La langue française

Prière

Sommaire

  • Définitions du mot prière
  • Étymologie de « prière »
  • Phonétique de « prière »
  • Citations contenant le mot « prière »
  • Images d'illustration du mot « prière »
  • Traductions du mot « prière »
  • Synonymes de « prière »
  • Antonymes de « prière »

Définitions du mot prière

Trésor de la Langue Française informatisé

PRIÈRE, subst. fém.

A.− RELIGION
1. Élévation de l'âme vers Dieu (ou une divinité) pour lui exprimer son adoration ou sa vénération, ses remerciements ou actions de grâces, pour obtenir ses grâces ou ses faveurs; acte par lequel on s'adresse aux saints pour obtenir leur intercession auprès de Dieu. Dieu exauce la prière; la prière est exaucée. C'est par la lecture de la Bible, par le respect pour la Bible, par votre obéissance à la Bible, que vous pourrez vous préparer à la rencontre du Dieu de la Bible. Vous rencontrerez Dieu dans la prière, et par la prière, vous vous préparerez à le rencontrer face à face (Monod, Sermons,1911, p. 207).Toute prière est en définitive un acte d'amour, dû à la mystérieuse collaboration de la volonté humaine et de la grâce (Bremond, Hist. sent. relig.,t. 4, 1920, p. 567).V. adoration ex. 4, 6, indignité A 1 b ex. de Martin du Gard et méditation ex. 4 :
1. La prière est louange de Dieu; toute notre vie est cette constante prière, et je n'en veux point connaître d'autre; elle peut être d'amour, de détresse ou d'humilité. Je voudrais qu'elle ne soit que d'amour. Gide, Journal,1894, p. 53.
Homme de prière(s). Personne qui prie souvent et agit conformément à cet état. Il pensait à ces hommes de prières, à telle vieille barbe blanche qu'il connaissait. Ils cherchent Dieu et ils sont humbles (Psichari, Voy. centur.,1914, p. 47).
Maison* de prière.
(Être) en prière. (Être) en train de prier. Lippi (...) : paysage mystérieux, hivernal. La Vierge, les mains jointes, en prière devant l'Enfant-Dieu (Goncourt, Journal,1860, p. 795).
SYNT. Belle, bonne prière; prière simple et vraie; prière mentale, vocale; prière ardente, fervente, humble; prière d'adoration, d'action de grâces, de demande; accent, attitude, esprit de prière; intentions de prière.
P. méton. La prière personnifiée. Blanche et lumineuse fille de toutes les vertus humaines, arche d'alliance entre la terre et le ciel, douce compagne qui tient du lion et de la colombe, la prière vous donnera la clef des cieux (Balzac, Séraphita,1835, p. 324).
2. P. méton. Ensemble de formules par lesquelles on s'adresse à Dieu (à une divinité, à un saint). Dans la chapelle voisine, les litanies de la prière du soir retentissaient en un chant plaintif (Lamart., Voy. Orient,t. 2, 1835, p. 163).Le dimanche qui suivra la rentrée [parlementaire], des prières publiques seront adressées à Dieu dans les églises et dans les temples pour appeler son secours sur les travaux des assemblées (Lois constitutionnellesds Doc. hist. contemp.,1875, p. 40).Récitons d'un cœur commun la prière que le Christ nous a enseignée. (...) récitons-la pour nous tous et pour la paix du monde : « Notre Père qui êtes aux cieux... » (Ambrière, Gdes vac.,1946, p. 195):
2. On nous apprenait aussi des prières, et je me souviens que je les récitais sans broncher d'un bout à l'autre et sans y rien comprendre, excepté ces mots qu'on nous faisait dire quand nous avions la tête sur le même oreiller : « Mon Dieu, je vous donne mon cœur. » Sand, Hist. vie,t. 2, 1855, p. 153.
Prière sacerdotale. Prière adressée par le Christ à son Père au cours de la Cène (Jean XVII). L'essentiel de la grande prière sacerdotale, c'est l'unité de l'Église (Allmen1956).
[Prières de la messe]
Prière eucharistique. Depuis le concile Vatican II, prière remplaçant l'ancien Canon de la messe. V. messe ex. 1.
Prière universelle. Prière qui suit le Credo, dans laquelle sont présentées les intentions de prière de l'assemblée, élargies à celles de l'Église universelle. Voir Nouv. missel des dimanches, Paris, éd. liturg. coll., 1953, p. 235.
[Relig. non chrét.]
[Dans le bouddhisme] Moulin* à prières.
[Dans la relig. musulmane] Tapis de prière. Le muezzin était là (...) devant un grand verre d'absinthe, qu'il battait religieusement, en attendant l'heure d'appeler les croyants à la prière (A. Daudet, Tartarin de T.,1872, p. 129).Nous étions au haut de la mosquée quand le muezzin est monté chanter l'appel à la prière (Gide, Journal,1896, p. 80).V. imam, iman ex. 1.
