La langue française

Poète

Sommaire

  • Définitions du mot poète
  • Étymologie de « poète »
  • Phonétique de « poète »
  • Citations contenant le mot « poète »
  • Images d'illustration du mot « poète »
  • Traductions du mot « poète »
  • Synonymes de « poète »
  • Antonymes de « poète »

Définitions du mot poète

Trésor de la Langue Française informatisé

POÈTE, subst. masc.

A. − LITTÉRATURE
1. Écrivain qui s'adonne à la poésie, qui est auteur de poèmes en vers. Synon. versificateur; anton. prosateur.Le Poète se fait voyant par un long, immense et raisonné dérèglement de tous les sens. Toutes les formes d'amour, de souffrance, de folie; il cherche lui-même, il épuise en lui tous les poisons, pour n'en garder que les quintessences (...). Donc le poète est vraiment voleur de feu (...). Mais inspecter l'invisible et entendre l'inouï étant autre chose que reprendre l'esprit des choses mortes, Baudelaire est le premier voyant, roi des poètes, un vrai Dieu (Rimbaud,OEuvres, Lettre à Demeny, 1969 [1871], pp.346-349).L'explication orphique de la Terre, qui est le seul devoir du poëte et le jeu littéraire par excellence: car le rythme même du livre, alors impersonnel et vivant, jusque dans sa pagination, se juxtapose aux équations de ce rêve (Mallarmé,OEuvres compl., Autobiographie, 1965 [1885], p.663):
1. Il faudrait faire voir que le langage contient des ressources émotives mêlées à ses propriétés pratiques et directement significatives. Le devoir, le travail, la fonction du poète sont de mettre en évidence et en action ces puissances de mouvement d'enchantement, ces excitants de la vie affective et de la sensibilité intellectuelle, qui sont confondus dans le langage usuel avec les signes et les moyens de communication de la vie ordinaire et superficielle. Le poète se consacre et se consume donc à définir et à construire un langage dans le langage... Valéry,Variété II, 1929, pp.151-152.
[À propos d'une femme, avec un déterm. au masc.] Mmede Noailles est le poète des jardins et de la jeunesse (Barrès,Cahiers, t 3, 1904, p.211):
2. ... c'est pour le père [Daudet] une occasion de s'étendre sur l'atavisme, de se demander si le style ne vient pas d'un certain mécanisme du cerveau, qui se lègue et dont sa fille a hérité. Car elle a toutes ses qualités de fabrication jointes à «une essence poétique», qu'il confesse ne pas avoir et qui doit faire d'elle, si elle continue, un poète tout à fait remarquable. Goncourt,Journal, 1891, p.10.
Rare. [Avec un déterm. au fém.] Synon. poétesse.Le style à moi, qui m'est naturel, c'est le style dithyrambique et enflé. Je suis un des gueulards au désert de la vie. Adieu, ma poète chérie (Flaub.,Corresp., 1853, p.224).Vu aussi à la Bibliothèque une Anglaise à laquelle Trebutien m'a présenté, une poëte, −une MmeCarey, je crois (Barb. d'Aurev.,Memor. 3, 1856, p.31).
Empl. adj., attribut. [P. méton. En parlant d'une période littér., d'un peuple, d'une pers.] Être poète dans l'âme; se piquer d'être poète. Le moyen âge était poète: sa naïveté attendrie avait tant à coeur la dignité de l'espèce humaine que, ne voulant pas croire le mal ouvrage de l'homme, il en faisait l'oeuvre du diable (Péladan,Vice supr., 1884, p.66).
2. En partic.
a) Le poète, au sens de créateur par excellence. J'entends par poète un écrivain qui, en vertu d'une idée ou en vue d'un idéal, transforme notablement la réalité et, ainsi modifiée, la fait vivre. À ce compte, beaucoup de romanciers et d'auteurs dramatiques sont donc des poètes (Lemaitre,Contemp., 1885, p.253).Tu n'expliques rien, ô poète, mais toutes choses par toi nous deviennent explicables (Claudel,Ville, 1901, i, p.428):
