La langue française

Psychose

Définitions du mot « psychose »

Trésor de la Langue Française informatisé

PSYCHOSE, subst. fém.

A.− PATHOL. Affection psychique grave, dont le malade n'a pas conscience, caractérisée par une désintégration de la personnalité accompagnée de troubles de la perception, du jugement et du raisonnement. Psychose délirante, hallucinatoire, hystérique, obsessionnelle; psychose de l'adulte, de l'enfant; psychose carcérale, puerpérale. Dans certaines psychoses, par exemple dans l'hystérie, on trouve une espèce d'altruisme qui fait que le malade ne peut plus vivre ou sentir par lui-même, et construit son expérience à partir de celle d'un autre (Nizan, Conspir.,1938, p. 100).Les principales psychoses sont la schizophrénie, les délires chroniques (...), les démences, les bouffées délirantes et la confusion (Thinès-Lemp.1975).V. anormal ex. 6, névrose B rem. ex. de Lapl.-Pont. 1967, psychogénèse B 1 ex. de Porot 1975, psychonévrotique dér. s.v. psychonévrose, ex. de Lapl.-Pont. 1967, psychothérapie ex. de Sill. 1965.
Psychose maniaco-dépressive/maniaque-dépressive. V. maniaque rem.
B.− P. ext. Folie (v. folie1B). Psychose collective. Était-ce un de ces demi-hallucinés qui foisonnent dans ces crises de psychose collective que sont les révolutions? Car c'était bien une contagion de folie qui soulevait ces Parisiens, ces civilisés, d'une colère de sauvages (Bourget, Actes suivent,1926, p. 18).
En partic.
Préoccupation excessive. Synon. idée fixe*, obsession.Frédéric (...) continue à se frotter les dents. « Il va se mettre les gencives en sang; psychose de l'hygiène, je me demande quel est son vice? » (Vailland, Drôle de jeu,1945, p. 8):
Vous aussi, vous donnez dans cette psychose! (...) Agir : c'est la hantise de tous les écrivains français. Ça trahit de curieux complexes : parce qu'ils savent parfaitement qu'ils ne changeront rien à rien. Beauvoir, Mandarins,1954, p. 534.
Crainte excessive, généralement non fondée et d'origine sociale. Psychose de (la) crise. La folie obsidionale, la hantise de l'espionnage sont des psychoses de guerre (Ac.1935).Combat publie aujourd'hui un article sur la psychose de guerre en Amérique. On calcule qu'en 1970, la Russie pourra mettre sur pied une armée de trente-cinq millions de soldats alors que l'armée américaine n'en compterait que dix-huit millions (Green, Journal,1946, p. 62).
REM.
Psychosique, adj.,méd. Synon. rare de psychotique (infra dér.).Encéphalite psychosique (Quillet Méd.1965, p. 347).
Prononc. et Orth. : [psiko:z]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1. 1859 pathol. « affection mentale dont le malade ne reconnaît pas le caractère morbide » (Journ. de méd. et de chir. pratiques, XXX, p. 130 ds Quem. DDL t. 8); 2. 1913 « obsession, idée fixe » (Péguy, Argent, p. 1207 : c'est une idée fixe. C'est une phobie, une psychose); 3. en partic. 1926 psychose collective (Bourget, loc. cit.); 1936 psychose de guerre (Martin du G., Thib., Été 14, p. 140). Formé à l'aide de l'élém. formant psycho-* sur le modèle de névrose*. Fréq. abs. littér. : 67.
DÉR.
Psychotique, adj. et subst.,méd. a) Adj. Qui relève de la psychose (supra A). États, phénomènes, symptômes, troubles psychotiques. La dépersonnalisation psychotique substitue à toutes les données solides (...) un réseau mouvant et sans consistance d'intuitions, d'impressions fugitives, de croyances magiques (Porot1975, s.v. psychose).b) Adj. et subst. (Malade) qui est atteint de psychose (supra A). Il est un domaine pathologique qui permet d'étudier avec une réelle précision le problème de la constitutionnalité des psychoses, c'est celui des psychoses gémellaires. Une vaste enquête fut faite à ce sujet par Franz Kallman, étudiant 1232 jumeaux psychotiques, dont 953 schizophrènes, 75 maniaco-dépressifs (Delay, Ét. psychol. méd.,1953, p. 151).V. névrotique I ex. de H. Bazin, psychopathe ex. de Sill. 1965.− [psikɔtik]. − 1resattest. a) 1904 « qui a rapport à la psychose » (Nouv. Lar. ill.), 1949 états psychotiques (Freud, Abr. psychanal., trad. par A. Bermann, p. 23), b) 1959 « qui est atteint de psychose », ici subst. (H. Bazin, Fin asiles, p. 25); dér. sav. de psychose, suff. -ique*; existe parallèlement à psychosique (dér. de psychose, suff. -ique*) essentiellement att. dans le syntagme encéphalite psychosique 1934 (Le Mois, mars-avr., p. 281 ds Quem. DDL t. 21); cf. 1965 (Quillet Méd., p. 347).
BBG. − Quem. DDL t. 14 (s.v. psychotique); 21 (s.v. psychotique), 29.

