La langue française

Plage

Définitions du mot « plage »

Trésor de la Langue Française informatisé

PLAGE1, subst. fém.

Vieilli, poét. Contrée. Il semble, pour voler vers ces plages nouvelles, Qu'un pouvoir inconnu vient me donner des ailes (Delille, Paradis perdu, t.1, 1804, p.145).Quand vos mânes viendront, portés sur les nuages, Visiter les enfants de ces lointaines plages (Baour-Lormian, Ossian, 1827, p.266).Mort! Que je ne te brave ni ne te craigne; que seulement je m'apprête à voir ces plages fortunées dont tu ouvres l'entrée! (Toepffer, Nouv. genev., 1839, p.181).
Prononc. et Orth.: [pla:ʒ]. Homon. et homogr. plage2. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1290 «étendue de terre» (Cartulaire de St Vandrille, t.1, p.1009 ds du Cange, s.v. platea2); 1377 «région, contrée» (N. Oresme, Le Livre du Ciel et du Monde, éd. A. D. Menut et A. J. Denomy, p.352). Empr. au lat. plaga «étendue, région». A été confondu avec plage2* à partir du xvies. (cf. Amyot, Vies, Alex., 30 ds Gdf. Compl., qui emploie plage de mer au sens de «région située au bord de la mer»). Bbg. Aebischer (P.). Précisions sur les orig. lointaines du fr. plage. Vox rom. 1936, t.1, pp.225-234.

PLAGE2, subst. fém.

