Plisser : définition de plisser


Plisser : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PLISSER, verbe

A. − Empl. trans.
1. [Le compl. désigne une matière souple, un tissu] Former des plis, une série de plis dans (un tissu); en partic., en les couchant dans le sens voulu puis en les marquant par la pression des doigts, en les maintenant par une couture ou par un repassage. Plisser un tissu pour le présenter; plisser du papier en accordéon; plisser une jupe au fer à repasser. Elle avait marqué cinq grands plis à plat dans le dos, en introduisant le fer par l'ouverture du plastron; elle rabattait le pan de devant et le plissait également à larges coups (Zola, Assommoir, 1877, p.512).Avec ses économies, elle acheta des meubles, (...) elle coupa des étoffes, plissa des rideaux (Dabit, Hôtel Nord, 1929, p.187).MmePasquier, nerveusement, faisait sans arrêt le geste de plisser l'étoffe pour un ourlet imaginaire et de coudre (Duhamel, Combat ombres, 1939, p.152).
Empl. abs. Au pied-de-biche ordinaire [de la machine à coudre] se substitue toute une série de pieds mobiles permettant aux personnes: d'ourler, de plisser, de ganser, de froncer (Lar. mén.1926, p.781).
Au part. passé. Chemise, étoffe plissée au fer, à la main. Mouchoir brodé plissé en tout sens sur le genou qui tremble par une main qui ne sait ce qu'elle fait (Barb. d'Aurev., Memor. 2, 1838, p.283).Toilette de mariée en satin blanc, avec volants de crêpe lisse plissé à l'ongle (Mallarmé, Dern. mode, 1874, p.845).
Empl. pronom. Prendre le pli, faire des plis (avec art), pouvoir être plissé. Cette étoffe se plisse bien (Ac.).Une robe de chambre blanche, attachée par une cordelière, se plissait autour de sa taille (Bourget, Disciple, 1889, p.191).V. déplisser ex. 2.
Rare. Déformer (un tissu) par des faux plis. Synon. chiffonner, friper, froisser.Plisser sa jupe en s'asseyant. Il marchait à travers la pièce, insoucieux du veston humide plissé aux hanches, des poches béantes, du col effondré (Bernanos, Mauv. rêve, 1948, p.961).
2. P. anal. [Le suj. désigne gén. un phénomène naturel] Former des plis sur une surface horizontale, un liquide. Une ride lente et silencieuse plissait l'eau noire (Bourget, Cosmopolis, 1893, p.465).Des souffles tombèrent qui, plissant la surface de l'eau de rides innombrables, n'avaient pas la force d'agiter les feuillages aigus des saules (Moselly, Terres lorr., 1907, p.175).
Empl. pronom. à sens passif. À mes pieds l'eau se plisse sous le vent levé; en moi se dresse une image qui soudain m'illumine: la grande mer! (Giono, Eau vive, 1943, p.45).
GÉOL. Déformer (les couches horizontales de l'écorce terrestre) sous l'effet de la pression latérale de forces tectoniques. [Une théorie] tend, (...) à trouver une force capable de plisser la masse des sédiments d'une zone géosynclinale et d'expliquer la nature intermittente des phénomènes orogéniques (Furonds R. gén. sc., t.63, 1956, p.40):
. Les couches ne sont pas toujours horizontales. Des mouvements ultérieurs ont pu les plisser. Dans les phénomènes de plissement, le sel et l'argile connexe se comportent différemment; alors que l'argile se plisse, le sel se broie... Stocker, Sel, 1949, p.43.
Empl. pronom. à sens passif. En se refroidissant le noyau central en fusion se contractait peu à peu. À un certain moment ce noyau se trouva trop petit pour l'écorce qu'il devait supporter, et cette écorce, manquant de point d'appui, s'infléchit, se rida, se plissa (Boule, Conf. géol., 1907, p.59).
3. [Le compl. désigne la peau]
a) Modifier (une partie du visage) par des plis expressifs. Plisser la bouche, le nez, les paupières. Un sourire plissait ses lèvres; il murmurait: «Je les tiens. Je les tiens (...)» (Maupass., Contes et nouv., t.2, M. Parent, 1886, p.621).Son visage énergique s'est encore durci: une émotion concentrée plisse le front et donne à la bouche un pli perplexe et têtu (Martin du G., J. Barois, 1913, p.232).V. déplisser ex. 4.