SYNT. Prière du matin, du soir; prière privée, publique; prière liturgique; prière chantée, lue, récitée; prière des agonisants, des morts; la prière de l'Ave, du Confiteor, du Credo, du Notre Père; prière à l'ange gardien, à saint Antoine, à la Vierge; prière pour la paix; dire, faire, marmonner, réciter sa/ses prière(s); adresser à Dieu des prières; recommander qqn, se souvenir de qqn dans ses prières; se recommander aux prières de qqn; (fam.) faire un bout de prière.
Loc. et expr.
Ne pas oublier qqn dans ses prières. Prier pour lui. Il me jura (...) qu'il voulait (...) se retirer ensuite dans un couvent du Mont Athos. Il promit de ne pas m'oublier dans ses prières (About, Roi mont.,1857, p. 211).Au fig., fam. [Marquant parfois une menace] Penser à lui au moment opportun :
3. [Elle] glapissait (...) que n'importe qui pouvait pénétrer chez vous, que les Français étaient pis que des Boches et qu'elle n'oublierait pas M. le commissaire dans ses prières, il pouvait compter sur elle!... Triolet, Prem. accroc,1945, p. 145.
Expr. fig., fam. Fais ta prière! [Avertissement donné à qqn qui va mourir ou être châtié sévèrement] Faites votre prière, mon gentilhomme (A. Dumas père, Tour Nesle,1832, i, 6, p. 23).
B.− Littér. Demande instante et humble que l'on adresse à quelqu'un pour qu'il accorde une faveur. Synon. adjuration, imploration, supplication.Ardente prière; écouter, entendre la prière de qqn; accéder à une prière; céder aux prières de qqn; rester sourd, demeurer insensible aux prières de qqn; refuser, repousser la prière de qqn. Il veut me quitter, m'abandonner avec mon enfant; il veut prendre la fuite. Je me suis jetée à ses genoux : malgré mes prières et mes pleurs, il est parti (Karr, Sous tilleuls,1832, p. 284).Prières, menaces, et les coups même, ne purent tirer de la fille obstinée autre chose que des larmes d'enfant (Bernanos, Soleil Satan,1926, p. 61).
À la prière, sur la prière de qqn. À la prière du pharaon, Mosché fit cesser le fléau (Gautier, Rom. momie,1858, p. 334).La jeune fille, sur la prière de Meaulnes, avait abandonné son métier (Alain-Fournier, Meaulnes,1913, p. 340).
En partic. Invitation, demande. Accéder à l'aimable prière de qqn. Puis-je, à mon tour, t'adresser une prière, te poser une question? (Benoit, Atlant.,1919, p. 275).
P. ell. Prière de + inf.[Surtout dans le style des annonces, des dépêches, des avis au public] Il est demandé de, on est prié de, vous êtes prié de. Prière de s'asseoir, d'éteindre sa cigarette, de ne pas parler au chauffeur. À la porte, un écriteau fixé avec des épingles arrêta le geste que je faisais déjà : Prière de ne pas sonner (Alain-Fournier, Meaulnes,1913p. 318).[Un télégramme] était signé Jorgan. « Prière donner position à huit heures et détails sur première partie traversée » (Peisson, Parti Liverpool,1932, p. 69).
Loc. inv. Prière d'insérer. V. insérer B 2 a et Grev. 1986, § 464, rem. 4.
Prononc. et Orth. : [pʀijε:ʀ]. Ac. 1694, 1718 : priere; dep. 1740 : prière. Étymol. et Hist. 1. Ca 1140 « demande instante » (Geoffroi Gaimar, Hist. des Anglais, éd. A. Bell, 5375 : preiere); 1316 a la priere de « à la demande de » (Jehan Maillart, Comte d'Anjou, éd. M. Roques, 8119); 1813 prière de + inf. formule de demande (Jouy, Hermite, t. 3, p. 157); 1831 (Lamart., Corresp., p. 164 : avec prière de les insérer l'un et l'autre dans leur prochain numéro); 1935 prière d'insérer (Ac.); 1937 subst. prière d'insérer (ds Romania t. 63, p. 108); 2. 1remoit. xiies. « action de prier, paroles par lesquelles on prie » (Psautier Cambridge, éd. Fr. Michel, 27, 6 : preiere). Du b. lat. precaria « charte de précaire, supplique » 658 ds Nierm., subst. de l'adj. class. precarius « obtenu par prière » après ell. du subst. ds charta precaria, dér. du class. preces, -um « prières, supplications », plus fréq. que le sing. prex, precis, v. prier, dont il a pris la place; pour les formes pri-, v. prier. Prière a éliminé oraison dans la lang. commune (cf. G. Merk ds Mél. Gossen, t. 2, pp. 606-622). Fréq. abs. littér. : 6 921. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 11 421, b) 9 018; xxes. : a) 10 517, b) 8 529. Bbg. Merk (G.). Prière et oraison. In : [Mél. Gossen (C.T.)]. Bern-Liège, 1976, t. 2, pp. 595-634. − Quem. DDL t. 30, s.v. prière d'invérer.