A. −
1. Partie plate mais inclinée du rivage de la mer, formée de sable, de graviers ou de galets, et qui est soumise à l'action des vagues et des marées. Plage de graviers, de sable; plage bordée de dunes. Les montagnes se prolongeant jusqu'au rivage, ils ne purent découvrir aucune plage, aucun endroit propre au débarquement (Voy. La Pérouse, t.1, 1797, p.132).Nous arrivâmes à la ville par la plage, à la faveur de la marée basse (M. de Guérin, Journal, 1833, p.164).Il est des lieux pourtant éloignés de la mer où le vent du soir, parfois, apporte une odeur d'algue. Il y parle de plages humides, toutes sonores du cri des mouettes, ou de grèves dorées dans des soirs sans limites (Camus, Malentendu, 1944, iii, 2, p.170).
Haute plage. Partie supérieure d'une plage, à pente accusée, qui reste longtemps à découvert, à marée basse. Quelques-uns [des vaisseaux], glissant le long des hautes plages, Mêlaient leurs mâts tremblants aux arbres des rivages (Lamart., Harm., 1830, p.486).La haute plage a généralement une pente plus raide que celle de la partie moyenne de la plage (Lar. Lang. fr.).
GÉOMORPHOL. Plage soulevée. ,,Plage ancienne située hors d'atteinte des principales actions de la mer (marées et vagues) par suite d'une augmentation de son altitude (abaissement du niveau marin ou soulèvement du continent, ou les deux réunis)`` (George 1970). Une plage ancienne, qui marque la position d'un ancien rivage, peut être conservée sous forme d'une plage immergée ou sous forme d'une plage soulevée (Géomorphol.1979).
2. En partic.
a) Cette partie du rivage maritime aménagée en lieu de baignade. Une saison adorable. Nous étions à Trouville, vous savez. Un monde sur la plage, à s'écraser (Zola, Page amour, 1878, p.959).La plage était de sable fin et toute piquetée de parasols rayés de blanc et de rouge (Drieu La Roch., Rêv. bourg., 1937, p.12).Une petite pelle de fer qui nous servait à faire des châteaux de sable sur la plage, pendant les vacances (Anouilh, Antig., 1946, p.172).
SYNT. Plage aménagée, payante, privée, surveillée; plage bien entretenue; plage polluée, sale; plage noire de monde; chaussures, robe, sac, tenue de plage; cabine, parasol, tente de plage; concours, jeux de plage; aller à la plage; descendre sur la plage; se faire bronzer, jouer, ramasser des coquillages sur la plage.
P. anal. Partie de la rive d'un lac ou d'un cours d'eau, plate et généralement sableuse, aménagée en lieu de baignade. Plages de la Loire, de la Garonne, du lac d'Annecy. Nous nous promenions le long de la plage; le lac était d'un vert si dur qu'on aurait pu marcher sur ses flots (Beauvoir, Mandarins, 1954, p.531):
1. Les plages du Danube, celles des lacs au nord de Berlin, celles de Chicago elles-mêmes, ne sont rien à côté de ce Mardi-gras en costume de bains, où les masques et les bergamasques sont remplacés par des appareils à sous, par des marchands de sucre candi [à Coney Island]... Morand, New-York, 1930, p.72.
b) P. méton. Station balnéaire. Plage fréquentée, mondaine; plage familiale; plages bretonnes, de la Côte d'Azur. Elle connaissait Biarritz, elle y avait passé une saison, autrefois, quand cette plage n'était pas encore à la mode (Zola, E. Rougon, 1876, p.113).Élégant, beau joueur, faisant la mode, il parcourt les plages et les villes d'eaux: Biarritz, Aix-les-Bains, Luchon (G. Leroux, Parfum, 1908, p.58).La plage qu'elle avait choisie, Morgat, n'était pas très loin de Brest (Maurois, Climats, 1928, p.104).
[En appos. à un nom de ville, de quartier; parfois avec une majuscule] Berck-Plage; Le Touquet-Paris-Plage. L'omnibus du Grand-Hôtel nous conduisit, Albertine et moi, à la station du petit tram, Balbec-plage (Proust, Sodome, 1922, p.856).Cette nuit, à Hyères-Plage (Gide, Journal, 1946, p.304).
