La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « versificateur »

Versificateur

Définitions de « versificateur »

Trésor de la Langue Française informatisé

VERSIFICATEUR, subst. masc.

A. − Personne, écrivain qui pratique l'art des vers. On ne peut considérer en Cros un virtuose en versification, mais sa langue très ferme, (...) des rimes excellentes sans l'excès odieux, constituent en lui un versificateur irréprochable (Verlaine, Œuvres compl., t. 5, Hommes d'auj. (Charles Cros), 1885-93, p. 388).L'artiste septuagénaire (...), le vieillard très illustre atteint le plus haut point de la puissance poétique et de la noble science du versificateur (Valéry, Variété II, 1929, p. 139).
B. − Péj. [P. oppos. à poète] Faiseur de vers qui ne possède pas les dons du vrai poète. Synon. rimailleur, rimeur.La poésie n'est pas dans cette vaine sonorité des vers; elle est dans l'idée, dans le sentiment et dans l'image, cette trinité de la parole, qui la change en Verbe humain. Les versificateurs diront que je blasphème, les vrais poëtes sentiront que j'ai raison (Lamart., Confid., Graziella, 1849, p. 352).Un très mauvais recueil de vers, par quelqu'un qui ne dépasse pas la langue écrite, un versificateur en vers irréguliers, et qui ose se donner comme points de départ Paul Valéry et Jean Royère (Larbaud, Journal, 1934, p. 298).V. aligneur ex. 3.
Rem. On relève un empl. adj. au sens de « relatif à la versification »: Silvestre, en effet, quittait à peine le pimpant bicorne (...) quand il parut de lui un premier volume de vers, plein d'inexpérience rythmique et versificatrice (Verlaine, op. cit., (Armand Silvestre), 1885-93, p. 315).
Prononc. et Orth.: [vε ʀsifikatœ:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. a) 1488 « celui qui compose en vers » (La Mer des Histoires, II, 25b, édit. 1491 ds Rom. Forsch. t. 32, p. 180); b) 1549 avec valeur péj., p. oppos. à poète (Du Bellay, Deffence, éd. H. Chamard, p. 171: non immitant ces importuns versificateurs [...] qui rompent à toutes heures les oreilles des misérables auditeurs par leurs nouveaux poëmes; p. 173: comme les Latins appellent leurs mauvais poëtes versificateurs). Empr. au lat.versificator « celui qui écrit des vers, qui tourne en vers », empl. par Quintilien, p. oppos. à poeta « poète » (v. OLD), avec une nuance péj. à laquelle fait réf. Du Bellay, loc. cit.; l'anc. lang. employait également versefieur, versifieur att. du déb. du xiiies. au xves. (v. Gdf., s.v. versefior), repris dans la lexicogr. de Boiste 1800 à Guérin Suppl. 1895. Sur la dissociation sém. versificateur/poète, v. P. Zumthor, Neophilologus, t. 39, p. 248. Fréq. abs. littér.: 32. Bbg. Vaganay (H.). Pour l'hist. du fr. mod. Rom. Forsch. 1913, t. 32, p. 180.

Wiktionnaire

Nom commun - français

versificateur \vɛʁ.si.fi.ka.tœʁ\ masculin (pour une femme, on dit : versificatrice)

  1. Celui qui fait des vers ; particulièrement celui qui a plus d’habileté technique que d’imagination et de véritable don poétique.
    • Habile versificateur.
    • On voit assez de bons versificateurs, mais les grands poètes sont rares.
    • Nora est surtout cette grande versificatrice qui conjugue à tous les tons la douleur et la révolte de la femme en général et de la kabyle en particulier.
    • Guylain abandonna un temps son ami versificateur, histoire de veiller au bon déroulement du déchargement. — (Jean-Paul Didierlaurent, Le liseur de 6h27, Au Diable Vauvert, 2014, p. 46)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