3. ... nous avons perdu la clef de cette vie intégrale avec le tout. Le poète en est le mage. Pour nous, il ouvre de temps à autre la porte mystérieuse. Il nous entraîne vers un usage visionnaire de l'imagination qui nous livre le monde dans sa réalité profonde et chaque être dans sa liaison à l'unité du tout. Mounier,Traité caract., 1946, p.389.
b) [Avec une épithète postposée, correspondant aux diverses espèces de poésie traditionnellement établies] Poète dramatique, épique. Jacques Richepin attrape Gregh qui, dans son livre sur Victor Hugo, n'a pas dit un mot de Jean Richepin, «le plus admirable poète lyrique après Victor Hugo» (Renard,Journal, 1905,p.965).
c) OEillet de poète. Variété d'oeillet dont les fleurs sont réunies en corymbes. Voir A. Huxley, Fleurs de montagne, Paris, Fernand Nathan, 1973, p.192.
3. Loc. à valeur adj. De poète. Caractéristique d'un poète.
a) [P. allus. à la perception aiguë, à la sensibilité fine du poète] [Nos peintres] portent dans leurs paysages des délicatesses, des raffinements et des émotions de citadins et de poètes (Taine,Philos. art, t.2, 1865, p.74).Le talent: voir vrai avec des yeux de poète (Renard,Journal, 1905, p.1009).Il me prit à témoin, avec une mélancolie de poète: −Crois-tu que c'est triste, un jardin sans tombeaux? (Colette,Mais. Cl., 1922, p.95).
SYNT. Cerveau, coeur, génie, talent de poète; sentiments de poète; âme, fantaisie, idée, imagination, nature, tête, vie, voix de poète; extases, idées, images, rêveries de poète.
b) [P. allus. à l'imagerie romantique du poète barbu et chevelu, le front haut et large abritant une imagination débordante] Un front impérial d'artiste et de poète, Occupant à lui seul la moitié de la tête, Large et plein, se courbant sous l'inspiration (Gautier,Prem. poés., 1830-45, p.166).Elle remarqua un jeune homme, un étudiant, qui habitait un hôtel garni du voisinage et qui passait plusieurs fois par jour devant la boutique. Ce garçon avait une beauté pâle, avec de grands cheveux de poëte et une moustache d'officier (Zola,Th. Raquin, 1867, p.98).
SYNT. Bon, divin, éminent, excellent, grand, humble, illustre, mauvais, méchant poète; poète ardent, célèbre, courtois, décadent, favori, hermétique, incompris, médiocre, militant, original; poète de génie, de renom, de talent; poète de cour, poète lauréat; poète officiel; poète français, italien, latin, provençal; les anciens poètes; les poètes modernes; les poètes dadaïstes; les poètes maudits; les poètes parnassiens, romantiques, surréalistes, symbolistes; poète(s) chrétien(s), mystique(s), païen(s); poète(s) comique(s), érotique(s); poète(s) populaire(s); poète de l'amour, de l'enfance, de la vie intérieure, de la révolte; art, don, idéal, métier, souffle, talent du poète; fonction, inspiration, mission sociale, sensibilité, sensualité, solitude, verve du poète; la lyre, la muse du poète.
4. Empl. en appos. Enfant poète, ouvrier poète, psychologue poète, etc. femme poète (v. poétesse). Votre ami Horace a laissé une postérité moins généreuse, et je vois un de ses petits-fils en la personne du cabaretier poète qui, présentement, verse du vin dans des tasses, sous son enseigne épicurienne (A. France,Bonnard, 1881, p.304).
B. − P. ext.
1. [Dans le domaine littér.]
a) En empl. adj. [En parlant d'une pers.; p.méton., d'une nation, d'un peuple] Qui a des affinités pour la poésie. Ici, chez nous, en famille, sachons dire la vérité: la France n'est pas poëte; elle éprouve même, pour tout dire, une horreur congénitale de la poésie (Baudel.,Art romant., Th. Gautier, 1859, p.477):
4. Comme un jeune olivier sauvage dont les enfants ont barbouillé en passant le tronc d'ocre et de chaux, Mistral rejeta cette mauvaise écorce; il reprit sa teinte naturelle, et il éclata dans son tronc et dans ses branches de toute sa séve et de toute sa liberté, en pleine terre, en plein soleil, en pleine nature. Il se sentait poëte sans savoir ce que c'était que la poésie; il avait une langue harmonieuse sur les lèvres sans savoir si c'était un patois. Lamart.,Cours litt., 1859, p.242.