B. − P. anal.
1. Zone délimitée. Une seule lampe allumée créait dans un angle une plage claire (Saint-Exup., Vol nuit, 1931, p.101).Le nucléole, dépourvu de membrane, a un aspect plus ou moins spongieux; des plages compactes alternent irrégulièrement avec des zones transparentes (Husson, Graf, Manuel biol. gén., 1965, p.48):
2. ... dans un certain nombre de lames [de cinabre], j'ai trouvé une plage dextrogyre et une plage lévogyre séparées par un espace à peu près neutre qui donne, soit des spirales un peu confuses, soit la croix noire si commune dans les améthystes. Des Cloizeaux, Prop. opt. biréfringentes, 1857, p.79.
En partic. Zone géographique. Faire de la France en matière de prix une «plage de tranquillité en Europe» (Le Monde, 9 janv. 1970ds Gilb. 1980).
2. Spécialement
a) ACOUST. Chacun des espaces gravés de la face d'un disque correspondant à un enregistrement distinct. Toute action produisant un son, dont l'effet est enregistré sur une plage de disque ou un ruban de magnétophone, constitue un prélèvement (Schaeffer, Rech. mus. concr., 1952, p.203).Il y a sept plages sur chaque face de ce disque et chaque plage correspond à une chanson (Logos).
b) ART MILIT. Plate-forme située à l'arrière de la tourelle d'un char d'assaut. (Dict.xxes.).
c) ASTRON. Plage faculaire. Zone brillante du disque solaire. V. faculaire ex. de Schatzman, s.v. facule.
d) AUTOMOB. Plage arrière. Tablette horizontale occupant l'espace compris entre la lunette et le dossier des sièges arrière d'un véhicule. La boîte fait bien sur votre coiffeuse, dans votre salon ou sur la plage arrière de votre voiture (Paris-Match, public., 15 oct. 1966ds Gilb. 1971).Le guide doit se trouver sur ce que les constructeurs nomment la plage arrière, entre le dossier des sièges et la vitre, espace tendu de simili-cuir noir d'où jaillissent air chaud et musique (Fr. Nourrissier, Un Petit bourgeois, 1968ds Gilb. 1980).Placez votre manteau sur la plage arrière de la voiture (Davau-Cohen1972).
e) BOT. Plage criblée. Région de la paroi transversale d'un tube criblé qui présente des perforations alors que le reste de la paroi n'est pas uniformément perforé (d'apr. Gatin 1924).
f) MARINE Partie dégagée du pont, à l'avant ou à l'arrière de certains bâtiments de guerre. La plage arrière d'un cuirassé. V. arrière1ex. 11.P. ext. Partie dégagée du pont, à l'avant ou à l'arrière d'un paquebot. La plage avant d'un paquebot en route vers l'Extrême-Orient (Claudel, Part. midi, 1949, i, p.1067).
g) OPT. Plage lumineuse. Surface éclairée de brillance égale. Toute variation de luminosité s'appelle contraste. Le contraste est dit simultané quand on voit en même temps, côte à côte, les deux plages lumineuses qui forment le contraste (Arts et litt., 1935, p.28-4).On constate que la plage lumineuse qui se forme sur cet écran est circulaire et correspond à la section d'un cône de sommet S et de base le trou T (Prat, Opt., 1962, p.23).
h) PHYS. Plage d'équilibre. Surface définissant les positions d'équilibre d'un corps soumis à des forces de frottement. (Ds Rob., Pt Rob. 1980).
C. − Au fig.
1. Période, laps de temps plus ou moins délimité(e). Plage de repos, de détente. Les décalages d'horaires qui viennent d'être amorcés dans les secteurs scolaires et administratifs sont insuffisants (...) on devrait les appliquer en les étalant sur une plage plus élargie non seulement à tous les fonctionnaires, mais à tous les employés de bureau ou de commerce (Le Figaro, 10 févr. 1959ds Gilb. 1980).H. meurt le premier, et F. idéalisant son souvenir, ne voit plus dans leur passé commun qu'une longue plage de bonheur (Le Monde, 9 déc. 1964ds Gilb. 1971).Des horaires flexibles, permettant à la femme de choisir son heure d'arrivée et son heure de départ du travail, à condition de fournir le temps requis, et d'être présente durant une plage fixe de temps au milieu de la journée (E. Sullerot, Les Françaises au travail, 1973, p.155).
