Prononcé : définition de prononcé


Prononcé : définition du Wiktionnaire

Adjectif

prononcé \pʁɔ.nɔ̃.se\ masculin singulier

  1. Qui a été dit.
  2. Qui se prononce.
    • Le mot 雞 est prononcé [kɐi˥] en cantonais.
  3. (Figuré) Qui est marqué, qui est remarquable.
    • Le cachemire n’est pas ondulé comme la laine ; il est souple, soyeux et brillant. Son élasticité est plus grande que celle de la laine, de même que sa finesse et sa souplesse ; ses propriétés feutrantes sont plus prononcées. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature ; 1re partie : Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • Un caractère prononcé, Un caractère qui n’a rien d’indécis.
    • Cet enfant a déjà un caractère très prononcé.

Nom commun

prononcé \pʁɔ.nɔ̃.se\

  1. (Droit) Décision du tribunal prononcée à l’audience.
    • Le prononcé de l’arrêt, de la sentence, du jugement

Forme de verbe

prononcé \pʁɔ.nɔ̃.se\

  1. Participe passé masculin singulier de prononcer.
    • Le défunt n’avait pas été désanathématisé avant sa mort; c’est pourquoi son fils s’adressa à Bruno, qui avait prononcé l’anathême contre Hermann, en le priant de lever maintenant l’anathême, puisqu’il était mort, et de l’enterrer dans l’église. — (Alban Butler, Vies des Pères, des martyrs et des autres principaux saints, 1828)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Prononcé : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PRONONCER. v. tr.
Proférer, articuler les lettres, les syllabes, les mots, en exprimer les sons. Il prononce mal les R. Il y a beaucoup de mots qu'on prononce autrement qu'on ne les écrit. Les Anglais, les Italiens, etc., prononcent le latin autrement que nous. Dans cette acception, il s'emploie absolument. Pour l'orthographe de ce nom, vous n'avez qu'à écrire comme on prononce. Prononcer lentement, distinctement. Il signifie aussi Réciter, débiter, faire entendre. Prononcer un discours, un sermon, un harangue. Il signifie encore Déclarer avec autorité, en vertu de son autorité. Le concile prononça anathème contre Arius. Prononcer une décision, un arrêt, une sentence, un jugement. Fig., L'arrêt que le destin, que le sort a prononcé. Il se dit particulièrement lorsque celui qui préside une juridiction, une assemblée, déclare ce qui a été décidé à la pluralité des voix. Le président ayant prononcé l'arrêt. Fig., Cet homme a prononcé lui-même sa condamnation, sa sentence, Il s'est condamné par ses propres paroles, par son propre témoignage.

PRONONCER s'emploie aussi absolument dans les deux sens qui précèdent. L'Église a prononcé. Le législateur a prononcé. La loi a prononcé. Le sort, le ciel a prononcé. Il s'emploie aussi absolument dans le langage ordinaire et signifie Déclarer son sentiment sur quelque chose, décider, ordonner. J'attends que vous ayez prononcé. Vous n'avez qu'à prononcer. Dès que vous aurez prononcé, on obéira. Je n'ose prononcer entre vous et lui. En termes de Peinture et de Sculpture, il signifie Bien marquer, rendre très sensible quelque partie d'une figure. Prononcer un bras, une main, une jambe, un pied, etc. Ce peintre a le défaut de trop prononcer les muscles de ses figures. Il vieillit. Des traits prononcés, Des traits fortement marqués. Un goût prononcé, Un goût très net. Ce fruit a un goût prononcé. Il s'emploie aussi figurément. Il a un goût prononcé pour les arts. Fig., Un caractère prononcé, Un caractère qui n'a rien d'indécis. Cet enfant a déjà un caractère très prononcé.

SE PRONONCER signifie Faire voir, manifester son intention, son caractère en quelque affaire, en quelque occasion. Il s'est nettement prononcé dans cette occasion. L'opinion publique s'est prononcée sur cette affaire. Prononcez-vous. Il n'ose pas se prononcer. Il signifie aussi Être prononcé. Dans le mot Succès, l'S finale ne se prononce pas. Le participe passé

PRONONCÉ s'emploie comme nom masculin. Le prononcé de l'arrêt, de la sentence, du jugement, La décision du tribunal prononcée à l'audience.

Prononcé : définition du Littré (1872-1877)

PRONONCÉ (pro-non-sé, sée) part. passé de prononcer
  • 1Déclaré avec autorité, en vertu d'une autorité. L'arrêt de mort était prononcé contre le Fils de Dieu, et toutes choses étaient préparées pour l'exécution, Bourdaloue, Exhort. sur J C. portant sa croix, t. II, p. 136.