Wiktionnaire

Nom commun

prière \pʁi.jɛʁ\ féminin

  1. (Religion) Paroles par lesquelles on s’adresse à Dieu, ou à des intercesseurs.
    • La loi ordonne que les hadjis réciteront cinq prières à Muna, comme Mahomet avait l'usage de le faire , c'est-à-dire qu'ils doivent y arriver à midi, pour assister à la prière du milieu du jour, et là, restant jusqu'au matin suivant, faire la prière de l’asr, du mogreb et de l’âcha; et à la fin de la nuit, celle du point du jour. — (Jean Louis Burckhardt, Voyage en Arabie, comprenant une description des territoires du Hedjaz, regardés comme sacrés par les mahométans (1814-1817), vol.32 de la Bibliothèque universelle des voyages : effectués par mer ou par terre dans les diverses paries du Monde, revus ou traduits par Albert-Montémont, Paris : Armand-Aubrée, 1835, p.205)
    • Mes filles, c’est assez ; suspendez vos cantiques.
      Il est temps de nous joindre aux prières publiques.
      — (Racine, Athalie, II, 1, 1691)
    • Non seulement les soins et les travaux, mais encore les prières sont utiles ; Dieu ayant encore eu ces prières en vue avant qu'il ait réglé les choses, et y ayant eu l'égard qui était convenable. C'est pourquoi le précepte qui dit : Ora et labora (Priez et travaillez), subsiste tout entier ; et non seulement ceux qui prétendent, sous le vain prétexte de la nécessité des événements, qu'on peut négliger les soins que les affaires demandent, mais encore ceux qui raisonnent contre les prières tombent dans ce que les anciens appelaient déjà le sophisme paresseux. — (Leibniz, Essais de théodicée - Abrégé de la controverse, 1710, éd. Paul Janet, 1900)
    • Les vierges quelquefois, pour connaître sa peine,
      Formant une prière inentendue et vaine,
      L'entouraient.
      — (Vigny, Éloa, 1823)
    • Les meilleures prières sont celles qui n’ont rien de distinct, et qui participent ainsi de la simple adoration. Dieu n’écoute que les pensées et les sentiments. Les paroles intérieures sont les seules qu’il entende. — (Joubert, Pensées, essais et maximes, 1838)
    • L'épanouissement du genre humain de siècle en siècle, l'homme montant des ténèbres à l'idéal, la transfiguration paradisiaque de l'enfer terrestre, l'éclosion lente et suprême de la liberté, droit pour cette vie, responsabilité pour l'autre ; une espèce d'hymne religieux à mille strophes, ayant dans ses entrailles une foi profonde et sur son sommet une haute prière ; le drame de la création éclairé par le visage du créateur, voilà ce que sera, terminé, ce poème dans son ensemble ; si Dieu, maître des existences humaines, y consent. — (Hugo, La Légende des siècles, Préface de la Première série, 1857)
    • Vos prières, vos vœux mêmes sont des forfaits ! — (Baudelaire)
    • Je laissai le capitaine dans la cabine du mourant, et je regagnai ma chambre, très ému de cette scène. Pendant toute la journée, je fus agité de sinistres pressentiments. La nuit, je dormis mal, et, entre mes songes fréquemment interrompus, je crus entendre des soupirs lointains et comme une psalmodie funèbre. Était-ce la prière des morts, murmurée dans cette langue que je ne savais comprendre ? — (Verne, Vingt mille lieues sous les mers, I, 24 - Le royaume du corail, 1870)
    • Contre un panneau du fond, une sainte Vierge en faïence était fixée sur une planchette, à une place d’honneur. (…) Elle avait dû écouter plus d’une ardente prière, à des heures d’angoisses ; on avait cloué à ses pieds deux bouquets de fleurs artificielles et un chapelet. — (Loti, Pêcheur d'Islande, 1886)
    • – Ah ! oui… un vœu… Gaud n’avait pas encore voulu y songer, à ce moyen des désolées. Mais elle entra dans la chapelle, derrière Fante, sans rien dire, et elles s’agenouillèrent près l’une de l’autre comme deux sœurs.
      À la Vierge Étoile-de-la-Mer, elles dirent des prières ardentes, avec toute leur âme. Et puis bientôt on n’entendit plus qu’un bruit de sanglots, et leurs larmes pressées commencèrent à tomber sur la terre.
