gono et qui n'en finissent pas non plus de pustuler et de cuire (Céline,Voyage, 1932, p. 226). β) Proliférer comme des pustules. Voyez remuer ces eaux qu'on croi-rait immobiles. De faibles rides rondes naissaient continuellement et s'élargissaient autour de points qui pustulaient sur le glacis bronzé. La peau du petit lac recevait en mille endroits des piqûres de moustiques et les véhiculait jusqu'à ses rives sur des vaguelettes circulaires (Malègue,Augustin, t. 2, 1933, p. 128).b) Empl. trans., au fig. Produire comme des pustules. Il raffolait de la politique à présent et les journaux du midi en pustulent de la politique et de la vivace (Céline,Voyage, 1932, p. 486).
3.
Pustulent, -ente, adj.,hapax. Qui présente des pustules. Tu viens défendre la gangrène? (...) Sauver quoi? (...) Le moignon pourri! Les larves? Les mouches? Le bubon! Jamais la viande pustulente! (Céline,Mort à crédit, 1936, p. 544).P. métaph. Ma lassitude s'aggravait devant ces étendues de façades, cette monotonie gonflée de (...) commerce et de commerce encore, ce chancre du monde, éclatant en réclames prometteuses et pustulentes (Céline,Voyage, 1932, p. 255).
Prononc. et Orth.: [pystyl]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1300 méd. (La Chirurgie de l'abbé Poutrel, 55, v o3 ds Mél. Lecoy, p. 547); en partic. 1568 pustules malignes (Paré, Anat., XXIV, 5 ds Œuvres, éd. J. F. Malgaigne, t. 3, p. 363); 2. 1849 bot. des aloès couverts de pustules roses (Flaub., loc. cit.). Empr. au lat. d'époque impérialepustula « pustule, ampoule », dér. de pus, puris, v. pus. Fréq. abs. littér.: 54.
DÉR.
Pustulé, -ée, adj.,rare. Couvert de pustules; qui porte des pustules. Ce monde, cette foule qui est autour de nous, ce sont (...) des infirmes, vrais ou faux, pitoyables ou menaçants; qui cul-de-jattes, se traînent sur des mains en forme de pieds; qui sans yeux; cul bancroche, lépreux, idiots, pustulés, épileptiques (Loti,Fleurs ennui, 1882, p. 37). [pystyle]. 1resattest. 1560 [éd.] visage ... pustulé (Alector, f o32 v ods Gdf.), attest. isolée, à nouv. 1842 (Ac. Compl.); de pustule, suff. *.

Wiktionnaire

Nom commun - français

pustule \pys.tyl\ féminin

  1. (Médecine) Petite tumeur inflammatoire qui s’élève sur la peau et qui se termine par suppuration.
    • L’espèce de linceul qui le recouvrait était tombé jusqu’à ses hanches ; et ses épaules, sa poitrine, ses bras maigres disparaissaient sous des plaques de pustules écailleuses. — (Gustave Flaubert, Trois Contes : La Légende de Saint Julien l’Hospitalier, 1877)
    • Après quelques jours encore, se fera toute une éruption de petites cloques semblables à la première. Ces cloques formeront des pustules sur tout le visage. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, collection « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • Lorsqu'un boucher acheteur langueyait lui-même le porc, il lui était loisible de profiter de la présence des pustules de ladrerie pour obtenir une réduction sur le prix d'achat ; puis, l'animal abattu et débité, il raclait soigneusement au couteau la langue, la chair du cou et des épaules, la face interne des cuisses, toutes les parties, enfin, où la présence du cysticerque pouvait être le plus facilement constatée à l'extérieur du morceau vendu. — (Henri Gelin, Au temps passé: à travers Poitou et Charentes, 1re série, Niort, imp. Poitevine, 1922, Laffitte Reprint, 1977, page 118)
    • (Figuré)Le carter s'était encore rompu sous les assauts de chocs impitoyables, et l’huile pissait de plus belle, marquant le sable de pustules noirâtres. — (Virgile Charlot, Tropique du Bayanda : Une épopée africaine, éd. Arthaud, 2012)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PUSTULE. n. f.
Petite tumeur inflammatoire qui s'élève sur la peau et qui se termine par suppuration. Dans la petite vérole, le corps est couvert de pustules.

Littré (1872-1877)

PUSTULE (pu-stu-l') s. f.
  • 1 Terme de médecine. Petite tumeur cutanée qui suppure au sommet. Cette pustule [de variole, dans l'inoculation] fait, dans le bras où elle est insinuée, l'effet du levain dans un morceau de pâte, Voltaire, Dict. phil. Inoculation.
  • 2Pustule maligne, affection virulente et gangréneuse, produite chez l'homme par inoculation directe ou indirecte de matières provenant du charbon des mammifères, du sang ou des dépouilles d'un animal mort de cette maladie, ou mort du sang de rate, ou mort après avoir été surmené, ou provenant d'un animal en voie de putréfaction.
  • 3 Terme de botanique. Sorte de petite élevure sur la tige ou sur les feuilles des plantes.
  • 4Nom spécifique d'un balane fossile (France, Italie, Piémont).

    Nom spécifique d'une fissurelle (mollusques), faisant partie des univalves de Lamarck (océan Indien, Amérique), la patelle pustule de Linné.