RADIO, TÉLÉV. Tranche horaire réservée à une émission particulière. De 6 h 15 à 19 h 15, quatre «plages» musicales de trois heures chacune. Ces plages seront confiées à un présentateur-animateur (Le Monde, 10 déc. 1958ds Gilb. 1971).Diffuser des plages musicales d'un quart d'heure (Le Monde, 6 mars 1970ds Gilb. 1980).
2. Écart entre deux valeurs. Synon. fourchette, gamme.Pour une grandeur telle que la longueur, la fréquence, la masse, la faim, l'honnêteté, le nombre des angles ou l'intelligence, l'ordre des propriétés (mesures ou plages de mesures) s'impose (Jolley, Trait. inform., 1968, p.83).La plage de fonctionnement (d'un appareil de chauffage) varie de 80oà 90o(La Vie du Rail, 20 avr. 1969ds Gilb. 1971).La régulation de l'excitation assure un effort de freinage constant dans la plage de 200 à 100 km/h (R. gén. des ch. de fer, sept. 1971, p.569, col. 1).
REM.
Plagette, subst. fém.,hapax. Petite plage. Grand plaisir toujours, de revoir la charmante plagette, d'une courbe si pure, derrière la pointe de Penfoul! (Chevrillon, Bret. hier, I, 1925, p.37).
Prononc. et Orth.: [pla:ʒ]. Homon. et homogr. plage1. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. Ca 1298 plaje «espace plat et découvert sur le rivage de la mer» (Marco Polo, éd. L. F. Benedetto, chap.183, p.198), attest. isolée; 1456 plage (Isambert, Rec. gén. anc. lois fr., t.9, p.302); p.ext. 1910 «rive sableuse d'un lac, d'une rivière où l'on peut se baigner» (Gide, Journal, août ds Rob.); 2. p.anal. a) 1857 «surface délimitée (d'un objet, d'un corps, etc.)» (des Cloizeaux, loc. cit.); spéc. 1962 «portion de la face d'un disque correspondant à un enregistrement distinct» (Rob.); b) 1909 «pont à l'avant ou à l'arrière de certains bateaux de guerre» (Farrère, La Bataille, p.127); c) 1959 «durée de temps plus ou moins délimitée» (Le Figaro, loc. cit.). Empr. à l'ital. piaggia, att. au sens 1 dep. le xives. (Boccace ds Tomm.-Bell.; aussi spiaggia, 1308-48, G. Villani d'apr. DEI), du gr. τ α π λ α ́ γ ι α «versant (d'une montagne)», neutre plur. subst. de l'adj. π λ α ́ γ ι ο ς «oblique» (v. FEW t.9, p.12, et W. von Wartburg ds Z. rom. Philol. t.59, p.406).
STAT.Plage1 et 2. Fréq. abs. littér.: 1501. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1579, b) 1746; xxes.: a) 2226, b) 2761.
DÉR.
Plagiste, subst. masc.Celui qui exploite une plage payante; p.ext., employé d'une station balnéaire qui assure différents services sur une plage aménagée et qui, en particulier, s'occupe de la location et de la surveillance des équipements mis à la disposition des baigneurs. Le rôle et les astreintes des plagistes ont été mis particulièrement en évidence au cours de l'été de 1971, où une vague de protestations s'est élevée contre les privilèges, jugés excessifs, dont excipaient les plagistes, notamment sur la côte méditerranéenne; extension des zones réservées et payantes, refus du droit d'accès au bord de mer, etc. (Giraud-PamartNouv.1974).Cependant, pour éviter les incidents entre plagistes et baigneurs, les stations balnéaires comportent, en général, des plages dites «publiques» dont l'usage n'entraîne aucun frais (Gruss1978). [plaʒist]. 1reattest. 1965 (La Croix, 14 juill. ds Gilb. 1971); de plage2, suff. -iste*.
BBG.Aebischer (P.), cf. bbg. plage1. _Hope 1971, p.47.