b) Écrivain (ou romancier) dont l'oeuvre révèle une rare activité créatrice. Balzac est parmi nous le grand poète en prose, Et jamais nul esprit sondeur du gouffre humain, N'a fouillé plus avant la moderne névrose (Rollinat,Névroses, 1883, p.57).
2. [Dans les arts autres que la litt.] Créateur dont les oeuvres sont pénétrées de poésie. (Claude Lorrain) poète de la lumière; le (grand) poète [Corot] des brumes argentées; les grands poètes de la nature, de la peinture; (Liszt) au premier rang des grands poètes de la musique:
5. Il y a dans ces quatre actes une trouvaille délicieuse et c'est l'arrivée de cendrillon au bal, l'instant où les instruments se taisent −comme le dit Perrault −«car on était attentif à contempler les grandes beautés de cette inconnue». La page est d'un poète, d'un musicien qui sait la valeur du silence −chose si rare. Dumesnil,Hist. théâtre lyr., 1953, p.160.
3. [En dehors du domaine littér. ou artist.]
a) Personne dont les actions témoignent d'une force créatrice remarquable. De la réunion de ces remarques il résulte que Bonaparte était un poète en action, un génie immense dans la guerre, un esprit infatigable (Chateaubr.,Mém., t.2, 1848, p.640).
b) Personne qui se laisse emporter par son imagination, son idéalisme, qui s'élève au-dessus des contingences. Je vois que tu es resté ce que je t'ai laissé, le plus noble, le plus enthousiaste garçon du monde, un poëte enfin! un poëte qui met la poësie dans sa vie au lieu de l'écrire, croyant au bien, au beau! (Balzac,Marâtre, 1848, ii, 8, p.30).
En empl. attribut (avec une nuance péj.) Synon. rêveur.Si nous [idéalistes] persistons (...) ils [les grands politiques] nous disent un gros mot, la plus grosse injure qu'ils puissent trouver, ils nous appellent poëtes! (Hugo,Actes et par.2, 1875, p.48).
c) Poète de + subst.Personne douée d'une activité créatrice dans tel domaine (précisé par de + subst.). L'homme puissant, les grands réformateurs, les poètes de la finance et de l'industrie n'éprouvent plus guère que l'âpre allégresse des destructions et des transformations (Chardonne,Éva, 1930, p.48):
6. Il gesticulait, il était debout (...) en vérité, il devenait grand, le geste dans les étoiles, en poète de l'argent que les faillites et les ruines n'avaient pu assagir. Zola,Argent, 1891, p.260.
REM. 1.
Poète-, élém. de compos.,[entrant dans la constr. de subst. masc.] a)
Poète-cinéaste. Lorsque Pino Pelosi, dit la rana (la grenouille), dix-sept ans et demi, assassin du poète-cinéaste Pier Paolo Pasolini, se présente le 13 janvier devant le tribunal des mineurs à Rome, il est tiré à quatre épingles: pull moulant, veston beige ajusté, chaussures noires à talons hauts (Le Nouvel Observateur, 23 févr. 1976, p.44, col. 2).
b)
Poète-musicien. Max-Pol Fouchet a placé son récit sous la double invocation de Malcolm Lowry, l'auteur d'«Au-dessous du volcan», qui le révéla aux Français, et d'Atahualpa Yupanqui, le merveilleux poète-musicien dont les chansons, brûlantes comme le feu, sont parfois interdites par les dictateurs chatouilleux (Le Point, 13 sept. 1976, p.112, col. 2).
2.
-poète, élém. de compos.,[entrant dans la constr. de subst. masc.] a)
Artisan-poète. L'histoire de «Jean des Cévennes», un homme rude et tendre comme sa terre. Vigoureux et attachant. Du bon travail d'artisan-poète (Le Nouvel Observateur, 12 sept. 1977, p.11, col. 4).
b)
Cordonnier-poète. Il est donc indispensable d'écouter de près ce Wagner insolite. Et surtout cette cinquième intégrale (en France) qu'Eugen Jochum, au pupitre de l'orchestre de l'Opéra de Berlin, conduit avec le plus de légèreté, d'ironie, de grâce autorisées par la partition. (...) Dietrich Fischer-Dieskau donne une âme au cordonnier-poète (Elle, 31 janv. 1977, p.15, col. 2).