      — (Loti, ibid.)
    • Pouvait-il donc m’avoir ainsi quitté ? J’implorai avec ferveur la belle image de la Vierge coloriée à laquelle, tous les soirs, avant de me coucher, j’adressais ma prière : « Sainte Vierge, accordez une bonne santé et une longue vie à mon père chéri. » Mais le curé ne m’avait-il pas dit : « Pauvre petit diable ! » d’un ton d’irrémédiable pitié ! — (Mirbeau, Mon oncle, éd. 1990)
    • Pendant que l’aumônier, agenouillé derrière une tombe, dit les prières suprêmes, sur Dixmude le terrible canon se met à tonner de plus en plus fort. — (Marguerite Baulu, La Bataille de l'Yser, 1918)
    • La prière, c’est […] une sorte de tapage doublé de flagornerie. Ainsi en jugent les quiétistes qui la prétendent en contradiction avec le pur amour de Dieu, et les rationalistes qui affirment que rien n’est aussi absurde que de s’adresser à un Dieu immuable pour lui demander de bouleverser les lois de son univers en notre faveur. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930)
    • Les grand-mères au tricot ou au rouet d’ajouter de ferventes oraisons à leurs prières habituelles : « Seigneur, seigneur, mon Dieu ne nous enlevez pas nos tenderies, par J.-C. notre Sauveur. » — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. Demande faite à titre de grâce et avec une sorte d’humilité ou au moins de déférence.
    • […] ; depuis qu'elle avait, […], assisté à l'exécution, , elle s'était bien promis que ni prières ni menaces ne la feraient assister à une fête joyeuse au Louvre le même jour où elle avait vu une fête si lugubre en Grève. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, chapitre LXI : La tour du Pilori)
    • Les cris? le barbare est armé. La fuite? il presse son sein de ses mains; ce sein que n'avoit jamais profané une main étrangère. Indigne amant, il met tout en usage, les prières, les promesses, les menaces : mais ni les prières, ni les promesses, ni les menaces ne peuvent la toucher. — (Ovide, Les Fastes, Livre second, dans Œuvres complettes d'Ovide : traduites en français, éditeur scientifique : Jean-Charles Poncelin de La Roche-Tilhac, Paris : chez Debarle, an VII, tome 5, p.97)
    • Un soir, attendant l'heure du dîner, Claire et Marcelle, cédant je suppose à une prière générale, jouèrent quelques morceaux ensemble, la pianiste accompagnant sa sœur violoniste. — (André Roussin, La Boîte à couleurs, Éditions Albin Michel, 2013, p. 2008)
  3. Mot pour demander en termes courtois.
    • Dans ces cas là on la laisse dire, comme elle est fondamentalement sympa et qu'on l'a compris dès le premier jour de classe, on fait oui-oui-oui, on hoche la tête, on prend l'air angélique et on attend que l'averse passe. Elle a duré longtemps, prière de rester groupé, prière de ne pas se brancher sur son mp3, prière de ne pas flirter pendant toute la durée de la sortie, prière de ne pas se gaver de saloperies hypersucrées […]. — (Patrick Cauvin, Une seconde chance, Plon, 2010, chap. « mercredi »)
    • À la sortie de l'univers, il devait y avoir un écriteau : Prière de laisser cet endroit comme vous voudriez le trouver en entrant. L'absurdité de cette injonction contenait déjà l'éternité. — (Juli Zeh, La Fille sans qualités, Éditions Actes Sud, 2011)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PRIÈRE. n. f.
Acte religieux par lequel on s'adresse à Dieu. Se mettre en prière. Être en prière. Prière fervente. Prière vocale. Prière mentale. Demander quelque chose à Dieu dans ses prières. Dieu a exaucé nos prières. Livre de prières. Les prières de l'Église. Prières ordonnées par l'Église. Les prières des morts, pour les morts. Les prières des quarante heures. Se recommander aux prières de quelqu'un. La prière du matin. La prière dit soir. Prières publiques. Ordonner des prières. Prière à la Sainte Vierge. Faire sa prière, dire ses prières. Dans cette maison, on fait la prière tous les soirs, On y fait la prière en commun tous les soirs.