En partic. Plisser les yeux. Fermer les yeux à demi en plissant les contours. Elle fronçait les sourcils et plissait davantage les yeux quand sa mère lui caressait la tête (Montherl., Pitié femmes, 1936, p.1087).
Au part. passé. Front plissé par l'inquiétude; bouche plissée de dédain. Bouche enfantine plissée d'un pâle sourire anxieux (Bernanos, Imposture, 1927, p.491).
Empl. pronom. La bouche se plisse. En ce moment une scène qui se passait au pilori arrêta son oeil hagard. Son front se plissa d'horreur (Hugo, N.-D. Paris, 1832, p.263).Je souriais, mes yeux se plissaient, mes joues se pinçaient, ma gaieté se pendait à mon visage par mille pinces comme un linge qui va flotter (Giraudoux, Suzanne, 1921, p.98).
b) Couvrir de plis (la peau), parfois sous l'effet de l'âge. Autour des yeux, d'innombrables petites rides plissaient en tous sens sa peau de blond vieillissant (Martin du G., Thib., Épil., 1940, p.802).
Au part. passé. Joues plissées de rides innombrables (Erckm.-Chatr., Ami Fritz, 1864, p.219).Un affreux petit morceau de chair ridée, plissée, geignante, miaulant comme un chat; et elle me dit: «C'est une fille» (Maupass., Contes et nouv., t.1, Nuit de Noël, 1882, p.865).
Empl. pronom. réfl. V. friper B ex. de Maupassant.
B. − Empl. intrans., rare. [Équivalent à l'empl. pronom. à sens passif A 1] Faire des plis. Ces rideaux plissent trop, plissent bien, plissent mal (Ac.1835-1935).Sa robe noire, en forme de fourreau, laissait pointer ses os, plissait maigrement sur la maigreur de son corps et tombait tout droit de ses genoux (Goncourt, G. Lacerteux, 1864, p.132).
Faire des faux plis. Alcippe a (...) de petits habits qui plissent sur le dos (Banville, Odes funamb., 1859, p.74).
Prononc. et Orth.: [plise], (il) plisse [plis]. Att. ds Ac. dep.1694. Étymol. et Hist.1. a) 1538 «façonner (un matériau souple) en y faisant un arrangement de plis» (Est. d'apr. FEW t.9, p.67b); 1785 plissé subst. (doc. ap. L. Biollay, Ét. écon. sur le XVIIIes., Les prix en 1790, p.388); b) 1675 intrans. «faire des plis, des faux plis» (Widerhold, Nouv. dict. fr.-all. et all.-fr. d'apr. FEW, loc. cit.); 2. a) 1797 plissé adj. «(peau) qui présente des plis» (Voy. La Pérouse, t.4, p.44); b) 1824 plisser «faire apparaître des plis à la surface de la peau du visage» (Balzac, Annette, t.1, p.124); 3. 1848 géol. (Élie de Beaumont ds Dict. universel d'hist. nat., t.12, p.235a). Dér. du plur. de pli*; dés. -er (v. FEW t.9, p.74a, note 16). Fréq. abs. littér.: 305. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 153, b) 372; xxes.: a) 578, b) 616.
DÉR. 1.
Plissage, subst. masc.Action de plisser; résultat de cette action. Le plissage d'une jupe (Ac.1935).En partic. Opération de repassage d'une pièce à plisser. Plissage, 1ermouvement: tendre le dos de la chemise (Lar. mén.1926, p.341, s.v. chemise).P. anal., impr. ,,Défaut d'impression se présentant sous forme de petits plis sur les bords d'une feuille de tirage`` (Comte-Pern. 1974). [plisa:ʒ]. Att. ds Ac. 1935. 1resattest. a) 1836 «action de plisser, de marquer les plis d'un plissé au repassage» (Landais d'apr. Robert (G)), b) 1933 impr. (Chelet, Lithogr., p.201); de plisser, suff. -age*.
2.
Plisseur, -euse, subst.a) Ouvrier, ouvrière qui plisse les tissus. Plisseur d'étoffes (Mét.1955).b) Subst. fém. Machine à plisser (les étoffes). (Dict.xxes.). [plisoe:ʀ], fém. [-ø:z]. 1resattest. a) 1625 supra sens a (Stoer, Le Grand dict. fr.-latin d'apr. FEW t.9, p.67b), b) 1903 subst. fém. supra sens b (Nouv. Lar. ill.); de plisser, suff. -eur2*.
BBG.Gary-Prieur (M.-N.). Contribution à l'ét. de qq. règles sém. Thèse, Paris, 1979, pp.427-433, 444-445.