c)
Dessinateur-poète. Fred, un dessinateur-poète, promène son personnage Philémon dans un monde totalement onirique («Philémon, le chat à neuf queues») (L'Express, 2 févr. 1980, p.105, col. 3).
d)
Paysan-poète. L'hommage officiel rendu au paysan poète, Serge Essenine, auteur de «Pougatchev», poème dramatique à la gloire du leader de la révolte paysanne que Catherine II écrasa en 1775 (L'Express, 30 mai 1977, p.38, col. 2).
e)
Président-poète. Au cours d'une soirée à la Comédie-Française donnée en l'honneur de Léopold Sédar Senghor, on avait en effet entendu une comédienne déclamer des vers du Président-poète évoquant «l'agonie d'une princesse pitoyable»: l'Afrique (Le Point, 28 août 1978, p.35, col. 1).
3.
Poéterie, subst. fém.,p.dénigr. [À propos d'une société de poètes] Ce n'est pas ici la place de vous raconter les mésaventures et les avatars de ce «brave Guy» (...) recevant devant des tables à thé compliquées −on n'avait pas encore inventé les poéteries −de grandes dames (...) régulièrement enjuivées (L. Daudet,Idées esthét., 1939, p.185).
Prononc. et Orth.: [pɔ εt]. Littré: ,,Dans la prononciation ordinaire, de deux syllabes'': [pwεt]. V. poème. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1150 subst. masc. poete «écrivain qui fait de la poésie» ``(Everard de Kirkham, Distiques de Caton, éd. E. Stengel, p.135); b) 1547 adj. (M. d'Amboise, Propos fantastiques, 2 ds Hug.); c) 1723 subst. fém. (C. Buffier, Abrégé des Régles de la Poësie françoise ds Gramm. fr. sur un plan nouv., Paris, p.523: cette ingénieuse Poëte); 1817 subst. masc., en parlant d'une femme (Stendhal, Hist. peint. Ital., t.1, p.170: Quel poète que mademoiselle de Lespinasse); 2. 1546 fig. «être étrange, un peu fou, maniaque; rêveur» (Rabelais, Tiers livre, chap.XVIII, éd. M. A. Screech, p.138: folz comme poëtes, et resveurs comme philosophes); 1578 (H. Estienne, Deux dialogues, éd. P. Ristelhuber, t.1, p.288: C'est un poete [= il est fantasque, lunatique]); 3. 1661 «personne dont les oeuvres sont pénétrées de poésie» (Somaize, Dict. des précieuses, éd. Ch.-L. Livet, Paris, 1856, t.1, p.202: les Peintres: Les poëtes muets [MlleLe Brun]); 4. 1669-73 «celui qui est doué pour la poésie» (Boileau, Art poétique I, 4, éd. Ch.-H. Boudhors, p.81: Si son Astre en naissant ne l'a formé Poëte). Empr. au lat. poeta «poète», et celui-ci au gr. π ο ι η τ η ́ ς «auteur, créateur; fabricant, artisan; qui compose des vers, poète; p.ext. qui compose des ouvrages de prose, des discours, de la musique, etc.» dér. de π ο ι ε ́ ω (v. poème). Fréq. abs. littér.: 11040. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 18926, b) 15226; xxes.: a) 13266, b) 14664.
DÉR. 1.
Poétaillon, subst. masc.,péj., fam. Poète médiocre. Au lieu de quelque désoeuvré de trente ans sans auréole, ou de quelque poétaillon besogneux et un rien comique, elles avaient devant elles l'explorateur qui (...) vient se détendre au soleil de la côte, rêver, classer des impressions, des notes (Romains,Hommes bonne vol., 1939, p.106). [pɔetɑjɔ ̃], [-a-]. 1reattest. 1899 (Gyp, M. de Folleuil, p.195: un poétaillon quelconque); de poète, suff. -aillon (-aille*, -on1*).
2.
Poétastre, subst. masc.,rare, péj. Petit et fort mauvais poète. C'est effrayant ce que nous nous sentons D'affinités avecque les moutons Enrubannés du pire poétastre (Verlaine,OEuvres compl., t.2, Parall., 1889, p.166).[pɔetastʀ ̭]. 1reattest. 1550 Poëtastre (Ronsard, Odes, Préf. au lecteur ds OEuvres, éd. P. Laumonier, t.1, p.47); de poète*, suff. -âtre*. Cf. le lat. poetaster (1521, Erasme Lettre, 25 mars, d'apr. NED).
BBG.Françon (M.). Notes sur le vocab.: poète, poésie, humaniste, traduire, cavillation. Bibl. Hum. Renaiss. 1967, t.29, pp.159-161. _ Quem. DDL t.14, 21 (s.v. poétastre); 15 (s.v. poète-amant et poète-poète).