PRIÈRE signifie aussi Demande faite à titre de grâce et avec une sorte d'humilité ou au moins de déférence. Humble prière. Faire une prière à quelqu'un. Il a fait cela à ma prière. Employer les prières et les menaces. Accordez cela à ma prière, à mes prières. Exaucez ma prière. Ne repoussez point ma prière. Il n'a point voulu écouter mes prières. Il s'est rendu à mes prières. Il a été sourd à mes prières. Vos prières sont des ordres.

PRIÈRE s'emploie aussi, par ellipse, comme une sorte d'impératif. Prière de ne pas se pencher à la portière. Prière d'insérer.

Littré (1872-1877)

PRIÈRE (pri-è-r') s. f.
  • 1Acte de religion par lequel on s'adresse à Dieu. Mes yeux seront ouverts et mes oreilles attentives à la prière de celui qui m'invoquera en ce lieu, Sacy, Bible, Paralip. II, VII, 15. Sa prière montant vers vous avec l'encens qu'il vous offrait, Sacy, Sagesse, XVIII, 21. Un rien presque suffit pour le scandaliser, Jusque-là qu'il se vint l'autre jour accuser D'avoir pris une puce en faisant sa prière, Et de l'avoir tuée avec trop de colère, Molière, Tart. I, 6. Pourquoi Dieu a établi la prière. Pour communiquer à ses créatures la dignité de la causalité ; pour nous apprendre de qui nous tenons la vertu ; pour nous faire mériter les autres vertus par le travail ; mais, pour se conserver la prière, Dieu donne la prière à qui il lui plaît, Pascal, Pens. XXV, 55, édit. HAVET. Prière pour demander à Dieu le bon usage des maladies, Titre d'un opuscule de Pascal. Ce regard continuel à Dieu [d'un malade], et cette unique et adorable prière à Jésus-Christ, de lui demander miséricorde par son sang précieux, Sévigné, 19 déc. 1688. Les Machabées étaient vaillants, et néanmoins il est écrit qu'ils combattaient par leurs prières plus que par leurs armes, assurés par l'exemple de Moïse que les mains élevées à Dieu enfoncent plus de bataillons que celles qui frappent, Bossuet, Marie-Thérèse. Où allez-vous, cœurs égarés ? quoi ! même pendant la prière, vous laissez errer votre imagination vagabonde ; vos ambitieuses pensées vous reviennent devant Dieu ; elles font même le sujet de votre prière ! Bossuet, ib. Les papes et les conciles nous ont enseigné que la doctrine de la prière est inséparable de la doctrine de la grâce, Bossuet, Ét. d'orais. VI, 2. Saint Jean de Damas a défini ainsi la prière : l'élévation de l'esprit à Dieu, ou la demande qu'on a faite à Dieu des choses convenables, Bossuet, ib. IV, 11. Ce n'est point pour instruire Dieu que nous lui offrons des prières, mais pour nous mettre nous-mêmes dans les bonnes dispositions où nous devons être envers lui, Bossuet, ib. III, 17. Une prière [l'Oraison dominicale] qui, dans sa simplicité et dans sa grandeur, est une des merveilles du christianisme, Bossuet, ib. III, 3. Saint Jérôme, en réfutant l'hérésie des adamistes, qui consistait à rejeter la prière comme superflue, Bourdaloue, 5e dim. après Pâques, Dominic. t. II, p. 185. Quand nous serons dans cet affreux passage du jugement de Dieu à l'éternité bienheureuse, toute l'Église sera pour nous en prière, Bourdaloue, Commémorat. des morts, Myst. t. II, p. 508. Qu'elle fasse tous les jours la prière en public ; comptez qu'on doit cet exemple à ses domestiques, Maintenon, Lett. à M. d'Aubigné, 28 fév. 1678. Le chrétien est un homme de prière : son origine, sa situation, sa nature, ses besoins, sa demeure, tout l'avertit qu'il faut prier, Massillon, Carême, Prière. Tous les hommes, dans leurs désirs ou dans leurs craintes, invoquèrent le secours d'une divinité ; des philosophes, plus respectueux envers l'être suprême, et moins condescendants à la faiblesse humaine, ne voulurent pour toute prière que la résignation, Voltaire, Dict. phil. Prière. Nous ne connaissons aucune religion sans prières, Voltaire, ib. Et la douce prière Mit le ciel en commerce avec l'humble chaumière, Delille, Imag. VIII. Pourquoi vous fermez-vous, maison de la prière [l'église] ? Est-il une heure, ô Dieu, dans la nature entière Où le cœur soit las de prier ? Lamartine, Harm. I, 8. Si la prière enfin de ses pleurs vous inonde, Et devant l'infini fait fléchir vos genoux, Lamartine, ib. I, 11. Je vous vis : je crus voir la céleste lumière, Et de l'autel vers vous détournai ma prière, P. Lebrun, le Cid d'And. II, 3.