Plisser : définition du Wiktionnaire

Verbe

plisser \pli.sɛ\ transitif ou intransitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se plisser)

  1. (Transitif) Faire des plis, spécialement en parlant des plis que les tailleurs, les lingères, les blanchisseuses et repasseuses font à certaines étoffes ou pièces de vêtement.
    • La señorita Valdez plissait et replissait la longue jupe de sa toilette du soir. — (Day Keene, Le canard en fer blanc, traduction de F. M. Watkins, Gallimard, 1956, chapitre IV)
    • Don Ramon jeta un regard autour de lui ; un sourire de satisfaction plissa ses lèvres. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • M. Paul, que cette malice cousue de fil blanc laissait insensible, sourit, hocha la tête, plissa drôlement son petit œil et répondit : […]. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
  2. (Intransitif) Avoir des plis, s’y faire des plis.
    • Cette étoffe plisse.
    • Ces rideaux plissent trop/bien/mal.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Plisser : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PLISSER. v. tr.
Faire des plis. Il ne se dit proprement qu'en parlant des Plis que les tailleurs, les lingères, les blanchisseuses et repasseuses font à certaines étoffes ou pièces de vêtement. Plisser une jupe. Plisser une chemise. Plisser une collerette. Cette étoffe se plisse bien. Il est aussi intransitif et signifie Avoir des plis. Cette étoffe plisse, Il s'y fait des plis. Ces rideaux plissent trop, plissent bien, plissent mal, Il s'y fait trop de plis, les plis vont bien, vont mal. Le participe passé s'emploie quelquefois adjectivement. Peau plissée. Feuille plissée. Substantivement, Un plissé, Ce qui est plissé. Le plissé de cette robe est mal fait.

Plisser : définition du Littré (1872-1877)

PLISSER (pli-se)
  • 1 V. a. Former des plis les uns sur les autres ou les uns à côté des autres avec les doigts, et les tenir ensuite soit par un fil, soit par un ruban en étoffe.
  • 2 V. n. Cette étoffe plisse, il s'y fait des plis.
  • 3Se plisser, v. réfl. Devenir plissé. Son front se plissait. Cette étoffe se plisse bien.

HISTORIQUE

XVIe s. Mais un enfant de sa main imbecille, Grattant tout doux le sanglier herissé, Le tournera à son vouloir plissé, Mieux qu'un luicteua…, Amyot, Com. refrén. la colère, 37.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Plisser : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

PLISSER, v. act. terme de couture ; ce mot de tailleur & de couturiere, veut dire faire plusieurs petits plis à une étoffe ou à de la toile, de rang & en long avec l’aiguille.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « plisser »

Étymologie de plisser - Littré

Dérivé de pli ; wallon, plissî.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de plisser - Wiktionnaire

De pli.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « plisser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
plisser plise play_arrow

Conjugaison du verbe « plisser »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe plisser

Citations contenant le mot « plisser »