Wiktionnaire

Nom commun

plage \plaʒ\ féminin

  1. Étendue de sable ou de galets bordant un plan d’eau.
    • Sur une plage de sable noir volcanique, des brisants déferlaient avec bruit. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil, tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • À partir du mois de juin, la plage, aujourd’hui disparue, se couvrait de tentes pour la saison des bains de mer. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, page 19)
    • […] ; parmi les écotypes, la croissance de la luzerne maritime sur les plages de la plaine orientale et du plantain des sables sur celles de la Balagne, est conditionnée par la teneur locale de la salinité du sol ;[…]. — (Fernand Ettori, Corse: écologie, économie, art, littérature, langue, histoire, traditions populaires, éd. C. Bonneton, 1979, page 250)
  2. (Mathématiques) Partie d’un tout constituant un sous-ensemble cohérent et contigu.
    • Une plage de valeurs.
    • Il est souvent présent pendant cette plage horaire.
    1. (Par extension) (Informatique) Objet des tableurs correspondant à un ensemble de cellules.
  3. Chacun des morceaux enregistrés sur un disque vinyle ou un CD.
    • Les plages des disques étaient séparée par des intervalles silencieux et se repéraient par un aspect plus sombre.
    • Il enregistrera avec Dizzy Gillespie, Max Roach, Fats Navarro ou Milt Jackson des plages qui attestent de son désir de moderniser son phrasé, d’ouvrir ses horizons et d’apprendre de cette nouvelle génération ce que l’ancienne ne peut plus lui apporter. — (Laurent de Wilde, Monk, 1996, collection Folio, page 182)
  4. Partie plane située à l’arrière d’une voiture et couvrant la malle arrière.
    • Plage arrière de voiture.
  5. (Informatique) (Par ellipse) Groupe d’adresses IP consécutives.
    • La première, 10.0.0.0/8 (voir encadré page 130), est une plage de classe A (contenant 224 adresses IP). — (Debian Etch: GNU/Linux - Page 192, Raphaël Hertzog, Roland Mas, Nat Makarévitch - 2011)
  6. (Informatique) (Par ellipse) Ensemble de cellules d'une feuille de calcul formant une zone rectangulaire.
  7. (Électronique) Zone sur un circuit dédiée aux contacts et aux autres types d’interconnexion électrique (brasure, câblage filaire, etc.).
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

Forme de verbe

plage \plaʒ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de plager.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de plager.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de plager.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de plager.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de plager.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PLAGE. n. f.
Rivage de mer plat et découvert. Les navires étaient à l'ancre le long de la plage. La plage est bonne. La plage est mauvaise, Plage de sable. Plage de galets. Le navire a été jeté, a échoué sur la plage. Il se dit aussi, par extension, des Grèves au long des rivières. À cet endroit, la Seine découvre une petite plage.

PLAGE signifie poétiquement Contrée, climat. Il n'y a point de plage si lointaine où le bruit de ses victoires n'ait pénétré.

Littré (1872-1877)

PLAGE (pla-j' ; au XVIIe siècle, l'a était long, plâge, Chifflet, Gramm. p. 183 ; au XVIe, ce mot s'écrivait et se prononçait plaige, Palsgrave, p. 63) s. f.
  • 1Dans le langage élevé et poétique, contrée. Tel on voit qu'un lion, roi de l'ardente plage, De sang et de meurtre altéré, Porte sur les chasseurs un regard assuré, La Fontaine, Lett. XX. Est-il dans l'univers de plage si lointaine Où ta valeur, grand roi, ne te puisse porter ? Boileau, Ép. IV.
  • 2 Terme de géographie. D'une manière générale, espace de terre considéré par le rapport qu'il a avec quelque partie du ciel, comme par exemple avec les zones, avec les climats, ou avec les quatre grandes parties du monde. Cette ville est située vers telle plage du ciel. On ne compte que quatre principales plages, le nord, le midi, l'est, l'ouest ; on les appelle aussi les points cardinaux, Hoeffer, Dict. de phys. et de chimie.
  • 3 Terme de marine. Espace plat d'une étendue plus ou moins grande sur le rivage de la mer, et qui n'est recouvert d'eau que dans les grandes marées. Plage de sable. Plage de galets. Et la brise du soir, en mourant sur la plage, Me rapportait tes chants prolongés sur les flots, Lamartine, Nouv. Méditations, II.

HISTORIQUE

XIIIe s. Les nefs du Manzi [un pays de l'Inde] portent si grans ancres de fust, que il seuffrent moult de grans fortunes aus plajes, Marc Pol, p. 649.

XVIe s. Lor ilz rencontrent un vaisseau par le moyen duquel ilz sceurent qu'ilz estoient en la playe, que les mariniers appellent vulgairement les testes de la grande Syrte, Amyot, Dion, 23. Ils disent que ce fut un exprès miracle de faveur divine, que cette plage de mer se soubmeit gracieusement à luy, Amyot, Alex. 30.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PLAGE, s. f. (Lang. françoise.) ce mot est fort bon en termes de Marine ; il signifie un rivage de basse mer, sans port & sans rade pour se mettre à l’abri ; mais quand il veut dire une contrée, un climat, il n’est usité qu’en poësie.

Est-il dans l’univers de plages si lointaines,
Où ta valeur, grand roi, ne te puisse porter ?

Despréaux.

Plage, (Géog. mod.) mot qui vient du latin plaga, ou du grec πλάξ, qui signifie une chose plate & unie. On l’a employé en divers sens dans la Géographie.

1°. Plage signifie en général une partie ou un espace de la terre, par le rapport qu’elle a avec quelque partie du ciel, comme par exemple avec les zones, avec les climats, ou avec les quatre grandes parties du monde, le septentrion, l’orient, le midi, l’occident. Dans ce sens, il veut dire presque la même chose que région : ainsi, dire qu’une telle ville est vers telle plage du ciel, c’est comme si l’on disoit qu’elle est vers telle région du ciel.

2°. Plage a la même signification que rhumb de vent. Voyez Rhumb de vent.