Wiktionnaire

Nom commun

poète \pɔ.ɛt\ masculin (pour une femme on dit : poétesse)

  1. Celui qui fait des vers, qui se consacre à la poésie.
    • Un ouvrier en phrases occupé d’ajuster des mots est bien ennuyeux. Un poète, mademoiselle, n’est pas plus la poésie que la graine n’est la fleur. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Mais il était poète aussi et la poésie, à cette époque d’absolutisme et de barbarie, était chose dangereuse lorsqu’on avait l’esprit aussi caustique que Thierrat ; […]. — (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1923)
    • Poète, il voulait être poète, créer des rythmes nouveaux, des sensations neuves et souffler au ciel toutes les sottises qui tourbillonnaient dans son cerveau. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 67)
    • L’artiste, le poète et le touriste se réjouissent ici d’un pittoresque qui fait le désespoir de l’agriculteur. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • L’aisance avec laquelle les poètes juifs maniaient le vers français permet de supposer que leur talent a dû s’exercer dans les genres les plus variés. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Le poète se souvient de l’avenir. — (Jean Cocteau, Journal d’un inconnu, 1953)
    • Alors que le romancier, riche de son don d’ubiquité, peut se dédoubler en autant de personnages que son humeur daigne susciter au fil des pages, le poète reste fixé à la finitude de son expérience, à la racine de son cri. — (Jean-Pol Madou, Édouard Glissant: de mémoire d’arbres, 1996, page 16)
  2. Celui qui a le don de la poésie.
    • Cet homme est né poète.

Forme de verbe

poète \pɔ.ɛt\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de poéter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de poéter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de poéter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de poéter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de poéter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

POÈTE. n. m.
Celui qui fait des vers, qui se consacre à la poésie. Les anciens poètes. Les poètes modernes. Les poètes grecs. Poète latin. Poète français. Poète italien. Homère et Virgile sont appelés les princes des poètes. Poète lyrique. Poète dramatique. Poète tragique. Poète comique. Poète élégiaque. Poète satirique. Poète burlesque. Poète lauréat. Il se dit quelquefois en parlant d'une Femme. Cette femme est poète. Madame Deshoulières était un poète aimable. Fam., Poète crotté, Poète famélique.

POÈTE désigne aussi Celui qui a le don de la poésie. Être né poète. Cet homme est poète.

Étymologie de « poète »

(Date à préciser) Du latin poeta, du grec ancien ποιητής, poiêtes (« fabricant, artisan, poète ») dérivé de ποιέω, poiéô (« faire, composer »). Référence nécessaire
Écrit poëte avant 1878 lorsque l’orthographe poète est introduite. Référence nécessaire
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « poète »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
poète pɔɛt

Citations contenant le mot « poète »