  • 5Globule adhérent aux monnaies qui viennent d'être frappées.

HISTORIQUE

XIVe s. Chancres [cancers] et pustules, H. de Mondeville, f° 98.

XVIe s. Si la brusleure est superficielle, il s'esleve des pustules ou vessies, si on n'y prevoit, Paré, X, 8. La [petite] verolle s'esleve en pustule pointue et blanchissante, Paré, XXII, 1. Anthrax ou charbons, et autres pustules malignes, Paré, XXIV, 5.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PUSTULE, s. f. petite élevure, ou éruption de la peau, laquelle est pleine de pus, & qui se forme ordinairement dans la grande & petite vérole. Voyez Exantheme.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « pustule »

Du latin pustula.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pustule »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pustule pystyl

Citations contenant le mot « pustule »

  • L’infection par molluscum contagiosum est une maladie sans gravité qui touche surtout les enfants et se manifeste par l’apparition de petites pustules dont il n’est pas facile de se débarrasser. , Molluscum contagiosum : des éruptions de pustules bénignes mais tenaces 
  • Elle s'explique par une réaction inflammatoire de la peau, et parfois douloureuse au toucher. Elle peut disparaître spontanément sans aucune cicatrice ou, en cas d'infection, devient une pustule. Cosmopolitan.fr, Quelle la différence entre papule et pustule ? - Cosmopolitan.fr
  • Une pustule désigne une lésion de la peau à la surface de l'épiderme qui contient du liquide purulent (pus). Plusieurs causes peuvent être responsables d'une pustule, par exemple l'acné, un psoriasis pustuleux généralisé (maladie cutanée), un abcès, un impétigo (infection de la peau causée par une bactérie), une variole ou une pustulose (maladie accompagnée de pustules).  , Boutons sur le corps : quelle signification ?
  • On l'appelle communément bouton, mais en réalité une pustule n'est pas qu'un simple soulèvement de la peau bien délimité et rougi. Cosmopolitan.fr, Comment se débarrasser d'un bouton sans laisser de traces ? - Cosmopolitan.fr
  • Dans le cas où l’infection continue de gagner du terrain, la papule évolue vers le stade de pustule. Les pustules, ce sont ces fameux boutons surmontés en leur centre d’une goutte de liquide purulent. «Ce pus est composé de sébum, de cellules de la peau et de bactéries qui ne sont pas infectieuses car elles sont présentes habituellement dans le sébum», explique le dermatologue. Ce liquide peut simplement s’évacuer - éclaboussant parfois le miroir de la salle de bains - ou bien s’enfoncer dans les couches profondes de la peau, constituant alors une petite bosse légèrement rouge. Ce sont ces boutons profondément ancrés dans la peau, les nodules, qui, à terme, causent des cicatrices. Très tenaces, certains nécessitent une petite intervention chirurgicale. , Acné : d’où viennent ces boutons rebelles ? 
  • Le port du masque entraîne principalement des irritations. On peut parler dans ce cas d'une intolérance, mais pas d'une allergie. Chez les personnes qui n'avaient pas spécialement de problèmes de peau, nous avons observé l'apparition d'acné rétentionnelle avec la présence de points noirs, de petites pustules et de boutons sur les zones contact, principalement au niveau du menton et du nez.  midilibre.fr, Rougeurs, irritations, boutons et port du masque : les conseils d'un dermatologue - midilibre.fr
  • La maladie du corail se caractérise par le développement sur l'écorce des arbres et arbustes, de mouchetis de couleur rose à corail évoluant vers des tons plus foncés proches du rouille ou brun. Ces pustules mesurent environ 1/2cm de diamètre et ne dépassent jamais 1cm. Binette & Jardin, La maladie du corail sur l'écorce des arbres : comment la traiter ?
  • La variole se transmettait comme le coronavirus, par les voies aériennes, les postillons. Variola veut dire en latin "petite pustule", la maladie tuait une personne sur cinq et quand les malades s'en sortaient ils restaient souvent défigurés. C'est un médecin anglais qui a inventé le vaccin grâce à un troupeau de vaches. À la fin du XVIIIe siècle, Edward Jenner découvre qu'il existe une forme de variole chez les bovins, et quand les paysans l'attrapent, ils sont protégés de la variole humaine. RTL.fr, Comment l'Homme a réussi à éradiquer la variole avec l'ancêtre de la vaccination
  • Une rougeur cutanée, une pustule ou un nodule au niveau de la lésion, une traînée rouge inflammatoire qui s’étend sur la peau, un ou plusieurs ganglions, à proximité de la zone griffée doivent vous pousser à consulter. Tout comme la survenue d’une fièvre, même modérée, d’une fatigue ou d’une perte d’appétit. midilibre.fr, Un tiers des personnes griffées par un chat développe une infection - midilibre.fr

Traductions du mot « pustule »

Langue Traduction
Anglais pustule
Espagnol pústula
Italien pustola
Allemand pustel
Chinois 脓包
Arabe بثرة
Portugais pústula
Russe пустула
Japonais 膿疱
Basque pustula
Corse pustule
Source : Google Translate API

Synonymes de « pustule »

Source : synonymes de pustule sur lebonsynonyme.fr

Pustule

Retour au sommaire ➦

Partager