    Dans cette maison on fait la prière tous les soirs, dans cette maison on fait la prière en commun tous les soirs.

    Absolument. La prière, se dit des cinq prières que les musulmans font dans la journée. Muley Ismaël, qui coupait des têtes tous les vendredis après la prière, Voltaire, Voyage de Scarmentado.

  • 2Demande faite avec une sorte de soumission et à titre de grâce. Votre faveur pour nous éclata la première ; Tout ce qu'il fit après fut à votre prière, Corneille, Pomp. III, 2. J'ai sur elle, après tout, une puissance entière ; Mais j'aime à la cacher sous le nom de prière, Corneille, Nicom. II, 4. Quel adieu gai intérieurement nous leur faisions [à des visiteurs importuns] ! quelle crainte qu'ils cédassent aux fausses prières que nous leur fais ions de demeurer ! quelle douceur et quelle joie quand nous en étions délivrés, Sévigné, 31 mai 1680. Avant qu'un peu de terre obtenu par prière Pour jamais sous la tombe eût enfermé Molière, Boileau, Épît. VII. Jupiter même, à la prière de Minerve, avait ordonné à Mercure… de…, Fénelon, Tél. XVIII. Qu'il serve donc les grands, les flatte, les ménage ; Qu'il plie, en approchant de ces superbes fronts, Sa tête à la prière et son âme aux affronts, Chénier, Élég. XX. Cessez donc, en priant, d'offenser ma tendresse ; La prière est un doute, et ce doute me blesse, Delille, Én. VIII.

    Fig. La négligence du bon d'Hocquincourt, qui était tellement habillé [dans une cérémonie] que, ses chausses de page étant moins commodes que celles qu'il a d'ordinaire, sa chemise ne voulut jamais y demeurer, quelque prière qu'il lui en fît, Sévigné, 3 janv. 1689.

  • 3Les Prières, personnifiées par Homère, et représentées comme boiteuses et marchant après l'injure pour réparer les maux qu'elle a faits.

    PROVERBE

    Courte prière pénètre les cieux.

HISTORIQUE

XIIe s. Se vous daignez ma proiere escouter…, Couci, XII. Que par vostre preiere e par vostre oreisun…, Th. le mart. 161.

XIIIe s. Ensi fist li marchis leur priere [s'y conforma], et reçut la seignorie de l'ost, Villehardouin, XXVII. Quant [elle] ot fait sa proiere, son manstel [elle] escourça, Berte, XX. Et li trois chevalier par qui baras [fraude] fu fes, à grant priere escaperent il par cinq cens livres d'amende, Beaumanoir, XXXV, 26. De wide main wide priere, Leroux de Lincy, Prov. t. I, p. 41.

XIVe s. Les journées de charues, de charretes et herches, que l'on appelle prieres [corvées], Du Cange, preces.

XVe s. Le comte de Roussy, qui avoit encores le maltalent en son cœur de sa ville et de son chastel de Roussy que ces pillars navarrois luy avoient tollu, fit faire une priere de chevaliers et escuiers entour luy, et eut bien cent lances, Froissart, liv. I, p. 222, dans LACURNE. Certes, damoiselle, vostre priere me est commandement, Perceforest, t. I, f° 78.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PRIÈRE.
4Droit des premières prières, se disait, dans l'ancien empire germanique, du droit que les empereurs avaient de nommer aux bénéfices vacants dans l'empire.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « prière »

Du latin precaria [charta] (« supplique écrite, charte de précaire »). (1100-1125) priere (Psautier d’Oxford) et proiere (Voyage de St. Brandan)[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Prier ; Berry, préyère ; picard, prayère ; provenç. preguiera ; pregaira ; catal. pregaria ; ital. preghiera.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « prière »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
prière prjɛr

Citations contenant le mot « prière »

  • L’ostentation gâte la prière. De Hazrat Ali
  • Comme pour la prière il n'y a pas de distance pour l'amitié. De Anonyme
  • La prière commence où les capacités humaines finissent. De Marian Anderson
  • On ne fait pas d'élection avec des prières. De Proverbe québécois
  • Seule la prière approche de cette concision et de cette pureté qui fondent la vérité de l'écriture. Ecrire, c'est comme une prière, aller à l'essentiel. De Elie Wiesel / Entretien avec Antoine de Gaudemar - Octobre 1983
  • Cette année, la fête de l'Aïd al-Adha aura une résonance particulière à Montfermeil (Seine-Saint-Denis). Aucune grande prière ne sera organisée ce vendredi par l'Association cultuelle des musulmans de Montfermeil. leparisien.fr, Faute de stade, pas de prière de l’Aïd pour les musulmans de Montfermeil - Le Parisien
  • Donnez, riches ! L'aumône est sœur de la prière. Victor Hugo, Les Feuilles d'automne, Pour les pauvres
  • La prière est la sœur tremblante de l'amour. Victor Hugo, La Légende des siècles, l'Amour
  • Le plaisir est une prière Et l'aumône une volupté. Alphonse de Prât de Lamartine, Harmonies poétiques et religieuses, Pour une quête
  • Rien n'est beau comme un enfant qui s'endort en faisant sa prière, dit Dieu. Charles Péguy, Le Mystère des saints Innocents, Gallimard
  • La meilleure prière est la plus clandestine. Edmond Rostand, La Samaritaine, III, 2 , Fasquelle
  • La grandeur de la prière réside d'abord en ce qu'il n'y est point répondu et que n'entre point dans cet échange la laideur d'un commerce. Antoine de Saint-Exupéry, Citadelle, Gallimard
  • Prier Dieu c'est se flatter qu'avec des paroles, on changera toute la nature. François Marie Arouet, dit Voltaire, Le Sottisier
  • C'est quand je prie que je crois être croyant. Ingmar Bergman, Retour à la ville
  • Celui-là prie bien qui aime bien l'homme, et l'oiseau et la bête. Samuel Taylor Coleridge, The Rime of the Ancient Mariner, 7
  • Prie pour mon âme. La prière a un plus grand pouvoir que les hommes ne l'imaginent Alfred, lord Tennyson, Les Idylles du roi Idylls of the King, The Passing of Arthur
  • Le travail est la prière des esclaves ; la prière est le travail des hommes libres. De Léon Bloy
  • Des vers faits pendant la prière valent aussi peu que la prière pendant laquelle ils ont été faits. De Proverbe oriental
  • Il n'y a qu'un remède au désespoir : c'est la prière - la prière qui peut tout, qui peut même créer Dieu... De Emil Michel Cioran / Cahiers 1957-1972
  • Quel homme de prières a-t-il pourtant jamais avoué que la prière l'ait déçu ? De Georges Bernanos / Le journal d'un curé de campagne
  • Les rêves qu'on entretient deviennent des prières... et les prières auxquelles on ajoute foi deviennent réalité ! De Robert Blondin / 7ème de solitude ouest
  • N'importe quelle prière vaut mieux que l'absence de prière. C'est une façon de reconnaître la puissance de Dieu, et c'est à mon avis une façon de le louer. De Graham Greene / La Fin d’une liaison
