La langue française

Goder

Sommaire

  • Définitions du mot goder
  • Étymologie de « goder »
  • Phonétique de « goder »
  • Images d'illustration du mot « goder »
  • Traductions du mot « goder »
  • Synonymes de « goder »

Définitions du mot goder

Trésor de la Langue Française informatisé

GODER1, verbe intrans.

[Le suj. désigne un vêtement] Faire des plis comparables aux godets, parfois dus à une mauvaise coupe ou à un mauvais assemblage de l'étoffe sur la doublure. Un pantalon à grand pont, qui godait par le bas sur des souliers de castor (Flaub., Bouvard, t. 1, 1880, p. 2).Le pantalon aux genoux qui godent malgré le fer vigilant de maman Sou (Arnoux, Solde,1958, p. 200).
P. anal. Se bomber, se boursoufler, par suite du mauvais collage d'un papier, d'un carton, sur un autre. Le parchemin se voile ou gode sous l'impression de la chaleur ou de l'humidité (Maire, Manuel biblioth.,1896, p. 378).
REM.
Godage, subst. masc.,,Faux pli d'une étoffe qui gode; forme défectueuse du papier`` (Littré). Ds Rob. Suppl., Lar. Lang. fr.
Prononc. et Orth. : [gɔde]. Ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1762 « faire de faux plis » (Ac.). Dér. du rad. de godron*; dés. -er.

GODER2, verbe intrans.

Arg. Être en érection; jouir sexuellement. Depuis toujours je peux goder que dans la joie et l'insouciance (Simonin, Touchez pas au grisbi,1953, p. 76).
Rem. Dans ce sens, voir aussi godiller, rem.
Prononc. : [gɔde]. Étymol. et Hist. 1894 « jouir (sexuellement) » (d'apr. Esn.). Mot d'orig. incertaine; prob. issu de l'a. fr. goder « railler; se réjouir » (cf. le m. fr. gauder « s'amuser » Ch. Oulmont, Étude sur la langue de Gringore, 107; Centre se gauder « se divertir » ds FEW t. 4, p. 78a, var. dial. de gaudir*) peut-être par l'intermédiaire de godiller arg. « être en érection » (1835, Raspail, Le Réformateur du 20 sept., p. 2); « être en joie, en plaisirs » (1846, Intérieur des prisons par un détenu anonyme, 243, cf. Chablis godiller « se réjouir, être content », v. FEW t. 4, p. 78b et peut-être aussi l'a. bourg. gaudillos « bon vivant », v. les doutes de DEAF, col. 401) dont il serait l'abréviation. L'hyp. d'un rattachement à godille* (FEW t. 23, p. 106a) est peu convaincante. Bbg. Sain. Sources t. 1 1972 [1925], p. 213; pp. 233-234.

Wiktionnaire

Verbe 1

goder \ɡɔ.de\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Faire des plis, en parlant d’un vêtement, généralement à cause d’une mauvaise coupe.
    • Un pantalon à grand-pont, qui godait par le bas sur des souliers de castor, moulait son ventre, faisait bouffer sa chemise à la ceinture. — (Gustave Flaubert, Bouvard et Pécuchet, tome 1, chapitre 1, aux Éditions Conard, 1910)
    • Il se leva tout à fait, passa la main entre l’échancrure de son gilet et le plastron de sa chemise qui godait, tira les revers de son habit, et s’assura que le nœud de sa cravate n’avait pas été dérangé. — (Octave Mirbeau, Le colporteur,)
    • Son rabat lui donne un air poupin et son pantalon gris qui gode sous la toge ne la rend pas plus majestueuse que son profil n’est romain. — (Hervé Bazin, Qui j’ose aimer, Grasset, 1956. p. 155.)
  2. (Par analogie) Se soulever, se boursoufler en parlant de papier, d’une étoffe, de cuir mal collés sur leur support.
    • […]; en même temps, le papier séché de cette manière ne peut ni goder ni faire de fronces , ainsi que cela arrive par les autres moyens de séchage à la vapeur pratiqués jusqu'ici. — (Description des machines et procédés consignés dans les brevets, Paris : Madame Veuve Bouchard-Huzard, 1846, vol.60, page 108)

Verbe 2

goder \ɡɔ.de\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Argot) Avoir du plaisir sexuel, avoir une érection, bander.
    • Depuis toujours je peux goder que dans la joie et l'insouciance. — (Albert Simonin, Touchez pas au grisbi)

Verbe 3

goder \ɡɔ.de\ transitif et pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se goder)

  1. (Néologisme) Pénétrer avec un godemiché.
    • Je tâchais de prendre une photo de côté, pour Kinston, espérant qu'il aimerait me voir chevaucher la montagne formée par le cul en l'air d'Olivia pendant qu'elle se godait avec acharnement. — (Christina Angel, Offerte par contrat, Kindle Édition, 2014, chap.4)
    • (Par analogie)Elle me branlait et suçait son copain de lycée, elle me suçait et enfonçait son cul sur mon visage, elle se relevait, se plaquait à nouveau contre moi, elle se godait sur mon nez et sur ma langue, en une masturbation lascive, envoûtante. — (Tina Newhill, Ma petite salope,à compte d’auteur, février 2016, chap.8)

Verbe

goder \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Variante de gauder.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GODER. v. intr.
Faire des plis, en parlant d'un Vêtement, d'une robe dont la coupe est mauvaise. Voilà une manche qui gode. Il se dit aussi d'un Papier, d'une étoffe, d'un morceau de cuir qui, étendu sur un autre, ne s'y applique pas exactement, est soulevé çà et là.

Littré (1872-1877)

GODER (go-dè) v. n.
  • En parlant d'une étoffe, faire un pli un peu en rond là où l'étoffe doit être à droit fil. Un vêtement gode lorsque l'étoffe, n'étant pas à plat sur la doublure, se soulève, ou que, mal cousu, mal confectionné, il fait un pli.

    On dit aussi en chirurgie qu'une bande roulée autour d'un membre gode ou fait des godets quand quelqu'un des tours ne s'y applique pas exactement.

    Un papier gode, quand, collé sur un autre, il est soulevé çà et là.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « goder »

Ce paraît être un verbe fait sur godet.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

  1. Radical de godron avec suffixe -er → voir godet.
  2. Sans doute dérivé du moyen français gauder (latin gaudere), « s'amuser ». Dans ce sens → voir godiller au sens argotique (« être en érection »).
  3. Néologisme formé sur gode avec suffixe -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « goder »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
goder gɔde

Images d'illustration du mot « goder »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « goder »

Langue Traduction
Anglais dildo
Espagnol consolador
Italien dildo
Allemand dildo
Chinois 假阳具
Arabe دسار
Portugais dildo
Russe фаллоимитатор
Japonais ディルド
Basque errea
Corse dildo
Source : Google Translate API

Synonymes de « goder »

Source : synonymes de goder sur lebonsynonyme.fr
Partager