Pester : définition de pester


Pester : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PESTER, verbe intrans.

A. − Pester contre qqn ou qqc.Manifester par des paroles violentes son irritation, son mécontentement contre quelqu'un ou quelque chose. Pester contre un importun, contre les lenteurs de l'administration. [Le notaire] ferma la porte avec violence en pestant contre les clients qui se ruinaient par sensibilité (Balzac, Rech. absolu,1834, p.248).Comme j'ai pesté contre vous quand vous me cachiez la course, dans la loge, à Madrid! (Montherl., Bestiaires,1926, p.419).V. brequin ex., géomètre ex.3:
. ... après avoir pesté dix fois contre l'encre et la plume de l'hôtel, qui en effet étaient ignobles, après avoir barbouillé, raturé, déchiré quatre ou cinq feuilles de papier, il s'impatienta et envoya tout promener. Rolland, J.-Chr.,Foire, 1908, p.658.
[Sans compl. prép.] Le cycliste peste, quand, sous un gros soleil, les lacets du chemin le ramènent continuellement à quelques kilomètres du point où, deux heures plus tôt, il passait (Barrès, Scènes et doctr.,t.2, 1902, p.142).De fort méchante humeur qu'on le tirât du sommeil, les yeux bouffis, pestant et ronchonnant, il n'avait pu se dérober à l'appel du Souverain (Arnoux, Rêv. policier amat.,1945, p.15).
Pester entre cuir et chair*.
B. − Pester de + inf. indiquant la cause de l'irritation, du mécontentement.Je hais Paris (...). J'y suis d'une humeur massacrante, d'un caractère insupportable, toujours affairée, obsédée, pestant d'être détournée de mes amis par une foule de sots (Sand, Corresp.,t.2, 1836, p.37).Je pestais intérieurement (...) de ne pas avoir le courage d'opposer un refus d'une politesse et d'une dignité impeccables, irréfutables (Arnoux, Zulma,1960, p.288).Rem. Le mot est fam. pour Ac.
Prononc. et Orth.: [pεste], (il) peste [pεst]. Att. ds Ac. dep.1694. Étymol. et Hist. 1626 pester un homme «traiter quelqu'un de peste» (Mllede Gournay, L'Ombre, p.597); 1639 pester contre qqn (Rec. de rondeaux, p.41 ds Livet Molière t.3, p.265). Dér. de peste*; dés. -er. Fréq. abs. littér.: 105. Bbg. Benveniste (E.). Les Verbes délocutifs. In: [Mél. Spitzer (L.)]. Berlin, 1958, p.63. _Keller (H.-E.). Notes d'étymol. gallo-rom. et rom. Mél. Wartburg (W. von) 1968, t.2, p.241, 244.

Pester : définition du Wiktionnaire

Verbe

pester \pɛs.te\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Familier) Montrer, par des paroles aigres et emportées, le mécontentement qu’on a de quelqu’un ou de quelque chose.
    • C’est un homme qui passe sa vie à pester.
    • Il peste contre ses juges.
    • Tout le monde peste contre lui.
    • Vous avez beau pester, il n’en sera ni plus ni moins.

Verbe

pester \Prononciation ?\

  1. Importuner, harceler, tourmenter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Pester : définition du Littré (1872-1877)

PESTER (pè-sté) v. n.
  • Terme familier. Témoigner de la mauvaise humeur par des paroles aigres et emportées. Pour venir au chartier embourbé dans ces lieux, Le voilà qui déteste et jure de son mieux, Pestant en sa fureur extrême Tantôt contre les trous, puis contre ses chevaux, Contre son char, contre lui-même, La Fontaine, Fabl. VI, 18. Ce sont vingt mille francs qu'il m'en pourra coûter ; Mais, pour vingt mille francs, j'aurai droit de pester Contre l'iniquité de la nature humaine, Molière, Mis. V, 1. Je suis parti, les cieux d'un noir crêpe voilés, Pestant fort contre vous dans ce fâcheux martyre, Et maudissant vingt fois l'ordre dont vous parlez, Molière, Amph. II, 1. Elle crie, elle peste, elle jure, elle bat, elle mord, elle égratigne, elle estropie même en cas de besoin, mais, dans le fond, c'est une bonne enfant, Regnard, Sérénade, 16.

    Pester entre cuir et chair, être mécontent sans oser le dire.

    Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pester »

Étymologie de pester - Wiktionnaire

(Date à préciser) Dénominal de peste avec le sens initial de « traiter quelqu’un de peste ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de pester - Littré

Peste.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « pester »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pester pɛste play_arrow

Conjugaison du verbe « pester »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe pester

Citations contenant le mot « pester »

  • Il n’y a pas que les humains qui se sont sédentarisés en Dordogne. Les palombes aussi semblent se plaire dans le département, au grand dam de certains agriculteurs. Depuis le printemps, ils sont nombreux à pester contre les dégâts occasionnés par les pigeons ramiers (l’autre nom de cet oiseau normalement migrateur). Jean-Philippe Granger, président de la Chambre d’agriculture, témoigne : « J’ai décidé d’abandonner une parcelle de 7 hectares, et sur une… SudOuest.fr, Dordogne : des chasseurs s’insurgent contre certains tirs de palombes
  • La vie, on est toujours à pester contre elle et quand elle nous quitte, on râle. De Roland Bacri

Images d'illustration du mot « pester »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pester »

Langue Traduction
Corse pester
Basque pester
Japonais ペスター
Russe донимать
Portugais importunar
Arabe ضايق
Chinois 纠缠
Allemand belästigen
Italien tormentare
Espagnol molestar
Anglais pester
Source : Google Translate API

Synonymes de « pester »

Source : synonymes de pester sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires