La langue française

Prédestiner

Définitions du mot « prédestiner »

Trésor de la Langue Française informatisé

PRÉDESTINER, verbe trans.

A. − THÉOL. Dieu prédestine qqn (à qqc.).Vouer d'avance, de manière inéluctable au salut ou à la damnation. Peut-on concevoir un visage, des gestes plus reposés, plus calmes, en un mot moins jansénistes, je veux dire, moins dominés par une religion de terreur. Assurément le Dieu qu'elle prie ne commande pas l'impossible et ne prédestine personne à l'enfer (Bremond, Hist. sent. relig., t.4, 1920, p.179).
B. − P. ext.
1. Prédisposer quelqu'un à l'accomplissement de grandes choses ou à un destin particulier, heureux ou malheureux.
a) Dieu prédestine qqn (à, ou moins usuel, pour + subst. ou inf.)Dieu avait prédestiné Moïse pour être le conducteur de son peuple (Ac.).Si jamais peuple fut prédestiné par le ciel pour un destin spécial et mérite le nom de peuple de Dieu, ce fut celui-là [la Grèce] (Jouffroy, Mél. philos., 1833, p.66).
b) Souvent au passif. Qqn est prédestiné (à + subst. ou inf.).Être prédestiné au bonheur, aux catastrophes, à la révolte, à la solitude; être prédestiné à souffrir. Décidément j'étais prédestiné. Je n'allais plus que les regards en l'air, attendant du ciel, comme Élie, mon plaisir et ma nourriture (Gide, Si le grain, 1924, p.479):
. Allons, se disait-il tout en cheminant, j'étais prédestiné à mourir de faim et d'ennui entre ces murailles lézardées, sous ce toit qui laisse passer la pluie comme un crime. Nul n'évite son sort et j'accomplirai le mien: je serai le dernier des Sigognac. Gautier, Fracasse, 1863, p.454.
2. Qqc. prédestine qqn ou qqc. (à + subst. ou inf.).Prédisposer à un destin particulier. Son caractère, plein de douceur et de tendresse, le prédestinait à l'exploitation que les faibles femmes pratiquent sur les hommes forts (Balzac, Cous. Bette, 1846, p.164).Mon cou flexible, mes bras pendants, ma taille (...) me prédestinaient à obéir (Colette, Cl. s'en va, 1903, p.9).La structure de son pays prédestine le peuple japonais à la vie maritime (Albitreccia, Gds moyens transp., 1931, p.106).
Prononc. et Orth.: [pʀedεstine], (il) prédestine [-dεstin]. Ac. 1694, 1718: pre-; dep. 1740: pré-. Étymol. et Hist. 1. Fin xiies. en parlant de Dieu «destiner quelqu'un au salut en prévision de ses mérites» (Sermons St Bernard, 32, 14 ds T.-L.); 2. 1541 «destiner chaque homme d'une façon infaillible et éternellement vraie à être sauvé ou damné» (Calvin, Institution Chrétienne, III, XXII, 9, éd. J. D. Benoit, t.3, p.428); 3. 1555 «choisir de toute éternité une personne pour qu'elle accomplisse telle ou telle action sur terre» (Ronsard, Les Hymnes, éd. P. Laumonier, t.8, p.9, vers 74). Empr. au lat. chrét. praedestinare «préparer à l'avance de toute éternité» (St Jérome ds Blaise Lat. chrét.), lat. class. «réserver par avance» comp. de prae- «en avant» et destinare «destiner à, affecter à». Fréq. abs. littér.: 26.