  • Quand on blesse un poète on perd l'éternité […]. Oscar Vladislas de Lubicz-Milosz, dit O. V. de L. Milosz, Les Éléments, le Jugement , Bibliothèque de l'Occident
  • Poète, prends ton luth, et me donne un baiser. Alfred de Musset, Poésies, la Nuit de mai
  • La vie d'un poète est celle de tous. Gérard Labrunie, dit Gérard de Nerval, Petits Châteaux de Bohème, À un ami
  • Que le poète obscur persévère dans son obscurité, s'il veut trouver la lumière. Jean Paulhan, In préface des Contes de Noël Devaulx Cercle du livre précieux
  • L'homme qui est poète à vingt ans n'est pas poète, il est homme ; s'il est poète après vingt ans, alors il est poète. Charles Péguy, Clio, Gallimard
  • Foutons ses huit jours au poète ! Jean Pellerin, Le Bouquet inutile, Gallimard
  • […] Tel, un poète où Dieu s'engage Et reste pris. Odilon Jean Périer, Poèmes, Gallimard
  • Et toutes les âmes intérieures des poètes sont amies et s'appellent les unes les autres. Marcel Proust, Contre Sainte-Beuve, Gallimard
  • […] le poète, car en un sens il n'y en a jamais qu'un […]. Raymond Queneau, Les Derniers Jours, Gallimard
  • Je suis un poète, mais je ne veux pas être un poète pour d'autres. Je dévorerai mes propres poèmes et j'en vivrai. De Sören Kierkegaard
  • Un poète inspiré, c'est un poète qui fait des vers faux. De Jules Renard / Journal 1893 - 1898
  • Le poète en des jours impies Vient préparer des jours meilleurs. Il est l'homme des utopies ; Les pieds ici, les yeux ailleurs. Victor Hugo, Les Rayons et les Ombres, Fonction du poète
  • Quand le poète peint l'enfer, il peint sa vie. Victor Hugo, Les Voix intérieures, Après une lecture de Dante
  • On peut citer de mauvais vers, quand ils sont d'un grand poète. Pierre Choderlos de Laclos, Les Liaisons dangereuses
  • Dès qu'un poète se réveille, il est idiot. Je veux dire intelligent. Jean Cocteau, Opium, Stock
  • Un rêveur est toujours mauvais poète. Jean Cocteau, Le Rappel à l'ordre, Stock
  • Le poète doit, avant qui que ce soit, prouver ce qu'il dit. Salvador Dalí, Métamorphose de Narcisse, José Corti
  • Je suis l'insecte aimé du poète et des dieux. Jean Aicard, Poèmes de Provence, la Cigale , Lemerre
  • Platon avait tort de vouloir proscrire les poètes. Même les mauvais vers n'ont jamais fait de mal à personne. Jean Ajalbert, Lettre à G. Walch, Delagrave
  • Le vrai poète est celui qui trouve l'idée en forgeant le vers. Émile Chartier, dit Alain, Préliminaires à l'esthétique, Gallimard
  • Les poètes célibataires sont une peste publique ; ils troublent, sans le savoir et le vouloir, tous les cœurs féminins sans emploi. Henri Frédéric Amiel, Journal intime, 12 juillet 1866
  • Où les historiens s'arrêtent, ne sachant plus rien, les poètes apparaissent et devinent. Jules Amédée Barbey d'Aurevilly, Une page d'histoire
  • Il n'existe que trois êtres respectables : le prêtre, le guerrier, le poète. Savoir, tuer et créer. Charles Baudelaire, Mon cœur mis à nu
  • Le signe incontestable du grand poète, c'est l'inconscience prophétique, la troublante faculté de proférer par-dessus les hommes et le temps, des paroles inouïes dont il ignore lui-même la portée. Léon Bloy, Belluaires et Porchers, Stock
  • C'est en vain qu'au Parnasse un téméraire auteur Pense de l'art des vers atteindre la hauteur […] Si son astre en naissant ne l'a formé poète […] Pour lui Phébus est sourd, et Pégase est rétif. Nicolas Boileau dit Boileau-Despréaux, L'Art poétique
  • Il est aisé d'être poète parmi les dieux. Yves Bonnefoy, L'Improbable, Mercure de France
  • Le poète se souvient de l'avenir. Jean Cocteau, Journal d'un inconnu, Grasset
  • On pourrait s'étonner que les pensées profondes se trouvent dans les écrits des poètes plutôt que des philosophes. La raison en est que les poètes écrivent par les moyens de l'enthousiasme et de la force de l'imagination : il y a en nous des semences de science, comme dans le silex, que les philosophes extraient par les moyens de la raison, tandis que les poètes, par les moyens de l'imagination, les font jaillir et davantage étinceler. René Descartes, Cogitationes privatae
  • Plus que poli pour être honnête Plus que poète pour être honni. Robert Desnos, Corps et biens, Gallimard
  • Le poète est celui qui inspire bien plus que celui qui est inspiré. Eugène Grindel, dit Paul Eluard, Ralentir Travaux, Préface , Éditions surréalistes
  • Le poète doit être un professeur d'espérance. Jean Giono, L'Eau vive, Gallimard
  • Un poète est un monde enfermé dans un homme. Victor Hugo, La Légende des siècles, Un poète
  • Le poète est semblable aux oiseaux de passage Qui ne bâtissent point leurs nids sur le rivage, Qui ne se posent pas sur les rameaux des bois ; Nonchalamment bercés sur le courant de l'onde, Ils passent en chantant loin des bords et le monde Ne connaît rien d'eux que leur voix. Alphonse de Prât de Lamartine, Nouvelles Méditations, le Poète mourant