  • C’est normale d’avoir une gamme de même génération qui se ressemble pour une même marque, c’est moins normal de devoir plisser les yeux pour savoir si c’est une VW, une Skoda ou une Audi … (bon j’exagère un peu le trait). CAMEROON MAGAZINE - CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU, Le restylage du Peugeot 3008 en approche - Leblogauto.com - CAMEROON MAGAZINE - CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
  • Mais il y a quelque chose, comme une lueur d’optimisme, qui pointe à l’horizon si l’on veut bien plisser un peu les yeux. Des forces se sont affirmées : la France des femmes d’abord, dont l’avis a longtemps été seulement toléré ; la France noire et d’origine maghrébine, souvent reléguée et maltraitée ; la France des jeunes engagé·es contre le dérèglement climatique ; la France des gilets jaunes, jusqu’ici considérés spontanément comme des incultes et des fainéants tout juste bons à fournir des bataillons de voix à l’extrême droite, sans autre forme d’empathie. C’est aussi l’apparition d’une nouvelle forme d’action politique : des collectifs qui ont su se construire (grâce aux réseaux sociaux), qui veulent créer du commun et être leurs propres porte-parole, refusant toute tentative de récupération. La marche du 18 juillet à Beaumont-sur-Oise (lire aussi page 16), que le comité Vérité et Justice pour Adama a coorganisé cette année avec Alternatiba (l’an passé avec des gilets jaunes) donne d’ailleurs une idée assez nette des intentions d’autonomie politique qui accompagnent ces mouvements. Nous voulons y voir les germes d’une relève, encore fragile et composite, mais pleine de promesses. Politis.fr, Ces forces qui s’affirment par Pouria Amirshahi | Politis
  • Chiffonnade est une chorégraphie ayant pour matière première l’étoffe, celle que l’on peut toucher, froisser, palper, plisser, celle dont on se vêt et qui conditionne notre image au regard de l’autre. Mais Chiffonnade parle aussi d’émancipation, d’une chrysalide d’enfant qui ne cesse de grandir pour se muer en adulte. Sur scène, une sphère aux allures de coquillage abrite un personnage et une multitude de tissus : partenaires de danse et matières à construire, ils guident l’écriture chorégraphique ainsi de bouts de chiffons se créent de nouveaux mondes … Unidivers, Chiffonnade Bergerac mardi 13 octobre 2020
  • À l'arrière, il faudra plisser les yeux et se gratter le menton pour noter les différences. Là encore, ce sont les optiques qui évoluent le plus. Avec des feux 100 % LED, mais aussi des feux clic-clac (une technologie sensée attirée le regard des automobilistes qui vous suivent). L'autre grand changement, c'est la position du nom du modèle. Il passe d'un bord du hayon à une place centrale sous le logo Volkswagen. Chose qui avait déjà fait son apparition sur de nombreux autres modèles.  Motor1.com, Volkswagen présente officiellement son nouveau Tiguan
  • Réfugié dans l’église Saint-Etienne qui, depuis l’abbaye, est accessible à pied, le Sépulcre du sculpteur Lichier Richier est une œuvre subjuguante. Cette mise au tombeau du Christ a été placée dans un renfoncement pour la protéger du pillage allemand, ce qui ne la valorise pas forcément. Il faut plisser les yeux, se tordre un peu, pour admirer la finesse de cette scène, véritable chef-d’œuvre de style Renaissance, dont on se plaît à croire que les personnages ne vont pas manquer de s’animer dès que l’on aura le dos tourné. , Un été en Lorraine | La petite Florence lorraine : Saint-Mihiel, ma belle
  • En sortant de chez vous, vous passez de l’ombre à la lumière. Et pour parvenir à lire ce qu’il y a écrit sur ce panneau publicitaire au loin et dans lequel se reflète le soleil d’été, vous devez plisser les yeux. Rien que de très normal : pour filtrer toute cette lumière et vous permettre de voir nettement, votre œil a besoin d’un petit temps et d’un petit mouvement d’adaptation. En l’occurrence : se clore légèrement. Destination Santé, Pourquoi voit-on mieux quand on plisse les yeux ? - A la une - Destination Santé

Images d'illustration du mot « plisser »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « plisser »

Langue Traduction
Corse sfracicà
Basque crinkle
Japonais しわ
Russe завивать
Portugais dobra
Arabe تغضن
Chinois 皱纹
Allemand zerknittern
Italien incresparsi
Espagnol arruga
Anglais crinkle
Source : Google Translate API

Synonymes de « plisser »

Source : synonymes de plisser sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « plisser »


Mots similaires