  • Il n’est qu’un remède au doute, c’est la prière. Or, la prière du militant, c’est l’action politique. De Jean-Marie Le Pen / Orange - 3 Septembre 1999
  • Courtes prières pénètrent les cieux. De Proverbe breton
  • La patience est la plus grande des prières. De Bouddha
  • #BoycottNetflix : cette scène d'une prière musulmane dérange, les internautes appellent au désabonnement.... Public.fr, #BoycottNetflix : cette scène d'une prière musulmane dérange, les internautes appellent au désabonnement....
  • Des milliers d’hommes et de femmes se sont massés dans les endroits prévus pour eux, avec séparation des sexes, sur le parvis de la basilique, sur les places et dans les rues adjacentes, au mépris des pratiques de distanciation sociale mises en place en raison de l’épidémie due au coronavirus. Nombre de fidèles avaient campé là toute la nuit pour être sûrs d’entendre la prière scandée depuis les minarets qui flanquent l’imposante basilique. Le Monde.fr, En Turquie, première prière islamique à Sainte-Sophie transformée en mosquée
  • Le signal est fort, et sonne comme le glas de la République laïque qu’Erdogan avait déjà définie comme "une parenthèse" dans la grande histoire ottomane. D’ailleurs la date de la première prière d’aujourd’hui n’a pas été retenue par hasard : le traité de Lausanne, acte fondateur de la Turquie qui mit fin à au règne ottoman, a été signé le 24 juillet 1923. ladepeche.fr, Turquie : à Sainte-Sophie reconvertie en mosquée, première prière musulmane depuis 85 ans ce vendredi - ladepeche.fr
  • L’Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB) recommande l’annulation de la prière du vendredi dans les mosquées de la province d’Anvers cette semaine, a communiqué mercredi soir Mehmet Üstün, le président de l’exécutif. Alors qu’un couvre-feu est désormais de rigueur dans la province d’Anvers afin de lutter contre la propagation du coronavirus, “l’EMB recommande également aux dirigeants des mosquées sises en province d’Anvers de suspendre l’organisation de la prière du vendredi ce 31 juillet”, indique le communiqué. La veille, l’exécutif avait déjà annoncé l’annulation de la prière de la Fête du Sacrifice ce vendredi. L’EMB avait aussi enjoint les dirigeants des mosquées de la province d’Anvers à ne pas ouvrir leur lieu de culte au public durant la prière de l’aube, et de regrouper les prières du coucher du soleil et de la tombée de la nuit. Le président Mehmet Üstün remercie “la population musulmane anversoise pour sa bonne compréhension et pour le respect de ces mesures de précaution”. BX1, Coronavirus - L'annulation de la prière du vendredi recommandée dans les mosquées anversoises | BX1
  • Les musulmans de France peuvent se réjouir. Dans un communiqué diffusé sur Twitter, le recteur de la Grande mosquée de Paris a annoncé l’accueil des fidèles pour la prière de l’Aïd-el-Adha, vendredi prochain. Bladi.net, La Grande mosquée de Paris accueillera la prière de l’Aïd-el-Adha
  • « Nous avons attendu longtemps. C'est dur d'exprimer ce que je ressens, il faut le vivre. » Sevim, 68 ans, drapée dans des drapeaux de la Turquie, n'aurait raté pour rien au monde la première prière du vendredi à Sainte-Sophie, musée redevenu mosquée le 10 juillet. Ils sont 30 000 comme elle à avoir répondu présent ce vendredi matin à Istanbul, sur l'esplanade de l'ancienne basilique byzantine, comme dans les petites rues adjacentes, sous un soleil de plomb. Tant pis si l'on ne voit rien. Tant pis si le Covid-19 court toujours et la distanciation sociale impossible à tenir. Ecrans géants, haut-parleurs, masques et gel gratuits, tout a été prévu. leparisien.fr, Istanbul : première prière musulmane à l’ancienne basilique Sainte-Sophie - Le Parisien

Images d'illustration du mot « prière »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « prière »

Langue Traduction
Anglais pray
Espagnol orar
Italien pregare
Allemand beten
Chinois 祈祷
Arabe صلى
Portugais orar
Russe молиться
Japonais 祈る
Basque otoitz
Corse prega
Source : Google Translate API

Synonymes de « prière »

Source : synonymes de prière sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « prière »

Partager