Wiktionnaire

Verbe

prédestiner \pʁe.dɛs.ti.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Religion) Vouer d’avance au salut ou à la damnation, selon la doctrine de la prédestination.
    • Il écrivit, environ en 867, le De Prædestinatione pour établir que nous ne sommes pas prédestinés par Dieu au pêché, contrairement à ce qu'avait soutenu Gottschalk. — (Louis Rougier, Histoire d'une faillite philosophique: la Scolastique, 1966)
  2. (Religion) Choisir de toute éternité, élire un personne ou une autre au salut, à la damnation éternelle, en parlant de Dieu.
    • Dieu avait prédestiné Moïse pour être le conducteur de son peuple.
    • Cet homme semblait être prédestiné à changer la face de la terre.
  3. (Par extension) Produire un destin qu’il semble qu’on ne pourrait éviter.
    • Cet homme était prédestiné au malheur.
    • Son esprit brillant le prédestinait à de hautes fonctions.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PRÉDESTINER. v. tr.
T. de Théologie. Vouer d'avance au salut ou à la damnation, selon la doctrine de la prédestination. Il se dit aussi en parlant du Choix que Dieu, de toute éternité, a fait de quelques personnes pour de grandes choses. Dieu avait prédestiné Moïse pour être le conducteur de son peuple. Cet homme semblait être prédestiné à changer la face de la terre. Il se dit encore, par extension, en parlant de Certaines choses extraordinaires et qu'il semble qu'on ne pouvait éviter. Cet homme était prédestiné au malheur. Le participe passé

PRÉDESTINÉ est aussi employé adjectivement et signifie Que Dieu a destiné à la gloire éternelle. Des âmes prédestinées. Substantivement, Être du nombre des prédestinés.

Littré (1872-1877)

PRÉDESTINER (pré-dè-sti-né) v. a.
  • 1Destiner de toute éternité au salut. …Que nous allions jouir avec Dieu de ce grand et éternel renouvellement qu'il a prédestiné à ses serviteurs, Bossuet, Sermons, Temps du jubilé, 3. En nous mettant devant les yeux la sainteté de ses élus, et en les prédestinant pour nous servir d'exemples, Bourdaloue, Sainteté, 2e avent, p. 286.

    Il se dit aussi, chez les calvinistes, de ceux que Dieu destine à la damnation. Il [Dieu] appelait à l'extérieur ceux que dans le fond il avait exclus de la grâce, les prédestinant au mal, Bossuet, Var. XIV, 26.

  • 2Destiner de toute éternité à de grandes choses, en parlant du choix de Dieu. Dieu, qui l'avait prédestiné à être un exemple de justice dans un si beau règne et dans la première charge d'un si grand royaume, Bossuet, le Tellier.
  • 3 Par extension, dans le langage ordinaire, réserver à quelque chose d'extraordinaire qui ne peut manquer d'arriver. Sa mauvaise étoile le prédestinait à se noyer. Dieu, qui d'un seul homme a voulu former tout le genre humain… en a vu et prédestiné dès l'éternité les alliances et les divisions, Bossuet, Mar.-Thér.

HISTORIQUE

XIIIe s. Dame de paradis, roïne couronnée, Tresoriere de grace, avant sainte que née, De la grace de Dieu fus tu predestinée, J. de Meung, Test. 2129.

XIVe s. Plusieurs sont predestinez en la grace de Dieu, lesquelz nous tenons en ce siecle pour non nobles, le Songe du vergier, I, 150.

XVIe s. Jesus-Christ estoit predestiné en l'esprit de Dieu, d'estre fait homme, Calvin, Inst. 359. Ilz mauldissoient et rejettoient ceulx qui disoient estre predestiné que la guerre dureroit trois fois neuf ans, Amyot, Nicias, 16. Helas ! je le sçay bien qu'ilne faut que j'espere D'echapper de vos fers, quoy que je puisse faire ; Le ciel à vous servir m'a trop predestiné, Desportes, Élég. I, 12. Puis des malheurs qui sont predestinez Le seul remede aux cœurs determinés, C'est de n'avoir esperance ni crainte, Desportes, Diane, I, 17.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « prédestiner »

Du latin praedestinare (« réserver par avance ») qui a pris le sens de « préparer à l’avance de toute éternité » en latin chrétien, composé de prae- (« en avant ») et destinare (« destiner à, affecter à »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. praedestinare, de prae, d'avance, et destinare, destiner.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « prédestiner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
prédestiner predɛstɛ̃e