Wiktionnaire

Nom commun

psychose \psi.koz\ féminin

  1. (Médecine) Affection psychique grave, qui fait pendant à névrose et qui désigne d’une façon très générale toutes les maladies mentales, avec troubles de la perception, du jugement et du raisonnement, par opposition aux états purement névropathiques, tels que la neurasthénie.
    • La psychose, elle, est un état chronique de pétage de plombs qui vous fait prendre des vessies pour des lanternes. Les deux principales psychoses sont la schizophrénie et la paranoïa. — (Jean-Loup Chiflet, Nouilles ou pâtes: le bon sens des mots, Mots & Cie, 1999, page 68)
  2. (En particulier) Dans le langage usuel, trouble des fonctions intellectuelles qui n’est pas proprement la démence, mais plutôt l’obsession.
    • En fait, dès 1865, il est évident que le penseur en chef du futur mouvement communiste international est embarqué dans une psychose économétrique de type thorézien. — (Emmanuel Todd, Le Fou et le Prolétaire, 1979, réédition revue et augmentée, Paris : Le Livre de Poche, 1980, page 205)
  3. État de panique collective provoquée par un événement ou un fléau vécu comme une menace permanente.
    • Keith Alexander, qui s’exprimait devant une commission du Congrès américain, put ainsi déclarer : « Je préfère amplement me trouver devant vous aujourd’hui à débattre » de ce programme « plutôt qu’essayer de vous expliquer pourquoi nous n’avons pas su empêcher un nouveau 11-Septembre ». […] L’argument relève de la propagation de la psychose la plus éculée et la plus fallacieuse qui soit. — (Glenn Greenwald traduit par Johan-Frédérik Hel Guedj, Nulle part où se cacher, JC Lattès, 2014, ISBN 978-2-7096-4615-4)

Nom commun

psychose \ˌpsiˈxoː.zə\ féminin

  1. Psychose.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PSYCHOSE. n. f.
T. de Médecine qui fait pendant à Névrose et qui désigne d'une façon très générale toutes les Maladies mentales, avec troubles de la perception, du jugement et du raisonnement, par opposition aux états purement névropathiques, tels que la neurasthénie. Dans le langage usuel, PSYCHOSE désigne plus particulièrement un Trouble des fonctions intellectuelles qui n'est pas proprement la démence, mais plutôt l'obsession. La folie obsidionale, la hantise de l'espionnage sont des psychoses de guerre.

Littré (1872-1877)

PSYCHOSE (psi-kô-z') s. f.
  • Nom générique des maladies mentales.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « psychose »

Ψυχὴ, âme.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Composé du préfixe psycho- grec ancien ψυχή, psukhế (« âme, esprit ») et du suffixe -ose substantifs féminins désignant un processus de transformation : littéralement « Transformation de l'esprit »
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « psychose »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
psychose psikoz

Citations contenant le mot « psychose »

  • Le théâtre a toujours placé en exergue du monde ce qui le déchirait. Il n'existe que dans le rapport à la blessure dont le terme le plus commun est la psychose, la folie : l'histoire du théâtre est une longue histoire de fous, de possédés. De Enzo Cormann
  • C'est grave de s'obliger à ressembler à tout le monde : cela provoque des névroses, des psychoses, des paranoïas. De Paulo Coelho / Veronika décide de mourir
  • La recrudescence des psychoses et des névroses n'a peut-être pas d'autre origine que le refus de mettre les morts à leur place. De Louis-Vincent Thomas / Anthropologie de la mort
  • En ces temps de psychose collective, il est devenu très risqué de réfléchir, lorsque cette réflexion nous entraîne à questionner et à critiquer. Aussitôt, les gens qui ont peur nous taxent d’insensibilité et d’égocentrisme. L’accusation de propension complotiste est devenue la voie royale pour faire taire. Exercer sa faculté critique, exprimer des doutes, c’est être manipulé par les adeptes de théories du complot de tout acabit. Le Devoir, Quand la peur de la COVID-19 empoisonne le débat public | Le Devoir
  • « Il n’y a pas de cluster à Quiberon. Il y a un groupe fermé qui constitue un cluster de dix personnes. Mais il ne faut pas céder à la psychose ». Le préfet du Morbihan Patrice Faure s’est expliqué ce vendredi au sujet des cas positifs de coronavirus enregistrés dans la très touristique presqu’île. Au total, dix personnes ont été testées positives au Covid-19. « Vingt-cinq autres personnes à risques élevés sont en train d’être testées », précise la directrice départementale de l’Agence régionale de santé. Révélé le 21 juillet, le « patient zéro » est un saisonnier travaillant au Super U de Quiberon. Le virus se serait propagé dans un cercle restreint à l’occasion d’une soirée dansante organisée dans un bar de la presqu’île. , Coronavirus dans le Morbihan : Une soirée dansante dans un bar à l’origine d’un cluster à Quiberon
  • La voile, c’est une passion. Et le COVID, une psychose. De quoi décourager les plaisanciers ? Dans les trois ports de plaisance de Dunkerque (Grand Large, bassin du Commerce et bassin de la Marine, soit un total de 655 postes d’amarrage), l’ambiance est très calme, en ce mois de juillet. Soit moins de 50 % de présence, comparé aux étés précédents. La Voix du Nord, Dunkerque: avec le COVID-19, les plaisanciers semblent craindre de prendre le large
  • Si la psychose s'installe parmi les hypocondriaques et les complotistes qui ne croient pas en l'efficacité des masques de protection grand public répondant aux normes Afnor, plusieurs internautes vantent les «mérites» de masques plus gros et plus complets. CNEWS, Coronavirus : pourquoi les masques de chantier ne sont pas adaptés à la pandémie | CNEWS
  • La psychose n'est pas près de disparaître avec de telles décisions inutiles. midilibre.fr, La Ville de Millau veut généraliser le port du masque - midilibre.fr

Traductions du mot « psychose »

Langue Traduction
Anglais psychosis
Espagnol psicosis
Italien psicosi
Allemand psychose
Chinois 精神病
Arabe ذهان
Portugais psicose
Russe психоз
Japonais 精神病
Basque psikosia
Corse psicosi
Source : Google Translate API

Synonymes de « psychose »

Source : synonymes de psychose sur lebonsynonyme.fr

Psychose

Retour au sommaire ➦

Partager