  • Un pion pourrait se faire un bagage littéraire en disant le contraire de ce qu'ont dit les poètes de ce siècle. Isidore Ducasse, dit le comte de Lautréamont, Poésies, II
  • Ô poètes, vous avez toujours été orgueilleux ; soyez plus, devenez dédaigneux. Stéphane Mallarmé, Proses de jeunesse, Hérésies artistiques, l'Art pour tous
  • Le vrai poète n'est jamais inspiré  : il se situe précisément au-dessus de ce plus et de ce moins, identiques pour lui, que sont la technique et l'inspiration. Raymond Queneau, Odile, Gallimard
  • Le poète est à la fois le plus solitaire et le moins solitaire des hommes. Charles-Ferdinand Ramuz, Remarques, Rencontre
  • Le poète se fait voyant par un long, immense et déraisonné dérèglement de tous les sens. Arthur Rimbaud, Correspondance, à Paul Demeny, 15 mai 1871
  • Il se trouve […] dans les trois quarts des hommes, comme un poète qui meurt jeune, tandis que l'homme survit. Charles Augustin Sainte-Beuve, Portraits littéraires, Millevoye
  • Les dieux coiffent le masque à l'approche du poète, et leurs voies sont obscures. Marie-René Alexis Saint-Leger Leger, dit, en diplomatie, Alexis Leger, et, en littérature Saint-John Perse, À René Char, Gallimard
  • Et c'est assez, pour le poète, d'être la mauvaise conscience de son temps. Marie-René Alexis Saint-Leger Leger, dit, en diplomatie, Alexis Leger, et, en littérature Saint-John Perse, Correspondance, et repris dans l'Allocution de Stockholm, 10 décembre 1960 , Gallimard
  • On naît poète, on devient orateur. Anonyme,
  • La race irritable des poètes. Horace en latin Quintus Horatius Flaccus, Épîtres, II, II, 102
  • les membres du poète écartelé. Horace en latin Quintus Horatius Flaccus, Satires, I, 4, 62 Jules Amédée Barbey d'Aurevilly, s'intitule Disjecta membra
  • Que la nature lui en refuse le don, et c'est l'indignation qui dictera au poète ses vers. Juvénal en latin Decimus Junius Juvenalis, Satires, I, 79
  • Pour les petits enfants, l'éducation c'est le maître d'école ; pour les jeunes gens, c'est le poète. Aristophane, Les Grenouilles, 1054 (traduction H. Van Daële)
  • C'est chose légère que le poète, ailée, sacrée Platon, Ion, 534b (traduction L. Méridier)
  • Mais ce qui reste est l'œuvre des poètes. Friedrich Hölderlin, Souvenir Andenken
  • Le fou, l'amoureux et le poète sont farcis d'imagination. William Shakespeare, Le Songe d'une nuit d'été, V, 1, Thésée A Midsummer Night's Dream, V, 1, Theseus
  • Poète je vis, poète je meurs Mais comme l'affirme l'ironique littérateur : N'en jetez plus Il ne faut pas poéter plus haut que son cul. De Guy Bedos / Petites drôleries et autres méchancetés sans importance
  • Les femmes aiment les poètes et les poètes aiment les femmes au moins jusqu’au lendemain. De Louis Hamelin / Sauvages
  • Les poètes le sont par l'âme et non par le savoir. L'érudition n'engendre que peu de poètes. De Yves Thériault / Antoine et sa montagne
  • Pour nous, un poète est un monsieur qui s'efforce de saisir l'eau par poignées. C'est seulement quand il y parvient que le monsieur est un poète. De Henri Jeanson / Le Canard Enchaîné - 1944
  • Dans les milieux littéraires, quand on parle des poètes morts jeunes, ce sont les poètes morts vieux qui se mouchent. De Alphonse Allais / Le Chat noir - 25 Janvier 1890
  • Le poète meurt de l'inspiration comme le vieillard de la vieillesse. La mort est au poète ce que le point final est au manuscrit. De René Char / Voyages au coeur
  • Les autres peuples ont eu des historiens, des jurisconsultes, des sages, des poètes, mais qui sont à eux seuls et forment comme une gloire privée, le peuple juif a été l'historien, le sage, le poète de l'humanité. De Henri Lacordaire / Quarante-cinquième conférence de Notre-Dame
  • Les poètes ne sont pas intéressés par les faits, mais seulement par la vérité. Leur vérité est si inébranlable que même ceux qui haïssent les poètes par simple instinct naturel sont exaltés tout autant que terrifiés par eux. De William Faulkner / La ville, 1950
  • On naît poète, on devient prosateur. De Alfred de Musset / Le poète déchu
  • On ne peut être poète sans quelque folie. De Démocrite
  • Libre est la race des poètes. De Démosthène
  • «Des strophes qui résonnent tellement après tous les événements dramatiques des derniers temps», constate Émir Declic. Chez Dickson, selon l’universitaire, «il y a un regard très lucide sur le quotidien personnel, mais aussi social, individuel ou collectif.» Poète de la sollicitude plutôt que poète perdu au sein des deux solitudes. l-express.ca, Le poète franco-ontarien Robert Dickson fait gagner l’Acadie - l-express.ca
  • Le dictionnaire explique que le sirocco est un vent puissant d’Afrique du Nord. J’imagine Claude emporté par le vent. Celui des poètes porteurs d’enchantement. Salut, Claude ! Je pense à toi. Tes livres ont une place de choix dans ma bibliothèque. Je te relirai souvent. Le Devoir, Claude Beausoleil, immense poète | Le Devoir