VERSIFICATEUR (vèr-si-fi-ka-teur) s. m.
  • 1Celui qui fait des vers. Cette rigueur qu'il [Malherbe] a observée en sa façon d'écrire, fait que ses plus grands ennemis confessent qu'il était excellent versificateur ; mais c'est toute la louange qu'il peut obtenir de leur courtoisie ; car le nom de poëte, à leur avis, ne lui peut appartenir, le prenant dans son ancienne et véritable signification, Godeau. Disc. sur Malherbe. L'art du versificateur est d'une difficulté prodigieuse, surtout en notre langue, où les vers alexandrins marchent deux à deux, où il est rare d'éviter la monotonie…, Voltaire, Dict. phil. Art poét. Tel qui sera toute sa vie un mauvais versificateur, un géomètre subalterne, serait peut - être devenu un grand fabricateur d'étoffes, Rousseau, Disc. rétabl. des sciences.
  • 2Particulièrement, celui qui a de la facilité pour faire des vers, mais peu d'invention. Chacun forge des vers ; mais, pour la poésie, Cette Princesse est morte, aucun ne s'en soucie ; Avec un peu de rime on va vous fabriquer Cent versificateurs en un jour sans manquer, La Fontaine, Climène, comédie.

    Au fém. Une versificatrice.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et trestot en ceste maniere Parole cist versefierre, Fabliaux, Barbazan, t. II, p. 71.

XIVe s. Et de ce dit un versifieur en ses vers…, Vignay, Eschès moralisés, f° 53.

XVIe s. Il y a autant de difference entre un poete et un versificateur qu'entre un bidet et un genereux coursier de Naples, Ronsard, 585. Laissez luy [à un poëte] allonger une courte syllabe, s'il veut… si les inventions y rient, si l'esprit et le jugement y ont bien faict leur office, voylà un bon poete, dirai-je, mais un mauvais versificateur, Montaigne, I, 189. Pleust à Dieu que cette sentence [il n'est pas permis d'être poëte médiocre] se trouvast au front des boutiques de touts nos imprimeurs, pour en defendre l'entrée à tant de versificateurs ! Montaigne, III, 34.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « versificateur »

Provenç. versifiayre, versificador ; du lat. versificatorem, de versificare, versifier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Emprunté au latin versificator.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « versificateur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
versificateur vɛrsifikatœr

Citations contenant le mot « versificateur »

  • Il y a autant de différence entre un Poète et un versificateur qu'entre un bidet et un généreux coursier de Naples. Pierre de Ronsard, La Franciade
  • Émile Nelligan n’était pas Arthur Rimbaud. C’était un versificateur médiocre doté d’un charisme certain qui a été soutenu – dans tous les sens du terme – par un mythomane aussi brillant que peu connu, le père Eugène Seers (1865-1945). La Presse, Ni fou ni génie, Nelligan était un demi-poète
  • Et si le slam était né sur les hauteurs du Pays Quint, à mi-chemin entre Saint-Étienne-de-Baïgorry et la frontière navarraise ? Peu de chance, me diriez-vous. Toutefois, cet homme sec et droit qui s’invite aujourd’hui à la une, gardien de brebis d’Urepel (340 âmes), est certainement l’un des premiers improvisateurs-versificateurs du nord des Pyrénées. SudOuest.fr, Xalbador, le berger-versificateur
  • Le versificateur a battu la tenante du titre et favorite Maialen Lujanbio ce dimanche près de Bilbao SudOuest.fr, Pays Basque : l’Hendayais Amets Arzallus remporte la grande finale de bertsolari

Traductions du mot « versificateur »

Langue Traduction
Anglais versifier
Espagnol versificador
Italien verseggiatore
Allemand verseschmied
Chinois 证明者
Arabe جهاز النسخ
Portugais versificador
Russe версификатор
Japonais versifier
Basque versifier
Corse versificatore
Source : Google Translate API

Synonymes de « versificateur »

Source : synonymes de versificateur sur lebonsynonyme.fr

Versificateur

Retour au sommaire ➦

Partager