    S. m. Le prononcé du jugement, etc. la décision prononcée par le tribunal. Le prononcé [de l'arrêt contre le jésuite la Valette] fut reçu du public avec des applaudissements et des battements de mains incroyables, Voltaire, Hist. parl. LXVIII.

  • 2Débité, récité. On croit assez communément que, jusqu'au temps de Cicéron, il n'y eut point d'éloges prononcés en l'honneur des vivants, et presque pas en l'honneur des morts, Marmontel, Œuvr. t. VI, p. 7.
  • 3Dont on exprime, fait entendre les sons. Des mots bien prononcés.

    Absolument. Il s'est dit quelquefois pour articulé avec soin. Harlay, toujours en robe, mais étriqué, une parole lente, pesée, prononcée, Saint-Simon, 173, 47.

  • 4 Terme de peinture. On dit que les parties d'un tableau sont bien prononcées, pour dire qu'elles sont distinguées avec beaucoup de force et de netteté. Muscles trop prononcés, muscles trop fortement, trop durement marqués.
  • 5Qui a une expression forte et très marquée. Des traits prononcés. Voilà ce que sait faire un grand poëte ; les mœurs, soit bonnes, soit mauvaises, de ses principaux personnages sont si marquées, et, pour me servir d'un terme de peinture dans notre langue, si prononcées, qu'elles nous préparent à ce qui doit arriver, Racine L. Traité de la poés. dram. x, 2. Ce caractère aimable et volage est si prononcé chez ce peuple [les Siminoles] qu'il peut à peine prendre un maintien digne dans les assemblées politiques, Chateaubriand, Amér. les Muscogulges. Je ne vous recommande point de ne pas faire étalage d'opinions trop prononcées, Th. Leclercq, Prov. t. I, p. 362, dans POUGENS.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Prononcé : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

PRONONCÉ, s. m. (Jurisprud.) se dit par abréviation pour ce qui a été prononcé. Le prononcé d’une sentence, ou arrêt d’audience, est ce que le juge a prononcé. Quand le greffier ne l’a pas recueilli exactement, on dit que le plumitif n’est pas conforme au prononcé, & l’on se retire par-devers le juge pour qu’il veille à faire reformer le plumitif. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « prononcé »

Étymologie de prononcé - Wiktionnaire

(Date à préciser) → voir prononcer
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « prononcé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
prononcé prɔ̃ɔ̃se play_arrow

Citations contenant le mot « prononcé »

  • Au final, 11 sanctions ont été prononcées par la Banque centrale, pour infraction à la réglementation en vigueur, dont 7 sanctions disciplinaires à l’égard de 2 banques, 3 associations de micro-crédit, et une banque off-shore. Les griefs portent sur la situation prudentielle pour 6 d’entre elles, et sur la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement de terrorisme pour l’une d’entre elles. Le360.ma, Supervision bancaire: Bank Al-Maghrib a prononcé 11 sanctions en 2019 pour des infractions à la réglementation | www.le360.ma
  • Elle a été prononcée, à l’unanimitédes… SudOuest.fr, Saint-Vincent-de-Tyrosse (40) : Culture et vous a prononcé sa dissolution
  • Mais après Antonio Conte, qui a déclaré que « faire venir Messi à Milan était impossible comme déplacé le Duomo », c’est le directeur sportif de l’Inter, Beppe Marotta, qui s’est prononcé sur le sujet. Interrogé par la Gazetta Dello Sport, il avoue à demi-mots qu’il y a un désir que tout le monde a mais que ce transfert reste une utopie. Afrique Sports, Inter Milan : Beppe Marotta se prononce sur une possible arrivée de Lionel Messi
  • Comme attendu, puisque l'affaire était enrôlée au rôle de la mise en état, le tribunal de commerce du Mans a prononcé ce lundi matin un renvoi dans le litige qui oppose Willy Bernard, l'ancien président d'Angers SCO, à Saïd Chabane, son successeur. L'Équipe, Litige entre Willy Bernard et Saïd Chabane (Angers SCO) : un renvoi prononcé - Foot - Justice - Angers - L'Équipe
  • L'homme vit dont le nom est prononcé. De Anonyme / Mythe de Ré et d'Isis

Traductions du mot « prononcé »

Langue Traduction
Corse pronunzianu
Basque nabarmenagoa
Japonais 発音した
Russe выраженный
Portugais pronunciado
Arabe وضوحا
Chinois 明显的
Allemand ausgesprochen
Italien pronunciato
Espagnol pronunciado
Anglais pronounced
Source : Google Translate API

Synonymes de « prononcé »

Source : synonymes de prononcé sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « prononcé »


Mots similaires