Citations contenant le mot « prédestiner »

  • Rien ne semblait prédestiner Laura Demoustier à de telles aventures. Elle, la Dionysienne, rapidement mise à la natation (NSDR), qui a longtemps refusé la compétition. La confrontation. "J'ai bloqué, confie la jeune femme de 22 ans. J'avais peur, je ne voulais pas le faire." Pourtant, le 5 septembre prochain, la fille de Jean-François, bien connu dans le milieu de l'athlétisme local, va enquiller 30 kilomètres, pour rallier Koroni à Kalamata. Dans la mer Méditerranée, en Grèce. Une grande première pour elle. Et pour l'eau libre réunionnaise. "Je ne sais pas s'il y a eu d'autres Réunionnaises sur des traversées, mais pour celle-ci, je suis la première", sourit la douce brune. Un projet fou né d'un coup du sort. "Cette saison, je devais reprendre une licence (dans un club de natation), raconte Laura. Mais je me suis cassée une vertèbre (D12), en sautant dans l'eau, en août dernier. Il me fallait un challenge pour me motiver et renouer avec le sport. Je fais ma traversée, comme une revanche. Cependant, je souhaitais réaliser celle de la Manche, mais c'était trop tard. J'ai trouvé l'Ultra Océanman, et j'ai été prise après tirage au sort. Ce sera mon Grand Raid à moi. Je souhaite mettre moins de 10 h." Clicanoo.re, [Sport] Natation - Laura Demoustier; la nage du défi | Clicanoo.re
  • Rien ne semblait pourtant le prédestiner à prendre la défense des supporters des Girondins, dans le conflit larvé qui les oppose à la direction. Celui qui est avocat de métier reconnaît d’ailleurs que l’intérêt qu’il porte au football est avant tout politique. En effet, il n’est pas vraiment un footeux. “J’ai commencé à m’y intéresser en qualité d’élu, parce que j’ai toujours considéré que c’était un sujet essentiel à Bordeaux”, avoue-t-il à So Foot. Papinade, Bordeaux : Pierre Hurmic fait front commun avec les supporters - Papinade
  • Rien a priori ne semblait prédestiner les deux gérants à se lancer dans une telle aventure. Julien était chauffeur de poids lourd et technicien installateur de matériel médical à domicile. Marc a, quant à lui, travaillé dans le commerce automobile, en plus d’être conducteur de poids lourd. « Quand j’ai connu Julien, j’avais deux boulots : chauffeur le matin et vendeur l’après-midi », précise Marc. « C’est Marc qui m’a suggéré de reprendre avec lui ce commerce », ajoute Julien. Aujourd’hui, les deux associés ne semblent pas regretter leur choix. Le Telegramme, Poupette se déplace là où personne ne va - Carhaix - Le Télégramme
  • Peu avant sa mort soudaine en 1957, Christian Dior, alors au faîte de sa gloire, entreprit de publier ses Mémoires. Ceux-ci retracent, avec humour et style, le destin exceptionnel d'un homme qui, inconnu un jour, célèbre dans le monde entier le lendemain, révolutionna la mode. Pourtant, rien ne semblait l'y prédestiner. C'est sur le tard que, pressé par la nécessité, il s'initie à la gravure de mode, puis travaille avec les plus grands. , Confinement: Que faire chez soi ce mardi 12 mai ?

Traductions du mot « prédestiner »

Langue Traduction
Anglais predestinate
Espagnol predestinar
Italien predestinate
Allemand vorherbestimmen
Chinois 预定
Arabe سلف
Portugais predestinar
Russe предопределять
Japonais 運命の
Basque predestinate
Corse predestinatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « prédestiner »

Source : synonymes de prédestiner sur lebonsynonyme.fr

Prédestiner

Retour au sommaire ➦

Partager