3°. Plage est une mer basse vers un rivage étendu en ligne droite, sans qu’il y ait ni rade, ni port, ni aucun cap apparent, où les vaisseaux se puissent mettre à l’abri.

Plage-romaine, (Géog. mod.) partie de la mer Méditerranée sur la côte de l’état de l’Eglise. Elle est appellée par ceux du pays, la Spiaggia romana, & s’étend depuis le mont Argentaro à l’occident, jusqu’au mont Circello, & au petit golfe de Terracine.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « plage »

(Au sens d’étendue de terre, rive sablonneuse) Du latin plaga (« large étendue, région »).
(Pour tous les autres sens : plage de musique, de valeurs, etc) De l’italien piaggia, lui-même du grec ancien πλάγιος, plágios (« oblique, qui n’est pas en ligne droite »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ital. piaggia ; bas-lat. plagia ; du lat. plăga, étendue de terre, dérivé, d'après Curtius, n° 367, de πέλαγος, les plaines de la mer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « plage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
plage plaʒ

Citations contenant le mot « plage »

  • La plage est une étendue de sable où les enfants font des pâtés et où les mères font des boulettes. De Georges-Armand Masson
  • Je déteste les vacances. Pourquoi rester assis sur la plage si l’on peut employer ses journées à construire des immeubles. De Philip Johnson
  • Vous souvient-il du bon vieux temps où il était si facile de distinguer une plage d’un camp de nudistes. De Anonyme
  • Les vagues ne naissent pas quand elles déferlent sur la plage. Elles roulent longtemps en mer avant de se casser sur un repli de sable. De Geneviève Dormann / La fanfaronne, 1975
  • Sous les pavés, la plage. De Anonyme / Mai 1968
  • La plage est un endroit où il est séant... de le montrer. De Gérard de Rohan Chabot
  • Sur la plage, à marée basse tout ce qu’on ramasse bouge. De Kaga No Chiyo
  • Le contribuable qui fait sa déclaration ressemble à une jeune fille qui arrive sur la plage. Il commence par retirer tout ce qui est permis et, si on ne le surveille pas, il en retire encore un peu plus. De Jean Delacour
  • Ecrire liberté sur le bord d'une plage, c'est déjà avoir la liberté de l'écrire. Même si la mer efface ce mot : la liberté demeure. De Jean-Michel Wyl / Québec Banana State
  • La tristesse est un pays. Quand on est dans la tristesse, on ne peut être ni à la plage ni à la campagne. De Christine Orban / Petites Phrases pour traverser la vie en cas de tempête... et par beau temps aussi
  • La gloire, c'est d'abord une belle plage. On se roule dans son sable fin, puis, bientôt, on sent une odeur mauvaise, celle des poissons que les femmes viennent vider sur le bord. De Jules Renard / Journal 1893 - 1898
  • Nous ne sommes que des grains de sable mais nous sommes ensemble. Nous sommes comme les grains de sable sur la plage, mais sans les grains de sable la plage n'existerait pas. De Bernard Werber / Les Thanatonautes
  • J'ai composé "Reality" un matin avant d'aller à la plage. Les paroles sont en anglais et la voix celle d'un chanteur inconnu. C'était exprès pour que le public n'y fasse pas attention. De Vladimir Cosma / Figaro du 10 juin 2016
  • Le cinéma c’est comme le surf : parfois la vague vous emmène jusqu’à la plage et parfois, au contraire, elle vous bouscule, vous fait tomber et vous laisse avec votre maillot de bain plein de sable. Mais l’essentiel est de continuer à aimer le surf ! De Russell Crowe / Evene.fr - Janvier 2007
  • Il fut un temps où les femmes portaient des costumes de bain descendant jusqu’aux chevilles puis jusqu’aux genoux et ensuite aux hanches. Il se pourrait bien cette année qu’elles ne les portent même pas jusqu’à la plage. De Anonyme
  • Cette nouvelle tombe mal puisque dès aujourd'hui, la plage des Catalans inaugurait ses nouveaux horaires d'été: elle est désormais ouverte jusqu'à 22h et toute la nuit entre le samedi et le dimanche. frequence-sud.fr, La plage des Catalans interdite à la baignade ce mercredi matin - Marseille - Frequence-sud.fr
  • Les pratiquants libres sont invités à faire du surf sur les plages naturelles, précise la municipalité , Les Sables-d'Olonne : des précisions sur la fermeture des plages urbaines et des activités nautiques | Le Journal des Sables
  • Quand on arrive à la plage du Grau du Roi, avec les serviettes, avec le parasol, on est content parce que tout est propre, nickel.   France Bleu, Une plage propre
  • Le 196, à taper sur votre téléphone, vous permet de joindre les Centres régionaux opérationnels de surveillance et de sauvetage (CROSS). Ces centres alertent les sauveteurs qui devraient intervenir en moins de vingt minutes. L'association compte 4 000 sauveteurs bénévoles et 1 400 nageurs sauveteurs. Ils prennent en charge plus de 50% des interventions de sauvetage sur les littoraux français et assurent la sécurité sur un tiers des plages surveillées. Planet, Vacances à la plage : les deux numéros d'urgence à enregistrer dans son téléphone
  • Chaque année, Les auteurs à la plage, manifestation littéraire organisée par la ville de Leucate, met à l’honneur les auteurs qui font l’actualité littéraire. Après Olivia Ruiz et Bartabas, Claire Berest rencontrera ses lecteurs le vendredi 31 juillet, avec son dernier roman, « Rien n’est noir » (Stock), Grand Prix des Lectrices Elle, inspiré de Frida Kahlo. lindependant.fr, Leucate : Claire Berest aux Auteurs à la plage - lindependant.fr
  • Très vite, une évidence. Les espaces XXL sont indissociables du sport : char à voile sur la plage, golf dans les terres, tennis en ville et équitation autour de l'hippodrome. « Au Touquet, les vacanciers se retrouvent souvent selon leur affinité sportive et se croisent rarement avec les autres, s'étonne un Touquettois. C'est assez cloisonné. Au mieux, ils se retrouvent le soir au restaurant. » Ou dans les airs. Le Figaro.fr, Le Touquet-Paris-Plage, station balnéaire en version XXL
  • Et si les dents de la mer n'étaient pas une fiction, si le coupable n'était pas un requin mais un simple poisson de plage ? Depuis plusieurs jours, les vacanciers de la plage du Veillat à Saint-Raphaël dans le Var, se plaignent d'attaque de poissons, rapporte Nice Matin. Quatre personnes ont dû être transportées à l'hôpital, après avoir été mordues à quelques mètres du rivage. Des morsures aux jambes qui ont parfois provoqué des saignements. Les sauveteurs sont étonnés car le phénomène est insolite et les attaques imprévisibles.   lindependant.fr, Côte d'Azur : un poisson "mordeur" sévit sur une plage - lindependant.fr
  • Le drame s'est produit ce mardi, en fin d'après-midi sur la plage de Palavas. Une femme s'est noyée à hauteur du poste de secours Saint-Pierre. Âgée de 63 ans, les pompiers n'ont pu la ranimer. C'est la 10e mort par noyade de la saison dans l'Hérault. France 3 Occitanie, Hérault : une sexagénaire se noie sur la plage de Palavas
  • La nouvelle municipalité élargit les horaires d'ouverture de la plage Catalans qui ouvre depuis ce mercredi jusqu'à 22 heures et toute la nuit dès samedi prochain. France Bleu, La plage des Catalans à Marseille restera ouverte toute la nuit le samedi

Images d'illustration du mot « plage »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « plage »

Langue Traduction
Anglais beach
Espagnol playa
Italien spiaggia
Allemand strand
Chinois 海滩
Arabe شاطئ بحر
Portugais de praia
Russe пляж
Japonais ビーチ
Basque hondartza
Corse spia
Source : Google Translate API

Synonymes de « plage »

Source : synonymes de plage sur lebonsynonyme.fr

Plage

Retour au sommaire ➦

Partager