  • Une photo très largement diffusée sur les réseaux sociaux prétend montrer les derniers instants du poète et dramaturge espagnol Federico García Lorca avant son exécution au début de la guerre civile espagnole en 1936. C'est faux. La photo partagée dans plusieurs langues est tirée du clip vidéo d'un groupe de musique espagnol. De surcroît, il n'existe pas de photo de l'assassinat du poète. Relayé en hommage au poète, le cliché en noir et blanc montre un homme qui se tient dos au mur, le poing levé en signe de résistance face à ses bourreaux, deux militaires qui pointent leurs armes sur lui.  Orange Actualités, Cette photo ne montre pas le poète espagnol Federico García Lorca avant son exécution, elle est tirée d'un clip de musique 
  • Beausoleil a été finaliste aux Prix littéraires du Gouverneur général en 1999, a gagné le Grand Prix de poésie de l’Académie française en 2013 et a été le premier Poète de la Cité de Montréal, en 2011 et 2012. Il a également enseigné le français au cégep Édouard-Montpetit, à Longueuil. L’artiste laisse derrière lui sa compagne de longue date, Yolande Villemaire, poète et romancière. Le Devoir, Le poète Claude Beausoleil s’éteint | Le Devoir
  • Du lundi au vendredi, l’écrivain Sylvain Tesson propose de passer « Un été avec Rimbaud » sur France Inter, à 7 h 55. Ce n’est pas à l’homme, mais au jeune poète et à son œuvre qu’a choisi de s’intéresser Sylvain Tesson. L’écrivain a choisi de revenir au plus près du verbe d’Arthur Rimbaud et de la musicalité de ses poèmes. La Croix, Arthur Rimbaud, le poète et son œuvre à redécouvrir sur France Inter
  • La fête de la République 2020, notre ami et confrère Taoufik Ben Brik l’a passée en prison. Taoufik Ben Brik est un poète, écrivain, journaliste. Un iconoclaste par excellence qui navigue dans des eaux différentes du commun des mortels. Il a été condamné parce qu’il s’en est pris aux magistrats en septembre dernier. Deux ans de prison par contumace, transformés en un an avec exécution immédiate vendredi dernier. Il lui faudra attendre l’appel pour espérer une remise de peine. Ce ne sera théoriquement pas avant septembre-octobre. www.businessnews.com.tn, Un poète à Carthage, un poète à La Mornaguia
  • Il y a un conflit entre les deux frères, un conflit aussi entre eux et leur père, qui a abandonné leur mère il y a longtemps. Le père est un poète connu, dans ce pays (la Corée du Sud) où on fait encore cas des poètes. Le fils cadet est un réalisateur connu, dans ce pays (la Corée du Sud), etc. L'aîné cache sa situation familiale à son père. Slate.fr, «Hotel by the River», une nuance de blanc plus pâle | Slate.fr
  • Philippe Jaccottet. Et celles qui furent un peu mes contemporaines : Yourcenar et Duras. Vous me direz que j’ai de la contemporanéité une perception assez large, avec un poète né en 1925. Mais Racine aussi m’est contemporain, ou Aragon…J’admire quelques écrivains plus récents, mais peut-être faut-il nous laisser un peu de temps avant de nous déclarer capitaux. Marianne, Aragon, Yourcenar, Jaccottet... Les conseils lecture du poète Olivier Barbarant
  • Le jeune homme précoce - révélé en littérature dès ses 20 ans avec ses premiers recueils de poésie -, compagnon de route artistique de ses illustres contemporains Pablo Picasso, Igor Stravinsky et Erik Satie, ne pouvait qu’être attiré par le cinéma : cet art qui, inventé quatre ans avant sa naissance en 1889, promettait tant d’aventures inédites. Dans ses années d’adolescence, Jean Cocteau a découvert Méliès, ce génial inventeur de formes imaginaires, et les maîtres du burlesque américain : Charles Chaplin, Buster Keaton, qui l’impressionnent. Soucieux de modernité et d’expérimentation, poète "total" qui souhaite s’exprimer sur tous les supports, Jean Cocteau comprend rapidement que le grand écran peut servir d’écrin à ses délires créatifs. Marianne, Jean Cocteau et le cinéma : le poète du grand écran
  • Le poète, auteur-compositeur-interprète Félix Leclerc, père de la grande chanson québécoise, y chante l’amour pour sa terre, la protection, déjà, de l’environnement naturel et humain. Et l’indépendance… L'Humanité, On connaît la chanson, pas les paroles (13/14). Le Tour de l’île de Félix Leclerc, l’emblème de l’indépendance | L'Humanité

Images d'illustration du mot « poète »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « poète »

Langue Traduction
Anglais poet
Espagnol poeta
Italien poeta
Allemand dichter
Chinois 诗人
Arabe شاعر
Portugais poeta
Russe поэт
Japonais 詩人
Basque poeta
Corse pueta
Source : Google Translate API

Synonymes de « poète »

Source : synonymes de poète sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « poète »

Partager